Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 13 novembre 2018 /Lot 62 Charles Léopold van Grevenbroeck (?) - Naples, vers 1759 Vue de l'Arsenal, du port saint Paul et du quai des Célestins à Paris

  • Charles Léopold van Grevenbroeck (?) - Naples, vers 1759 Vue de l'Arsenal, du port saint Paul et du quai des Célestins à Paris Cuivr..
Charles Léopold van Grevenbroeck (?) - Naples, vers 1759
Vue de l'Arsenal, du port saint Paul et du quai des Célestins à Paris
Cuivre

A view of the Arsenal, the port Saint Paul and of the quai des Célestins, oil on copper, by Ch. L. van Grevenbroeck
Hauteur : 16,50 Largeur : 22,50 cm

Provenance : Collection particulière, Provence

Commentaire : Flamand d'origine, Charles-Léopold van Grevenbroeck fut reçu à Paris à l'Académie royale en 1732 et imposa son style original de vues urbaines méticuleusement décrites lors des Salons entre 1738 et 1743. Notre charmant petit cuivre nous plonge dans le Paris du milieu du XVIIIe siècle et plus particulièrement dans un lieu rarement représenté, à savoir la rive droite de la Seine en amont de l'île Saint Louis, juste à l'intérieur de l'enceinte de la ville.
L'élégant hôtel particulier que nous apercevons sur la gauche est l'Arsenal, à sa gauche le couvent des Célestins et enfin à droite l'île Louviers qui sera postérieurement rattachée à la rive droite. En ce XVIIIe siècle, les stocks de bois qui y étaient conservés devaient nécessairement être à la fois isolés en cas d'incendie mais aussi se tenir au sein de la ville tant ce matériau était précieux. Dans son 'Tableau de Paris', Louis-Sébastien Mercier nous livre les clefs de compréhension sur l'importance des stocks de bois : " La consommation de bois est devenue effrayante (…) Ce bois que le fleuve amène, et qu'on entasse en piles hautes, comme des maisons, va disparaitre dans l'espace de trois mois. Vous le voyez en pyramides quarrées ou triangulaires, qui vous dérobent la vue des environs ; il sera mesuré, porté, scié, brûlé, et il n'y aura plus que la place.
Autrefois, ce qui composait le domestique, se chauffait à un foyer commun ; aujourd'hui la femme de chambre a sa cheminée, le précepteur a sa cheminée, etc. 1"

1. Louis-Sébastien Mercier, 'Tableau de Paris, t. I. Des cheminées', 1er éd., Neuchâtel, 1781.

Estimation 15 000 - 20 000 €

Vendu 19 500 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 62

Charles Léopold van Grevenbroeck (?) - Naples, vers 1759
Vue de l'Arsenal, du port saint Paul et du quai des Célestins à Paris

Vendu 19 500 € [$]

Charles Léopold van Grevenbroeck (?) - Naples, vers 1759
Vue de l'Arsenal, du port saint Paul et du quai des Célestins à Paris
Cuivre

A view of the Arsenal, the port Saint Paul and of the quai des Célestins, oil on copper, by Ch. L. van Grevenbroeck
Hauteur : 16,50 Largeur : 22,50 cm

Provenance : Collection particulière, Provence

Commentaire : Flamand d'origine, Charles-Léopold van Grevenbroeck fut reçu à Paris à l'Académie royale en 1732 et imposa son style original de vues urbaines méticuleusement décrites lors des Salons entre 1738 et 1743. Notre charmant petit cuivre nous plonge dans le Paris du milieu du XVIIIe siècle et plus particulièrement dans un lieu rarement représenté, à savoir la rive droite de la Seine en amont de l'île Saint Louis, juste à l'intérieur de l'enceinte de la ville.
L'élégant hôtel particulier que nous apercevons sur la gauche est l'Arsenal, à sa gauche le couvent des Célestins et enfin à droite l'île Louviers qui sera postérieurement rattachée à la rive droite. En ce XVIIIe siècle, les stocks de bois qui y étaient conservés devaient nécessairement être à la fois isolés en cas d'incendie mais aussi se tenir au sein de la ville tant ce matériau était précieux. Dans son 'Tableau de Paris', Louis-Sébastien Mercier nous livre les clefs de compréhension sur l'importance des stocks de bois : " La consommation de bois est devenue effrayante (…) Ce bois que le fleuve amène, et qu'on entasse en piles hautes, comme des maisons, va disparaitre dans l'espace de trois mois. Vous le voyez en pyramides quarrées ou triangulaires, qui vous dérobent la vue des environs ; il sera mesuré, porté, scié, brûlé, et il n'y aura plus que la place.
Autrefois, ce qui composait le domestique, se chauffait à un foyer commun ; aujourd'hui la femme de chambre a sa cheminée, le précepteur a sa cheminée, etc. 1"

1. Louis-Sébastien Mercier, 'Tableau de Paris, t. I. Des cheminées', 1er éd., Neuchâtel, 1781.

Estimation 15 000 - 20 000 €

Vendu 19 500 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3381
Date : 13 nov. 2018 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle