Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 18 novembre 2020 /Lot 149 Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878 Pêcheur sur sa barque en bord de rivière

  • Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878 Pêcheur sur sa barque en bord de rivière Huile sur papier marouflé sur toile
  • Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878 Pêcheur sur sa barque en bord de rivière Huile sur papier marouflé sur toile
  • Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878 Pêcheur sur sa barque en bord de rivière Huile sur papier marouflé sur toile
Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878
Pêcheur sur sa barque en bord de rivière
Huile sur papier marouflé sur toile
Signé et daté 'Daubigny 1861' en bas à gauche

Fisherman at the edge of a river, oil on paper laid down on canvas, signed and dated, by Ch. Fr. Daubigny
Hauteur : 19,50 Largeur : 27 cm

Provenance : Collection Mathon, selon une annotation sur le châssis au verso ;
Collection particulière, Paris

Commentaire : Emile Zola, abordant le travail de Charles-François Daubigny, grand paysagiste du siècle, s'arrêta tout particulièrement sur l'un des axes majeurs de son travail qu'il décrivit avec une grande justesse, le paysage fluvial : " Daubigny découvrit le charme pénétrant des bords de Seine. Pendant 30 ans, il en a peint les deux rives d'Auvers jusqu'à Mantes, en fixant sur la toile des coins de paysage […]. Il adorait cette région, largement arrosée de cours d'eau, avec sa végétation d'un vert adouci par les vapeurs argentées des brouillards s'élevant du fleuve ". Notre ravissante huile sur papier entre parfaitement en résonance avec les observations du romancier et critique d'art. La singulière lumière matinale et les reflets vaporeux du ciel dans l'eau renvoient manifestement aux effets argentés que ce dernier évoque. L'artiste relève ce subtil camaïeux fait de gris et de vert par l'application au couteau d'une touche moderne et brute, presque sculpturale, formant les nuages qui s'arrogent égoïstement la chaleur des premiers rayons du soleil. Le romantisme de la touche des cieux balance avec le synthétisme pictural des eaux, uniquement rompu par la frêle embarcation délicatement suggérée, qui n'est pas sans évoquer le bateau-atelier du peintre, le Botin, dans lequel il aimait s'embarquer pour piquer sur le vif et directement depuis les eaux les vues fluviales et ainsi faire entrer le spectateur dans l'intimité de la rivière.
Estimation 8 000 - 12 000 €

Vendu 10 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 149

Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878
Pêcheur sur sa barque en bord de rivière

Vendu 10 400 € [$]

Charles-François DAUBIGNY Paris, 1817 - 1878
Pêcheur sur sa barque en bord de rivière
Huile sur papier marouflé sur toile
Signé et daté 'Daubigny 1861' en bas à gauche

Fisherman at the edge of a river, oil on paper laid down on canvas, signed and dated, by Ch. Fr. Daubigny
Hauteur : 19,50 Largeur : 27 cm

Provenance : Collection Mathon, selon une annotation sur le châssis au verso ;
Collection particulière, Paris

Commentaire : Emile Zola, abordant le travail de Charles-François Daubigny, grand paysagiste du siècle, s'arrêta tout particulièrement sur l'un des axes majeurs de son travail qu'il décrivit avec une grande justesse, le paysage fluvial : " Daubigny découvrit le charme pénétrant des bords de Seine. Pendant 30 ans, il en a peint les deux rives d'Auvers jusqu'à Mantes, en fixant sur la toile des coins de paysage […]. Il adorait cette région, largement arrosée de cours d'eau, avec sa végétation d'un vert adouci par les vapeurs argentées des brouillards s'élevant du fleuve ". Notre ravissante huile sur papier entre parfaitement en résonance avec les observations du romancier et critique d'art. La singulière lumière matinale et les reflets vaporeux du ciel dans l'eau renvoient manifestement aux effets argentés que ce dernier évoque. L'artiste relève ce subtil camaïeux fait de gris et de vert par l'application au couteau d'une touche moderne et brute, presque sculpturale, formant les nuages qui s'arrogent égoïstement la chaleur des premiers rayons du soleil. Le romantisme de la touche des cieux balance avec le synthétisme pictural des eaux, uniquement rompu par la frêle embarcation délicatement suggérée, qui n'est pas sans évoquer le bateau-atelier du peintre, le Botin, dans lequel il aimait s'embarquer pour piquer sur le vif et directement depuis les eaux les vues fluviales et ainsi faire entrer le spectateur dans l'intimité de la rivière.
Estimation 8 000 - 12 000 €

Vendu 10 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4039
Lieu : Vente à Huis clos
Date : 18 nov. 2020 14:30
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle