Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 255 Charles-Alphonse DUFRESNOY Paris, 1611 - 1665 Junon et Argus

  • Charles-Alphonse DUFRESNOY Paris, 1611 - 1665 Junon et Argus Toile
Charles-Alphonse DUFRESNOY Paris, 1611 - 1665
Junon et Argus
Toile
(Restaurations anciennes)

Junon and Argus, oil on canvas, by C. A. Dufresnoy
Hauteur : 74,50 Largeur : 92 cm

Provenance : Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, Millon & associés, 11 décembre 1998, n°44 (comme Ecole romaine du XVIIe siècle)

Commentaire : Elève de Simon Vouet et de François Perrier, Charles Alphonse Dufresnoy séjourne vingt ans à Rome, entre 1634 et 1653, où il se lie d'amitié avec Pierre Mignard et subit l'influence de Nicolas Poussin. De retour à Paris en 1656 après être passé par Venise et Bologne, il travaille avec Le Brun, Perrier et Mignard sur les grands chantiers royaux de la capitale.
Peintre célèbre en son temps, considéré comme un grand théoricien, puis tombé dans l'oubli, ou confondu avec les artistes cités plus haut, le corpus de ses œuvres a été reconstruit petit à petit depuis une quarantaine d'années, à travers des publications de Jacques Thuillier, Gilles Chomer, Pierre Rosenberg et Sylvain Laveissière, entre autres.

Le sujet est tiré des Métamorphoses d'Ovide. Surpris par Junon dans ses amours illégitimes avec Io, Jupiter métamorphosa la belle en une génisse blanche qu'il offrit à son épouse. Méfiante, Junon mit l'animal sous la garde d'Argus, le géant aux cent yeux qui ne dort jamais. Las d'attendre, Jupiter fit appel à la ruse de Mercure qui vint jouer un air de flûte à Argus, l'envoûta et l'endormit avant de lui trancher la tête.
Quand Junon découvrit son serviteur décapité, elle ramassa les yeux d'Argus pour en orner les plumes de son paon.

Estimation 20 000 - 30 000 €

Lot 255

Charles-Alphonse DUFRESNOY Paris, 1611 - 1665
Junon et Argus

Estimation 20 000 - 30 000 € [$]

Charles-Alphonse DUFRESNOY Paris, 1611 - 1665
Junon et Argus
Toile
(Restaurations anciennes)

Junon and Argus, oil on canvas, by C. A. Dufresnoy
Hauteur : 74,50 Largeur : 92 cm

Provenance : Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, Millon & associés, 11 décembre 1998, n°44 (comme Ecole romaine du XVIIe siècle)

Commentaire : Elève de Simon Vouet et de François Perrier, Charles Alphonse Dufresnoy séjourne vingt ans à Rome, entre 1634 et 1653, où il se lie d'amitié avec Pierre Mignard et subit l'influence de Nicolas Poussin. De retour à Paris en 1656 après être passé par Venise et Bologne, il travaille avec Le Brun, Perrier et Mignard sur les grands chantiers royaux de la capitale.
Peintre célèbre en son temps, considéré comme un grand théoricien, puis tombé dans l'oubli, ou confondu avec les artistes cités plus haut, le corpus de ses œuvres a été reconstruit petit à petit depuis une quarantaine d'années, à travers des publications de Jacques Thuillier, Gilles Chomer, Pierre Rosenberg et Sylvain Laveissière, entre autres.

Le sujet est tiré des Métamorphoses d'Ovide. Surpris par Junon dans ses amours illégitimes avec Io, Jupiter métamorphosa la belle en une génisse blanche qu'il offrit à son épouse. Méfiante, Junon mit l'animal sous la garde d'Argus, le géant aux cent yeux qui ne dort jamais. Las d'attendre, Jupiter fit appel à la ruse de Mercure qui vint jouer un air de flûte à Argus, l'envoûta et l'endormit avant de lui trancher la tête.
Quand Junon découvrit son serviteur décapité, elle ramassa les yeux d'Argus pour en orner les plumes de son paon.

Estimation 20 000 - 30 000 €

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle