Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 13 novembre 2019 /Lot 34 Cesare MAGNI Milan, 1492 - 1534 La Vierge à l'Enfant

  • Cesare MAGNI Milan, 1492 - 1534 La Vierge à l'Enfant Panneau, une planche, renforcée
Cesare MAGNI Milan, 1492 - 1534
La Vierge à l'Enfant
Panneau, une planche, renforcée
Signé et daté 'CAESAR M / 1523' à gauche

The Virgin and Child, panel, signed and dated, by C. Magni

Hauteur : 74 Largeur : 56,50 cm

Commentaire : " Le ciel nous envoie parfois des êtres qui ne représentent pas la seule humanité, mais la divinité elle-même, afin que, les prenant pour modèles et les imitant, notre esprit et le meilleur de notre intelligence puissent approcher les plus hautes sphères célestes. L'expérience montre que ceux que le hasard pousse à étudier et à suivre les traces de ces merveilleux esprits, même si la nature ne les aide pas ou les aide peu, s'approchent du moins des œuvres surnaturelles qui participent à cette divinité. "
- Giorgio Vasari, 'Le Vite de' più eccellenti architetti, pittori, et scultori italiani, da Cimabue insino a'tempi nostri' , 1550 , t. V, p. 47


Il s'agirait d'un euphémisme que d'énoncer que la présence de Léonard de Vinci à Milan influença les peintres de son temps. L'ascendant du maître fut tel que c'est une véritable révolution artistique qui s'opéra dans la capitale lombarde. La perspective, l'équilibre, la perception de la nature et l'usage de la lumière furent analysés de façon nouvelle et les émules de Léonard - Melzi, d'Oggiono, Giampietrino et tant d'autres - se firent les apôtres d'un genre nouveau. Moins connu en raison de la rareté de ses œuvres est Cesare Magni. L'émouvante Vierge à l'Enfant que nous présentons est fidèle aux préceptes léonardesques et nous plonge dans une atmosphère douce et sereine. Seule l'ouverture sur un paysage de montagnes sur lesquelles est accrochée une citadelle vient atténuer cette douceur tout en jouant sur les différents plans de l'horizon en dégradant les tonalités comme aimait à le faire Léonard.
Un des grands intérêts de notre panneau réside dans sa datation. La grande exposition Il Cinquecento lombardo, Da Leonardo a Caravaggio organisée en 2000-2001 au Palazzo Reale de Milan intégrait dans son parcours une Vierge aux rochers de Cesare Magni qui s'inspirait fortement du célèbre tableau du musée du Louvre de Léonard. L'ensemble des tableaux connus de Magni était alors datés entre 1530 et 15331. Notre panneau, par sa datation en 1523, permet de faire remonter dans le temps la production du peintre. Si son activité est surtout référencée par des copies léonardesques ou même d'après Raphaël, il est intéressant de relever que nous sommes face à une composition originale, certes dans la mouvance du grand maître mais originale. Giampietrino (actif entre 1508 et 1549 à Milan) est lui aussi célèbre pour cette formule des Vierges élégamment vêtues, tenant l'Enfant Jésus nu dans les bras devant un arrière-plan partagé entre un drapé sombre et un paysage. Dans un tableau de ce dernier conservé au Rijksmuseum d'Amsterdam semble s'accrocher de la même façon au décolleté de sa mère l'Enfant Jésus.

1. 'Il Cinquecento lombardo, Da Leonardo a Caravaggio', catalogue d'exposition à Milan, Palazzo Reale, 2000-2001, p. 187


Estimation 200 000 - 300 000 €

Vendu 591 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 34

Cesare MAGNI Milan, 1492 - 1534
La Vierge à l'Enfant

Vendu 591 800 € [$]

Cesare MAGNI Milan, 1492 - 1534
La Vierge à l'Enfant
Panneau, une planche, renforcée
Signé et daté 'CAESAR M / 1523' à gauche

The Virgin and Child, panel, signed and dated, by C. Magni

Hauteur : 74 Largeur : 56,50 cm

Commentaire : " Le ciel nous envoie parfois des êtres qui ne représentent pas la seule humanité, mais la divinité elle-même, afin que, les prenant pour modèles et les imitant, notre esprit et le meilleur de notre intelligence puissent approcher les plus hautes sphères célestes. L'expérience montre que ceux que le hasard pousse à étudier et à suivre les traces de ces merveilleux esprits, même si la nature ne les aide pas ou les aide peu, s'approchent du moins des œuvres surnaturelles qui participent à cette divinité. "
- Giorgio Vasari, 'Le Vite de' più eccellenti architetti, pittori, et scultori italiani, da Cimabue insino a'tempi nostri' , 1550 , t. V, p. 47


Il s'agirait d'un euphémisme que d'énoncer que la présence de Léonard de Vinci à Milan influença les peintres de son temps. L'ascendant du maître fut tel que c'est une véritable révolution artistique qui s'opéra dans la capitale lombarde. La perspective, l'équilibre, la perception de la nature et l'usage de la lumière furent analysés de façon nouvelle et les émules de Léonard - Melzi, d'Oggiono, Giampietrino et tant d'autres - se firent les apôtres d'un genre nouveau. Moins connu en raison de la rareté de ses œuvres est Cesare Magni. L'émouvante Vierge à l'Enfant que nous présentons est fidèle aux préceptes léonardesques et nous plonge dans une atmosphère douce et sereine. Seule l'ouverture sur un paysage de montagnes sur lesquelles est accrochée une citadelle vient atténuer cette douceur tout en jouant sur les différents plans de l'horizon en dégradant les tonalités comme aimait à le faire Léonard.
Un des grands intérêts de notre panneau réside dans sa datation. La grande exposition Il Cinquecento lombardo, Da Leonardo a Caravaggio organisée en 2000-2001 au Palazzo Reale de Milan intégrait dans son parcours une Vierge aux rochers de Cesare Magni qui s'inspirait fortement du célèbre tableau du musée du Louvre de Léonard. L'ensemble des tableaux connus de Magni était alors datés entre 1530 et 15331. Notre panneau, par sa datation en 1523, permet de faire remonter dans le temps la production du peintre. Si son activité est surtout référencée par des copies léonardesques ou même d'après Raphaël, il est intéressant de relever que nous sommes face à une composition originale, certes dans la mouvance du grand maître mais originale. Giampietrino (actif entre 1508 et 1549 à Milan) est lui aussi célèbre pour cette formule des Vierges élégamment vêtues, tenant l'Enfant Jésus nu dans les bras devant un arrière-plan partagé entre un drapé sombre et un paysage. Dans un tableau de ce dernier conservé au Rijksmuseum d'Amsterdam semble s'accrocher de la même façon au décolleté de sa mère l'Enfant Jésus.

1. 'Il Cinquecento lombardo, Da Leonardo a Caravaggio', catalogue d'exposition à Milan, Palazzo Reale, 2000-2001, p. 187


Estimation 200 000 - 300 000 €

Vendu 591 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3949
Date : 13 nov. 2019 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle