Vente Rétromobile 2018 - 09 février 2018 /Lot 231 c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli No reserve

  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
  • c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli  No reserve
c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli
No reserve

Né à Lugny (Saône-et-Loire) en 1883, Louis Janoir obtient son brevet de pilote d'avion dès 1911. Cet ingénieur des Arts et Métiers rejoint un autre élève de cette école, Louis Béchereau - le concepteur des avions Deperdussin - et participa à de nombreux raids et compétitions aériennes. En 1916, il créé la société Janoir Aviation, installée à Saint-Ouen. Durant la Première Guerre mondiale, l'usine Janoir se consacra à la réparation puis à la construction des chasseurs Spad, firme créée en 1910 par Armand Deperdussin. A la fin du conflit, l'entreprise s'intéressa tout à la fois à l'automobile, l'aviation et la moto. Construite dans les mêmes ateliers d'où sortaient les Spad, cette Janoir Type A de 1920 innove dans tous les domaines. Cette moto audacieuse se caractérise par son " châssis " en tôle emboutie, sa suspension arrière à demi-lames de ressort, ses freins à tambour et ses roues interchangeables. Son moteur est un flat-twin longitudinal à culasses démontables dont les cylindres en aluminium sont coulés avec le carter et chemisés acier. D'une cylindrée de 965 cm3 (85 mm x 85 mm), cette Janoir développait 8 ch et pouvait être attelé. Cet exemplaire, probablement unique, qui provient de la Collection de Serge Pozzoli, affiche un peu plus de 47 000 km au compteur. Il est incroyable d'imaginer cette machine sur les routes en 1920, tant elle constitue l'une des motos françaises les plus ingénieuse et novatrice jamais produite.


Born in Lugny (Saone-et-Loire) in 1883, Louis Janoir gets his plane pilot's licence in 1911. This engineer joins another student from the same school, Louis Bechereau - designer of Deperdussin airplanes - and took part in numerous air raids and competitions. In 1916, he started the company Janoir Aviation based in Saint-Ouen. During the First World War, the Janoir factory devoted itself to repair then build Spad fighter planes, a business created by Armand Deperdussin in 1910. After the war, the company became interested in automobiles, aviation and motorbikes. Built in the same work workshops where the Spad were manufactured, the 1920 Janoir Type A breaks new ground in all areas. This daring motorcycle is defined by its "chassis" in stamped metal sheet, its half-leaf spring rear suspension, drum brakes and replaceable wheels. The engine is a lengthwise flat-twin with removable cylinder heads of which the aluminium cylinders are embedded in the crankcase and steel tubes. With a 965cc cylinder capacity (85mmx85mm), this Janoir was producing 8hp and could be harnessed. This example, probably unique and coming from Serge Pozzoli's collection, has a mileage of just over 47,000 km. It is hard to comprehend that this machine was on the road in 1920, as it is one of the most inventive and innovative French motorcycles ever made.



Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constituée de motos qui sont restés statiques, pour la plupart, depuis des décennies. Elles sont vendues en l'état à restaurer intégralement.
Les années de construction des motos ne pouvant pas toujours être exactement certifiées ou documentées, nous rappelons aux acheteurs que les années de construction reportées dans le catalogue sont indicatives.


We would like to remind buyers that the entire collection is composed of motorcycles that have remained static, the majority for decades. They are sold as seen with the aim to fully restore. Manufacturing years of these motorcycles cannot always be precisely certified or documented, we therefore would like to remind buyers that the years of manufacturing shown in the catalog are consequently indicative.


Estimation 40 000 - 60 000 €

Vendu 183 568 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 231

c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli
No reserve

Vendu 183 568 € [$]

c.1920 Janoir Type A ex Musée du Gérier collection Serge Pozzolli
No reserve

Né à Lugny (Saône-et-Loire) en 1883, Louis Janoir obtient son brevet de pilote d'avion dès 1911. Cet ingénieur des Arts et Métiers rejoint un autre élève de cette école, Louis Béchereau - le concepteur des avions Deperdussin - et participa à de nombreux raids et compétitions aériennes. En 1916, il créé la société Janoir Aviation, installée à Saint-Ouen. Durant la Première Guerre mondiale, l'usine Janoir se consacra à la réparation puis à la construction des chasseurs Spad, firme créée en 1910 par Armand Deperdussin. A la fin du conflit, l'entreprise s'intéressa tout à la fois à l'automobile, l'aviation et la moto. Construite dans les mêmes ateliers d'où sortaient les Spad, cette Janoir Type A de 1920 innove dans tous les domaines. Cette moto audacieuse se caractérise par son " châssis " en tôle emboutie, sa suspension arrière à demi-lames de ressort, ses freins à tambour et ses roues interchangeables. Son moteur est un flat-twin longitudinal à culasses démontables dont les cylindres en aluminium sont coulés avec le carter et chemisés acier. D'une cylindrée de 965 cm3 (85 mm x 85 mm), cette Janoir développait 8 ch et pouvait être attelé. Cet exemplaire, probablement unique, qui provient de la Collection de Serge Pozzoli, affiche un peu plus de 47 000 km au compteur. Il est incroyable d'imaginer cette machine sur les routes en 1920, tant elle constitue l'une des motos françaises les plus ingénieuse et novatrice jamais produite.


Born in Lugny (Saone-et-Loire) in 1883, Louis Janoir gets his plane pilot's licence in 1911. This engineer joins another student from the same school, Louis Bechereau - designer of Deperdussin airplanes - and took part in numerous air raids and competitions. In 1916, he started the company Janoir Aviation based in Saint-Ouen. During the First World War, the Janoir factory devoted itself to repair then build Spad fighter planes, a business created by Armand Deperdussin in 1910. After the war, the company became interested in automobiles, aviation and motorbikes. Built in the same work workshops where the Spad were manufactured, the 1920 Janoir Type A breaks new ground in all areas. This daring motorcycle is defined by its "chassis" in stamped metal sheet, its half-leaf spring rear suspension, drum brakes and replaceable wheels. The engine is a lengthwise flat-twin with removable cylinder heads of which the aluminium cylinders are embedded in the crankcase and steel tubes. With a 965cc cylinder capacity (85mmx85mm), this Janoir was producing 8hp and could be harnessed. This example, probably unique and coming from Serge Pozzoli's collection, has a mileage of just over 47,000 km. It is hard to comprehend that this machine was on the road in 1920, as it is one of the most inventive and innovative French motorcycles ever made.



Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constituée de motos qui sont restés statiques, pour la plupart, depuis des décennies. Elles sont vendues en l'état à restaurer intégralement.
Les années de construction des motos ne pouvant pas toujours être exactement certifiées ou documentées, nous rappelons aux acheteurs que les années de construction reportées dans le catalogue sont indicatives.


We would like to remind buyers that the entire collection is composed of motorcycles that have remained static, the majority for decades. They are sold as seen with the aim to fully restore. Manufacturing years of these motorcycles cannot always be precisely certified or documented, we therefore would like to remind buyers that the years of manufacturing shown in the catalog are consequently indicative.


Estimation 40 000 - 60 000 €

Vendu 183 568 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3279
Lieu : Salon Rétromobile - Hall 2.1 Parc des expositions Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 09 févr. 2018 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2018 by Artcurial Motorcars