Vente Rétromobile 2018 - 09 février 2018 /Lot 219 c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent No reserve

  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
  • c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent	  No reserve
c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent
No reserve

Après avoir quitté la Russie pour pouvoir exercer librement leur métier de journalistes, les frères Werner vont se révéler être des touche-à-tout dans un monde en ébullition. Après s'être essayé au commerce des machines à écrire, des phonographes ou des projecteurs de cinéma, ils s'intéressaient aux deux-roues motorisés et se lançaient dans la conception d'engins de ce type. Si la première Werner à moteur Labitte ne fut pas une réussite, la seconde tentative connut plus de succès.
Baptisé " La Motocyclette ", cet engin conçu par Eugène et Michel Werner n'est encore qu'une bicyclette motorisée mais son nom va entrer dans l'histoire. En effet, les frères Werner déposent la marque " Motocyclette " (mot pour désigner des bicyclettes et tricycles automobiles et accessoires), le 8 avril 1898 au Greffe de Tribunal de commerce de la Seine. Mais, quelques années plus tard, le même tribunal dépossédera les Werner de cette propriété et prononcera un jugement qui fera passer " La Motocyclette " dans le langage courant pour désigner ce type de véhicule !
Cette Motocyclette se caractérise par son petit monocylindre à volant extérieur, placé au-dessus de la roue avant. Le moteur développe 2/3 de cheval et est refroidi par air grâce à des ailettes. L'allumage se fait par un " antique " système incandescent qualifié de " plus sur " et d'" indéréglable " ! Pour maintenir l'incandescence du tube, on est contraint de faire appel à une petite lampe à essence dont le réservoir fait office de garde-boue avant. Outre la difficulté à protéger la flamme des courants d'air, l'expérience montrera que le moteur prend aisément feu en cas de chute du pilote. La transmission s'effectue par une courroie ronde entrainant la roue avant à gauche. En cas de panne, il suffisait de retirer la courroie et de rentrer en pédalant un bon coup. Une douzaine de Werner aurait été construite en 1897 et ce rare modèle a pu être reconstitué à partir du lot de pièces de 1972.


After leaving Russia in order to exercise their jobs freely as journalists, the Werner brothers will prove to be jack of all trades in an ever-changing world. After trying their hands on trading typewriters, phonographs or movie projectors, they would become interested in motorised two-wheelers and launched themselves in designing such machines. Even if the first Werner with Labitte engine was not really a hit, the second attempt had greater success.
Baptised as "La Motocyclette", this machine created by Eugene and Michel Werner remains a motorised bicycle but its name will go down in history. Indeed, the Werner brothers get trademark name "The Motorcycle" registered (word to describe motor bicycles and tricycles and accessories) on 8 April 1898 at the Registry of Trade Court. However, the same court will deprive the Werner brothers of this intellectual property few years later and issue a judgment which will make "The Motorcycle" a commonly used word to identify this type of vehicle.
This motorcycle is characterised by its small single-cylinder with an outer handwheel, located above the front wheel. The engine produces ? of a horsepower and is cooled by air thanks to its fins. The ignition is through an "antique" incandescent system designated as "safer" and "foolproof"! To maintain the tube's incandescence, you have to use a small fuel lamp of which the tank is used as a front fender. In addition to the difficulty of protecting the airstreams' flame, history shows that the engine easily catches fire if the rider has a crash. The transmission is carried out via a round belt driving the front wheel on the left. In the event of a breakdown, it was easy enough to remove the belt and return home by giving it a good pedaling. A dozen Werner would have been built in 1897 and this rare model was able to be restored from the batch of 1972 parts.



Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constituée de motos qui sont restés statiques, pour la plupart, depuis des décennies. Elles sont vendues en l'état à restaurer intégralement.
Les années de construction des motos ne pouvant pas toujours être exactement certifiées ou documentées, nous rappelons aux acheteurs que les années de construction reportées dans le catalogue sont indicatives.


We would like to remind buyers that the entire collection is composed of motorcycles that have remained static, the majority for decades. They are sold as seen with the aim to fully restore. Manufacturing years of these motorcycles cannot always be precisely certified or documented, we therefore would like to remind buyers that the years of manufacturing shown in the catalog are consequently indicative.



Estimation 20 000 - 40 000 €

Vendu 40 528 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 219

c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent
No reserve

Vendu 40 528 € [$]

c.1897 Werner " La Motocyclette " à volant extérieur et allumage incandescent
No reserve

Après avoir quitté la Russie pour pouvoir exercer librement leur métier de journalistes, les frères Werner vont se révéler être des touche-à-tout dans un monde en ébullition. Après s'être essayé au commerce des machines à écrire, des phonographes ou des projecteurs de cinéma, ils s'intéressaient aux deux-roues motorisés et se lançaient dans la conception d'engins de ce type. Si la première Werner à moteur Labitte ne fut pas une réussite, la seconde tentative connut plus de succès.
Baptisé " La Motocyclette ", cet engin conçu par Eugène et Michel Werner n'est encore qu'une bicyclette motorisée mais son nom va entrer dans l'histoire. En effet, les frères Werner déposent la marque " Motocyclette " (mot pour désigner des bicyclettes et tricycles automobiles et accessoires), le 8 avril 1898 au Greffe de Tribunal de commerce de la Seine. Mais, quelques années plus tard, le même tribunal dépossédera les Werner de cette propriété et prononcera un jugement qui fera passer " La Motocyclette " dans le langage courant pour désigner ce type de véhicule !
Cette Motocyclette se caractérise par son petit monocylindre à volant extérieur, placé au-dessus de la roue avant. Le moteur développe 2/3 de cheval et est refroidi par air grâce à des ailettes. L'allumage se fait par un " antique " système incandescent qualifié de " plus sur " et d'" indéréglable " ! Pour maintenir l'incandescence du tube, on est contraint de faire appel à une petite lampe à essence dont le réservoir fait office de garde-boue avant. Outre la difficulté à protéger la flamme des courants d'air, l'expérience montrera que le moteur prend aisément feu en cas de chute du pilote. La transmission s'effectue par une courroie ronde entrainant la roue avant à gauche. En cas de panne, il suffisait de retirer la courroie et de rentrer en pédalant un bon coup. Une douzaine de Werner aurait été construite en 1897 et ce rare modèle a pu être reconstitué à partir du lot de pièces de 1972.


After leaving Russia in order to exercise their jobs freely as journalists, the Werner brothers will prove to be jack of all trades in an ever-changing world. After trying their hands on trading typewriters, phonographs or movie projectors, they would become interested in motorised two-wheelers and launched themselves in designing such machines. Even if the first Werner with Labitte engine was not really a hit, the second attempt had greater success.
Baptised as "La Motocyclette", this machine created by Eugene and Michel Werner remains a motorised bicycle but its name will go down in history. Indeed, the Werner brothers get trademark name "The Motorcycle" registered (word to describe motor bicycles and tricycles and accessories) on 8 April 1898 at the Registry of Trade Court. However, the same court will deprive the Werner brothers of this intellectual property few years later and issue a judgment which will make "The Motorcycle" a commonly used word to identify this type of vehicle.
This motorcycle is characterised by its small single-cylinder with an outer handwheel, located above the front wheel. The engine produces ? of a horsepower and is cooled by air thanks to its fins. The ignition is through an "antique" incandescent system designated as "safer" and "foolproof"! To maintain the tube's incandescence, you have to use a small fuel lamp of which the tank is used as a front fender. In addition to the difficulty of protecting the airstreams' flame, history shows that the engine easily catches fire if the rider has a crash. The transmission is carried out via a round belt driving the front wheel on the left. In the event of a breakdown, it was easy enough to remove the belt and return home by giving it a good pedaling. A dozen Werner would have been built in 1897 and this rare model was able to be restored from the batch of 1972 parts.



Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constituée de motos qui sont restés statiques, pour la plupart, depuis des décennies. Elles sont vendues en l'état à restaurer intégralement.
Les années de construction des motos ne pouvant pas toujours être exactement certifiées ou documentées, nous rappelons aux acheteurs que les années de construction reportées dans le catalogue sont indicatives.


We would like to remind buyers that the entire collection is composed of motorcycles that have remained static, the majority for decades. They are sold as seen with the aim to fully restore. Manufacturing years of these motorcycles cannot always be precisely certified or documented, we therefore would like to remind buyers that the years of manufacturing shown in the catalog are consequently indicative.



Estimation 20 000 - 40 000 €

Vendu 40 528 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3279
Lieu : Salon Rétromobile - Hall 2.1 Parc des expositions Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 09 févr. 2018 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2018 by Artcurial Motorcars