Vente Livres & Manuscrits - 22 septembre 2020 /Lot 226 BRASSENS (Georges) Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel.

  • BRASSENS (Georges)  Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel.
BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel.
1/2 p. sur 1 feuillet in-4, papier quadrillé perforé.

Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel, figurant sur l'album Supplique pour être enterré à la plage de Sète, gravé en 1966.
L'expression " le pluriel " est souvent utilisée par Brassens pour désigner la foule. On retrouve cet emploi dans sa correspondance à Toussenot, par opposition à l'individu. L'expression, vient probablement de son ami Toussenot qui lui avait fait lire un de ses textes intitulé " le Pluriel et le Singulier ". C'est réflexions sur une éthique individualiste datent du temps où Brassens avait des velléités de participer aux journaux anarchistes (Le Libertaire d'abord, puis l'Anarchiste qui ne verra pas le jour).
La chanson fit l'ouverture des récitals organisés par Jacques Canetti, du 16 septembre au 22 octobre 1966, au T. N. P. de Chaillot.
Le feuillet comporte deux quatrains avec deux débuts de refrain, correspondant à la version définitive des couplets 5 et 6 : " Pour embrasser la dam' s'il faut se mettre à douze / J'aime mieux m'amuser tout seul cré nom de nom ! / Je suis celui qui reste à l'écart des partouzes / L'obélisque est-il monolithe oui ou non ".


Estimation 800 - 1 500 €

Vendu 5 460 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 226

BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel.

Vendu 5 460 € [$]

BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel.
1/2 p. sur 1 feuillet in-4, papier quadrillé perforé.

Manuscrit autographe pour la chanson Le Pluriel, figurant sur l'album Supplique pour être enterré à la plage de Sète, gravé en 1966.
L'expression " le pluriel " est souvent utilisée par Brassens pour désigner la foule. On retrouve cet emploi dans sa correspondance à Toussenot, par opposition à l'individu. L'expression, vient probablement de son ami Toussenot qui lui avait fait lire un de ses textes intitulé " le Pluriel et le Singulier ". C'est réflexions sur une éthique individualiste datent du temps où Brassens avait des velléités de participer aux journaux anarchistes (Le Libertaire d'abord, puis l'Anarchiste qui ne verra pas le jour).
La chanson fit l'ouverture des récitals organisés par Jacques Canetti, du 16 septembre au 22 octobre 1966, au T. N. P. de Chaillot.
Le feuillet comporte deux quatrains avec deux débuts de refrain, correspondant à la version définitive des couplets 5 et 6 : " Pour embrasser la dam' s'il faut se mettre à douze / J'aime mieux m'amuser tout seul cré nom de nom ! / Je suis celui qui reste à l'écart des partouzes / L'obélisque est-il monolithe oui ou non ".


Estimation 800 - 1 500 €

Vendu 5 460 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4033
Date : 22 sept. 2020 18:00
Commissaires-priseurs: Stéphane Aubert, Hervé Poulain

Contact

Juliette Audet
Tél. +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Livres & Manuscrits