Vente Livres & Manuscrits - 22 septembre 2020 /Lot 223 BRASSENS (Georges) Manuscrit autographe pour la chanson Le 22 septembre.

  • BRASSENS (Georges)  Manuscrit autographe pour la chanson Le 22 septembre.
BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le 22 septembre.
5 p. 1/2 sur 4 ff. (dont un légèrement plus petit).

Manuscrits pour la chanson le 22 septembre, figurant sur l'album les Copains d'abord, gravé en 1964.
L'ensemble présente différentes versions, avec des mouvements de mots et d'idées d'un vers ou d'une strophe à l'autre.
Convoquant les images de l'automne (qui commence le habituellement le 22 septembre), de la fin des choses et du départ, Brassens dresse le constat qu'il a fini d'être triste à cause d'une rupture : " Le vingt-e-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous, / Et c'est triste de n'être plus triste sans vous. "
Ce qui dans la version définitive apparaît ainsi :" Or, nous y revoilà, mais je reste de pierre, / Plus une seule larme à me mettre aux paupières ", est ici sous la forme : " Or voici la saison fatale et je m'étonne / Il y a du nouveau sous le ciel de l'automne ".
Plus loin, " Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d'ailes, / Je prenais mon essor avec les hirondelles / Et me rompais les os en souvenir de vous / Vers leurs quartiers d'hiver les voilà qui décollent / Et je n'ai plus envie de jouer les Icare ", deviendra : " Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d'ailes, / Je montais jusqu'au ciel pour suivre l'hirondelle / Et me rompais les os en souvenir de vous… / Le complexe d'Icare à présent m'abandonne, / L'hirondelle en partant ne fera plus l'automne ".
Une demi page renferme les recherches pour un couplet, autour de l'idée du départ et du vol des hirondelles.

Estimation 6 500 - 8 000 €

Vendu 35 100 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 223

BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le 22 septembre.

Vendu 35 100 € [$]

BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le 22 septembre.
5 p. 1/2 sur 4 ff. (dont un légèrement plus petit).

Manuscrits pour la chanson le 22 septembre, figurant sur l'album les Copains d'abord, gravé en 1964.
L'ensemble présente différentes versions, avec des mouvements de mots et d'idées d'un vers ou d'une strophe à l'autre.
Convoquant les images de l'automne (qui commence le habituellement le 22 septembre), de la fin des choses et du départ, Brassens dresse le constat qu'il a fini d'être triste à cause d'une rupture : " Le vingt-e-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous, / Et c'est triste de n'être plus triste sans vous. "
Ce qui dans la version définitive apparaît ainsi :" Or, nous y revoilà, mais je reste de pierre, / Plus une seule larme à me mettre aux paupières ", est ici sous la forme : " Or voici la saison fatale et je m'étonne / Il y a du nouveau sous le ciel de l'automne ".
Plus loin, " Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d'ailes, / Je prenais mon essor avec les hirondelles / Et me rompais les os en souvenir de vous / Vers leurs quartiers d'hiver les voilà qui décollent / Et je n'ai plus envie de jouer les Icare ", deviendra : " Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d'ailes, / Je montais jusqu'au ciel pour suivre l'hirondelle / Et me rompais les os en souvenir de vous… / Le complexe d'Icare à présent m'abandonne, / L'hirondelle en partant ne fera plus l'automne ".
Une demi page renferme les recherches pour un couplet, autour de l'idée du départ et du vol des hirondelles.

Estimation 6 500 - 8 000 €

Vendu 35 100 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4033
Date : 22 sept. 2020 18:00
Commissaires-priseurs: Stéphane Aubert, Hervé Poulain

Contact

Juliette Audet
Tél. +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Livres & Manuscrits