Vente Littérature française des XIX & XX siècles - 19 novembre 2019 /Lot 215 BAUDELAIRE, Charles (1821-1867) Lettre autographe signée à son demi-frère Alphonse

  • BAUDELAIRE, Charles (1821-1867) Lettre autographe signée à son demi-frère Alphonse
  • BAUDELAIRE, Charles (1821-1867) Lettre autographe signée à son demi-frère Alphonse
BAUDELAIRE, Charles (1821-1867)
Lettre autographe signée à son demi-frère Alphonse
S.l., 20 novembre 1839

3 p. sur 1 double f. in-12 (18,5 x 12 cm).

Lettre autographe signée de Baudelaire à son demi-frère Alphonse. Charles Baudelaire, alors âgé de 18 ans, a été renvoyé du lycée Louis le Grand quelques mois auparavant, en avril 1839. Il est reçu au baccalauréat in extremis en août, mais reste profondément marqué par ces presque huit années de pensionnat, en compagnie de camarades avec qui il n'avait pas choisi de vivre. Il cherche des moyens de s'assumer pleinement en tant qu'adulte et se confie à son demi-frère : « Je m'ennuie tellement que je vais me mettre à travailler ; je veux du plaisir quelconque, et j'espère en trouver là. Je veux être indépendant le plus tôt possible, c'est-à-dire dépenser mon argent, celui que les hommes m'auront donné en retour d'un plaisir ou d'un service que [je] leur aurais procuré ; et j'y veux parvenir par quelque moyen que ce soit. » Il conclut sur cette phrase : « Je vais oublier dans Virgile toutes les mesquineries et les saletés de ce monde. »

BIBLIOGRAPHIE :
- BAUDELAIRE, Correspondance I - janvier 1832-février 1860, Paris, 1973, p. 79.

Taches, traces de pliures.

Estimation 5 000 - 7 000 €

Vendu 5 850 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 215

BAUDELAIRE, Charles (1821-1867)
Lettre autographe signée à son demi-frère Alphonse

Vendu 5 850 € [$]

BAUDELAIRE, Charles (1821-1867)
Lettre autographe signée à son demi-frère Alphonse
S.l., 20 novembre 1839

3 p. sur 1 double f. in-12 (18,5 x 12 cm).

Lettre autographe signée de Baudelaire à son demi-frère Alphonse. Charles Baudelaire, alors âgé de 18 ans, a été renvoyé du lycée Louis le Grand quelques mois auparavant, en avril 1839. Il est reçu au baccalauréat in extremis en août, mais reste profondément marqué par ces presque huit années de pensionnat, en compagnie de camarades avec qui il n'avait pas choisi de vivre. Il cherche des moyens de s'assumer pleinement en tant qu'adulte et se confie à son demi-frère : « Je m'ennuie tellement que je vais me mettre à travailler ; je veux du plaisir quelconque, et j'espère en trouver là. Je veux être indépendant le plus tôt possible, c'est-à-dire dépenser mon argent, celui que les hommes m'auront donné en retour d'un plaisir ou d'un service que [je] leur aurais procuré ; et j'y veux parvenir par quelque moyen que ce soit. » Il conclut sur cette phrase : « Je vais oublier dans Virgile toutes les mesquineries et les saletés de ce monde. »

BIBLIOGRAPHIE :
- BAUDELAIRE, Correspondance I - janvier 1832-février 1860, Paris, 1973, p. 79.

Taches, traces de pliures.

Estimation 5 000 - 7 000 €

Vendu 5 850 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4002
Date : 19 nov. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Juliette Audet
Tél. +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Littérature française des XIXe & XXe siècles Les collections Aristophil