Vente Maîtres anciens et du XIX siècle - 27 mars 2019 /Lot 212 Baccio Bandinelli (1493-1560) Nus masculins debout (recto et verso)

  • Baccio BANDINELLI Florence, 1493 - 1560 Nus masculins debout (recto et verso) Plume et encre brune
  • Baccio BANDINELLI Florence, 1493 - 1560 Nus masculins debout (recto et verso) Plume et encre brune

Baccio BANDINELLI Florence, 1493 - 1560
Nus masculins debout (recto et verso)
Plume et encre brune
(Mouillures)

Male nude studies, pen and brown ink, by B. Bandinelli
Hauteur : 40 Largeur : 27 cm

Commentaire : L'attitude outrée de la figure du recto est typiquement maniériste et rappelle les poses données par Bandinelli au Christ et au larron de droite dans son bronze en relief de La Descente de Croix, conservé au musée du Louvre1. Le dessin est à rapprocher par sa technique du dessin de l'ancienne collection Beistegui, maintenant conservé à Marseille², et de plusieurs feuilles représentant des hommes nus, dont l'une conservée au Louvre3, et une autre présentée chez Brady et Williams en 1995 (n°4, repr. p.17). D'autres sont conservées à Dresde et à la Bibliothèque Ambrosiana à Milan.
Emule de Michel-Ange, Baccio Bandinelli est le plus important sculpteur florentin après Buonarrotti. Vasari rapporte que Bandinelli rencontra Léonard de Vinci alors qu'il était apprenti chez Giovanni Battista Rustici, vers 1507-1508. Léonard le pousse dans la carrière de sculpteur et l'encourage à étudier les sculptures de Donatello. Bandinelli commence sa carrière par un coup d'éclat en concevant un Hercule géant en bois recouvert de terre installé sous la Loggia dei Lanzi pour l'entrée du pape Léon X en 1515. Il travaillera pour les Médicis à Florence et pour les papes Médicis Léon X et Clément VII à Rome. Il est tenaillé par le désir d'égaler Michel-Ange et limité par son imitation stéréotypée de l'antique. Il commence à travailler à son Hercule et Cacus en marbre, qui est exposé Piazza della Signoria, en 1527. Sa technique hachurée à la plume s'inspire de celle de Michel-Ange. Bandinelli attachait beaucoup d'importance à ses dessins, au point qu'il déclarait à ses héritiers que ceux-ci devaient les regarder comme des bijoux, car il était persuadé qu'ils seraient un jour admirés comme des trésors : dont acte.

L'authenticité de cette très belle feuille recto-verso d'études de nus masculins a été confirmée par le Docteur Roger Ward, spécialiste des dessins de Bandinelli, d'après une photographie numérique.

1. Voir Fr. Viatte (dir.), Baccio Bandinelli, Dessins, Sculptures, Peinture, Inventaire général des dessins italiens, Paris, musée du Louvre, 2011, n°53, repr. p.284
2. Voir R. Ward, Baccio Bandinelli, Drawings from British Collections, Cambridge, Fitzwilliam Museum, 1988, fig. 18
3. Voir Fr. Viatte (dir.), op. cit., n°71, repr. p. 188
Estimation 30 000 - 40 000 €



Vendu 331 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 212

Baccio Bandinelli (1493-1560)
Nus masculins debout (recto et verso)

Vendu 331 400 € [$]

Baccio BANDINELLI Florence, 1493 - 1560
Nus masculins debout (recto et verso)
Plume et encre brune
(Mouillures)

Male nude studies, pen and brown ink, by B. Bandinelli
Hauteur : 40 Largeur : 27 cm

Commentaire : L'attitude outrée de la figure du recto est typiquement maniériste et rappelle les poses données par Bandinelli au Christ et au larron de droite dans son bronze en relief de La Descente de Croix, conservé au musée du Louvre1. Le dessin est à rapprocher par sa technique du dessin de l'ancienne collection Beistegui, maintenant conservé à Marseille², et de plusieurs feuilles représentant des hommes nus, dont l'une conservée au Louvre3, et une autre présentée chez Brady et Williams en 1995 (n°4, repr. p.17). D'autres sont conservées à Dresde et à la Bibliothèque Ambrosiana à Milan.
Emule de Michel-Ange, Baccio Bandinelli est le plus important sculpteur florentin après Buonarrotti. Vasari rapporte que Bandinelli rencontra Léonard de Vinci alors qu'il était apprenti chez Giovanni Battista Rustici, vers 1507-1508. Léonard le pousse dans la carrière de sculpteur et l'encourage à étudier les sculptures de Donatello. Bandinelli commence sa carrière par un coup d'éclat en concevant un Hercule géant en bois recouvert de terre installé sous la Loggia dei Lanzi pour l'entrée du pape Léon X en 1515. Il travaillera pour les Médicis à Florence et pour les papes Médicis Léon X et Clément VII à Rome. Il est tenaillé par le désir d'égaler Michel-Ange et limité par son imitation stéréotypée de l'antique. Il commence à travailler à son Hercule et Cacus en marbre, qui est exposé Piazza della Signoria, en 1527. Sa technique hachurée à la plume s'inspire de celle de Michel-Ange. Bandinelli attachait beaucoup d'importance à ses dessins, au point qu'il déclarait à ses héritiers que ceux-ci devaient les regarder comme des bijoux, car il était persuadé qu'ils seraient un jour admirés comme des trésors : dont acte.

L'authenticité de cette très belle feuille recto-verso d'études de nus masculins a été confirmée par le Docteur Roger Ward, spécialiste des dessins de Bandinelli, d'après une photographie numérique.

1. Voir Fr. Viatte (dir.), Baccio Bandinelli, Dessins, Sculptures, Peinture, Inventaire général des dessins italiens, Paris, musée du Louvre, 2011, n°53, repr. p.284
2. Voir R. Ward, Baccio Bandinelli, Drawings from British Collections, Cambridge, Fitzwilliam Museum, 1988, fig. 18
3. Voir Fr. Viatte (dir.), op. cit., n°71, repr. p. 188
Estimation 30 000 - 40 000 €



Vendu 331 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3857
Date : 27 mars 2019 19:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens et du XIXe siècle