Vente Les collections Aristophil - 02 avril 2019 /Lot 379 AUGUSTE RODIN (1840-1914) Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot

  • AUGUSTE RODIN (1840-1914) Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot
  • AUGUSTE RODIN (1840-1914) Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot
  • AUGUSTE RODIN (1840-1914) Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot
  • AUGUSTE RODIN (1840-1914) Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot
AUGUSTE RODIN (1840-1914)
Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot
Paris, Macon, 1911-1915
Ens. 50 p. sur 45 f. et doubles f. in-4 et in-12 (dimensions
diverses)

Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance composée de 8 lettres autographes signées, 17 lettres signées, 2 lettres attribuées à Rodin dont 1 signée, 15 lettres allographes, 2 cartes de visite, la plupart à Gustave Coquiot et 8 enveloppes.
Homme de lettres, collectionneur et critique d'art, Gustave Coquiot fut également le secrétaire particulier de Rodin. Le sculpteur l'entretient des affaires qui l'occupent : « J'ai écrit à M. Bernheim que je ne puis faire le buste de Renoir […] le buste se fera mais plus tard. ». Il lui réclame des nouvelles d'un texte qu'il lui a demandé : « […] vous me finirez cette préface pour l'Extrême-Orient qui souffre d'attendre. »
Le manuscrit qui accompagne cette correspondance est probablement relatif à cette dernière lettre puisqu'il traite également de l'art d'Extrême-Orient. Sous la forme d'un poème en prose, Rodin tente de résumer les principes attenants à l'esthétique extrême-orientale : « Sorti dans la vie, le fleuve de vie, l'air, le soleil, le sentiment de l'Être au débordement, l'art d'Extrême-Orient nous apparaît ainsi […] Ici le génie antique d'architecture dort. Là sa volupté l'a déshabillé ; au milieu le manteau et ses ouverts, Nirvana »
[On joint :]
- 1 carte postale ornée d'un portrait photographique de Rodin
devant un plâtre, par Henri Manuel
- 1 brouillon de lettre, 1 p. sur 1 double f. in-12, aux frères Bernheim-
Jeune

Provenance :
- Vente Artcurial, Paris, 13 décembre 2012, lot 142

Rousseurs, déchirures marginales

Estimation 10 000 - 15 000 €

Lot 379

AUGUSTE RODIN (1840-1914)
Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot

Estimation 10 000 - 15 000 € [$]

AUGUSTE RODIN (1840-1914)
Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance à Gustave Coquiot
Paris, Macon, 1911-1915
Ens. 50 p. sur 45 f. et doubles f. in-4 et in-12 (dimensions
diverses)

Réunion d'un manuscrit autographe et d'une correspondance composée de 8 lettres autographes signées, 17 lettres signées, 2 lettres attribuées à Rodin dont 1 signée, 15 lettres allographes, 2 cartes de visite, la plupart à Gustave Coquiot et 8 enveloppes.
Homme de lettres, collectionneur et critique d'art, Gustave Coquiot fut également le secrétaire particulier de Rodin. Le sculpteur l'entretient des affaires qui l'occupent : « J'ai écrit à M. Bernheim que je ne puis faire le buste de Renoir […] le buste se fera mais plus tard. ». Il lui réclame des nouvelles d'un texte qu'il lui a demandé : « […] vous me finirez cette préface pour l'Extrême-Orient qui souffre d'attendre. »
Le manuscrit qui accompagne cette correspondance est probablement relatif à cette dernière lettre puisqu'il traite également de l'art d'Extrême-Orient. Sous la forme d'un poème en prose, Rodin tente de résumer les principes attenants à l'esthétique extrême-orientale : « Sorti dans la vie, le fleuve de vie, l'air, le soleil, le sentiment de l'Être au débordement, l'art d'Extrême-Orient nous apparaît ainsi […] Ici le génie antique d'architecture dort. Là sa volupté l'a déshabillé ; au milieu le manteau et ses ouverts, Nirvana »
[On joint :]
- 1 carte postale ornée d'un portrait photographique de Rodin
devant un plâtre, par Henri Manuel
- 1 brouillon de lettre, 1 p. sur 1 double f. in-12, aux frères Bernheim-
Jeune

Provenance :
- Vente Artcurial, Paris, 13 décembre 2012, lot 142

Rousseurs, déchirures marginales

Estimation 10 000 - 15 000 €

Détails de la vente

Vente : 3947
Lieu : Hôtel Drouot #6
Date : 02 avr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Lucie Moison
Tél. +33 1 42 99 16 58
lmoison@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les collections Aristophil Écrits et œuvres d'artistes du XVIe au XXe siècle