Vente Collection Liuba & Ernesto Wolf - 01 décembre 2014 /Lot 94 AQUAMANILE, ALLEMAGNE DU NORD, MILIEU DU XIVe SIECLE DANS LA LIGNEE DE JOHANN APENGETER

  • AQUAMANILE, ALLEMAGNE DU NORD, MILIEU DU XIVe SIECLE DANS LA LIGNEE DE JOHANN APENGETER
  • AQUAMANILE, ALLEMAGNE DU NORD, MILIEU DU XIVe SIECLE DANS LA LIGNEE DE JOHANN APENGETER
AQUAMANILE, ALLEMAGNE DU NORD, MILIEU DU XIVe SIECLE DANS LA LIGNEE DE JOHANN APENGETER
En bronze en forme de chien debout en position dynamique, tenant le déversoir entre les dents, décor gravé en pointillés sur l'anse, les oreilles et les pattes ; couvercle manquant, pièce à la patte arrière droite et bouchage à l'emplacement d'un évent ou d'un robinet éventuel. Patine fonçée, la queue a pu faire l'objet d'une restauration ou d'une restitution.
Hauteur : 22 cm
Longueur : 23 cm


Bibliographie en référence :
Otto von Falke et Erich Meyer, Romanische Leuchter und Gefässe, Giessgefässe der Gotik, Berlin 1935. N° 567, 568, 569, 570 et 572 ; Fig. 522, 523, 524, 525.

Provenance :
Collection Frederic Spitzer (1815-1890) à Paris, n° 977, reproduit planche XXVIII du catalogue de la vente en 1893 où il est décrit ainsi : Coquemar. (XIII° siècle). Il affecte la forme d'un chien debout. L'anse a la forme d'un lézard. Hauteur : Om, 22.- Longueur : Om, 23. Le mot coquemar, encore utilisé en 1904, vente Bourgeois à Cologne, et remplacé par aquamanile en 1909, vente A. Hommel à Zurich.
Cet aquamanile a été répertorié par Falke et Meyer dans leur Catalogue de 1935 p. 117 sous le n° 568, en citant le catalogue Spitzer ; ils l'ont rapproché planche 211 d'un petit groupe daté du XIVème siècle par Meyer, comprenant le n° 567 fig. 522 (Tieraquamanil, Düsseldorf) pour la position du corps, du n° 569 fig. 523 (Tieraquamanil, Rome) pour la forme des oreilles ; les deux derniers sur la planche sont les n° 570 fig. 524 (Hundeaquamanil, Münster, Diözesanmuseum. Norddeutsch 14. Jahrh.) et n° 572 fig. 525 (Hundeaquamanil, Berlin, Schloßmuseum Inv. Nr.88, 321 ; Norddeutsch 2. Hälfte 14. Jhr.).

D'après Meyer (p. 86 et 87) c'est l'arrivée en Allemagne du Nord de Johann Apengeter au début du XIVème siècle qui aura rajeuni le métier de fondeur de figures mythiques en bronze, en introduisant dans le bestiaire fantastique de l'époque une part nouvelle de réalisme animalier, en particulier par une libre gravure en pointillé.

n° 567 fig. 522 (Düsseldorf, Städtisches Kunstmuseum Norddeutsch 14. Jahr.)
n° 569 fig. 523 (Rome, Museo Artistico Industriale. Norddeutsch 14. Jhr)



Provenance : Collection Liuba et Ernesto Wolf

Commentaire : A NORTHERN-GERMAN BRONZE AQUAMANILE REPRESENTING A DOG, MID-14TH CENTURY
Height: 8 3/4 in.
Length: 9 in.


Estimation 70 000 - 90 000 €

Vendu 150 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 94

AQUAMANILE, ALLEMAGNE DU NORD, MILIEU DU XIVe SIECLE DANS LA LIGNEE DE JOHANN APENGETER

Vendu 150 600 € [$]

AQUAMANILE, ALLEMAGNE DU NORD, MILIEU DU XIVe SIECLE DANS LA LIGNEE DE JOHANN APENGETER
En bronze en forme de chien debout en position dynamique, tenant le déversoir entre les dents, décor gravé en pointillés sur l'anse, les oreilles et les pattes ; couvercle manquant, pièce à la patte arrière droite et bouchage à l'emplacement d'un évent ou d'un robinet éventuel. Patine fonçée, la queue a pu faire l'objet d'une restauration ou d'une restitution.
Hauteur : 22 cm
Longueur : 23 cm


Bibliographie en référence :
Otto von Falke et Erich Meyer, Romanische Leuchter und Gefässe, Giessgefässe der Gotik, Berlin 1935. N° 567, 568, 569, 570 et 572 ; Fig. 522, 523, 524, 525.

Provenance :
Collection Frederic Spitzer (1815-1890) à Paris, n° 977, reproduit planche XXVIII du catalogue de la vente en 1893 où il est décrit ainsi : Coquemar. (XIII° siècle). Il affecte la forme d'un chien debout. L'anse a la forme d'un lézard. Hauteur : Om, 22.- Longueur : Om, 23. Le mot coquemar, encore utilisé en 1904, vente Bourgeois à Cologne, et remplacé par aquamanile en 1909, vente A. Hommel à Zurich.
Cet aquamanile a été répertorié par Falke et Meyer dans leur Catalogue de 1935 p. 117 sous le n° 568, en citant le catalogue Spitzer ; ils l'ont rapproché planche 211 d'un petit groupe daté du XIVème siècle par Meyer, comprenant le n° 567 fig. 522 (Tieraquamanil, Düsseldorf) pour la position du corps, du n° 569 fig. 523 (Tieraquamanil, Rome) pour la forme des oreilles ; les deux derniers sur la planche sont les n° 570 fig. 524 (Hundeaquamanil, Münster, Diözesanmuseum. Norddeutsch 14. Jahrh.) et n° 572 fig. 525 (Hundeaquamanil, Berlin, Schloßmuseum Inv. Nr.88, 321 ; Norddeutsch 2. Hälfte 14. Jhr.).

D'après Meyer (p. 86 et 87) c'est l'arrivée en Allemagne du Nord de Johann Apengeter au début du XIVème siècle qui aura rajeuni le métier de fondeur de figures mythiques en bronze, en introduisant dans le bestiaire fantastique de l'époque une part nouvelle de réalisme animalier, en particulier par une libre gravure en pointillé.

n° 567 fig. 522 (Düsseldorf, Städtisches Kunstmuseum Norddeutsch 14. Jahr.)
n° 569 fig. 523 (Rome, Museo Artistico Industriale. Norddeutsch 14. Jhr)



Provenance : Collection Liuba et Ernesto Wolf

Commentaire : A NORTHERN-GERMAN BRONZE AQUAMANILE REPRESENTING A DOG, MID-14TH CENTURY
Height: 8 3/4 in.
Length: 9 in.


Estimation 70 000 - 90 000 €

Vendu 150 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2706
Date : 01 déc. 2014 18:30

Contact

Elodie Landais
Tél. +33 1 42 99 20 84
elandais@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection Liuba & Ernesto Wolf