Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 80 Anton Raphaël MENGS Aussig, 1728 - Rome, 1779 Vénus pleurant la mort d'Adonis

  • Anton Raphaël MENGS Aussig, 1728 - Rome, 1779 Vénus pleurant la mort d'Adonis Plume et encre brune, lavis gris
Anton Raphaël MENGS Aussig, 1728 - Rome, 1779
Vénus pleurant la mort d'Adonis
Plume et encre brune, lavis gris
(Restauration en bas à droite)

Venus mourning over the dead Adonis, pen and black ink, grey wash, by A. R. Mengs
Hauteur : 20,80 Largeur : 26,20 cm

Provenance : Chez Thomas Le Claire, Hambourg ;
Acquis auprès de ce dernier au Salon du Dessin, Paris, en 2000 par l'actuelle propriétaire ;
Collection particulière, Bruxelles

Expositions : 'Mengs. Die Erfindung des Klassizismus', Padoue, Palazzo Zabarella, Dresde, Staatliche Kunstsammlungen, 2001, p. 194, n° 51

Commentaire : Descendant de son char à l'aide des nuées, la déesse de l'amour et de la beauté découvre avec effroi le corps de son amant Adonis, tué à la chasse après avoir été mortellement blessé par un sanglier et pleure sa disparition. Dans ce dessin, dont il existe une esquisse préparatoire au musée de Besançon1, est résumé l'art de Mengs, entre tradition classique exprimée par le choix d'un sujet mythologique aisément reconnaissable et une certaine nouveauté dans la souplesse de la ligne, la justesse de l'expression de Vénus, rapprochant avec douceur son voile de ces yeux pour essuyer ses larmes, ou encore le corps disloqué et échevelé du jeune chasseur.

1. S. Roettgen, 'Anton Raphael Mengs 1728-1779. I. Das malerische und zeichnerische Werk', Munich, 1999, p. 425-426, n° Z 19.

Estimation 30 000 - 40 000 €

Lot 80

Anton Raphaël MENGS Aussig, 1728 - Rome, 1779
Vénus pleurant la mort d'Adonis

Estimation 30 000 - 40 000 € [$]

Anton Raphaël MENGS Aussig, 1728 - Rome, 1779
Vénus pleurant la mort d'Adonis
Plume et encre brune, lavis gris
(Restauration en bas à droite)

Venus mourning over the dead Adonis, pen and black ink, grey wash, by A. R. Mengs
Hauteur : 20,80 Largeur : 26,20 cm

Provenance : Chez Thomas Le Claire, Hambourg ;
Acquis auprès de ce dernier au Salon du Dessin, Paris, en 2000 par l'actuelle propriétaire ;
Collection particulière, Bruxelles

Expositions : 'Mengs. Die Erfindung des Klassizismus', Padoue, Palazzo Zabarella, Dresde, Staatliche Kunstsammlungen, 2001, p. 194, n° 51

Commentaire : Descendant de son char à l'aide des nuées, la déesse de l'amour et de la beauté découvre avec effroi le corps de son amant Adonis, tué à la chasse après avoir été mortellement blessé par un sanglier et pleure sa disparition. Dans ce dessin, dont il existe une esquisse préparatoire au musée de Besançon1, est résumé l'art de Mengs, entre tradition classique exprimée par le choix d'un sujet mythologique aisément reconnaissable et une certaine nouveauté dans la souplesse de la ligne, la justesse de l'expression de Vénus, rapprochant avec douceur son voile de ces yeux pour essuyer ses larmes, ou encore le corps disloqué et échevelé du jeune chasseur.

1. S. Roettgen, 'Anton Raphael Mengs 1728-1779. I. Das malerische und zeichnerische Werk', Munich, 1999, p. 425-426, n° Z 19.

Estimation 30 000 - 40 000 €

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle