Vente Maîtres anciens et du XIX siècle - 27 mars 2019 /Lot 257 Antoine-Jean GROS, baron GROS Paris, 1771 - Meudon, 1835 Napoléon et Marie-Louise, étude pour la coupole de l'église Sainte Geneviève

  • Antoine-Jean GROS, baron GROS Paris, 1771 - Meudon, 1835 Napoléon et Marie-Louise, étude pour la coupole de l'église Sainte Genevièv..
Antoine-Jean GROS, baron GROS Paris, 1771 - Meudon, 1835
Napoléon et Marie-Louise, étude pour la coupole de l'église Sainte Geneviève
Crayon noir sur papier beige
(Important manque en haut à droite)

Napoleon and Marie-Louise, study for Saint Genevieve's cupola, black chalk, by A.-J. Gros
Hauteur : 46,50 Largeur : 34,20 cm

Provenance : Collection Jean-Baptiste Delestre (n° 96 de son recueil de dessins du baron Gros) ;
Collection Gaston Delestre ;
Puis par descendance

Expositions : 'Gros, ses amis et ses élèves', Paris, Petit Palais, mai - juillet 1936, p. 237, n°483
'Napoléon', Paris, Grand Palais, juin - décembre 1969, p. 91, n°270, repr. p. 93
'Le Panthéon de Napoléon', Paris, Panthéon, 12 octobre 2001 - 6 janvier 2002, n°222


Bibliographie : Daniel Ternois, "Dessins inédits de Gros au musée lyonnais des Arts décoratifs", in 'La Revue du Louvre', n° 1, 1975, p. 25, fig. 4 et p. 27

Commentaire : En 1806, le Panthéon de Soufflot fut rendu au culte par ordre de l'Empereur, retrouvant son vocable initial de Sainte Geneviève. Le décor de la coupole fut commandé à Gros en 1811 et devait représenter " une gloire d'anges emportant au ciel la châsse de Ste Geneviève ; au bas, Clovis et Clotilde, fondateurs de la première église ; plus loin, Charlemagne, saint Louis ; et à la partie opposée, Sa Majesté l'Empereur et Sa Majesté l'Impératrice consacrant la nouvelle église au culte de cette sainte1 ". Le dessin que nous présentons est l'une des études préparatoires au couple formé par Napoléon et Marie-Louise. Une esquisse peinte conservée au musée Carnavalet illustre avec une grande fidélité le sujet décrit dans le contrat entre le peintre et le ministre de l'intérieur. Elle représente le petit Roi de Rome entre ses deux parents. Le chantier fut interrompu sous la Restauration et la décision fut prise en août 1814 de remplacer le couple impérial par Louis XVIII et sa nièce la duchesse d'Angoulême. L'inauguration solennelle eut lieu le 4 novembre 1824, peu de temps après la mort de Louis XVIII.

1. Contrat du 9 août 1811 signé par Gros et Montalivet, cité par D. Ternois, 'op. cit.', p. 24-26

Estimation 3 000 - 4 000 €

Lot 257

Antoine-Jean GROS, baron GROS Paris, 1771 - Meudon, 1835
Napoléon et Marie-Louise, étude pour la coupole de l'église Sainte Geneviève

Estimation 3 000 - 4 000 € [$]

Antoine-Jean GROS, baron GROS Paris, 1771 - Meudon, 1835
Napoléon et Marie-Louise, étude pour la coupole de l'église Sainte Geneviève
Crayon noir sur papier beige
(Important manque en haut à droite)

Napoleon and Marie-Louise, study for Saint Genevieve's cupola, black chalk, by A.-J. Gros
Hauteur : 46,50 Largeur : 34,20 cm

Provenance : Collection Jean-Baptiste Delestre (n° 96 de son recueil de dessins du baron Gros) ;
Collection Gaston Delestre ;
Puis par descendance

Expositions : 'Gros, ses amis et ses élèves', Paris, Petit Palais, mai - juillet 1936, p. 237, n°483
'Napoléon', Paris, Grand Palais, juin - décembre 1969, p. 91, n°270, repr. p. 93
'Le Panthéon de Napoléon', Paris, Panthéon, 12 octobre 2001 - 6 janvier 2002, n°222


Bibliographie : Daniel Ternois, "Dessins inédits de Gros au musée lyonnais des Arts décoratifs", in 'La Revue du Louvre', n° 1, 1975, p. 25, fig. 4 et p. 27

Commentaire : En 1806, le Panthéon de Soufflot fut rendu au culte par ordre de l'Empereur, retrouvant son vocable initial de Sainte Geneviève. Le décor de la coupole fut commandé à Gros en 1811 et devait représenter " une gloire d'anges emportant au ciel la châsse de Ste Geneviève ; au bas, Clovis et Clotilde, fondateurs de la première église ; plus loin, Charlemagne, saint Louis ; et à la partie opposée, Sa Majesté l'Empereur et Sa Majesté l'Impératrice consacrant la nouvelle église au culte de cette sainte1 ". Le dessin que nous présentons est l'une des études préparatoires au couple formé par Napoléon et Marie-Louise. Une esquisse peinte conservée au musée Carnavalet illustre avec une grande fidélité le sujet décrit dans le contrat entre le peintre et le ministre de l'intérieur. Elle représente le petit Roi de Rome entre ses deux parents. Le chantier fut interrompu sous la Restauration et la décision fut prise en août 1814 de remplacer le couple impérial par Louis XVIII et sa nièce la duchesse d'Angoulême. L'inauguration solennelle eut lieu le 4 novembre 1824, peu de temps après la mort de Louis XVIII.

1. Contrat du 9 août 1811 signé par Gros et Montalivet, cité par D. Ternois, 'op. cit.', p. 24-26

Estimation 3 000 - 4 000 €

Détails de la vente

Vente : 3857
Date : 27 mars 2019 19:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens et du XIXe siècle