Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 09 novembre 2021 /Lot 85 Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de France Louis XV

  • Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de Fra...
  • Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de Fra...
  • Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de Fra...
  • Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de Fra...
  • Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de Fra...
  • Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720 Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de Fra...
Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720
Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de France Louis XV
Marbre blanc
Signé et daté 'A COYZEVOX. AD. VIVUM. 1710' au revers
Titré 'MARIE ADELAÏDE / DE SAVOYE DUCH. / DE BOURGOGNE' sur le devant
Hauteur : 58 cm

Repose sur un piédouche en marbre Portor
Hauteur totale : 74 cm (29,13 in.)

Marie Adélaïde of Savoy, duchess of Burgundy, white marble, signed and dated, by A. Coysevox and workshop
H. 22, 83 in.




Provenance : Paul Drey, New York, avant 1988 ;
Marché de l'art, Allemagne, 1990 ;
Collection privée européenne


Expositions : Biennale des Antiquaires, Paris, galerie Neuse, en 1990

Bibliographie : Alexandre Maral et Valérie Carpentier-Vanhaverbeke, 'Antoine Coysevox. Le sculpteur du Grand Siècle', Paris, 2020, p. 351

Bibliographie en rapport :
Simone Hoog et Roland Bossard, 'Musée national du Château de Versailles, catalogue : Les sculptures I', Paris, 1993, modèle répertorié sous le n°220, p. 70


Commentaire : Œuvre de référence:
Antoine Coysevox, 'Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne', buste en marbre, signé et daté 'A COYZVOX.AD.VIVUM.F.1710', H : 71 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. MR 2157 (MV 2170).

L'historique de la célèbre statue de 'Marie-Adélaïde de Savoie en Diane' livrée par Coysevox en 1708 pour le marquis d'Antin et conservée aujourd'hui au musée du Louvre (inv.MR.1817), est bien connu. La version en buste du portrait de la duchesse de Bourgogne daté 1710 et signée du même Coysevox n'apparait quant à elle, pour la première fois dans un inventaire du château de Versailles qu'en 1792. Notre marbre portant la date et la signature " 'A.COYZVOX . AD . VIVUM . 1710' " au revers est une reprise de ce portrait toujours conservé à Versailles (inv.MV2170). Marie-Adélaïde de Savoie, native de Turin, est la fille de Victor-Amédée II, duc de Savoie et d'Anne-Marie d'Orléans. Elle épouse en 1697 Louis de France, duc de Bourgogne et futur Dauphin. La mère du futur Louis XV décède lors d'une épidémie de rougeole presqu'en même temps que son mari en 1712 à l'âge de vingt-sept ans.
Antoine Coysevox exécute ce portrait dans la foulée de la statue commandée par le marquis d'Antin. S'il existe quelques différences entre les visages de la version en pied et de la version en buste, la composition est sensiblement la même. Sur le buste, une longue mèche de cheveux vient couvrir l'épaule nue de la duchesse qui tourne plus nettement la tête vers sa droite. On retrouve dans le haut de la coiffure le croissant de lune qui évoquait la déesse de la chasse dans la version en pied. Les traits du visage gracieux et juvéniles de Marie Adélaïde sont rendus par le ciseau du sculpteur avec une douceur et une bienveillance qui soulignent bien le tempérament à la fois fier et léger de la jeune femme qui savait si bien égayer la cour. Difficile d'être définitif quant à la datation précise de cet émouvant portrait.
Cette interrogation chronologique est aussi bien valable pour le buste de Versailles (voir la première mention du buste dans l'inventaire de 1792 cité plus haut) que pour notre exemplaire qui présente la même mention 'AD VIVUM' sans pour autant porter le F " fecit ". Le fait de garder la mention AD VIVUM sans y accoler la mention " fecit " signifie t-il que cette reprise du buste a bien été aussi réalisée du vivant de la duchesse, avant 1712 ? Coysevox est alors au faîte de sa carrière et est déjà l'auteur de plusieurs portraits de la famille royale qui connurent eux aussi des reprises d'atelier sous sa direction, destinés à la diffusion de l'image du pouvoir. Alexandre Maral et Valérie Carpentier-Vanhaverbeke citent notre buste dans leur récente monographie sur l'artiste. Ils notent quelques imprécisions dans le détail de la chevelure sans se prononcer quant à sa datation. Le portrait de Versailles ayant été exécuté très peu de temps avant la mort de la duchesse de Bourgogne, on peut aussi supposer qu'un second buste mémoriel ai été commandé au sculpteur en souvenir de la trop jeune défunte. Cette autre version en marbre est, à notre connaissance, la seule aujourd'hui connue ayant été exécutée du vivant de Coysevox.
Estimation 80 000 - 100 000 €

Vendu 101 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 85

Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720
Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de France Louis XV

Vendu 101 400 € [$]

Antoine COYSEVOX et atelier Lyon, 1640 - Paris, 1720
Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), mère du roi de France Louis XV
Marbre blanc
Signé et daté 'A COYZEVOX. AD. VIVUM. 1710' au revers
Titré 'MARIE ADELAÏDE / DE SAVOYE DUCH. / DE BOURGOGNE' sur le devant
Hauteur : 58 cm

Repose sur un piédouche en marbre Portor
Hauteur totale : 74 cm (29,13 in.)

Marie Adélaïde of Savoy, duchess of Burgundy, white marble, signed and dated, by A. Coysevox and workshop
H. 22, 83 in.




Provenance : Paul Drey, New York, avant 1988 ;
Marché de l'art, Allemagne, 1990 ;
Collection privée européenne


Expositions : Biennale des Antiquaires, Paris, galerie Neuse, en 1990

Bibliographie : Alexandre Maral et Valérie Carpentier-Vanhaverbeke, 'Antoine Coysevox. Le sculpteur du Grand Siècle', Paris, 2020, p. 351

Bibliographie en rapport :
Simone Hoog et Roland Bossard, 'Musée national du Château de Versailles, catalogue : Les sculptures I', Paris, 1993, modèle répertorié sous le n°220, p. 70


Commentaire : Œuvre de référence:
Antoine Coysevox, 'Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne', buste en marbre, signé et daté 'A COYZVOX.AD.VIVUM.F.1710', H : 71 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. MR 2157 (MV 2170).

L'historique de la célèbre statue de 'Marie-Adélaïde de Savoie en Diane' livrée par Coysevox en 1708 pour le marquis d'Antin et conservée aujourd'hui au musée du Louvre (inv.MR.1817), est bien connu. La version en buste du portrait de la duchesse de Bourgogne daté 1710 et signée du même Coysevox n'apparait quant à elle, pour la première fois dans un inventaire du château de Versailles qu'en 1792. Notre marbre portant la date et la signature " 'A.COYZVOX . AD . VIVUM . 1710' " au revers est une reprise de ce portrait toujours conservé à Versailles (inv.MV2170). Marie-Adélaïde de Savoie, native de Turin, est la fille de Victor-Amédée II, duc de Savoie et d'Anne-Marie d'Orléans. Elle épouse en 1697 Louis de France, duc de Bourgogne et futur Dauphin. La mère du futur Louis XV décède lors d'une épidémie de rougeole presqu'en même temps que son mari en 1712 à l'âge de vingt-sept ans.
Antoine Coysevox exécute ce portrait dans la foulée de la statue commandée par le marquis d'Antin. S'il existe quelques différences entre les visages de la version en pied et de la version en buste, la composition est sensiblement la même. Sur le buste, une longue mèche de cheveux vient couvrir l'épaule nue de la duchesse qui tourne plus nettement la tête vers sa droite. On retrouve dans le haut de la coiffure le croissant de lune qui évoquait la déesse de la chasse dans la version en pied. Les traits du visage gracieux et juvéniles de Marie Adélaïde sont rendus par le ciseau du sculpteur avec une douceur et une bienveillance qui soulignent bien le tempérament à la fois fier et léger de la jeune femme qui savait si bien égayer la cour. Difficile d'être définitif quant à la datation précise de cet émouvant portrait.
Cette interrogation chronologique est aussi bien valable pour le buste de Versailles (voir la première mention du buste dans l'inventaire de 1792 cité plus haut) que pour notre exemplaire qui présente la même mention 'AD VIVUM' sans pour autant porter le F " fecit ". Le fait de garder la mention AD VIVUM sans y accoler la mention " fecit " signifie t-il que cette reprise du buste a bien été aussi réalisée du vivant de la duchesse, avant 1712 ? Coysevox est alors au faîte de sa carrière et est déjà l'auteur de plusieurs portraits de la famille royale qui connurent eux aussi des reprises d'atelier sous sa direction, destinés à la diffusion de l'image du pouvoir. Alexandre Maral et Valérie Carpentier-Vanhaverbeke citent notre buste dans leur récente monographie sur l'artiste. Ils notent quelques imprécisions dans le détail de la chevelure sans se prononcer quant à sa datation. Le portrait de Versailles ayant été exécuté très peu de temps avant la mort de la duchesse de Bourgogne, on peut aussi supposer qu'un second buste mémoriel ai été commandé au sculpteur en souvenir de la trop jeune défunte. Cette autre version en marbre est, à notre connaissance, la seule aujourd'hui connue ayant été exécutée du vivant de Coysevox.
Estimation 80 000 - 100 000 €

Vendu 101 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4126
Date : 09 nov. 2021 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle