Vente Collection Alfred de Vigny - 15 novembre 2016 /Lot 121 Alfred de VIGNY 1797-1863 Notes de séance à l'Académie française : manuscrits autographes

  • Alfred de VIGNY 1797-1863 Notes de séance à l'Académie française : manuscrits autographes [1850, 1854-1861]. Ens. environ 264 p. in-12,
Alfred de VIGNY 1797-1863
Notes de séance à l'Académie française : manuscrits autographes

[1850, 1854-1861].
Ens. environ 264 p. in-12, in-8 et in-4 (dimensions diverses).

Ensemble de notes autographes d'Alfred de Vigny prises durant les séances de l'Académie française ou juste après celles-ci puis retravaillées, principalement de 1854 à 1861, période durant laquelle le poète suivit avec diligence les travaux académiques et s'engagea aux côtés de ses pairs pour défendre la liberté de l'institution, notamment lors de la querelle, tant juridique que littéraire et politique, du prix Décennal. Cet ensemble complète les quelques rares notes de séance rédigées par Vigny aujourd'hui en mains privées, celles conservées à la Bibliothèque nationale de France - dont des photocopies sont jointes ici - et le carnet académique de Vigny pour les années 1861-1863, appartenant à l'Institut. Ces notes, publiées par Lise Sabourin en 1998, offrent un précieux éclairage à la fois sur le poète et l'accomplissement de sa mission académique, à laquelle il était très attaché, mais aussi sur les travaux menés par l'Académie française durant ces années-là.
"D'une tactique parlementaire qui se dévoile. Mr C[ousin] a d'abord agi dans son duel avec un chevalier inconnu comme Tancrède avec Clorinde. La visière levée, sa poitrine traversée, il l'a baptisée et a entonné un hymne pour l'élever vers Dieu… mais le dieu philosophique personnel ayant deux mains et surtout des oreilles car il [l]e nomme : le grand écouteur de la Création, d'après G. Sand qui (je crois) cite un autre dans Valvèdre. Mr Nisard et Mr Ste Beuve avaient sérieusement défendu l'éloquent et célèbre romancier. Nous sommes sérieux et sincères. Mr C[ousin] ne me paraît ni l'un ni l'autre ici. Dans l'avant-dernière séance, il célèbre le nom de G. Sand par un hymne véritable (on le lui a dit), son cantique l'élève au dessus des morts et surtout des vivans de notre temps. Il ne lui restait qu'à voter par adoration [souligné deux fois]. Puis il vote contre. Après avoir dit que : Le reste ne vaut pas l'honneur d'être nommé. Il a été toujours, il est, il sera conservateur [souligné deux fois]. Et il défend l'ouvrage le plus radical, le moins conservateur de ce moment. "
Provenance :
Archives Sangnier (cachets)
Bibliographie :
Alfred de Vigny, Papiers académiques inédits, éd. Lise Sabourin, 1998.


Estimation 4 000 - 5 000 €

Vendu 4 420 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 121

Alfred de VIGNY 1797-1863
Notes de séance à l'Académie française : manuscrits autographes

Vendu 4 420 € [$]

Alfred de VIGNY 1797-1863
Notes de séance à l'Académie française : manuscrits autographes

[1850, 1854-1861].
Ens. environ 264 p. in-12, in-8 et in-4 (dimensions diverses).

Ensemble de notes autographes d'Alfred de Vigny prises durant les séances de l'Académie française ou juste après celles-ci puis retravaillées, principalement de 1854 à 1861, période durant laquelle le poète suivit avec diligence les travaux académiques et s'engagea aux côtés de ses pairs pour défendre la liberté de l'institution, notamment lors de la querelle, tant juridique que littéraire et politique, du prix Décennal. Cet ensemble complète les quelques rares notes de séance rédigées par Vigny aujourd'hui en mains privées, celles conservées à la Bibliothèque nationale de France - dont des photocopies sont jointes ici - et le carnet académique de Vigny pour les années 1861-1863, appartenant à l'Institut. Ces notes, publiées par Lise Sabourin en 1998, offrent un précieux éclairage à la fois sur le poète et l'accomplissement de sa mission académique, à laquelle il était très attaché, mais aussi sur les travaux menés par l'Académie française durant ces années-là.
"D'une tactique parlementaire qui se dévoile. Mr C[ousin] a d'abord agi dans son duel avec un chevalier inconnu comme Tancrède avec Clorinde. La visière levée, sa poitrine traversée, il l'a baptisée et a entonné un hymne pour l'élever vers Dieu… mais le dieu philosophique personnel ayant deux mains et surtout des oreilles car il [l]e nomme : le grand écouteur de la Création, d'après G. Sand qui (je crois) cite un autre dans Valvèdre. Mr Nisard et Mr Ste Beuve avaient sérieusement défendu l'éloquent et célèbre romancier. Nous sommes sérieux et sincères. Mr C[ousin] ne me paraît ni l'un ni l'autre ici. Dans l'avant-dernière séance, il célèbre le nom de G. Sand par un hymne véritable (on le lui a dit), son cantique l'élève au dessus des morts et surtout des vivans de notre temps. Il ne lui restait qu'à voter par adoration [souligné deux fois]. Puis il vote contre. Après avoir dit que : Le reste ne vaut pas l'honneur d'être nommé. Il a été toujours, il est, il sera conservateur [souligné deux fois]. Et il défend l'ouvrage le plus radical, le moins conservateur de ce moment. "
Provenance :
Archives Sangnier (cachets)
Bibliographie :
Alfred de Vigny, Papiers académiques inédits, éd. Lise Sabourin, 1998.


Estimation 4 000 - 5 000 €

Vendu 4 420 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3137
Date : 15 nov. 2016 14:30

Contact

Lorena de La Torre
Tél. +33 1 42 99 16 58
ldelatorre@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection Alfred de Vigny