Vente Maîtres anciens et du XIX siècle - 27 mars 2019 /Lot 383 Alfred De DREUX Paris, 1810 - 1860 La ruade

  • Alfred De DREUX Paris, 1810 - 1860 La ruade Huile sur toile (Toile d'origine)
Alfred De DREUX Paris, 1810 - 1860
La ruade
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée 'Alfred D. D.' en bas à gauche
Un cachet à la cire rouge et une ancienne étiquette numérotée '13967' sur le châssis au verso

A horse kicking, oil on canvas, signed, by A. de Dreux
Hauteur : 32,50 Largeur : 41 cm

Provenance : Collection de Madame S. ;
Sa vente, Paris, galerie Charpentier, Me Rheims, 27 mars 1953, n° 10 ;
Collection Jean Prouvost ;
Puis par descendance ;
Collection particulière, Paris

Bibliographie : Marie-Christine Renauld, 'Alfred de Dreux, catalogue raisonné', Paris, 2008, p. 33, n° MCR 126

Commentaire : Alfred De Dreux avait pu admirer au " Bois " l'élégance et les prouesses de Géricault en fringant cavalier. Très vite, l'étude du cheval et de la peinture ne font qu'un. Mais la mort prématurée de Géricault porte De Dreux dans l'atelier de Léon Cogniet auprès duquel il réalise sa première toile : une copie du Mazeppa de Géricault… Jamais plus ses tableaux n'auront d'autre sujet principal qu'un cheval, hormis quelques toiles rendant hommage au meilleur ami de l'homme, le chien.
Cavalier et grand mondain, Alfred De Dreux sait se propulser dans la meilleure société afin de vivre avec aisance de son art. Son train de vie lui impose en réalité bien des compromis car, proche dans un premier temps des Orléans dans les années 1830-40, il se rapproche très vite de Napoléon III au début des années 1850.

Estimation 20 000 - 30 000 €

Lot 383

Alfred De DREUX Paris, 1810 - 1860
La ruade

Estimation 20 000 - 30 000 € [$]

Alfred De DREUX Paris, 1810 - 1860
La ruade
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée 'Alfred D. D.' en bas à gauche
Un cachet à la cire rouge et une ancienne étiquette numérotée '13967' sur le châssis au verso

A horse kicking, oil on canvas, signed, by A. de Dreux
Hauteur : 32,50 Largeur : 41 cm

Provenance : Collection de Madame S. ;
Sa vente, Paris, galerie Charpentier, Me Rheims, 27 mars 1953, n° 10 ;
Collection Jean Prouvost ;
Puis par descendance ;
Collection particulière, Paris

Bibliographie : Marie-Christine Renauld, 'Alfred de Dreux, catalogue raisonné', Paris, 2008, p. 33, n° MCR 126

Commentaire : Alfred De Dreux avait pu admirer au " Bois " l'élégance et les prouesses de Géricault en fringant cavalier. Très vite, l'étude du cheval et de la peinture ne font qu'un. Mais la mort prématurée de Géricault porte De Dreux dans l'atelier de Léon Cogniet auprès duquel il réalise sa première toile : une copie du Mazeppa de Géricault… Jamais plus ses tableaux n'auront d'autre sujet principal qu'un cheval, hormis quelques toiles rendant hommage au meilleur ami de l'homme, le chien.
Cavalier et grand mondain, Alfred De Dreux sait se propulser dans la meilleure société afin de vivre avec aisance de son art. Son train de vie lui impose en réalité bien des compromis car, proche dans un premier temps des Orléans dans les années 1830-40, il se rapproche très vite de Napoléon III au début des années 1850.

Estimation 20 000 - 30 000 €

Détails de la vente

Vente : 3857
Date : 27 mars 2019 19:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens et du XIXe siècle