Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 09 novembre 2021 /Lot 152 Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887 Figure féminine porte-torchère

  • Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887 Figure féminine porte-torchère Bronze à deux patines
  • Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887 Figure féminine porte-torchère Bronze à deux patines
  • Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887 Figure féminine porte-torchère Bronze à deux patines
  • Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887 Figure féminine porte-torchère Bronze à deux patines
Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887
Figure féminine porte-torchère
Bronze à deux patines
Signé 'A CARRIER' sur la terrasse
Hauteur totale : 171 cm
(Reprises à la patine)

Feminine torch holder, bronze with two patinas, by A. E. Carrier-Belleuse
H. 67,32 in.


Provenance : Collection Haincque de Saint Senoch, château des Ternes, Paris, une annotation sur le socle

Commentaire : Cette impressionnante figure féminine en porte-torchère s'inscrit pleinement dans le contexte de la devise de l'Union centrale des Beaux-Arts appliqués à l'Industrie " Le Beau dans l'Utile ". C'est même toute la production d'objets d'art chez Carrier-Belleuse qui répond à cette exigence : la beauté d'un objet ne doit jamais exister au détriment de son utilité première. C'est le parfait équilibre de ces notions qui est sans cesse recherché par l'artiste. L'affection du sculpteur et son engagement envers les arts décoratifs restent ardents tout au long de sa carrière malgré la tentation provoquée par ses triomphes répétés en tant que statuaire. Outre les objets d'orfèvrerie dont Carrier-Belleuse se fit maître, il réalisa de nombreux éléments de décors monumentaux particulièrement ambitieux profitant des grandes avancées techniques de l'époque, et dont notre bronze constitue un remarquable exemple. Réalisé selon l'inscription figurant sur la base pour le château des Ternes à Paris, cet objet témoigne des nombreuses commandes privées que pouvait recevoir l'artiste. Il collabore alors le plus souvent avec les architectes pour les décors extérieurs et intérieurs, incluant aussi bien les meubles que les éléments architecturaux. La marquise de Païva fut sans doute sa plus généreuse commanditaire pour son hôtel de l'avenue des Champs-Elysées.
Estimation 20 000 - 30 000 €

Vendu 33 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 152

Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887
Figure féminine porte-torchère

Vendu 33 800 € [$]

Albert-Ernest CARRIER-BELLEUSE Anizy-le-Château, 1824 - Sèvres, 1887
Figure féminine porte-torchère
Bronze à deux patines
Signé 'A CARRIER' sur la terrasse
Hauteur totale : 171 cm
(Reprises à la patine)

Feminine torch holder, bronze with two patinas, by A. E. Carrier-Belleuse
H. 67,32 in.


Provenance : Collection Haincque de Saint Senoch, château des Ternes, Paris, une annotation sur le socle

Commentaire : Cette impressionnante figure féminine en porte-torchère s'inscrit pleinement dans le contexte de la devise de l'Union centrale des Beaux-Arts appliqués à l'Industrie " Le Beau dans l'Utile ". C'est même toute la production d'objets d'art chez Carrier-Belleuse qui répond à cette exigence : la beauté d'un objet ne doit jamais exister au détriment de son utilité première. C'est le parfait équilibre de ces notions qui est sans cesse recherché par l'artiste. L'affection du sculpteur et son engagement envers les arts décoratifs restent ardents tout au long de sa carrière malgré la tentation provoquée par ses triomphes répétés en tant que statuaire. Outre les objets d'orfèvrerie dont Carrier-Belleuse se fit maître, il réalisa de nombreux éléments de décors monumentaux particulièrement ambitieux profitant des grandes avancées techniques de l'époque, et dont notre bronze constitue un remarquable exemple. Réalisé selon l'inscription figurant sur la base pour le château des Ternes à Paris, cet objet témoigne des nombreuses commandes privées que pouvait recevoir l'artiste. Il collabore alors le plus souvent avec les architectes pour les décors extérieurs et intérieurs, incluant aussi bien les meubles que les éléments architecturaux. La marquise de Païva fut sans doute sa plus généreuse commanditaire pour son hôtel de l'avenue des Champs-Elysées.
Estimation 20 000 - 30 000 €

Vendu 33 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4126
Date : 09 nov. 2021 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle