Vente Collection Charles Auzoux - 24 mars 2022 /Lot 224 Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902 Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris

  • Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902 Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris Plâtre patiné
  • Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902 Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris Plâtre patiné
  • Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902 Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris Plâtre patiné
  • Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902 Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris Plâtre patiné
  • Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902 Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris Plâtre patiné
Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902
Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris
Plâtre patiné
Signé 'DALOU' sur la terrasse
Hauteur : 67 cm
(Petits accidents, manques et restaurations)

The Triumph of Silenus, patinated plaster, signed, by A. J. Dalou
H.: 26, 38 in.



Provenance : Collection Charles Auzoux ;
Puis par descendance

Expositions : 'Les trésors retrouvés des ateliers d'artistes au temps de Rodin. Collection Charles Auzoux 1870-1910', Paris, Louvre des Antiquaires, 5 mai - 10 septembre 1995, p. 64, n° X-14, repr. p. 22

Bibliographie : en rapport:
Amélie Simier (dir.), 'Jules Dalou, le sculpteur de la République', cat. exp. Paris, Petit Palais, 2013, p. 180-182, modèle référencé sous le n° 116

Commentaire : C'est au retour d'un voyage à Bruxelles que Dalou commence le travail autour de notre groupe. Lors de ce voyage, il confirma sa passion pour la peinture flamande du XVIIe siècle, particulièrement celle d'un Jacob Jordaens dont l'esthétisme luxuriant jailli de notre sculpture. Dalou réalise de nombreuses esquisses et travaux préparatoires, respectant son processus créatif habituel. En ressortent de nombreuses statuettes autonomes, esquisse complète comme celle conservée au Musée d'Orsay, ou figures isolées et masques.
Après des années d'expérimentations et de tentatives, Dalou propose le modèle en plâtre à grandeur au Salon de 1885 en espérant trouver un acquéreur. La pièce fut largement remarquée lors de son exposition. Malheureusement les dimensions ambitieuses rebutent les amateurs et le ton de la critique, injustement mitigée, annihile toute volonté d'acquisition de l'Etat ; dans un premier temps. Car en 1894, l'œuvre est finalement acquise par l'administration sur la recommandation de l'inspecteur des Beaux-Arts Henry Havard pour en tirer un bronze monumental, qui rejoindra en 1898 les jardins du Sénat à la demande expresse de l'artiste.
Toute l'ambition et l'arrogance de Dalou se retrouvent dans ce groupe. Les figures s'enchevêtrent dans une merveilleuse symphonie des corps. Leur ordonnancement pyramidal, d'une grande force hiératique, ne semble tenir que de l'addition des équilibres précaires auxquels les héros de la scène sont soumis. Silène glisse de son âne, la sculpture est en mouvement. Le plâtre original que nous présentons rend hommage à l'idée de Dalou. Il foisonne de détails traités, à la manière de celui actuellement conservé au Petit Palais, avec la fougue et l'ardeur propres à notre artiste.

Estimation 70 000 - 100 000 €

Vendu 157 440 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 224

Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902
Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris

Vendu 157 440 € [$]

Aimé-Jules DALOU Paris, 1838 - 1902
Le triomphe de Silène, étude pour le groupe du Jardin du Luxembourg à Paris
Plâtre patiné
Signé 'DALOU' sur la terrasse
Hauteur : 67 cm
(Petits accidents, manques et restaurations)

The Triumph of Silenus, patinated plaster, signed, by A. J. Dalou
H.: 26, 38 in.



Provenance : Collection Charles Auzoux ;
Puis par descendance

Expositions : 'Les trésors retrouvés des ateliers d'artistes au temps de Rodin. Collection Charles Auzoux 1870-1910', Paris, Louvre des Antiquaires, 5 mai - 10 septembre 1995, p. 64, n° X-14, repr. p. 22

Bibliographie : en rapport:
Amélie Simier (dir.), 'Jules Dalou, le sculpteur de la République', cat. exp. Paris, Petit Palais, 2013, p. 180-182, modèle référencé sous le n° 116

Commentaire : C'est au retour d'un voyage à Bruxelles que Dalou commence le travail autour de notre groupe. Lors de ce voyage, il confirma sa passion pour la peinture flamande du XVIIe siècle, particulièrement celle d'un Jacob Jordaens dont l'esthétisme luxuriant jailli de notre sculpture. Dalou réalise de nombreuses esquisses et travaux préparatoires, respectant son processus créatif habituel. En ressortent de nombreuses statuettes autonomes, esquisse complète comme celle conservée au Musée d'Orsay, ou figures isolées et masques.
Après des années d'expérimentations et de tentatives, Dalou propose le modèle en plâtre à grandeur au Salon de 1885 en espérant trouver un acquéreur. La pièce fut largement remarquée lors de son exposition. Malheureusement les dimensions ambitieuses rebutent les amateurs et le ton de la critique, injustement mitigée, annihile toute volonté d'acquisition de l'Etat ; dans un premier temps. Car en 1894, l'œuvre est finalement acquise par l'administration sur la recommandation de l'inspecteur des Beaux-Arts Henry Havard pour en tirer un bronze monumental, qui rejoindra en 1898 les jardins du Sénat à la demande expresse de l'artiste.
Toute l'ambition et l'arrogance de Dalou se retrouvent dans ce groupe. Les figures s'enchevêtrent dans une merveilleuse symphonie des corps. Leur ordonnancement pyramidal, d'une grande force hiératique, ne semble tenir que de l'addition des équilibres précaires auxquels les héros de la scène sont soumis. Silène glisse de son âne, la sculpture est en mouvement. Le plâtre original que nous présentons rend hommage à l'idée de Dalou. Il foisonne de détails traités, à la manière de celui actuellement conservé au Petit Palais, avec la fougue et l'ardeur propres à notre artiste.

Estimation 70 000 - 100 000 €

Vendu 157 440 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4227
Date : 24 mars 2022 14:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection Charles Auzoux, L’intime des artistes de son temps