Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 09 novembre 2021 /Lot 107 Adolphe Paul Émile BALFOURIER Montmorency, 1816 - Paris, 1876 Paysans devant une vue de la villa Mécène à Tivoli

  • Adolphe Paul Émile BALFOURIER Montmorency, 1816 - Paris, 1876 Paysans devant une vue de la villa Mécène à Tivoli Huile sur toile
  • Adolphe Paul Émile BALFOURIER Montmorency, 1816 - Paris, 1876 Paysans devant une vue de la villa Mécène à Tivoli Huile sur toile
Adolphe Paul Émile BALFOURIER Montmorency, 1816 - Paris, 1876
Paysans devant une vue de la villa Mécène à Tivoli
Huile sur toile
Signée 'Ad Balfourier' en bas à gauche
(Ancienne déchirure restaurée)
Sans cadre

A view of Tivoli, oil on canvas, signed, by A. P. E. Balfourier
Hauteur : 147 Largeur : 114 cm

Provenance : Collection de l'artiste, en 1845 ;
Société des Amis des Arts de Boulogne ;
Collection M.L. Fontaine ;
Collection privée


Expositions : Salon de 1845, Paris, n° 35 (comme appartenant à l'artiste)
Salon de 1845, Boulogne sur Mer, n° 11

Bibliographie : Henry Vermot, "Salon de 1845", in 'L'Artiste. Revue de Paris', Paris, mai-juin 1845, p. 51
Emile Bellier de la Chavignerie et Louis Auvray, 'Dictionnaire général des artistes de l'école française', vol I, Paris, 1887, p. 37
'Les Salons retrouvés, Eclats de la vie artistique dans la France du Nord, 1815-1848', Paris, 1993, t. I, p.197, 199, et t. II, p.7



Commentaire : Ce nom fait rêver à travers le monde et fascina l'ensemble des artistes qui, quittant le centre de Rome, se dirigèrent vers ces montagnes dont jaillit l'eau à profusion. Les cascades et l'extraction du travertin expliquent la célébrité du site dès la plus haute Antiquité. L'empereur Hadrien y fait bâtir une villa de plaisance à la taille d'une ville et à la richesse et aux splendeurs incomparables à travers l'Empire. Amoureux du site, c'est autour de ses bassins et nymphées qu'il gouverna avec sa cour.
A la Renaissance, l'eau et la fraîcheur attirèrent de grandes familles comme les Este qui firent bâtir le jardin d'eau le plus célèbre de l'histoire. Un heureux hasard fit prendre à différentes vues de ce site unique le chemin de notre maison de vente et nous pouvons grâce à cet ensemble de toiles de diverses provenances offrir un voyage à Tivoli : Balfourier exposa au Salon de 1845 la vue ci-contre (lot 107). Le riche Mécène, ami de l'empereur Auguste et protecteur des arts, fit construire une imposante villa à Tivoli vers -20 av. J.-C. Elle est ici représentée dans une nature encore totalement préservée d'où jaillissent avec force les fameuses cascades. Le même site est peint par William James Müller (lot 111) qui oriente son chevalet plus en direction du Nord mais sait retranscrire la toute-puissance de la nature et la majesté du site. Une ravissante huile sur papier (lot 108) montre la villa d'Este telle que nous ne la voyons jamais : l'artiste a posé son chevalet en dehors de l'enceinte du jardin, au pied des vignes qui courent toujours au Sud-Ouest du site. Baroque et à la fois précis est cette vue du même jardin attribuable au peintre allemand Johann-Wilhelm Baur (lot 109). Réputé pour ses gouaches miniaturistes et sa fascination pour les architectures les plus excentriques, il trouve ici le sujet parfait pour employer son talent. La perspective centrale de la villa d'Este est agrémentée d'un escalier en son centre que nous pouvons toujours admirer aujourd'hui. La richesse des décorations sculptées a subi les outrages du temps et la végétation s'est considérablement développée. Ce tableau n'en est qu'un plus précieux témoignage de ce que fut ce lieu incroyable à son origine.

Estimation 5 000 - 7 000 €

Vendu 9 750 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 107

Adolphe Paul Émile BALFOURIER Montmorency, 1816 - Paris, 1876
Paysans devant une vue de la villa Mécène à Tivoli

Vendu 9 750 € [$]

Adolphe Paul Émile BALFOURIER Montmorency, 1816 - Paris, 1876
Paysans devant une vue de la villa Mécène à Tivoli
Huile sur toile
Signée 'Ad Balfourier' en bas à gauche
(Ancienne déchirure restaurée)
Sans cadre

A view of Tivoli, oil on canvas, signed, by A. P. E. Balfourier
Hauteur : 147 Largeur : 114 cm

Provenance : Collection de l'artiste, en 1845 ;
Société des Amis des Arts de Boulogne ;
Collection M.L. Fontaine ;
Collection privée


Expositions : Salon de 1845, Paris, n° 35 (comme appartenant à l'artiste)
Salon de 1845, Boulogne sur Mer, n° 11

Bibliographie : Henry Vermot, "Salon de 1845", in 'L'Artiste. Revue de Paris', Paris, mai-juin 1845, p. 51
Emile Bellier de la Chavignerie et Louis Auvray, 'Dictionnaire général des artistes de l'école française', vol I, Paris, 1887, p. 37
'Les Salons retrouvés, Eclats de la vie artistique dans la France du Nord, 1815-1848', Paris, 1993, t. I, p.197, 199, et t. II, p.7



Commentaire : Ce nom fait rêver à travers le monde et fascina l'ensemble des artistes qui, quittant le centre de Rome, se dirigèrent vers ces montagnes dont jaillit l'eau à profusion. Les cascades et l'extraction du travertin expliquent la célébrité du site dès la plus haute Antiquité. L'empereur Hadrien y fait bâtir une villa de plaisance à la taille d'une ville et à la richesse et aux splendeurs incomparables à travers l'Empire. Amoureux du site, c'est autour de ses bassins et nymphées qu'il gouverna avec sa cour.
A la Renaissance, l'eau et la fraîcheur attirèrent de grandes familles comme les Este qui firent bâtir le jardin d'eau le plus célèbre de l'histoire. Un heureux hasard fit prendre à différentes vues de ce site unique le chemin de notre maison de vente et nous pouvons grâce à cet ensemble de toiles de diverses provenances offrir un voyage à Tivoli : Balfourier exposa au Salon de 1845 la vue ci-contre (lot 107). Le riche Mécène, ami de l'empereur Auguste et protecteur des arts, fit construire une imposante villa à Tivoli vers -20 av. J.-C. Elle est ici représentée dans une nature encore totalement préservée d'où jaillissent avec force les fameuses cascades. Le même site est peint par William James Müller (lot 111) qui oriente son chevalet plus en direction du Nord mais sait retranscrire la toute-puissance de la nature et la majesté du site. Une ravissante huile sur papier (lot 108) montre la villa d'Este telle que nous ne la voyons jamais : l'artiste a posé son chevalet en dehors de l'enceinte du jardin, au pied des vignes qui courent toujours au Sud-Ouest du site. Baroque et à la fois précis est cette vue du même jardin attribuable au peintre allemand Johann-Wilhelm Baur (lot 109). Réputé pour ses gouaches miniaturistes et sa fascination pour les architectures les plus excentriques, il trouve ici le sujet parfait pour employer son talent. La perspective centrale de la villa d'Este est agrémentée d'un escalier en son centre que nous pouvons toujours admirer aujourd'hui. La richesse des décorations sculptées a subi les outrages du temps et la végétation s'est considérablement développée. Ce tableau n'en est qu'un plus précieux témoignage de ce que fut ce lieu incroyable à son origine.

Estimation 5 000 - 7 000 €

Vendu 9 750 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4126
Date : 09 nov. 2021 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle