Vente Le Mans Classic 2022 - 02 juillet 2022 /Lot 170 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition No reserve

  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
  • 1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition  No reserve
1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition
No reserve

THE RENAULT ICONS

Véhicule d'exposition

- Modèle évoquant une des meilleures monoplaces de la saison 1997
- Aux couleurs de la voiture de Jean Alesi
- Incarne la réussite du moteur Renault

Après le rachat de l'écurie Toleman en 1986 par Luciano Benetton, l'écurie Benetton est devenue un des principaux acteurs du Championnat du Monde de Formule 1. Sous la direction du flamboyant Flavio Briatore, elle se flatte entre 1986 et 2001 de 27 victoires et de trois titres mondiaux : constructeurs en 1995, et pilotes en 1994 et 1995. L'écurie Benetton a fait courir les plus grands pilotes, dont Michael Schumacher à l'époque où il n'était encore qu'un jeune espoir.

Pour équiper ses monoplaces, Benetton s'est associé successivement à plusieurs motoristes. A partir de 1995, l'écurie italienne se tourne vers Renault, dont le V10 est alors considéré comme le meilleur du plateau (il est également utilisé par Williams). Le RS9 est un moteur entièrement redessiné : angle du V porté de 67° à 71°, attelage mobile compacté, poids réduit de 11 kg, régime maxi augmenté de 600 tr/min.

C'est ce dernier qui équipe en 1997 la B197, qui est une évolution de la B196 de la saison précédente. L'écurie va engager deux voitures dans la célèbre livrée "Mild Seven", confiées à Jean Alesi et Gerhard Berger, ce dernier étant remplacé par Alexander Wurz lors de trois Grand Prix. Jean Alesi termine cinq fois sur le podium (dont quatre fois deuxième) et, au Grand Prix d'Allemagne, Gerhard Berger remporte au volant de la B197 la dernière victoire de sa carrière en F1, dont il se retire à l'issue de la saison.
Benetton termine cette saison 1997 à la troisième place au Championnat du Monde.

La voiture que nous présentons est une version d'exposition, dotée d'une coque d'origine et d'éléments mécaniques apparents mais non fonctionnels. Elle se présente avec sa décoration d'origine et porte le numéro 7 de la voiture de Jean Alesi. C'est une belle évocation d'une monoplace faisant partie des meilleures animatrices de la saison 1997.



Display vehicle

- Model evoking one of the best single-seaters from the 1997 season
- In the colours of the Jean Alesi car
- Represents the success of the Renault engine

After the Toleman team was taken over by Luciano Benetton in 1986, the Benetton team became one of the principal players in the F1 World Championship. Under the direction of the flamboyant Flavio Briatore, the team claimed 27 victories and three world titles between 1986 and 2001 : the constructors' title in 1995, and drivers' titles in 1994 and 1995. Benetton has given seats to some of the sport's greatest drivers, including Michael Schumacher when he was still a young hopeful.

To power its single-seaters, Benetton teamed up with several different engine manufacturers. From 1995, the Italian team turned to Renault, whose V10 was considered to be the best on the grid (it was also used by Williams). The RS9 was a completely redesigned engine : the V angle was increased from 67° to 71°, the weight reduced by 11 kg, and the maximum revs increased by 600 rpm.

This was the engine that equipped the B197 (an evolution of the previous season's B196) in 1997. The team entered two cars in the famous "Mild Seven" livery, driven by Jean Alesi and Gerhard Berger, the latter replaced by Alexander Wurz for three of the Grand Prix. Jean Alesi finished on the podium five times, four of which were second places, and in the German Grand Prix, Gerhard Berger clinched the last win of his career at the wheel of the B197, retiring at the end of the season.
Benetton finished the 1997 season third in the World Championship.

The car on offer is a display version, fitted with an original shell and visible but non-functioning mechanical parts. It is presented in its original livery and displays the number 7 of Jean Alesi's car. It is a lovely evocation of a single-seater that played a major part in the 1997 season.


Photos © Renault Communication

Estimation 40 000 - 80 000 €

Vendu 38 144 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 170

1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition
No reserve

Vendu 38 144 € [$]

1997 Benetton B197 Monoplace d'exposition
No reserve

THE RENAULT ICONS

Véhicule d'exposition

- Modèle évoquant une des meilleures monoplaces de la saison 1997
- Aux couleurs de la voiture de Jean Alesi
- Incarne la réussite du moteur Renault

Après le rachat de l'écurie Toleman en 1986 par Luciano Benetton, l'écurie Benetton est devenue un des principaux acteurs du Championnat du Monde de Formule 1. Sous la direction du flamboyant Flavio Briatore, elle se flatte entre 1986 et 2001 de 27 victoires et de trois titres mondiaux : constructeurs en 1995, et pilotes en 1994 et 1995. L'écurie Benetton a fait courir les plus grands pilotes, dont Michael Schumacher à l'époque où il n'était encore qu'un jeune espoir.

Pour équiper ses monoplaces, Benetton s'est associé successivement à plusieurs motoristes. A partir de 1995, l'écurie italienne se tourne vers Renault, dont le V10 est alors considéré comme le meilleur du plateau (il est également utilisé par Williams). Le RS9 est un moteur entièrement redessiné : angle du V porté de 67° à 71°, attelage mobile compacté, poids réduit de 11 kg, régime maxi augmenté de 600 tr/min.

C'est ce dernier qui équipe en 1997 la B197, qui est une évolution de la B196 de la saison précédente. L'écurie va engager deux voitures dans la célèbre livrée "Mild Seven", confiées à Jean Alesi et Gerhard Berger, ce dernier étant remplacé par Alexander Wurz lors de trois Grand Prix. Jean Alesi termine cinq fois sur le podium (dont quatre fois deuxième) et, au Grand Prix d'Allemagne, Gerhard Berger remporte au volant de la B197 la dernière victoire de sa carrière en F1, dont il se retire à l'issue de la saison.
Benetton termine cette saison 1997 à la troisième place au Championnat du Monde.

La voiture que nous présentons est une version d'exposition, dotée d'une coque d'origine et d'éléments mécaniques apparents mais non fonctionnels. Elle se présente avec sa décoration d'origine et porte le numéro 7 de la voiture de Jean Alesi. C'est une belle évocation d'une monoplace faisant partie des meilleures animatrices de la saison 1997.



Display vehicle

- Model evoking one of the best single-seaters from the 1997 season
- In the colours of the Jean Alesi car
- Represents the success of the Renault engine

After the Toleman team was taken over by Luciano Benetton in 1986, the Benetton team became one of the principal players in the F1 World Championship. Under the direction of the flamboyant Flavio Briatore, the team claimed 27 victories and three world titles between 1986 and 2001 : the constructors' title in 1995, and drivers' titles in 1994 and 1995. Benetton has given seats to some of the sport's greatest drivers, including Michael Schumacher when he was still a young hopeful.

To power its single-seaters, Benetton teamed up with several different engine manufacturers. From 1995, the Italian team turned to Renault, whose V10 was considered to be the best on the grid (it was also used by Williams). The RS9 was a completely redesigned engine : the V angle was increased from 67° to 71°, the weight reduced by 11 kg, and the maximum revs increased by 600 rpm.

This was the engine that equipped the B197 (an evolution of the previous season's B196) in 1997. The team entered two cars in the famous "Mild Seven" livery, driven by Jean Alesi and Gerhard Berger, the latter replaced by Alexander Wurz for three of the Grand Prix. Jean Alesi finished on the podium five times, four of which were second places, and in the German Grand Prix, Gerhard Berger clinched the last win of his career at the wheel of the B197, retiring at the end of the season.
Benetton finished the 1997 season third in the World Championship.

The car on offer is a display version, fitted with an original shell and visible but non-functioning mechanical parts. It is presented in its original livery and displays the number 7 of Jean Alesi's car. It is a lovely evocation of a single-seater that played a major part in the 1997 season.


Photos © Renault Communication

Estimation 40 000 - 80 000 €

Vendu 38 144 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4224
Lieu : Circuit des 24 Heures, Le Mans
Date : 02 juill. 2022 13:30
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Le Mans Classic 2022