Vente Automobiles en Scène - 17 juin 2019 /Lot 17 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L

  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
  • 1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L

1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
Carte grise française
Châssis n° WPOZZZ96ZPS497064
Moteur n° 62P85589
Boîte n° G5010 2004329

- Collection Eric Coicaud
- Vraie " Spéciale Homologation "
- Seulement 55 exemplaires dont 40 type M004 Street version
- Historique limpide, 2 propriétaires à ce jour
- Icône de la compétition automobile des années 90

Au début des années 90, la fin du Championnat du Monde des voitures de Sport Prototype annonçait la renaissance de la catégorie Grand Tourisme sur les circuits du monde entier. Auréolé d'un solide palmarès et présent en endurance depuis plus de quatre décennies, Porsche affirme sa détermination de rester au plus niveau de la compétition en dévoilant sa nouvelle 964 Carrera RS 3.8L en 1993. Après la 964 Carrera RS type M64.03 dérivée de la Carrera Cup qui permettait à Porsche d'obtenir une homologation en catégorie Groupe N/GT, la 964 RS 3.8L type M64.04 se destine à la compétition internationale tout en restant à la portée d'un pilote amateur. Entièrement montée à la main au sein du département compétition de l'usine de Weissach, la 964 Carrera RS 3,8L s'illustrera dans des championnats tels que le BPR en France, l'ADAC-GT en Allemagne, l'IMSA aux Etats Unis et bien entendu durant les 24 Heures du Mans où elles remporte la catégorie GT lors de sa première participation en juin 1993. Dérivant de la 964 RS 3,6L, la nouvelle 3,8L va encore plus loin en terme d'allégement, de puissance moteur, d'aérodynamique et de performances. Mise au point par le grand pilote de rallye Walter Röhrl, la Carrera RS 3,8L n'est plus ni moins qu'une voiture de course à peine assagie mais capable de cruiser dans la rue… De l'extérieur, l'œil est irrémédiablement attiré par ses voies larges, toutes en rondeurs qui rappellent des modèles Turbo. De face, son bouclier spécifique est équipé d'une lame destinée à améliorer la portance alors qu'à l'arrière c'est à un énorme aileron bilame qu'est confiée cette fonction aérodynamique. Si la coque réalisée en tôles fines, dérive de celle de la Turbo 3,6L, les ouvrants sont en aluminium pour les portes et le capot avant et en carbone-kevlar pour ce qui concerne le capot moteur. Les glaces latérales et la vitre de custode sont réalisées en verre aminci, une chasse au poids qui permet à la 964 Carrera RS 3,8L d'afficher seulement 1 140kg sur la balance, soit presque 100 kilos de gagnés par rapport à la Carrera RS de 1992. Son moteur (type M64/04) dont l'accroissement de cylindrée est du à l'augmentation de l'alésage, développe 300 ch et présente tous les attributs d'une mécanique de compétition. Ses pistons sont allégés, les conduits des culasses sont polis pour améliorer les échanges gazeux, l'embiellage est spécifique et sa lubrification s'effectue par carter sec… C'est un moteur de course, au point que toutes les pièces qui le composent sont marquées d'un " R " pour Renn qui signifie course en allemand. La boîte de vitesses est associée à une commande plus courte, plus directe et un différentiel à glissement limité complètement la liste non exhaustive des spécificités techniques d'une RS 3.8L. Le cockpit dénué de tout équipement de confort inutile à une utilisation sportive s'apparente à celui d'une voiture prête à prendre le départ d'une course d'endurance. Le moyeu du volant de direction est allongé de 25mm, le pédalier modifié afin de faciliter les manœuvres de pilotage et deux élégants sièges bacquets cuir bi-ton noir et gris, occupent l'espace central. Abaissée de 40mm, la hauteur de caisse renforce l'aspect dynamique et l'impression de vitesse qui émane de la ligne d'une 911 et à plus forte raison de celle d'une RS 3.8L capable d'abattre le 0 à 100km/h en moins de 5 secondes et d'atteindre 274 km/h en pointe.

Produite à seulement 55 exemplaires en version " RS de route ", dont 40 type M004 " Street version " et 15 modèles Clubsport type M003 contre 51 en version piste type RSR (type M005), les Carrera RS 3,8L sont extrêmement rares sur le marché. Notre exemplaire de type M004 possède un historique absolument limpide et n'a jamais quitté la France. Il n'a connu que deux propriétaires à ce jour et fut livré neuf en juin 1993 au regretté Philippe Aunay, longtemps Président du Porsche Club de France. C'est en octobre 2016 que M. Eric Coicaud en fit l'acquisition directement auprès de la famille Aunay. La voiture affichait alors un kilométrage compteur de 61 131 km qui n'a pas évolué depuis. Cet historique limpide est accompagné d'un dossier où figurent copies des documents signés de la main de Jürgen Barth et notamment le bon de commande initial ou et autre titre de circulation. M. Eric Coicaud eu alors pour projet de redonner à cette 3.8L une présentation digne de ce nom à l'instar de toutes les voitures de sa collection. Il se tourna alors vers Porsche Imsa Rouen afin qu'ils puissent reprendre la voiture dont la robe affichait quelques traces d'utilisation disgracieuses. Le projet ne put malheureusement aboutir et elle resta ainsi jusqu'à il y a peu. La voiture a ainsi tout récemment reçu une peinture complète chez IMSA Rouen et a retrouvé l'éclat originel de sa superbe et emblématique teinte jaune clair, référence " Hellgelb ". A noter également que l'ensemble de la moquette a été remplacé à neuf afin de retrouver son état sortie d'usine. Compte tenu de l'immobilisation prolongée de la voiture ces dernières années, il est recommandé au futur acquéreur de procéder à une révision complète de la mécanique. Elle est de plus vendue équipée de sa trousse à outils, de son cric et bien entendu de son carnet d'entretien. Il s'agit d'une 911 ultra performante, extrêmement rare par essence et qui symbolise à elle seule, l'exigence et le savoir faire de Porsche en matière de voiture " compétition client ". Un must en somme.



French title
Chassis n° WPOZZZ96ZPS497064
Engine n° 62P85589
Gearbox n° G5010 2004329

- Eric Coicaud's collection
- Genuine " Special Homologation "
- Just 55 examples including 40 type M004 'Street version'
- Transparent history, 2 owners
- Icon of 1990s motor racing

At the start of the 1990s, the end of the World Sports Prototype Championship heralded the renaissance of the GT category on circuits worldwide. With a strong track record in endurance racing over the previous 40 years, Porsche announced its intention to remain at the top level in competition by unveiling the new 964 Carrera RS 3.8L in 1993. The 964 Carrera RS type M64.03, derived from the Carrera Cup, provided Porsche with homologation in Group N/GT, and was followed by the 964 RS 3.8L type M64.04. This version was also destined for international competition while remaining within reach for the amateur driver. Built entirely by hand at the factory competition department in Weissach, the 964 Carrera RS 3,8L excelled in championships such as the BPR in France, the ADAC-GT in Germany, the IMSA in the US and, of course, the Le Mans 24 Hours, where it won the GT class in its first outing in June 1993. The new 3.8L was a more extreme version of the 964 RS 3.6L, developed further in terms of weight gain, engine power, aerodynamics and performance. Developed by the great rally driver Walter Röhrl, the Carrera RS 3.8L was an out-and-out race car, tamed just enough to be driven on the road… The eye is drawn immediately to the flared wheel arches similar to turbo models. The front spoiler has a special lip designed to reduce lift while at the back, there is a large twin-blade spoiler with the same aerodynamic function. The shell, derived from the Turbo 3.6L, have been fitted with aluminium doors and bonnet and the engine cover is carbon-kevlar. The side and rear windows are made of thinned glass. These features allowed the 964 Carrera RS 3,8L to record a weight of just 1 140kg, almost 100 kg less than the 1992 Carrera RS. The re-bored engine (type M64/04), producing 300 bhp, displayed all the features of a competition engine. With lighter pistons, polished cylinder head ports to enhance the exchange of gases, special con-rods and dry sump, this is a competition engine, with all components marked " R " for Renn, or " racing " in German. The gearbox is associated with a shorter, more direct drive, and it has limited slip differential. The cockpit, designed for competition and stripped of all non-essential features, has the appearance of a car ready to start an endurance race. The steering wheel hub has been lengthened by 25mm, the pedals modified and the car is fitted with two bucket seats in black and grey leather. Lowered by 40mm, the ride height accentuates the dynamic appearance and impression of speed, something this impressive machine is not short of, being capable of driving from 0 to 100km/h in under 5 seconds and boasting a top speed of 274 km/h.

With just 55 examples of the road-going 3.8 RS, comprising 40 type M004 " Street version " and 15 Clubsport type M003 models versus 51 racing RSR type M005, the Carrera RS 3.8L is rarely seen on the market. Our type M004 example has a fully transparent history and has never left France. The car has only had two owners from new and was first delivered in June 1993 to the late Philippe Aunay, a former President of the Porsche Club of France. Eric Coicaud acquired the car in October 2016 directly from the Aunay family. It had covered 61 131 km at that time, and has not been driven since. The history of the car is documented in the file that contains documents signed by Jürgen Barth, the original order and other registration document. As with all the cars in his collection, Eric Coicaud wanted to perfect the presentation of the 3.8L RS, and took it to Porsche Imsa Rouen to deal with one or two flaws on the bodywork. The project could not be completed unfortunately and remained in this condition until recently, when it returned to Imsa Rouen to be completely repainted, and now presents the stunning lustre of its original light yellow livery, reference " Hellgelb ". All mats have been replaced, making the car look even more like it has just left the factory, and it comes with its tool kit, jack and service book. As the 3.8L RS has not been driven in recent years, it will require a full recommission. This is an ultra-powerful 911, extremely rare, show-casing Porsche's expertise and savoir-faire in " competition client " cars. In brief, it is a must.


Photos © Kevin Van Campenhout

Estimation 700 000 - 1 000 000 €

Lot 17

1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L

Estimation 700 000 - 1 000 000 € [$]

1993 Porsche 964 Carrera RS 3.8L
Carte grise française
Châssis n° WPOZZZ96ZPS497064
Moteur n° 62P85589
Boîte n° G5010 2004329

- Collection Eric Coicaud
- Vraie " Spéciale Homologation "
- Seulement 55 exemplaires dont 40 type M004 Street version
- Historique limpide, 2 propriétaires à ce jour
- Icône de la compétition automobile des années 90

Au début des années 90, la fin du Championnat du Monde des voitures de Sport Prototype annonçait la renaissance de la catégorie Grand Tourisme sur les circuits du monde entier. Auréolé d'un solide palmarès et présent en endurance depuis plus de quatre décennies, Porsche affirme sa détermination de rester au plus niveau de la compétition en dévoilant sa nouvelle 964 Carrera RS 3.8L en 1993. Après la 964 Carrera RS type M64.03 dérivée de la Carrera Cup qui permettait à Porsche d'obtenir une homologation en catégorie Groupe N/GT, la 964 RS 3.8L type M64.04 se destine à la compétition internationale tout en restant à la portée d'un pilote amateur. Entièrement montée à la main au sein du département compétition de l'usine de Weissach, la 964 Carrera RS 3,8L s'illustrera dans des championnats tels que le BPR en France, l'ADAC-GT en Allemagne, l'IMSA aux Etats Unis et bien entendu durant les 24 Heures du Mans où elles remporte la catégorie GT lors de sa première participation en juin 1993. Dérivant de la 964 RS 3,6L, la nouvelle 3,8L va encore plus loin en terme d'allégement, de puissance moteur, d'aérodynamique et de performances. Mise au point par le grand pilote de rallye Walter Röhrl, la Carrera RS 3,8L n'est plus ni moins qu'une voiture de course à peine assagie mais capable de cruiser dans la rue… De l'extérieur, l'œil est irrémédiablement attiré par ses voies larges, toutes en rondeurs qui rappellent des modèles Turbo. De face, son bouclier spécifique est équipé d'une lame destinée à améliorer la portance alors qu'à l'arrière c'est à un énorme aileron bilame qu'est confiée cette fonction aérodynamique. Si la coque réalisée en tôles fines, dérive de celle de la Turbo 3,6L, les ouvrants sont en aluminium pour les portes et le capot avant et en carbone-kevlar pour ce qui concerne le capot moteur. Les glaces latérales et la vitre de custode sont réalisées en verre aminci, une chasse au poids qui permet à la 964 Carrera RS 3,8L d'afficher seulement 1 140kg sur la balance, soit presque 100 kilos de gagnés par rapport à la Carrera RS de 1992. Son moteur (type M64/04) dont l'accroissement de cylindrée est du à l'augmentation de l'alésage, développe 300 ch et présente tous les attributs d'une mécanique de compétition. Ses pistons sont allégés, les conduits des culasses sont polis pour améliorer les échanges gazeux, l'embiellage est spécifique et sa lubrification s'effectue par carter sec… C'est un moteur de course, au point que toutes les pièces qui le composent sont marquées d'un " R " pour Renn qui signifie course en allemand. La boîte de vitesses est associée à une commande plus courte, plus directe et un différentiel à glissement limité complètement la liste non exhaustive des spécificités techniques d'une RS 3.8L. Le cockpit dénué de tout équipement de confort inutile à une utilisation sportive s'apparente à celui d'une voiture prête à prendre le départ d'une course d'endurance. Le moyeu du volant de direction est allongé de 25mm, le pédalier modifié afin de faciliter les manœuvres de pilotage et deux élégants sièges bacquets cuir bi-ton noir et gris, occupent l'espace central. Abaissée de 40mm, la hauteur de caisse renforce l'aspect dynamique et l'impression de vitesse qui émane de la ligne d'une 911 et à plus forte raison de celle d'une RS 3.8L capable d'abattre le 0 à 100km/h en moins de 5 secondes et d'atteindre 274 km/h en pointe.

Produite à seulement 55 exemplaires en version " RS de route ", dont 40 type M004 " Street version " et 15 modèles Clubsport type M003 contre 51 en version piste type RSR (type M005), les Carrera RS 3,8L sont extrêmement rares sur le marché. Notre exemplaire de type M004 possède un historique absolument limpide et n'a jamais quitté la France. Il n'a connu que deux propriétaires à ce jour et fut livré neuf en juin 1993 au regretté Philippe Aunay, longtemps Président du Porsche Club de France. C'est en octobre 2016 que M. Eric Coicaud en fit l'acquisition directement auprès de la famille Aunay. La voiture affichait alors un kilométrage compteur de 61 131 km qui n'a pas évolué depuis. Cet historique limpide est accompagné d'un dossier où figurent copies des documents signés de la main de Jürgen Barth et notamment le bon de commande initial ou et autre titre de circulation. M. Eric Coicaud eu alors pour projet de redonner à cette 3.8L une présentation digne de ce nom à l'instar de toutes les voitures de sa collection. Il se tourna alors vers Porsche Imsa Rouen afin qu'ils puissent reprendre la voiture dont la robe affichait quelques traces d'utilisation disgracieuses. Le projet ne put malheureusement aboutir et elle resta ainsi jusqu'à il y a peu. La voiture a ainsi tout récemment reçu une peinture complète chez IMSA Rouen et a retrouvé l'éclat originel de sa superbe et emblématique teinte jaune clair, référence " Hellgelb ". A noter également que l'ensemble de la moquette a été remplacé à neuf afin de retrouver son état sortie d'usine. Compte tenu de l'immobilisation prolongée de la voiture ces dernières années, il est recommandé au futur acquéreur de procéder à une révision complète de la mécanique. Elle est de plus vendue équipée de sa trousse à outils, de son cric et bien entendu de son carnet d'entretien. Il s'agit d'une 911 ultra performante, extrêmement rare par essence et qui symbolise à elle seule, l'exigence et le savoir faire de Porsche en matière de voiture " compétition client ". Un must en somme.



French title
Chassis n° WPOZZZ96ZPS497064
Engine n° 62P85589
Gearbox n° G5010 2004329

- Eric Coicaud's collection
- Genuine " Special Homologation "
- Just 55 examples including 40 type M004 'Street version'
- Transparent history, 2 owners
- Icon of 1990s motor racing

At the start of the 1990s, the end of the World Sports Prototype Championship heralded the renaissance of the GT category on circuits worldwide. With a strong track record in endurance racing over the previous 40 years, Porsche announced its intention to remain at the top level in competition by unveiling the new 964 Carrera RS 3.8L in 1993. The 964 Carrera RS type M64.03, derived from the Carrera Cup, provided Porsche with homologation in Group N/GT, and was followed by the 964 RS 3.8L type M64.04. This version was also destined for international competition while remaining within reach for the amateur driver. Built entirely by hand at the factory competition department in Weissach, the 964 Carrera RS 3,8L excelled in championships such as the BPR in France, the ADAC-GT in Germany, the IMSA in the US and, of course, the Le Mans 24 Hours, where it won the GT class in its first outing in June 1993. The new 3.8L was a more extreme version of the 964 RS 3.6L, developed further in terms of weight gain, engine power, aerodynamics and performance. Developed by the great rally driver Walter Röhrl, the Carrera RS 3.8L was an out-and-out race car, tamed just enough to be driven on the road… The eye is drawn immediately to the flared wheel arches similar to turbo models. The front spoiler has a special lip designed to reduce lift while at the back, there is a large twin-blade spoiler with the same aerodynamic function. The shell, derived from the Turbo 3.6L, have been fitted with aluminium doors and bonnet and the engine cover is carbon-kevlar. The side and rear windows are made of thinned glass. These features allowed the 964 Carrera RS 3,8L to record a weight of just 1 140kg, almost 100 kg less than the 1992 Carrera RS. The re-bored engine (type M64/04), producing 300 bhp, displayed all the features of a competition engine. With lighter pistons, polished cylinder head ports to enhance the exchange of gases, special con-rods and dry sump, this is a competition engine, with all components marked " R " for Renn, or " racing " in German. The gearbox is associated with a shorter, more direct drive, and it has limited slip differential. The cockpit, designed for competition and stripped of all non-essential features, has the appearance of a car ready to start an endurance race. The steering wheel hub has been lengthened by 25mm, the pedals modified and the car is fitted with two bucket seats in black and grey leather. Lowered by 40mm, the ride height accentuates the dynamic appearance and impression of speed, something this impressive machine is not short of, being capable of driving from 0 to 100km/h in under 5 seconds and boasting a top speed of 274 km/h.

With just 55 examples of the road-going 3.8 RS, comprising 40 type M004 " Street version " and 15 Clubsport type M003 models versus 51 racing RSR type M005, the Carrera RS 3.8L is rarely seen on the market. Our type M004 example has a fully transparent history and has never left France. The car has only had two owners from new and was first delivered in June 1993 to the late Philippe Aunay, a former President of the Porsche Club of France. Eric Coicaud acquired the car in October 2016 directly from the Aunay family. It had covered 61 131 km at that time, and has not been driven since. The history of the car is documented in the file that contains documents signed by Jürgen Barth, the original order and other registration document. As with all the cars in his collection, Eric Coicaud wanted to perfect the presentation of the 3.8L RS, and took it to Porsche Imsa Rouen to deal with one or two flaws on the bodywork. The project could not be completed unfortunately and remained in this condition until recently, when it returned to Imsa Rouen to be completely repainted, and now presents the stunning lustre of its original light yellow livery, reference " Hellgelb ". All mats have been replaced, making the car look even more like it has just left the factory, and it comes with its tool kit, jack and service book. As the 3.8L RS has not been driven in recent years, it will require a full recommission. This is an ultra-powerful 911, extremely rare, show-casing Porsche's expertise and savoir-faire in " competition client " cars. In brief, it is a must.


Photos © Kevin Van Campenhout

Estimation 700 000 - 1 000 000 €

Détails de la vente

Vente : 3946
Lieu : Théâtre du Rond-Point 2 bis, Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris
Date : 17 juin 2019 17:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles en Scène