Vente Sport & GTs au Mans Classic /Lot 112 1989 LAMBORGHINI COUNTACH 25ème ANNIVERSAIRE

  • 1989 LAMBORGHINI COUNTACH 25ème ANNIVERSAIRE
1989 LAMBORGHINI COUNTACH 25ème ANNIVERSAIRE Châssis n° ZA9COO5AOKLA12570

La célébration en 1989 du vingt-cinquième anniversaire d'Automobili Lamborghini SpA donna lieu à l'édition d'une série limitée de celle qui avait (presque) fait oublier la Miura, la stupéfiante Countach, autre chef d'œuvre de Marcello Gandini. La Ferrari F40 qui venait d'apparaître faisait l'objet d'une demande qui dépassait les prévisions les plus optimistes et Lamborghini se devait de répliquer. Sans perdre son caractère de machine futuriste, la Countach, apparue pour la première fois en 1973, avait déjà évoluée vers davantage de puissance et d'efficacité avec le moteur cinq litres de 1982 et les quatre soupapes par cylindre, acquises en 1985.

Pour cet anniversaire, ses lignes avaient été subtilement révisées par Pagani, styliste maison, dans le sens d'un arrondissement de tous les angles et des raccordements, l'époque n'étant plus à la forme en coin pure et dure et aux dièdres rigoureusement marqués, mais à une certaine fluidité des lignes et à une intégration plus souple des plans et des volumes, notamment des écopes de refroidissement du moteur et des extracteurs d'air chaud, le groupe arrière ayant souffert sur ce point d'une circulation d'air peu efficace à basse vitesse. Au passage, tout le circuit de refroidissement fut révisé et l'insonorisation améliorée tandis que les finitions et les équipements de confort étaient particulièrement soignés.

Ce monstre musclé et galopant a été livré neuf à Monsieur Pastor, importateur Lamborghini à Monaco, qui l'a vendu en décembre 1995, lors d'une vacation de Me Hervé Poulain, à l'actuel propriétaire. À peine rodée, pratiquement neuve, elle affichait alors 1 150 km au compteur et 3100 actuellement. Cette exceptionnelle " deuxième main " se présente aujourd'hui dans un état proche du neuf sous sa livrée rouge et avec sa superbe sellerie en cuir noir. À noter qu'il s'agit d'une préférable version européenne, donc à six carburateurs Weber double corps, qui lui garantissent la suffisante puissance de 455 ch (alors que les versions américaines à injection dépolluées selon les normes locales n'en avouaient plus, au mieux, que 425).

Que dire de plus de ce fascinant OVNI routier sans équivalent dans la production mondiale, si ce n'est que l'essai nous a donné beaucoup d'émotions, en laissant en nous le désir d'en prendre une nouvelle fois les commandes et de partir à son volant pour des milliers de kilomètres…

Carte grise française

Celebrations for the 25th anniversary of Automobili Lamborghini SpA in 1989 prompted the production of a limited series of the car which had (almost) made people forget the Miura: the amazing Countach, Marcello Gandini's other masterpiece. With demand for the newly-launched Ferrari F40 exceeding all expectations, Lamborghini needed to respond. Without losing its futuristic character, the Countach - first launched in 1973 - had already evolved towards greater power and efficiency, with a five-litre engine in 1982 and four valves per cylinder from 1985.

To mark the anniversary, its appearance was subtly revised by Pagani, the house stylist, with the emphasis on a more rounded look - there was no longer a call for sharp-angled forms and dihedrals, but for fluid outlines and smoothly integrated volumes, as could be seen with the engine's cooling scoops and warm air extractors (the rear unit having suffered from poor air circulation at low speed). The entire cooling circuit was revised at the same time; the sound-proofing improved; and special attention paid to finish and appointments.

This muscle-bound monster was delivered new to Mister Pastor, Monaco's Lamborghini importer, who sold it - barely run in, with just 720 miles on the clock (now 1,940 miles) - to the current owner at a sale organized by Hervé Poulain in December 1995.

This exceptional 'second-hand car', with its red livery and superb black leather upholstery, is in almost pristine condition. Note that this is the preferable European version, with six twin-barrel Weber carburettors guaranteeing power of 455bhp (whereas the American versions, with depolluted injection as per local norms, could manage 425bhp at best).

What else can we say about this fascinating UFO of the Road, unmatched in world production? - except that it was a thrill to test it, and to dream of driving it into a thousand sunsets….

French registration "carte grise"








Estimation 90 000 - 120 000 €

Vendu 112 043 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 112

1989 LAMBORGHINI COUNTACH 25ème ANNIVERSAIRE

Vendu 112 043 € [$]

1989 LAMBORGHINI COUNTACH 25ème ANNIVERSAIRE Châssis n° ZA9COO5AOKLA12570

La célébration en 1989 du vingt-cinquième anniversaire d'Automobili Lamborghini SpA donna lieu à l'édition d'une série limitée de celle qui avait (presque) fait oublier la Miura, la stupéfiante Countach, autre chef d'œuvre de Marcello Gandini. La Ferrari F40 qui venait d'apparaître faisait l'objet d'une demande qui dépassait les prévisions les plus optimistes et Lamborghini se devait de répliquer. Sans perdre son caractère de machine futuriste, la Countach, apparue pour la première fois en 1973, avait déjà évoluée vers davantage de puissance et d'efficacité avec le moteur cinq litres de 1982 et les quatre soupapes par cylindre, acquises en 1985.

Pour cet anniversaire, ses lignes avaient été subtilement révisées par Pagani, styliste maison, dans le sens d'un arrondissement de tous les angles et des raccordements, l'époque n'étant plus à la forme en coin pure et dure et aux dièdres rigoureusement marqués, mais à une certaine fluidité des lignes et à une intégration plus souple des plans et des volumes, notamment des écopes de refroidissement du moteur et des extracteurs d'air chaud, le groupe arrière ayant souffert sur ce point d'une circulation d'air peu efficace à basse vitesse. Au passage, tout le circuit de refroidissement fut révisé et l'insonorisation améliorée tandis que les finitions et les équipements de confort étaient particulièrement soignés.

Ce monstre musclé et galopant a été livré neuf à Monsieur Pastor, importateur Lamborghini à Monaco, qui l'a vendu en décembre 1995, lors d'une vacation de Me Hervé Poulain, à l'actuel propriétaire. À peine rodée, pratiquement neuve, elle affichait alors 1 150 km au compteur et 3100 actuellement. Cette exceptionnelle " deuxième main " se présente aujourd'hui dans un état proche du neuf sous sa livrée rouge et avec sa superbe sellerie en cuir noir. À noter qu'il s'agit d'une préférable version européenne, donc à six carburateurs Weber double corps, qui lui garantissent la suffisante puissance de 455 ch (alors que les versions américaines à injection dépolluées selon les normes locales n'en avouaient plus, au mieux, que 425).

Que dire de plus de ce fascinant OVNI routier sans équivalent dans la production mondiale, si ce n'est que l'essai nous a donné beaucoup d'émotions, en laissant en nous le désir d'en prendre une nouvelle fois les commandes et de partir à son volant pour des milliers de kilomètres…

Carte grise française

Celebrations for the 25th anniversary of Automobili Lamborghini SpA in 1989 prompted the production of a limited series of the car which had (almost) made people forget the Miura: the amazing Countach, Marcello Gandini's other masterpiece. With demand for the newly-launched Ferrari F40 exceeding all expectations, Lamborghini needed to respond. Without losing its futuristic character, the Countach - first launched in 1973 - had already evolved towards greater power and efficiency, with a five-litre engine in 1982 and four valves per cylinder from 1985.

To mark the anniversary, its appearance was subtly revised by Pagani, the house stylist, with the emphasis on a more rounded look - there was no longer a call for sharp-angled forms and dihedrals, but for fluid outlines and smoothly integrated volumes, as could be seen with the engine's cooling scoops and warm air extractors (the rear unit having suffered from poor air circulation at low speed). The entire cooling circuit was revised at the same time; the sound-proofing improved; and special attention paid to finish and appointments.

This muscle-bound monster was delivered new to Mister Pastor, Monaco's Lamborghini importer, who sold it - barely run in, with just 720 miles on the clock (now 1,940 miles) - to the current owner at a sale organized by Hervé Poulain in December 1995.

This exceptional 'second-hand car', with its red livery and superb black leather upholstery, is in almost pristine condition. Note that this is the preferable European version, with six twin-barrel Weber carburettors guaranteeing power of 455bhp (whereas the American versions, with depolluted injection as per local norms, could manage 425bhp at best).

What else can we say about this fascinating UFO of the Road, unmatched in world production? - except that it was a thrill to test it, and to dream of driving it into a thousand sunsets….

French registration "carte grise"








Estimation 90 000 - 120 000 €

Vendu 112 043 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 1855
Date : 09 juill. 2010 17:00

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Sport & GTs au Mans Classic