Vente Automobiles sur les Champs - 27 octobre 2019 /Lot 238 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina

  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
  • 1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
Carte grise française
Châssis n° 15049

- Collection Raymond Jeannot
- Performances élevées d'une Daytona
- Voiture rare et bien équipée
- Elégante combinaison de couleurs

Au début des années 1970, Ferrari a son fer de lance : la Daytona, dont la puissance et les capacités routières en font une formidable Grand Tourisme. A ses côtés, les 365 GT 2+2 paraît un peu pataude et dépassée et, en 1971, elle est remplacée par la 365 GTC/4. Dessinée par Pininfarina, elle s'appuie sur la plateforme de la Daytona, dont elle adopte le moteur V12 4,4 litres à quatre arbres à cames en tête. Ses 340 ch lui permettent des performances brillantes, largement supérieures à celles de la 365 GT 2+2. La boîte cinq rapports est accolée au moteur. C'est une voiture rare, dont la production s'élève à 500 exemplaires environ.
Quelle combinaison de couleurs ! Bleu marine, cuir beige, difficile de choisir plus harmonieux et élégant pour ce modèle. Sortie rouge d'usine, elle est vendue neuve en Angleterre en conduite à gauche et aux spécifications européennes. Elle est celle dont on fait le plus d'éloges pour sa conduite, grâce à sa direction assistée, par rapport à sa version 2 places, la Daytona, En 1984, elle est acquise par un collectionneur italien et Raymond Jeannot en fera l'acquisition auprès de lui il y a huit ans, par l'intermédiaire de DPM à Monaco. Elle est aujourd'hui celle qui fait double emploi avec sa nouvelle acquisition, la dernière 4 places de Ferrari, la GTC4 Lusso. Son intérieur, invitation à la conduite aux longs cours, est en très bon état d'origine. Bien entretenu comme tous les modèles de cette collection, cette GTC/4 est accompagnée d'un joli dossier de factures, de sa trousse à outils et de son manuel d'utilisation. Raymond Jeannot a participé à beaucoup de rallyes à son volant, n'hésitant même jamais à rejoindre Paris à son volant.



French title
Chassis no.15049

- Raymond Jeannot's collection
- The high performance of a Daytona
- Rare, well-equipped car
- Elegant colour combination

At the start of the 1970s, Ferrari's spearhead was the Daytona, whose power and performance on the road made it a formidable GT. Alongside it, the 365 GT 2+2 appeared rather clumsy and updated, and in 1971 it was replaced by the 365 GTC/4. Designed by Pininfarina, it was based on the chassis of the Daytona and adopted the Daytona's 4.4-litre V12 with four overhead cams. Thanks to its 340bhp, it offered outstanding performance, far superior to that of the 365 GT 2+2. Its five-speed gearbox was bolted directly to the engine. It is a rare car, with about 500 cars built in all.
What a splendid combination of colours! Navy blue with beige leather: it would be hard to choose a more elegant or better matched finish for this model. Painted red when it left the factory, it was sold new in England with left-hand drive and to European specification. Thanks to its power-assisted steering, it received even more praise for its handling, when compared with the 2-seat Daytona. In 1984, it was acquired by an Italian collector, from whom Raymond Jeannot bought it eight years ago, through DPM in Monaco. Today, it duplicates his new acquisition, Ferrari's latest 4-seater, the GTC4 Lusso. Its interior, an invitation to go on a long journey, is in very good original condition. Well maintained like all the cars in this collection, the GTC/4 comes with a sheaf of bills, its toolkit and owner's manual. Jeannot took part with it in many rallies and never hesitated to drive it to Paris.




Estimation 170 000 - 230 000 €

Lot 238

1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina

Estimation 170 000 - 230 000 € [$]

1973 Ferrari 365 GTC/4 par Pininfarina
Carte grise française
Châssis n° 15049

- Collection Raymond Jeannot
- Performances élevées d'une Daytona
- Voiture rare et bien équipée
- Elégante combinaison de couleurs

Au début des années 1970, Ferrari a son fer de lance : la Daytona, dont la puissance et les capacités routières en font une formidable Grand Tourisme. A ses côtés, les 365 GT 2+2 paraît un peu pataude et dépassée et, en 1971, elle est remplacée par la 365 GTC/4. Dessinée par Pininfarina, elle s'appuie sur la plateforme de la Daytona, dont elle adopte le moteur V12 4,4 litres à quatre arbres à cames en tête. Ses 340 ch lui permettent des performances brillantes, largement supérieures à celles de la 365 GT 2+2. La boîte cinq rapports est accolée au moteur. C'est une voiture rare, dont la production s'élève à 500 exemplaires environ.
Quelle combinaison de couleurs ! Bleu marine, cuir beige, difficile de choisir plus harmonieux et élégant pour ce modèle. Sortie rouge d'usine, elle est vendue neuve en Angleterre en conduite à gauche et aux spécifications européennes. Elle est celle dont on fait le plus d'éloges pour sa conduite, grâce à sa direction assistée, par rapport à sa version 2 places, la Daytona, En 1984, elle est acquise par un collectionneur italien et Raymond Jeannot en fera l'acquisition auprès de lui il y a huit ans, par l'intermédiaire de DPM à Monaco. Elle est aujourd'hui celle qui fait double emploi avec sa nouvelle acquisition, la dernière 4 places de Ferrari, la GTC4 Lusso. Son intérieur, invitation à la conduite aux longs cours, est en très bon état d'origine. Bien entretenu comme tous les modèles de cette collection, cette GTC/4 est accompagnée d'un joli dossier de factures, de sa trousse à outils et de son manuel d'utilisation. Raymond Jeannot a participé à beaucoup de rallyes à son volant, n'hésitant même jamais à rejoindre Paris à son volant.



French title
Chassis no.15049

- Raymond Jeannot's collection
- The high performance of a Daytona
- Rare, well-equipped car
- Elegant colour combination

At the start of the 1970s, Ferrari's spearhead was the Daytona, whose power and performance on the road made it a formidable GT. Alongside it, the 365 GT 2+2 appeared rather clumsy and updated, and in 1971 it was replaced by the 365 GTC/4. Designed by Pininfarina, it was based on the chassis of the Daytona and adopted the Daytona's 4.4-litre V12 with four overhead cams. Thanks to its 340bhp, it offered outstanding performance, far superior to that of the 365 GT 2+2. Its five-speed gearbox was bolted directly to the engine. It is a rare car, with about 500 cars built in all.
What a splendid combination of colours! Navy blue with beige leather: it would be hard to choose a more elegant or better matched finish for this model. Painted red when it left the factory, it was sold new in England with left-hand drive and to European specification. Thanks to its power-assisted steering, it received even more praise for its handling, when compared with the 2-seat Daytona. In 1984, it was acquired by an Italian collector, from whom Raymond Jeannot bought it eight years ago, through DPM in Monaco. Today, it duplicates his new acquisition, Ferrari's latest 4-seater, the GTC4 Lusso. Its interior, an invitation to go on a long journey, is in very good original condition. Well maintained like all the cars in this collection, the GTC/4 comes with a sheaf of bills, its toolkit and owner's manual. Jeannot took part with it in many rallies and never hesitated to drive it to Paris.




Estimation 170 000 - 230 000 €

Détails de la vente

Vente : 3974
Date : 27 oct. 2019 15:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs