Vente Collection André Trigano - 13 septembre 2020 /Lot 145 1967 Renault 4 par Arman No reserve

  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
  • 1967 Renault 4 par Arman  No reserve
1967 Renault 4 par Arman

No reserve

Carte grise française
Châssis n° 5549471

- Œuvre unique
- 875 km d'origine seulement
- Une des toutes premières "Art Car"
- Sans réserve

En 1967, le magazine Réalités a organisé un évènement exceptionnel au profit de la Fondation pour la recherche médicale française. Il a demandé à cinq artistes de personnaliser cinq voitures fournies par cinq grands constructeurs, avant de les vendre au profit de la Fondation : une Daf pour Carlos Cruz-Diez, une Simca 1000 pour Agam (Yaacov Gibstein), une Opel Kadett pour Victor Vasarely, une Matra 530 pour Sonia Delaunay et une Renault 4 pour Arman (Armand Fernandez). C'est cette dernière que nous proposons aujourd'hui.
Arman (1928-2005), connu pour ses "accumulations", a choisi de recouvrir la Renault 4 de dessins de... Renault 4, comme il l'explique : "Les 819 Renault qui font la queue sur la carrosserie symbolisent le thème de l'accumulation. (...) Aujourd'hui l'homme ne façonne plus les objets, il les secrète. Devenus une partie de lui-même, ils naissent, se dégradent puis meurent en un cycle qui imite le nôtre. Je n'ai pas voulu transformer ma voiture en œuvre de musée. Elle reste utilisable par tous les temps. (...) C'est ainsi qu'a été adoptée la décalcomanie, vernie et passée au four. Telle quelle, cette carrosserie est faite pour durer dix ans."
Elle a largement dépassé ce délai et l'œuvre de l'artiste n'a en rien souffert des plus de 50 ans qui se sont écoulés. Il est vrai que la voiture n'a pratiquement pas roulé, avec un kilométrage d'origine de 875 km et, donc, un état impeccable. "Nous ne voulions pas abîmer les motifs," explique André Trigano, qui a acheté la voiture à l'époque, lors d'une vente aux enchères de tableaux organisée par son fils Patrice, aujourd'hui galeriste renommé. "Je n'achète jamais de tableaux mais, quand la voiture a été présentée, je n'ai pu m'empêcher de lever le doigt. Le public n'étant alors pas intéressé par cette automobile très particulière, elle n'a pas fait un prix très élevé, et mon fils a été le plus surpris de mon achat. Je voulais lui montrer que l'art pouvait aussi m'intéresser, s'il s'appliquait à l'automobile !"
D'une certaine façon, cette Renault 4 fait partie des toutes première "Art Car", un genre qui sera rendu célèbre par Hervé Poulain avec les œuvres réalisées sur des bolides des 24 Heures du Mans, à commencer par la BMW Calder en 1975 jusqu'à la Venturi 600 LM du même Arman (La Reptuile) en 1994. Des cinq voitures du concours de Réalités, la Matra 530 de Sonia Delaunay est une des plus connues, aussi est-il intéressant de redonner un coup de projecteur sur cette Renault 4 décorée par le Maître, avec César, des artistes d'avant-garde regroupés sous le nom de Nouveaux Réalistes autour du critique Pierre Restany. Modèle unique parfaitement préservé, elle traduit la vision prémonitoire d'un artiste sur le monde moderne et ne manquera pas d'intéresser les amateurs d'art, autant que d'automobile.


Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été peu utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et devront bénéficier d'une révision générale avant de reprendre la route.



French title
Chassis no. 5549471

- A unique work
- Only 875 km from new
- One of the very first "Art Cars"
- No reserve

In 1967, the magazine Réalités organised an exceptional fundraising event for the French Foundation for Medical Research. It asked five artists each to personalize a car from five leading manufacturers prior to their sale in aid of the Foundation: a Daf for Carlos Cruz-Diez, a Simca 1000 for Agam (Yaacov Gibstein), an Opel Kadett for Victor Vasarely, a Matra 530 for Sonia Delaunay and a Renault 4 for Arman (Armand Fernandez). It is the last of these which we present today.
Arman (1928-2005), best known for his "accumulations", chose to cover the Renault 4 with drawings of … a Renault 4, explaining: "The 819 Renaults lined up on the body symbolize the theme of accumulation. (…) Nowadays, man no longer shapes objects, he distils them. They become a part of him, they are born, decay and die in a cycle imitating our own. I didn't want to transform my car into a museum exhibit. It remains usable in all weathers. (…) The transfers were adapted accordingly, glazed and baked in the oven. The bodywork was designed to last like this for ten years."
It has greatly exceeded this, the artist's work having survived unscathed for more than 50 years. Admittedly, the car has hardly been driven, with just 875 km from new, and is therefore in immaculate condition. "We didn't want to damage the motifs", explains André Trigano, who bought the car at the time at an auction of paintings organised by his son Patrice, now a renowned gallery owner. "I never buy paintings, but when this car was presented, I couldn't stop myself from raising my hand. As the buyers in the room weren't really interested in this distinctive car, it didn't sell for a high price, and my son was as surprised as anyone by my purchase. I wanted to show him that art could interest me too, provided it related to cars!"
In a way, this Renault 4 was one of the very first "Art Cars", a genre which Hervé Poulain would make famous with the works of art produced for the cars at the 24 Hours of Le Mans, starting with Calder's BMW in 1975 and including Arman's own Venturi 600 LM (La Reptuile) in 1994. Of the five cars from the competition run by Réalités, Sonia Delaunay's Matra 530 is one of the best known, so it is interesting to turn the spotlight on this Renault 4, embellished by the master, along with César, of the avantgarde artists known as the "New Realists" around the critic Pierre Restany. Unique and perfectly preserved, it expresses the premonition of an artist looking at the modern world and will surely interest lovers of art as much as cars.


We inform buyers that all the vehicles in the collection have been little used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require recommissioning before being driven on the public roads.

© Peter Singhof


Estimation 30 000 - 60 000 €

Lot 145

1967 Renault 4 par Arman
No reserve

Estimation 30 000 - 60 000 € [$]

1967 Renault 4 par Arman

No reserve

Carte grise française
Châssis n° 5549471

- Œuvre unique
- 875 km d'origine seulement
- Une des toutes premières "Art Car"
- Sans réserve

En 1967, le magazine Réalités a organisé un évènement exceptionnel au profit de la Fondation pour la recherche médicale française. Il a demandé à cinq artistes de personnaliser cinq voitures fournies par cinq grands constructeurs, avant de les vendre au profit de la Fondation : une Daf pour Carlos Cruz-Diez, une Simca 1000 pour Agam (Yaacov Gibstein), une Opel Kadett pour Victor Vasarely, une Matra 530 pour Sonia Delaunay et une Renault 4 pour Arman (Armand Fernandez). C'est cette dernière que nous proposons aujourd'hui.
Arman (1928-2005), connu pour ses "accumulations", a choisi de recouvrir la Renault 4 de dessins de... Renault 4, comme il l'explique : "Les 819 Renault qui font la queue sur la carrosserie symbolisent le thème de l'accumulation. (...) Aujourd'hui l'homme ne façonne plus les objets, il les secrète. Devenus une partie de lui-même, ils naissent, se dégradent puis meurent en un cycle qui imite le nôtre. Je n'ai pas voulu transformer ma voiture en œuvre de musée. Elle reste utilisable par tous les temps. (...) C'est ainsi qu'a été adoptée la décalcomanie, vernie et passée au four. Telle quelle, cette carrosserie est faite pour durer dix ans."
Elle a largement dépassé ce délai et l'œuvre de l'artiste n'a en rien souffert des plus de 50 ans qui se sont écoulés. Il est vrai que la voiture n'a pratiquement pas roulé, avec un kilométrage d'origine de 875 km et, donc, un état impeccable. "Nous ne voulions pas abîmer les motifs," explique André Trigano, qui a acheté la voiture à l'époque, lors d'une vente aux enchères de tableaux organisée par son fils Patrice, aujourd'hui galeriste renommé. "Je n'achète jamais de tableaux mais, quand la voiture a été présentée, je n'ai pu m'empêcher de lever le doigt. Le public n'étant alors pas intéressé par cette automobile très particulière, elle n'a pas fait un prix très élevé, et mon fils a été le plus surpris de mon achat. Je voulais lui montrer que l'art pouvait aussi m'intéresser, s'il s'appliquait à l'automobile !"
D'une certaine façon, cette Renault 4 fait partie des toutes première "Art Car", un genre qui sera rendu célèbre par Hervé Poulain avec les œuvres réalisées sur des bolides des 24 Heures du Mans, à commencer par la BMW Calder en 1975 jusqu'à la Venturi 600 LM du même Arman (La Reptuile) en 1994. Des cinq voitures du concours de Réalités, la Matra 530 de Sonia Delaunay est une des plus connues, aussi est-il intéressant de redonner un coup de projecteur sur cette Renault 4 décorée par le Maître, avec César, des artistes d'avant-garde regroupés sous le nom de Nouveaux Réalistes autour du critique Pierre Restany. Modèle unique parfaitement préservé, elle traduit la vision prémonitoire d'un artiste sur le monde moderne et ne manquera pas d'intéresser les amateurs d'art, autant que d'automobile.


Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été peu utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et devront bénéficier d'une révision générale avant de reprendre la route.



French title
Chassis no. 5549471

- A unique work
- Only 875 km from new
- One of the very first "Art Cars"
- No reserve

In 1967, the magazine Réalités organised an exceptional fundraising event for the French Foundation for Medical Research. It asked five artists each to personalize a car from five leading manufacturers prior to their sale in aid of the Foundation: a Daf for Carlos Cruz-Diez, a Simca 1000 for Agam (Yaacov Gibstein), an Opel Kadett for Victor Vasarely, a Matra 530 for Sonia Delaunay and a Renault 4 for Arman (Armand Fernandez). It is the last of these which we present today.
Arman (1928-2005), best known for his "accumulations", chose to cover the Renault 4 with drawings of … a Renault 4, explaining: "The 819 Renaults lined up on the body symbolize the theme of accumulation. (…) Nowadays, man no longer shapes objects, he distils them. They become a part of him, they are born, decay and die in a cycle imitating our own. I didn't want to transform my car into a museum exhibit. It remains usable in all weathers. (…) The transfers were adapted accordingly, glazed and baked in the oven. The bodywork was designed to last like this for ten years."
It has greatly exceeded this, the artist's work having survived unscathed for more than 50 years. Admittedly, the car has hardly been driven, with just 875 km from new, and is therefore in immaculate condition. "We didn't want to damage the motifs", explains André Trigano, who bought the car at the time at an auction of paintings organised by his son Patrice, now a renowned gallery owner. "I never buy paintings, but when this car was presented, I couldn't stop myself from raising my hand. As the buyers in the room weren't really interested in this distinctive car, it didn't sell for a high price, and my son was as surprised as anyone by my purchase. I wanted to show him that art could interest me too, provided it related to cars!"
In a way, this Renault 4 was one of the very first "Art Cars", a genre which Hervé Poulain would make famous with the works of art produced for the cars at the 24 Hours of Le Mans, starting with Calder's BMW in 1975 and including Arman's own Venturi 600 LM (La Reptuile) in 1994. Of the five cars from the competition run by Réalités, Sonia Delaunay's Matra 530 is one of the best known, so it is interesting to turn the spotlight on this Renault 4, embellished by the master, along with César, of the avantgarde artists known as the "New Realists" around the critic Pierre Restany. Unique and perfectly preserved, it expresses the premonition of an artist looking at the modern world and will surely interest lovers of art as much as cars.


We inform buyers that all the vehicles in the collection have been little used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require recommissioning before being driven on the public roads.

© Peter Singhof


Estimation 30 000 - 60 000 €

Détails de la vente

Vente : 4014
Lieu : Auriol, Gibel
Date : 13 sept. 2020 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection André Trigano