Vente Rétromobile 2020 - 07 février 2020 /Lot 121 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France

  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
  • 1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
Titre de circulation français
Châssis n° 7T01S133885

- Ayant appartenu à Jean-Philippe Smet dit Johnny Hallyday
- Ayant participé à de nombreuses courses pour l'Ecurie Ford France
- Superbe état de préservation
- 2e à Montlhéry en 1967
- 25 000 kms d'origine

"Le pilotage de ce néophyte m'a épaté !" C'est Lucien Bianchi qui parle, au lendemain du Rallye de Monte Carlo 1967 auquel participe Johnny Hallyday, coéquipier d'Henri Chemin dans l'écurie Ford France. Pourtant, la participation du chanteur n'était pas gagnée et, dans les semaines qui ont précédé la célèbre épreuve, les titres se sont fait l'écho de cette valse-hésitation entre lui et le constructeur. Mais Johnny est bien au départ et, même si sa licence ne lui permet de piloter que sur les sections de liaison, chaque arrêt de la Mustang n°105 déclenche l'hystérie des fans.
Sans Henri Chemin, patron de Ford France, cette opération n'aurait pu avoir lieu. Et malgré une disqualification un peu abusive avant les dernières spéciales à cause d'une histoire de pneus, la publicité faite autour de cette participation fait le bonheur de Ford France.
La voiture utilisée par l'équipage n'appartient pas à Johnny, mais le contrat qu'il a signé stipule qu'il doit faire l'achat d'une Mustang Gr 1 et prendre part en 1967 à au moins trois épreuves sportives. C'est la voiture que nous présentons, immatriculée neuve le 10 mai 1967 au nom de Jean-Philippe Smet, sous le numéro 31 E 92. Il est d'ailleurs amusant de noter que Johnny a utilisé à la même époque une Mustang GT 390 fastback immatriculée 92 E 92, pour son usage quotidien.
La voiture proposée ici fait partie des 12 coupés Mustang engagés en compétition en 1967 aux couleurs de l'écurie Ford France, qui en a supervisé la préparation en conformité avec le Gr 1. La voiture a été confiée au préparateur Ford de l'époque, Holman & Moody, qui en a modifié la suspension en la surbaissant et en l'équipant d'amortisseurs Koni. Le V8 de 390 ci (6 390 cm3), le plus gros pour une Mustang, a probablement bénéficié de la préparation effectuée habituellement par ce spécialiste sur ces moteurs 390, c'est-à-dire équilibrage de l'équipage mobile, polissage des conduits, peut-être réalésage, lubrification et refroidissement améliorés, alimentation modifiée. La voiture est passée ensuite au garage GAO, à St-Germain-en-Laye, où Michel Martin (pilote de Ford Mustang et GT40) a peaufiné l'équipement de la voiture avec des projecteurs longue portée, un avertisseur rallye et un aménagement intérieur spécifique, ainsi qu'un alternateur à gros débit de 400 W S.E.V Motorola, d'une série de manomètres Jaeger et d'interrupteurs sur la console. Ainsi modifiée, la voiture participe en 1967 à trois épreuves entre les mains de Johnny Hallyday : 4 mai, course de côte d'Autun (deuxième du Gr 1) ; 18 juin, Coupe ACIF à Montlhéry (deuxième du Gr 1, devant Hubert Wayaffe, aussi au volant d'une Mustang Ford France) ; 15 août, course de côte du Mont-Dore (sixième du Gr 1). Ces résultats tout à fait honorables traduisent le talent naturel du chanteur pour la course automobile, talent qu'il montrera en d'autres occasions comme au Paris-Dakar 2002.

Après cette saison dans l'écurie Ford France, la voiture est passée entre les mains de plusieurs personnes jusqu'à ce que, dans le courant des années 1990, le grand-père de l'actuel propriétaire en fasse l'acquisition. A cette époque, il achète trois Mustang pour les réserver à ses petits-fils et celle-ci le séduit par son bon état d'origine, mais sans qu'il connaisse sa prestigieuse appartenance. Lorsqu'il passe de vie à trépas, son petit-fils hérite de la voiture et la confie, pour vérification et remise en route, à Patrick Serpagli, spécialiste Mustang depuis de longues années, au sein de son Atelier Mustang de Nanterre. Intrigué par les performances de la voiture et certains détails, Patrick Serpagli effectue quelques recherches et retrouve l'identité de cette Mustang et son ancienne appartenance à l'Idole des jeunes.

Après cette fabuleuse découverte, le coupé GT 390 est repeint dans la livrée Écurie Ford France qu'il portait du temps du chanteur yéyé, blanc "Wimbledon" intérieur Deluxe " Charcoal black "avec capot et bandes bleus à liserés rouges, jantes noires. Le 27 novembre 2018, l'on retrouve même derrière les compteurs le "Factory Build Sheet", qui confirme l'authenticité de la voiture et donne tous les détails de la fabrication. Remarquablement préservée, il s'agit de la seule survivante des Mustang de l'Écurie Ford France dans sa configuration d'origine. N'affichant que quelques 25 000 km d'origine, elle est encore équipée de son moteur d'époque préparée et elle est en tout point conforme à ce qu'était une voiture du Groupe 1, c'est-à-dire un modèle de série dotée de quelques améliorations prévues par la fiche FIA 5129. L'aventure de Johnny en compétition est relatée dans de très nombreux articles de presse ainsi que dans quelques reportages télévisés dont un effectué à bord de cette même voiture, lors de son entraînement pour la course de côte d'Autun et où il avoue : "Piloter me donne une excitation que je retrouve une fois sur scène (...) Il faut lutter."

Il est remarquable que cette voiture, qui aurait pu succomber à une carrière en compétition si elle s'était prolongée, ait pu passer les 50 dernières années sans heurt. Ce simple constat constitue déjà une sorte de miracle. Le fait qu'en plus elle ait appartenu au chanteur français le plus populaire de tous les temps en fait une pièce véritablement exceptionnelle, qui témoigne à la fois du monde de la course et de celui du show-biz. Il est rare de croiser un objet qui symbolise à ce point la rencontre de ces deux univers, tout aussi fascinant l'un que l'autre. Nul doute que les acheteurs sauront identifier ce caractère exceptionnel.



French title
Chassis no. 7T01S133885

- Formerly owned by Jean-Philippe Smet, aka Johnny Hallyday
- Competed in several events for the Ford France team
- Superbly preserved condition
- 2nd at Montlhéry in 1967
- 25 000 kms from new

"I was blown away by this newcomer's driving!" exclaimed Lucien Bianchi, the day after the 1967 Monte-Carlo Rally, in which Johnny Hallyday had taken part as Henri Chemin's team-mate in the Ford France team. His participation, however, was not a given and in the weeks before the famous rally, the press related the shilly-shallying between the singer and Ford. But Johnny was there at the start, and although his licence only allowed him to drive on the liaison sections, his fans were hysterical every time Mustang no.105 pulled up.
Without Chemin, the head of Ford France, the operation could never have gone ahead. And despite a rather unfair disqualification before the final special stages relating to the tyres, the publicity generated by Johnny's involvement delighted Ford France.
The car used by the crew did not belong to Johnny, but his contract specified that he had to buy a Gr 1 Mustang and compete in at least three sporting events in 1967. This is the car we are presenting, registered new on 10 May 1967 in the name of Jean-Philippe Smet as 31 E 92. It is amusing to note too that at the same time Johnny used a Mustang GT 390 Fastback, registered 92 E 92, as his everyday car.
The car on offer here is one of the 12 Mustang coupés entered in competition in 1967 by the Ford France team, which oversaw their preparation to Gr 1 spec. The car was handed over to Ford's race car builder at the time, Holman Moody, who lowered and modified the suspension, fitting Koni shock absorbers. The 390 ci (6390cc) V8, the biggest Mustang engine, was probably tuned in the same way as this 390 specialist generally did: the crankshaft and con rods would have been balanced, the intake manifolds polished and the head possibly rebored, the oil flow and cooling improved and the fuel supply modified. The car then went to GAO in St-Germain-en-Laye, where Michel Martin (a Ford Mustang and GT40 racer) put the finishing touches to it, fitting long-range driving lamps, a rally horn and specific items of interior equipment.
A 400 W S.E.V. Motorola alternator was fitted as well as 3 Jaeger gauges and several switches on the consol.
Modified in this way, Johnny drove the car in three events in 1967: on 4 May, the Autun hill-climb (2nd in Gr 1), on 18 May, the ACIF Cup at Montlhéry (2nd in Gr 1, ahead of Hubert Wayaffe, also driving a Ford France Mustang) and on 15 August, the Mont-Dore hill-climb (6th in Gr 1). These very respectable results showed the singer's natural gift for motorsport, a talent he would demonstrate on other occasions, such as the 2002 Paris-Dakar Rally.

After this season with the Ford France team, the car changed hands several times until it was acquired by its current owner's grandfather during the 1990s. At the time, he bought three Mustangs to set aside for his grandsons; he was attracted to this car by its good original condition, without knowing of its prestigious first owner. When he passed away, his grandson inherited the car and handed it over to Alain Serpagli, a longstanding Mustang specialist, to be checked over and recommissioned in his Atelier Mustang in Nanterre. Intrigued by the car's performance and certain details, Serpagli did some research and uncovered the identity of this Mustang and how it had been owned by the "Idole des jeunes".

Following this fantastic discovery, the GT 390 coupé was repainted in the same Ford France team colours that the French rocker had known: Wimbledon white with a blue bonnet, blue stripes and black wheels. On 27 November 2018, the factory build sheet was even found behind the instruments, confirming that the car was genuine and providing full details of its production. Remarkably well preserved, it is the only Mustang from the Ford France team to survive in its original configuration. With just 25,000 km (16,000 miles) since new, it is still fitted with its original, tuned engine and corresponds perfectly to the spec of a Group 1 car, namely a production model with some improvements, as authorised in FIA form 529. Johnny's adventures in motorsport were told in a great many press articles and some TV reports, including one filmed inside this very car, when he was preparing for the Autun hill-climb and admitted: "Racing gives me the same thrill as when I am on stage … you have to put up a fight."

It is extraordinary that this car, which might have been written off, had it gone on to a longer career in competition, should have come through the last 50 years without incident. That alone must be some kind of miracle. The fact that it also once belonged to the most popular French singer ever makes it a truly exceptional example, a witness to the twin worlds of motorsport and showbiz. It is rare to come across an object which symbolizes so completely the meeting of these two equally fascinating worlds. There can be no doubt that buyers will recognise its exceptional character.


Estimation 150 000 - 300 000 €

Lot 121

1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France

Estimation 150 000 - 300 000 € [$]

1967 Ford Mustang GT 390 Coupé Gr. I Ex-Johnny Hallyday/ Ecurie Ford France
Titre de circulation français
Châssis n° 7T01S133885

- Ayant appartenu à Jean-Philippe Smet dit Johnny Hallyday
- Ayant participé à de nombreuses courses pour l'Ecurie Ford France
- Superbe état de préservation
- 2e à Montlhéry en 1967
- 25 000 kms d'origine

"Le pilotage de ce néophyte m'a épaté !" C'est Lucien Bianchi qui parle, au lendemain du Rallye de Monte Carlo 1967 auquel participe Johnny Hallyday, coéquipier d'Henri Chemin dans l'écurie Ford France. Pourtant, la participation du chanteur n'était pas gagnée et, dans les semaines qui ont précédé la célèbre épreuve, les titres se sont fait l'écho de cette valse-hésitation entre lui et le constructeur. Mais Johnny est bien au départ et, même si sa licence ne lui permet de piloter que sur les sections de liaison, chaque arrêt de la Mustang n°105 déclenche l'hystérie des fans.
Sans Henri Chemin, patron de Ford France, cette opération n'aurait pu avoir lieu. Et malgré une disqualification un peu abusive avant les dernières spéciales à cause d'une histoire de pneus, la publicité faite autour de cette participation fait le bonheur de Ford France.
La voiture utilisée par l'équipage n'appartient pas à Johnny, mais le contrat qu'il a signé stipule qu'il doit faire l'achat d'une Mustang Gr 1 et prendre part en 1967 à au moins trois épreuves sportives. C'est la voiture que nous présentons, immatriculée neuve le 10 mai 1967 au nom de Jean-Philippe Smet, sous le numéro 31 E 92. Il est d'ailleurs amusant de noter que Johnny a utilisé à la même époque une Mustang GT 390 fastback immatriculée 92 E 92, pour son usage quotidien.
La voiture proposée ici fait partie des 12 coupés Mustang engagés en compétition en 1967 aux couleurs de l'écurie Ford France, qui en a supervisé la préparation en conformité avec le Gr 1. La voiture a été confiée au préparateur Ford de l'époque, Holman & Moody, qui en a modifié la suspension en la surbaissant et en l'équipant d'amortisseurs Koni. Le V8 de 390 ci (6 390 cm3), le plus gros pour une Mustang, a probablement bénéficié de la préparation effectuée habituellement par ce spécialiste sur ces moteurs 390, c'est-à-dire équilibrage de l'équipage mobile, polissage des conduits, peut-être réalésage, lubrification et refroidissement améliorés, alimentation modifiée. La voiture est passée ensuite au garage GAO, à St-Germain-en-Laye, où Michel Martin (pilote de Ford Mustang et GT40) a peaufiné l'équipement de la voiture avec des projecteurs longue portée, un avertisseur rallye et un aménagement intérieur spécifique, ainsi qu'un alternateur à gros débit de 400 W S.E.V Motorola, d'une série de manomètres Jaeger et d'interrupteurs sur la console. Ainsi modifiée, la voiture participe en 1967 à trois épreuves entre les mains de Johnny Hallyday : 4 mai, course de côte d'Autun (deuxième du Gr 1) ; 18 juin, Coupe ACIF à Montlhéry (deuxième du Gr 1, devant Hubert Wayaffe, aussi au volant d'une Mustang Ford France) ; 15 août, course de côte du Mont-Dore (sixième du Gr 1). Ces résultats tout à fait honorables traduisent le talent naturel du chanteur pour la course automobile, talent qu'il montrera en d'autres occasions comme au Paris-Dakar 2002.

Après cette saison dans l'écurie Ford France, la voiture est passée entre les mains de plusieurs personnes jusqu'à ce que, dans le courant des années 1990, le grand-père de l'actuel propriétaire en fasse l'acquisition. A cette époque, il achète trois Mustang pour les réserver à ses petits-fils et celle-ci le séduit par son bon état d'origine, mais sans qu'il connaisse sa prestigieuse appartenance. Lorsqu'il passe de vie à trépas, son petit-fils hérite de la voiture et la confie, pour vérification et remise en route, à Patrick Serpagli, spécialiste Mustang depuis de longues années, au sein de son Atelier Mustang de Nanterre. Intrigué par les performances de la voiture et certains détails, Patrick Serpagli effectue quelques recherches et retrouve l'identité de cette Mustang et son ancienne appartenance à l'Idole des jeunes.

Après cette fabuleuse découverte, le coupé GT 390 est repeint dans la livrée Écurie Ford France qu'il portait du temps du chanteur yéyé, blanc "Wimbledon" intérieur Deluxe " Charcoal black "avec capot et bandes bleus à liserés rouges, jantes noires. Le 27 novembre 2018, l'on retrouve même derrière les compteurs le "Factory Build Sheet", qui confirme l'authenticité de la voiture et donne tous les détails de la fabrication. Remarquablement préservée, il s'agit de la seule survivante des Mustang de l'Écurie Ford France dans sa configuration d'origine. N'affichant que quelques 25 000 km d'origine, elle est encore équipée de son moteur d'époque préparée et elle est en tout point conforme à ce qu'était une voiture du Groupe 1, c'est-à-dire un modèle de série dotée de quelques améliorations prévues par la fiche FIA 5129. L'aventure de Johnny en compétition est relatée dans de très nombreux articles de presse ainsi que dans quelques reportages télévisés dont un effectué à bord de cette même voiture, lors de son entraînement pour la course de côte d'Autun et où il avoue : "Piloter me donne une excitation que je retrouve une fois sur scène (...) Il faut lutter."

Il est remarquable que cette voiture, qui aurait pu succomber à une carrière en compétition si elle s'était prolongée, ait pu passer les 50 dernières années sans heurt. Ce simple constat constitue déjà une sorte de miracle. Le fait qu'en plus elle ait appartenu au chanteur français le plus populaire de tous les temps en fait une pièce véritablement exceptionnelle, qui témoigne à la fois du monde de la course et de celui du show-biz. Il est rare de croiser un objet qui symbolise à ce point la rencontre de ces deux univers, tout aussi fascinant l'un que l'autre. Nul doute que les acheteurs sauront identifier ce caractère exceptionnel.



French title
Chassis no. 7T01S133885

- Formerly owned by Jean-Philippe Smet, aka Johnny Hallyday
- Competed in several events for the Ford France team
- Superbly preserved condition
- 2nd at Montlhéry in 1967
- 25 000 kms from new

"I was blown away by this newcomer's driving!" exclaimed Lucien Bianchi, the day after the 1967 Monte-Carlo Rally, in which Johnny Hallyday had taken part as Henri Chemin's team-mate in the Ford France team. His participation, however, was not a given and in the weeks before the famous rally, the press related the shilly-shallying between the singer and Ford. But Johnny was there at the start, and although his licence only allowed him to drive on the liaison sections, his fans were hysterical every time Mustang no.105 pulled up.
Without Chemin, the head of Ford France, the operation could never have gone ahead. And despite a rather unfair disqualification before the final special stages relating to the tyres, the publicity generated by Johnny's involvement delighted Ford France.
The car used by the crew did not belong to Johnny, but his contract specified that he had to buy a Gr 1 Mustang and compete in at least three sporting events in 1967. This is the car we are presenting, registered new on 10 May 1967 in the name of Jean-Philippe Smet as 31 E 92. It is amusing to note too that at the same time Johnny used a Mustang GT 390 Fastback, registered 92 E 92, as his everyday car.
The car on offer here is one of the 12 Mustang coupés entered in competition in 1967 by the Ford France team, which oversaw their preparation to Gr 1 spec. The car was handed over to Ford's race car builder at the time, Holman Moody, who lowered and modified the suspension, fitting Koni shock absorbers. The 390 ci (6390cc) V8, the biggest Mustang engine, was probably tuned in the same way as this 390 specialist generally did: the crankshaft and con rods would have been balanced, the intake manifolds polished and the head possibly rebored, the oil flow and cooling improved and the fuel supply modified. The car then went to GAO in St-Germain-en-Laye, where Michel Martin (a Ford Mustang and GT40 racer) put the finishing touches to it, fitting long-range driving lamps, a rally horn and specific items of interior equipment.
A 400 W S.E.V. Motorola alternator was fitted as well as 3 Jaeger gauges and several switches on the consol.
Modified in this way, Johnny drove the car in three events in 1967: on 4 May, the Autun hill-climb (2nd in Gr 1), on 18 May, the ACIF Cup at Montlhéry (2nd in Gr 1, ahead of Hubert Wayaffe, also driving a Ford France Mustang) and on 15 August, the Mont-Dore hill-climb (6th in Gr 1). These very respectable results showed the singer's natural gift for motorsport, a talent he would demonstrate on other occasions, such as the 2002 Paris-Dakar Rally.

After this season with the Ford France team, the car changed hands several times until it was acquired by its current owner's grandfather during the 1990s. At the time, he bought three Mustangs to set aside for his grandsons; he was attracted to this car by its good original condition, without knowing of its prestigious first owner. When he passed away, his grandson inherited the car and handed it over to Alain Serpagli, a longstanding Mustang specialist, to be checked over and recommissioned in his Atelier Mustang in Nanterre. Intrigued by the car's performance and certain details, Serpagli did some research and uncovered the identity of this Mustang and how it had been owned by the "Idole des jeunes".

Following this fantastic discovery, the GT 390 coupé was repainted in the same Ford France team colours that the French rocker had known: Wimbledon white with a blue bonnet, blue stripes and black wheels. On 27 November 2018, the factory build sheet was even found behind the instruments, confirming that the car was genuine and providing full details of its production. Remarkably well preserved, it is the only Mustang from the Ford France team to survive in its original configuration. With just 25,000 km (16,000 miles) since new, it is still fitted with its original, tuned engine and corresponds perfectly to the spec of a Group 1 car, namely a production model with some improvements, as authorised in FIA form 529. Johnny's adventures in motorsport were told in a great many press articles and some TV reports, including one filmed inside this very car, when he was preparing for the Autun hill-climb and admitted: "Racing gives me the same thrill as when I am on stage … you have to put up a fight."

It is extraordinary that this car, which might have been written off, had it gone on to a longer career in competition, should have come through the last 50 years without incident. That alone must be some kind of miracle. The fact that it also once belonged to the most popular French singer ever makes it a truly exceptional example, a witness to the twin worlds of motorsport and showbiz. It is rare to come across an object which symbolizes so completely the meeting of these two equally fascinating worlds. There can be no doubt that buyers will recognise its exceptional character.


Estimation 150 000 - 300 000 €

Détails de la vente

Vente : 3980
Lieu : Salon Rétromobile, Paris
Date : 07 févr. 2020 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2020