Vente Rétromobile 2015 by Artcurial Motorcars - 06 février 2015 /Lot 196 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1

  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
  • 1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
Titre de circulation suédois
Châssis n° IE33133

- Historique limpide
- Etat d'origine rare
- Version la plus agréable à conduire
- 64 000 km depuis l'origine
- Un seul propriétaire jusqu'en 2014

La particularité de Jaguar Type E est son historique limpide. Il y a 48 ans, le 15 juillet 1966, les Elgestad, père et fils, issus du quartier le plus chic de Stockholm en Suède, visitèrent l'usine Jaguar pour s'offrir chacun une nouvelle Jaguar : une Mark X noire pour le père et cette Type E vert foncé pour son fils de 29 ans, le docteur Pekka Olavi Elgestad. Les deux Jaguar sont restées la propriété de la famille jusqu'au décès récent du Dr. Elgestad.
Ce coupé 4.2 L d'origine affichant seulement 64 000 Km au compteur, n'a connu d'accidents, ni la rouille. Son intérieur complet est toujours intact. Il s'agit d'une opportunité unique de ressentir les sensations de conduire une Jaguar Type E comme si elle sortait à peine de l'usine. De plus, rien sous le capot n'a été traité par aucune machine de polissage, une qualité que l'on ne retrouverait pas dans une voiture restaurée.
La voiture a été consciencieusement entretenue et conservée au fil des ans. Il y a quelques années, non pas tant à cause de leur état d'usage mais plutôt du fait de leur âge, le Dr. Elgestad demanda une restauration complète des ses suspensions avant et arrière. Les bagues, les paliers, les amortisseurs et les freins ont été renouvelés juste en utilisant des éléments Jaguar authentiques. La seule pièce ajoutée sous le capot semble être un ventilateur de radiateur plus efficace. La voiture a aussi été protégée depuis longtemps contre la rouille grâce aux produits de la marque Dinol.
La Jaguar Type E 4,2L de 1966 est la dernière des Séries 1 et très probablement, la meilleure de toute à conduire. La chance de retrouver une de ces voitures dans cet état intact ne se reproduira sans doute pas. La voiture possède toujours ses papiers de livraison de Jaguar et sa plaque d'immatriculation d'origine HWK 406D.



Swedish title
Chassis IE33133

- Known history
- In rare original condition
- Best version to drive
- 64,000 km from new
- Only one owner until 2014

This particular Jaguar E-type has a remarkable unbroken ownership since new. 48 years ago, the July 15th, 1966 Elgestad father and son, from the most fashionable neighborhood of Stockholm, Sweden, visited the Jaguar factory to collect a new Jaguar each. The father chose a black Mark X, and his 29 years old son, Dr Pekka Olavi Elgestad, this opalescent dark green E-type. Both these Jaguars have remained in the family's ownership until Dr. Elgestad´s recent death.
With only 64,000 kilometers on the odometer it might be one of the most original 4,2 L fixed head coupés in the world. No accidents, never rusted and with a complete untouched interior, it appears to be the opportunity of getting closed to the feeling of driving an E-type as it felt when it was just leaving the factory. Under the bonnet the engine has never been touched by any polishing machines, something you will never find with restored cars. It has been thoroughly serviced and maintained over the years. And, not so much because of wear but because of its age, a few years ago, Doctor Elgestad ordered a complete restoration of the front and rear suspensions. Bushings, bearings, shock absorbers and brakes were renewed only using original Jaguar parts. The only non original piece under the bonnet seems to be the more effective radiator fan. Since new, the car has also been protected against rust with the Dinol-method.
The 1966 4,2 L E-type is the last and most sorted of the Series 1 E and most surely the best of them all to drive. The chance to find one in this untouched condition will probably never occur again. It has still the delivery paper from Jaguar and HWK 406D, the plate the car got when delivered new.



Estimation 60 000 - 80 000 €

Vendu 150 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 196

1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1

Vendu 150 800 € [$]

1966 Jaguar Type E 4,2L coupé Série 1
Titre de circulation suédois
Châssis n° IE33133

- Historique limpide
- Etat d'origine rare
- Version la plus agréable à conduire
- 64 000 km depuis l'origine
- Un seul propriétaire jusqu'en 2014

La particularité de Jaguar Type E est son historique limpide. Il y a 48 ans, le 15 juillet 1966, les Elgestad, père et fils, issus du quartier le plus chic de Stockholm en Suède, visitèrent l'usine Jaguar pour s'offrir chacun une nouvelle Jaguar : une Mark X noire pour le père et cette Type E vert foncé pour son fils de 29 ans, le docteur Pekka Olavi Elgestad. Les deux Jaguar sont restées la propriété de la famille jusqu'au décès récent du Dr. Elgestad.
Ce coupé 4.2 L d'origine affichant seulement 64 000 Km au compteur, n'a connu d'accidents, ni la rouille. Son intérieur complet est toujours intact. Il s'agit d'une opportunité unique de ressentir les sensations de conduire une Jaguar Type E comme si elle sortait à peine de l'usine. De plus, rien sous le capot n'a été traité par aucune machine de polissage, une qualité que l'on ne retrouverait pas dans une voiture restaurée.
La voiture a été consciencieusement entretenue et conservée au fil des ans. Il y a quelques années, non pas tant à cause de leur état d'usage mais plutôt du fait de leur âge, le Dr. Elgestad demanda une restauration complète des ses suspensions avant et arrière. Les bagues, les paliers, les amortisseurs et les freins ont été renouvelés juste en utilisant des éléments Jaguar authentiques. La seule pièce ajoutée sous le capot semble être un ventilateur de radiateur plus efficace. La voiture a aussi été protégée depuis longtemps contre la rouille grâce aux produits de la marque Dinol.
La Jaguar Type E 4,2L de 1966 est la dernière des Séries 1 et très probablement, la meilleure de toute à conduire. La chance de retrouver une de ces voitures dans cet état intact ne se reproduira sans doute pas. La voiture possède toujours ses papiers de livraison de Jaguar et sa plaque d'immatriculation d'origine HWK 406D.



Swedish title
Chassis IE33133

- Known history
- In rare original condition
- Best version to drive
- 64,000 km from new
- Only one owner until 2014

This particular Jaguar E-type has a remarkable unbroken ownership since new. 48 years ago, the July 15th, 1966 Elgestad father and son, from the most fashionable neighborhood of Stockholm, Sweden, visited the Jaguar factory to collect a new Jaguar each. The father chose a black Mark X, and his 29 years old son, Dr Pekka Olavi Elgestad, this opalescent dark green E-type. Both these Jaguars have remained in the family's ownership until Dr. Elgestad´s recent death.
With only 64,000 kilometers on the odometer it might be one of the most original 4,2 L fixed head coupés in the world. No accidents, never rusted and with a complete untouched interior, it appears to be the opportunity of getting closed to the feeling of driving an E-type as it felt when it was just leaving the factory. Under the bonnet the engine has never been touched by any polishing machines, something you will never find with restored cars. It has been thoroughly serviced and maintained over the years. And, not so much because of wear but because of its age, a few years ago, Doctor Elgestad ordered a complete restoration of the front and rear suspensions. Bushings, bearings, shock absorbers and brakes were renewed only using original Jaguar parts. The only non original piece under the bonnet seems to be the more effective radiator fan. Since new, the car has also been protected against rust with the Dinol-method.
The 1966 4,2 L E-type is the last and most sorted of the Series 1 E and most surely the best of them all to drive. The chance to find one in this untouched condition will probably never occur again. It has still the delivery paper from Jaguar and HWK 406D, the plate the car got when delivered new.



Estimation 60 000 - 80 000 €

Vendu 150 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2651
Date : 06 févr. 2015 17:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Rétromobile 2015 by Artcurial Motorcars