• 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
1966 De Tomaso Vallelunga
Titre de circulation français
Châssis n° 4236620

- Probablement la Vallelunga la plus originale du monde
- Seulement 53 exemplaires produits
- Superbe dessin et excellentes performances

Le prototype Vallelunga a été dessiné et produit par la Carrozzeria Fissore, un spider ouvert et deux coupés étant réalisés en 1963/1964. La Vallelunga comportait un châssis-poutre et un moteur quatre-cylindres Ford Kent 1,5 litre qui était également structurel, une pratique acceptée en matière de voitures de compétition mais rare dans le domaine des automobiles de tourisme. La longue expérience de De Tomaso en matière de compétition automobile se reflétait également dans les trains roulants de la Vallelunga, avec une suspension complètement indépendante par triangles et ressorts hélicoïdaux, une direction à crémaillère et des freins à disques sur les quatre roues. La Vallelunga de série était équipée d'une carrosserie en fibre de verre magnifiquement dessinée par Giorgetto Giugiaro, inspirée à la fois de la Ferrari 250 LM et de la Dino 206. Comparée aux voitures réalisées par Fissore, elle affichait de nombreuses différences de détail comme par exemple l'accès au moteur, qui s'effectuait par un hayon vitré plutôt que par une section arrière se levant comme sur les prototypes.
Bien qu'il ne s'agisse que d'un modeste moteur culbuté, le moteur Ford Kent était à la fois robuste et facile à préparer et, dans la Vallelunga, il était alimenté par un carburateur Weber. Une cinquantaine de Vallelunga ont été fabriquées en 1965-1966 avant que De Tomaso n'évolue vers la Mangusta. Environ trois voitures de compétition usine sont également sorties des ateliers, ainsi que peut-être trois voitures à carrosserie aluminium.

La voiture que nous proposons a été vendue à son premier propriétaire en 1966, probablement en France. Elle a ensuite été vendue en 1971 à son deuxième propriétaire, dans le Haut-Rhin, où elle est restée jusqu'à son récent décès. A cette époque, elle était en cours de travaux de peinture de carrosserie et avait été en partie décapée, avant que l'opération ne soit arrêtée. Hormis cela, la voiture n'a jamais été restaurée et n'a probablement pas beaucoup roulé depuis les années 1970. L'actuel propriétaire indique qu'elle fonctionne, mais elle réclame bien entendu une remise en route soigneuse avant de pouvoir à nouveau prendre la route.
Une De Tomaso Vallelunga aussi unique et originale que celle-ci n'existe probablement pas autre part dans le monde. A ce titre, elle ne manquera pas d'attirer l'attention de tout collectionneur sérieux.



French title
Chassis # 4236620

- Most original Vallelunga in the world
- Only 53 built
- Gorgeous design with great performance

The Vallelunga prototype was styled and constructed by Carrozzeria Fissore, an alloy-bodied spider and a pair of closed coupes having been completed in 1963/64. The Vallelunga was assembled around a backbone chassis frame and was powered by a 1.5-litre Ford Kent 4-cylinder engine which performed double-duty as a stressed chassis member, a practice becoming accepted in competition car construction of the time but rare within road cars. De Tomaso's long racing experience was also reflected in the design of the Vallelungas running gear, which comprised all-independent suspension by wishbones and coil springs, rack-and-pinion steering and four-wheel disc brakes. The production Vallelunga featured striking glass-fibre coupe bodywork styled by Giorgetto Giugiaro with more than a hint of Ferrari 250LM and Dino 206 combined. Compared with the Fissore-styled cars, there were numerous detail differences, the most obvious concerning access to the engine bay, which was via a glass hatch rather than the hinged clamshell-type rear body section of the prototypes.
Although just a humble pushrod power unit, the Ford Kent engine was both robust and immensely tunable, and when installed in the Vallelunga it was fitted with Weber carburettors. Power was transmitted via a Hewland transaxle. Approximately 50 production Vallelungas were made during 1965-66 before De Tomaso moved on to manufacture the Mangusta. About three factory race cars were produced and possibly three aluminium skinned cars left de Tomaso.

The car on offer was sold to its first owner in 1966, probably in France. It then passed to its second owner in 1971 in the Haut-Rhin area (Alsace) where it remained in the same ownership until recently, when the owner passed away. At that moment, the car was in the process of being re-painted and some of the paint had been stripped when the work stopped. Apart from this, the car is untouched from new and has probably not seen much use since the 70s. The current owner has told us that the car is running but will need fully re-commissioning before it can be put to into proper use again.
An opportunity to acquire a unique and untouched de Tomaso Vallelunga like this will surely not come round again and must not be missed by the serious collector.








Estimation 220 000 - 280 000 €

Vendu 226 480 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 65

1966 De Tomaso Vallelunga

Vendu 226 480 € [$]

1966 De Tomaso Vallelunga
Titre de circulation français
Châssis n° 4236620

- Probablement la Vallelunga la plus originale du monde
- Seulement 53 exemplaires produits
- Superbe dessin et excellentes performances

Le prototype Vallelunga a été dessiné et produit par la Carrozzeria Fissore, un spider ouvert et deux coupés étant réalisés en 1963/1964. La Vallelunga comportait un châssis-poutre et un moteur quatre-cylindres Ford Kent 1,5 litre qui était également structurel, une pratique acceptée en matière de voitures de compétition mais rare dans le domaine des automobiles de tourisme. La longue expérience de De Tomaso en matière de compétition automobile se reflétait également dans les trains roulants de la Vallelunga, avec une suspension complètement indépendante par triangles et ressorts hélicoïdaux, une direction à crémaillère et des freins à disques sur les quatre roues. La Vallelunga de série était équipée d'une carrosserie en fibre de verre magnifiquement dessinée par Giorgetto Giugiaro, inspirée à la fois de la Ferrari 250 LM et de la Dino 206. Comparée aux voitures réalisées par Fissore, elle affichait de nombreuses différences de détail comme par exemple l'accès au moteur, qui s'effectuait par un hayon vitré plutôt que par une section arrière se levant comme sur les prototypes.
Bien qu'il ne s'agisse que d'un modeste moteur culbuté, le moteur Ford Kent était à la fois robuste et facile à préparer et, dans la Vallelunga, il était alimenté par un carburateur Weber. Une cinquantaine de Vallelunga ont été fabriquées en 1965-1966 avant que De Tomaso n'évolue vers la Mangusta. Environ trois voitures de compétition usine sont également sorties des ateliers, ainsi que peut-être trois voitures à carrosserie aluminium.

La voiture que nous proposons a été vendue à son premier propriétaire en 1966, probablement en France. Elle a ensuite été vendue en 1971 à son deuxième propriétaire, dans le Haut-Rhin, où elle est restée jusqu'à son récent décès. A cette époque, elle était en cours de travaux de peinture de carrosserie et avait été en partie décapée, avant que l'opération ne soit arrêtée. Hormis cela, la voiture n'a jamais été restaurée et n'a probablement pas beaucoup roulé depuis les années 1970. L'actuel propriétaire indique qu'elle fonctionne, mais elle réclame bien entendu une remise en route soigneuse avant de pouvoir à nouveau prendre la route.
Une De Tomaso Vallelunga aussi unique et originale que celle-ci n'existe probablement pas autre part dans le monde. A ce titre, elle ne manquera pas d'attirer l'attention de tout collectionneur sérieux.



French title
Chassis # 4236620

- Most original Vallelunga in the world
- Only 53 built
- Gorgeous design with great performance

The Vallelunga prototype was styled and constructed by Carrozzeria Fissore, an alloy-bodied spider and a pair of closed coupes having been completed in 1963/64. The Vallelunga was assembled around a backbone chassis frame and was powered by a 1.5-litre Ford Kent 4-cylinder engine which performed double-duty as a stressed chassis member, a practice becoming accepted in competition car construction of the time but rare within road cars. De Tomaso's long racing experience was also reflected in the design of the Vallelungas running gear, which comprised all-independent suspension by wishbones and coil springs, rack-and-pinion steering and four-wheel disc brakes. The production Vallelunga featured striking glass-fibre coupe bodywork styled by Giorgetto Giugiaro with more than a hint of Ferrari 250LM and Dino 206 combined. Compared with the Fissore-styled cars, there were numerous detail differences, the most obvious concerning access to the engine bay, which was via a glass hatch rather than the hinged clamshell-type rear body section of the prototypes.
Although just a humble pushrod power unit, the Ford Kent engine was both robust and immensely tunable, and when installed in the Vallelunga it was fitted with Weber carburettors. Power was transmitted via a Hewland transaxle. Approximately 50 production Vallelungas were made during 1965-66 before De Tomaso moved on to manufacture the Mangusta. About three factory race cars were produced and possibly three aluminium skinned cars left de Tomaso.

The car on offer was sold to its first owner in 1966, probably in France. It then passed to its second owner in 1971 in the Haut-Rhin area (Alsace) where it remained in the same ownership until recently, when the owner passed away. At that moment, the car was in the process of being re-painted and some of the paint had been stripped when the work stopped. Apart from this, the car is untouched from new and has probably not seen much use since the 70s. The current owner has told us that the car is running but will need fully re-commissioning before it can be put to into proper use again.
An opportunity to acquire a unique and untouched de Tomaso Vallelunga like this will surely not come round again and must not be missed by the serious collector.








Estimation 220 000 - 280 000 €

Vendu 226 480 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2769
Date : 22 juin 2015 18:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs 8