Vente Rétromobile 2018 - 09 février 2018 /Lot 74 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach

  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
  • 1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
Titre de circulation hollandais
Châssis n° DS19M4427162
Numéro Chapron 7526

- Collection Richard Reinders
- Remise en état exceptionnelle
- Spécifications intéressantes, capote électrique
- Modèle rarissime
- Commandée par la baronne Sipkes-Moll van Charante

Comme toutes les DS Chapron, très chères à l'achat à cause de leur fabrication artisanale, cette voiture a été achetée par une cliente de la Jetset de l'époque séduite par son allure, son luxe de finition et son exclusivité plutôt que par ses performances. Ici, il s'agissait de la baronne Sipkes-Moll van Charante, demeurant à Rotterdam. Par l'intermédiaire de Citroën Amsterdam, elle a passé commande d'un cabriolet Palm Beach équipé de quelques suppléments, dont une capote électrique, une banquette avant au lieu de sièges (la voiture étant conduite par un chauffeur), des feux de recul, un poste de radio Radiomatic 3P8 et une antenne automatique Hirschmann. La teinte prévue était "Rosso Rubino", avec une sellerie en cuir naturel "façon Pullmann".
Une DS 19 était achetée en Hollande et acheminée chez Chapron le 25 novembre 1964. Trois mois plus tard, le 12 février 1965, la voiture était prête. La baronne était une cliente fidèle de Citroën car elle possédait déjà un cabriolet usine que l'on peut voir dans un film qui accompagne la voiture. D'ailleurs, le dossier renferme une croustillante correspondance entre elle et Chapron, où elle exprime en excellent français sa déception devant certains défauts de finition (enjoliveurs qui jaunissent et évacuation d'eau déficiente), demandant à Chapron d'y remédier. Ce qu'il fera d'ailleurs en remplaçant les enjoliveurs en question et en proposant de faire venir la voiture dans son atelier de Levallois pour solutionner les problèmes de carrosserie.
Vers 1971, la voiture était vendue et, en 1977, le collectionneur hollandais Tejo Wessels en faisait l'acquisition et démarrait une restauration. Mais il cédait la voiture avant de la terminer, et elle passait entre les mains de plusieurs propriétaires sans qu'aucun d'eux ne fasse aboutir les travaux. Enfin, en 1993, les deux collectionneurs R. Van Doorn et A. Meijer s'associaient pour l'acheter et lui rendre son panache passé. La remise en état s'achevait enfin en 2013 et, en 2014, le propriétaire actuel se portait acquéreur de cette belle automobile qui allait constituer le troisième Palm Beach de sa collection !
A la suite de cette restauration, elle se présente dans un état superbe, sa teinte rouge rubis d'origine seyant à merveille à cette élégante carrosserie, rehaussée par les baguettes et plaques de finitions spécifiques à l'atelier de Levallois. A l'intérieur, la banquette avant a laissé place dans le passé à deux sièges séparés et la sellerie présente une patine d'usage. Le tableau de bord est équipé des séduisants instruments Jaeger et le poste de radio d'origine est toujours en place.
La voiture est accompagnée du film mentionné plus haut, d'un dossier de correspondance et de factures, de photos d'époques en compagnie de la baronne, d'une interview avec le chauffeur. Le nombre de cabriolets Palm Beach s'élèverait à 27 exemplaires (dont 23 avec ailes arrière saillantes), ce qui fait de cette voiture une véritable rareté. Son état superbe contribue à augmenter encore son pouvoir de séduction.



Dutch title
Chassis n° DS19M4427162
Chapron n° 7526

- Richard Reinders collection
- Superb restoration
- Interesting specification, electric hood
- Extremely rare model
- Ordered by Baroness Sipkes-Moll van Charante

Like all DS Chaprons, this car was hand-built and expensive to buy, and was purchased new by a member of the jet set who had been attracted by its looks, luxury finish and exclusivity over its performance. The first owner was Baroness Sipkes-Moll van Charante from Rotterdam, and she commissioned the Palm Beach cabriolet through Citroën Amsterdam, with the optional extras of electric hood, front bench rather than separate seats (the car was driven by a chauffeur), reversing lights, Radiomatic 3P8 radio and automatic Hirschmann aerial. The livery selected was " Rosso Rubino " with " Pullman style " natural leather upholstery.
A DS 19 was purchased and sent to Chapron on 25 November 1964. Three months later, on 12 February 1965, the car was ready. The Baroness was a regular Citroën client who already owned a factory cabriolet, visible in a film that comes with the car. The file also includes correspondence between the Baroness and Chapron, including a pithy letter in which she expresses in excellent French her disappointment at some faults in the finish (discoloured hubcaps and a problem with water drainage), and asks Chapron to remedy them. Chapron duly resolved these issues, replacing the hubcaps in question and suggesting the car was taken to the workshop in Levallois to sort out the problem with the bodywork. The DS was sold around 1971 and then acquired by the Dutch collector Tejo Wessels in 1977. He started a restoration but sold the car before completing the project and it then passed through several owners without being finished. Finally, in 1993, the two collectors R. Van Doorn and A. Meijer clubbed together to buy and restore the car to its former glory. The restoration was finished in 2013, and the current owner, who already had two Palm Beach Citroëns in his collection, acquired this one in 2014.
Following the restoration, this car is presented in superb condition. Its original ruby red shade suits the elegant coachwork perfectly, highlighted with chrome trim specific to the Levallois workshop. At an earlier time, the front bench was replaced by two seats, and the upholstery now displays a lovely, used patina. The dashboard is equipped with attractive Jaeger instruments and the original radio.
The car is being sold with a film, as mentioned above, a file of correspondence and invoices, period photos showing the Baroness, and an interview with the chauffeur. Only 27 Palm Beach cabriolets were built (including 23 with protruding rear wings), making this an extremely rare car. The superb condition of this example increases its appeal even further.


Photos © Dirk de Jager


Collection Richard Reinders

A l'âge de 12 ans, j'ai découvert la Citroën DS. C'était en 1968 et, dans les rues de Maastricht où j'habitais, cette voiture impressionnante est devenue une visiteuse régulière. J'étais subjugué par sa forme et sa beauté, et j'ai tout de suite compris qu'elle était différente des autres automobiles. Je me suis promis que j'en aurai une, un jour... Et c'est ainsi que, après mes études, j'ai acheté une superbe DS 23i à injection, ce qui m'a permis d'assouvir ce premier rêve.
Un jour où j'étais en visite à Paris, le café Costa venait juste d'ouvrir et, alors que j'étais assis en terrasse, j'ai vu passer une magnifique DS décapotable, noire avec intérieur en cuir noir. Je n'en croyais pas mes yeux ; c'était encore plus qu'un rêve, et je me suis mis à courir après cette voiture que je n'avais jamais vue auparavant.
A partir de ce moment-là, je me suis mis à collectionner les voitures carrossées par Chapron, à commencer par un cabriolet usine. Je me suis aussi lancé dans l'organisation de rencontres pour les Citroën Chapron en Europe et j'ai découvert qu'il existait un grand nombre de modèles différents, conçus et fabriqués par Henri Chapron. Étant collectionneur dans l'âme, j'ai voulu réunir les modèles les plus rares, tout en essayant de trouver ceux qui étaient le plus proche possible de l'état d'origine, en les préservant intacts et en évitant d'en détruire la nature en remplaçant des pièces. Dans mes voitures, vous pouvez respirer le parfum d'histoire qu'elles dégagent, deviner les personnalités qui les ont côtoyées, comme Charles de Gaulle, Georges Pompidou, des personnages royaux ou des capitaines d'industrie issues d'un monde qui n'est pas si vieux et qui fleurait bon le style et l'élégance français.
Grâce à mes amis, j'ai pu rencontrer Mme Françoise Chapron et qui m'a autorisé à lui rendre visite chaque mois, ce qui m'a permis de découvrir dans ses archives de nombreuses informations concernant mon sujet favori, les Citroën Chapron. Je remercie Frédéric Prain, Pierre Verpeau, Henri Rateau et Jean-François Ramain pour m'avoir guidé dans le monde merveilleux d'Henri Chapron et pour m'avoir fait connaître 38 années inoubliables de collection.



Richard Reinders Collection

At the age of 12, I discovered the Citroën DS. It was 1968 and this impressive car became a regular visitor in the streets of Maastricht where I lived. I was totally captivated by its shape and beauty, and I understood that is was different to other cars. I promised myself I would have one, one day...And so it was that, after my studies, I bought a superb DS 23i injection, and made this first dream come true.
I was visiting Paris one day, when Costa coffee had just opened. I was sitting at a table outside when I saw a magnificent DS convertible go by, black with a black leather interior. I couldn't believe my eyes, it was more than a dream, and I started to run after this car that I'd never seen before.
That was the moment I began to collect cars bodied by Chapron, and I started with a factory cabriolet. I also set up Citroën Chapron meetings in Europe, and discovered that a huge number of different models had been designed and built by Henri Chapron. Being a collector at heart, I wanted to bring together the rarest models, and tried to find examples that were as close to their original condition as possible. My aim has been to preserve them intact, and avoid destroying their character by replacing parts. In my cars, you can breathe in the scent of their various histories, conjuring up the different characters who have been cosseted in the back seats, from Charles de Gaulle and George Pompidou to royal personalities and captains of industry from a time not so far back, when French elegance and style flourished.
Thanks to my friends, I was able to meet Mme Françoise Chapron, who allowed me to visit her every month to study her archives and learn a huge amount about my favourite subject, the Citroën Chapron. I would like to thank Frédéric Prain, Pierre Verpeau, Henri Rateau and Jean-François Ramain for having guided me through the wonderful world of Henri Chapron and letting me enjoy 38 unforgettable years with this collection.

Estimation 400 000 - 600 000 €

Lot 74

1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach

Estimation 400 000 - 600 000 € [$]

1966 Citroën DS 19 cabriolet Chapron Palm Beach
Titre de circulation hollandais
Châssis n° DS19M4427162
Numéro Chapron 7526

- Collection Richard Reinders
- Remise en état exceptionnelle
- Spécifications intéressantes, capote électrique
- Modèle rarissime
- Commandée par la baronne Sipkes-Moll van Charante

Comme toutes les DS Chapron, très chères à l'achat à cause de leur fabrication artisanale, cette voiture a été achetée par une cliente de la Jetset de l'époque séduite par son allure, son luxe de finition et son exclusivité plutôt que par ses performances. Ici, il s'agissait de la baronne Sipkes-Moll van Charante, demeurant à Rotterdam. Par l'intermédiaire de Citroën Amsterdam, elle a passé commande d'un cabriolet Palm Beach équipé de quelques suppléments, dont une capote électrique, une banquette avant au lieu de sièges (la voiture étant conduite par un chauffeur), des feux de recul, un poste de radio Radiomatic 3P8 et une antenne automatique Hirschmann. La teinte prévue était "Rosso Rubino", avec une sellerie en cuir naturel "façon Pullmann".
Une DS 19 était achetée en Hollande et acheminée chez Chapron le 25 novembre 1964. Trois mois plus tard, le 12 février 1965, la voiture était prête. La baronne était une cliente fidèle de Citroën car elle possédait déjà un cabriolet usine que l'on peut voir dans un film qui accompagne la voiture. D'ailleurs, le dossier renferme une croustillante correspondance entre elle et Chapron, où elle exprime en excellent français sa déception devant certains défauts de finition (enjoliveurs qui jaunissent et évacuation d'eau déficiente), demandant à Chapron d'y remédier. Ce qu'il fera d'ailleurs en remplaçant les enjoliveurs en question et en proposant de faire venir la voiture dans son atelier de Levallois pour solutionner les problèmes de carrosserie.
Vers 1971, la voiture était vendue et, en 1977, le collectionneur hollandais Tejo Wessels en faisait l'acquisition et démarrait une restauration. Mais il cédait la voiture avant de la terminer, et elle passait entre les mains de plusieurs propriétaires sans qu'aucun d'eux ne fasse aboutir les travaux. Enfin, en 1993, les deux collectionneurs R. Van Doorn et A. Meijer s'associaient pour l'acheter et lui rendre son panache passé. La remise en état s'achevait enfin en 2013 et, en 2014, le propriétaire actuel se portait acquéreur de cette belle automobile qui allait constituer le troisième Palm Beach de sa collection !
A la suite de cette restauration, elle se présente dans un état superbe, sa teinte rouge rubis d'origine seyant à merveille à cette élégante carrosserie, rehaussée par les baguettes et plaques de finitions spécifiques à l'atelier de Levallois. A l'intérieur, la banquette avant a laissé place dans le passé à deux sièges séparés et la sellerie présente une patine d'usage. Le tableau de bord est équipé des séduisants instruments Jaeger et le poste de radio d'origine est toujours en place.
La voiture est accompagnée du film mentionné plus haut, d'un dossier de correspondance et de factures, de photos d'époques en compagnie de la baronne, d'une interview avec le chauffeur. Le nombre de cabriolets Palm Beach s'élèverait à 27 exemplaires (dont 23 avec ailes arrière saillantes), ce qui fait de cette voiture une véritable rareté. Son état superbe contribue à augmenter encore son pouvoir de séduction.



Dutch title
Chassis n° DS19M4427162
Chapron n° 7526

- Richard Reinders collection
- Superb restoration
- Interesting specification, electric hood
- Extremely rare model
- Ordered by Baroness Sipkes-Moll van Charante

Like all DS Chaprons, this car was hand-built and expensive to buy, and was purchased new by a member of the jet set who had been attracted by its looks, luxury finish and exclusivity over its performance. The first owner was Baroness Sipkes-Moll van Charante from Rotterdam, and she commissioned the Palm Beach cabriolet through Citroën Amsterdam, with the optional extras of electric hood, front bench rather than separate seats (the car was driven by a chauffeur), reversing lights, Radiomatic 3P8 radio and automatic Hirschmann aerial. The livery selected was " Rosso Rubino " with " Pullman style " natural leather upholstery.
A DS 19 was purchased and sent to Chapron on 25 November 1964. Three months later, on 12 February 1965, the car was ready. The Baroness was a regular Citroën client who already owned a factory cabriolet, visible in a film that comes with the car. The file also includes correspondence between the Baroness and Chapron, including a pithy letter in which she expresses in excellent French her disappointment at some faults in the finish (discoloured hubcaps and a problem with water drainage), and asks Chapron to remedy them. Chapron duly resolved these issues, replacing the hubcaps in question and suggesting the car was taken to the workshop in Levallois to sort out the problem with the bodywork. The DS was sold around 1971 and then acquired by the Dutch collector Tejo Wessels in 1977. He started a restoration but sold the car before completing the project and it then passed through several owners without being finished. Finally, in 1993, the two collectors R. Van Doorn and A. Meijer clubbed together to buy and restore the car to its former glory. The restoration was finished in 2013, and the current owner, who already had two Palm Beach Citroëns in his collection, acquired this one in 2014.
Following the restoration, this car is presented in superb condition. Its original ruby red shade suits the elegant coachwork perfectly, highlighted with chrome trim specific to the Levallois workshop. At an earlier time, the front bench was replaced by two seats, and the upholstery now displays a lovely, used patina. The dashboard is equipped with attractive Jaeger instruments and the original radio.
The car is being sold with a film, as mentioned above, a file of correspondence and invoices, period photos showing the Baroness, and an interview with the chauffeur. Only 27 Palm Beach cabriolets were built (including 23 with protruding rear wings), making this an extremely rare car. The superb condition of this example increases its appeal even further.


Photos © Dirk de Jager


Collection Richard Reinders

A l'âge de 12 ans, j'ai découvert la Citroën DS. C'était en 1968 et, dans les rues de Maastricht où j'habitais, cette voiture impressionnante est devenue une visiteuse régulière. J'étais subjugué par sa forme et sa beauté, et j'ai tout de suite compris qu'elle était différente des autres automobiles. Je me suis promis que j'en aurai une, un jour... Et c'est ainsi que, après mes études, j'ai acheté une superbe DS 23i à injection, ce qui m'a permis d'assouvir ce premier rêve.
Un jour où j'étais en visite à Paris, le café Costa venait juste d'ouvrir et, alors que j'étais assis en terrasse, j'ai vu passer une magnifique DS décapotable, noire avec intérieur en cuir noir. Je n'en croyais pas mes yeux ; c'était encore plus qu'un rêve, et je me suis mis à courir après cette voiture que je n'avais jamais vue auparavant.
A partir de ce moment-là, je me suis mis à collectionner les voitures carrossées par Chapron, à commencer par un cabriolet usine. Je me suis aussi lancé dans l'organisation de rencontres pour les Citroën Chapron en Europe et j'ai découvert qu'il existait un grand nombre de modèles différents, conçus et fabriqués par Henri Chapron. Étant collectionneur dans l'âme, j'ai voulu réunir les modèles les plus rares, tout en essayant de trouver ceux qui étaient le plus proche possible de l'état d'origine, en les préservant intacts et en évitant d'en détruire la nature en remplaçant des pièces. Dans mes voitures, vous pouvez respirer le parfum d'histoire qu'elles dégagent, deviner les personnalités qui les ont côtoyées, comme Charles de Gaulle, Georges Pompidou, des personnages royaux ou des capitaines d'industrie issues d'un monde qui n'est pas si vieux et qui fleurait bon le style et l'élégance français.
Grâce à mes amis, j'ai pu rencontrer Mme Françoise Chapron et qui m'a autorisé à lui rendre visite chaque mois, ce qui m'a permis de découvrir dans ses archives de nombreuses informations concernant mon sujet favori, les Citroën Chapron. Je remercie Frédéric Prain, Pierre Verpeau, Henri Rateau et Jean-François Ramain pour m'avoir guidé dans le monde merveilleux d'Henri Chapron et pour m'avoir fait connaître 38 années inoubliables de collection.



Richard Reinders Collection

At the age of 12, I discovered the Citroën DS. It was 1968 and this impressive car became a regular visitor in the streets of Maastricht where I lived. I was totally captivated by its shape and beauty, and I understood that is was different to other cars. I promised myself I would have one, one day...And so it was that, after my studies, I bought a superb DS 23i injection, and made this first dream come true.
I was visiting Paris one day, when Costa coffee had just opened. I was sitting at a table outside when I saw a magnificent DS convertible go by, black with a black leather interior. I couldn't believe my eyes, it was more than a dream, and I started to run after this car that I'd never seen before.
That was the moment I began to collect cars bodied by Chapron, and I started with a factory cabriolet. I also set up Citroën Chapron meetings in Europe, and discovered that a huge number of different models had been designed and built by Henri Chapron. Being a collector at heart, I wanted to bring together the rarest models, and tried to find examples that were as close to their original condition as possible. My aim has been to preserve them intact, and avoid destroying their character by replacing parts. In my cars, you can breathe in the scent of their various histories, conjuring up the different characters who have been cosseted in the back seats, from Charles de Gaulle and George Pompidou to royal personalities and captains of industry from a time not so far back, when French elegance and style flourished.
Thanks to my friends, I was able to meet Mme Françoise Chapron, who allowed me to visit her every month to study her archives and learn a huge amount about my favourite subject, the Citroën Chapron. I would like to thank Frédéric Prain, Pierre Verpeau, Henri Rateau and Jean-François Ramain for having guided me through the wonderful world of Henri Chapron and letting me enjoy 38 unforgettable years with this collection.

Estimation 400 000 - 600 000 €

Détails de la vente

Vente : 3279
Lieu : Salon Rétromobile - Hall 2.1 Parc des expositions Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 09 févr. 2018 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2018 by Artcurial Motorcars