Vente Automobiles sur les Champs 11 - 05 novembre 2017 /Lot 39 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport

  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
  • 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport
1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport

1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport

Carte grise française
Châssis n° 826.232 002055
Moteur n° 826.200 2066

- Depuis 35 ans entre les mêmes mains
- Rare version Super Sport
- Intérieur d'origine patiné

Parmi les marques sportives italiennes des années cinquante, Lancia occupe une place à part. Sans esbroufe, entre le prestige de Ferrari et la fougue d'Alfa Romeo, la marque a su se bâtir une image où se mêlent raffinement, luxe, brio et technique hors norme. La Flaminia y répond pleinement. Avant d'arriver au coupé qui nous intéresse ici, elle est passée par une paisible gestation qui a commencé sous forme de berline. En 1955 en effet apparaissait la Florida, prototype qui devait succéder à la berline Aurelia vieillissante. Elle en reprenait les recettes techniques : nouveau moteur V6 2,5 litres plus large pour supporter d'éventuelles augmentations de cylindrée, ensemble boîte-pont à l'arrière avec freins accolés au pont.

La Flaminia Super Sport Zagato est l'ultime évolution de ce modèle né sous la forme d'une berline cossue dessinée par Pininfarina. Le même carrossier proposait aussi un gros coupé et c'est en 1959, avec l'arrivée des coupés Touring et Zagato, que la voiture a pris une personnalité plus sportive. Après la version à moteur 2,5 litres, la cylindrée passait en 1963 à 2,8 litres et la puissance augmentait, de 100 à 140 ch sur la deuxième série. La version Zagato, caractéristique par sa carrosserie plus effilée et sa fameuse "double bosse" de pavillon, connaissait elle-même trois séries. La première, dénommée Sport, recevait une carrosserie à phares sous globes alors que la deuxième, plus sage, présentait un avant plus conventionnel. La troisième série, la Super Sport, adoptait une calandre plus effilée avec des phares encastrés. Sur cette voiture, les modifications n'étaient pas qu'esthétiques et le V6 de 2,8 litres à trois carburateurs développait 152 ch. Comme la voiture était légère, grâce à ses panneaux en aluminium, elle atteignait 210 km/h, ce qui en faisait la plus rapide des Flaminia. C'est aussi une des plus rares, puisque la Super Sport n'aurait été produite qu'à 187 exemplaires entre 1964 et 1967.

L'exemplaire que nous proposons a été acheté en 1982 par son actuel propriétaire, joaillier parisien, esthète, ayant le goût des belles choses. Lors de l'acquisition de la voiture, il y a 35 ans, il lui a été dit qu'il s'agissait d'une première main, mais il n'en existe pas de preuve. Quoi qu'il en soit, repeinte en 1990 et préparée par les ateliers turinois bien connu Bosato, elle présente un état de patine d'usage séduisant, sans l'aspect clinquant qu'affichent parfois les voitures récemment restaurées. Il en va de même de l'habitacle, bien préservé avec sa sellerie d'origine en cuir noir et son tableau de bord bois de bel aspect. La voiture est équipée de projecteurs longue-portée rares et originaux, de forme semi-circulaire et placés sous le pare-chocs.
Peu utilisée ces dernières années, la voiture est saine, elle avait bénéficié par le passé de travaux mécaniques dont la réfection des freins ainsi que du train avant. En 2017, elle a été révisé par un spécialiste parisien bien connu, et un test de compression satisfaisant a été effectué, il s'agit d'un exemplaire très attractif d'un coupé Lancia parmi les plus recherchés et rares.



French title
Chassis n° 826.232 002055
Engine n° 826.200 2066


- In the same ownership for the last 35 years
- Rare Super Sport version
- Original patina inside

Lancia occupied a special place amongst 1950s Italian sporting marques. It positioned itself without ostentation, between the prestige of Ferrari and the ardour of Alfa Romeo, skilfully building an image that combined refinement, luxury, dynamism and technical innovation. The Flaminia lived up to this brilliantly. Before the arrival of the coupé of interest to us here, the model went through a gentle evolution that began with the saloon. In 1955 the Florida appeared, a prototype destined to take over from the ageing Aurelia. It featured a new wider V6 2.5-litre engine that was able to support larger-sized engines as well as rear transmission with in-board brakes.

The Super Sport Zagato was the ultimate evolution of a model that was launched as a luxurious saloon designed by Pininfarina. The same coachbuilder also produced a large coupé and in 1959, with the arrival of the Touring and Zagato coupés, the sporting personality of the car began to emerge. Initially equipped with a 2.5-litre engine, this increased to 2.8-litres in 1963, with the power increasing from 100 to 140 bhp on the second series. There were three series of the Zagato version, characterised by a more streamlined shape and its renowned 'double bubble' roof. The first, the Sport, had a body with headlights under covers, with the second series sporting a more conventional front shape. The third series, the Super Sport, adopted a more slender radiator grille with recessed headlights. Modifications on this car were purely aesthetic, and the 2.8-litre V6 engine with three carburettors produced 152 bhp. Being light, with aluminium panels, the car had a top speed of 210 km/h, making it the fastest Flaminia. It was also the rarest, as just 187 examples of the Super Sport were produced, between 1964 and 1967.

The example on offer was bought in 1982 by the current owner, a Parisian jeweller and aesthete, with a taste for beautiful objects. When he acquired it some 35 years ago, he was told it was a one-owner car, but there is no documentation to prove this. The car was repainted in 1990 and prepared by the well-known workshop in Turin, Bosato. It has an attractive used patina today, without the new, shiny look of a recently restored car. The same goes for the interior, which has been well preserved and retains the original black leather upholstery and lovely wooden dash. The car has rare, original long-distance spotlights, semi-circular in shape and positioned under the bumpers.
Little used these last years, the brakes and front axle were redone in the past. The car has been recently serviced, an engine compression test, in the file, has been done showing a healthy engine. This is a highly attractive example of one of the rarest and most highly sought-after Lancia coupés.




Estimation 160 000 - 240 000 €

Vendu 220 520 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 39

1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport 1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport

Vendu 220 520 € [$]

1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport

1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport

Carte grise française
Châssis n° 826.232 002055
Moteur n° 826.200 2066

- Depuis 35 ans entre les mêmes mains
- Rare version Super Sport
- Intérieur d'origine patiné

Parmi les marques sportives italiennes des années cinquante, Lancia occupe une place à part. Sans esbroufe, entre le prestige de Ferrari et la fougue d'Alfa Romeo, la marque a su se bâtir une image où se mêlent raffinement, luxe, brio et technique hors norme. La Flaminia y répond pleinement. Avant d'arriver au coupé qui nous intéresse ici, elle est passée par une paisible gestation qui a commencé sous forme de berline. En 1955 en effet apparaissait la Florida, prototype qui devait succéder à la berline Aurelia vieillissante. Elle en reprenait les recettes techniques : nouveau moteur V6 2,5 litres plus large pour supporter d'éventuelles augmentations de cylindrée, ensemble boîte-pont à l'arrière avec freins accolés au pont.

La Flaminia Super Sport Zagato est l'ultime évolution de ce modèle né sous la forme d'une berline cossue dessinée par Pininfarina. Le même carrossier proposait aussi un gros coupé et c'est en 1959, avec l'arrivée des coupés Touring et Zagato, que la voiture a pris une personnalité plus sportive. Après la version à moteur 2,5 litres, la cylindrée passait en 1963 à 2,8 litres et la puissance augmentait, de 100 à 140 ch sur la deuxième série. La version Zagato, caractéristique par sa carrosserie plus effilée et sa fameuse "double bosse" de pavillon, connaissait elle-même trois séries. La première, dénommée Sport, recevait une carrosserie à phares sous globes alors que la deuxième, plus sage, présentait un avant plus conventionnel. La troisième série, la Super Sport, adoptait une calandre plus effilée avec des phares encastrés. Sur cette voiture, les modifications n'étaient pas qu'esthétiques et le V6 de 2,8 litres à trois carburateurs développait 152 ch. Comme la voiture était légère, grâce à ses panneaux en aluminium, elle atteignait 210 km/h, ce qui en faisait la plus rapide des Flaminia. C'est aussi une des plus rares, puisque la Super Sport n'aurait été produite qu'à 187 exemplaires entre 1964 et 1967.

L'exemplaire que nous proposons a été acheté en 1982 par son actuel propriétaire, joaillier parisien, esthète, ayant le goût des belles choses. Lors de l'acquisition de la voiture, il y a 35 ans, il lui a été dit qu'il s'agissait d'une première main, mais il n'en existe pas de preuve. Quoi qu'il en soit, repeinte en 1990 et préparée par les ateliers turinois bien connu Bosato, elle présente un état de patine d'usage séduisant, sans l'aspect clinquant qu'affichent parfois les voitures récemment restaurées. Il en va de même de l'habitacle, bien préservé avec sa sellerie d'origine en cuir noir et son tableau de bord bois de bel aspect. La voiture est équipée de projecteurs longue-portée rares et originaux, de forme semi-circulaire et placés sous le pare-chocs.
Peu utilisée ces dernières années, la voiture est saine, elle avait bénéficié par le passé de travaux mécaniques dont la réfection des freins ainsi que du train avant. En 2017, elle a été révisé par un spécialiste parisien bien connu, et un test de compression satisfaisant a été effectué, il s'agit d'un exemplaire très attractif d'un coupé Lancia parmi les plus recherchés et rares.



French title
Chassis n° 826.232 002055
Engine n° 826.200 2066


- In the same ownership for the last 35 years
- Rare Super Sport version
- Original patina inside

Lancia occupied a special place amongst 1950s Italian sporting marques. It positioned itself without ostentation, between the prestige of Ferrari and the ardour of Alfa Romeo, skilfully building an image that combined refinement, luxury, dynamism and technical innovation. The Flaminia lived up to this brilliantly. Before the arrival of the coupé of interest to us here, the model went through a gentle evolution that began with the saloon. In 1955 the Florida appeared, a prototype destined to take over from the ageing Aurelia. It featured a new wider V6 2.5-litre engine that was able to support larger-sized engines as well as rear transmission with in-board brakes.

The Super Sport Zagato was the ultimate evolution of a model that was launched as a luxurious saloon designed by Pininfarina. The same coachbuilder also produced a large coupé and in 1959, with the arrival of the Touring and Zagato coupés, the sporting personality of the car began to emerge. Initially equipped with a 2.5-litre engine, this increased to 2.8-litres in 1963, with the power increasing from 100 to 140 bhp on the second series. There were three series of the Zagato version, characterised by a more streamlined shape and its renowned 'double bubble' roof. The first, the Sport, had a body with headlights under covers, with the second series sporting a more conventional front shape. The third series, the Super Sport, adopted a more slender radiator grille with recessed headlights. Modifications on this car were purely aesthetic, and the 2.8-litre V6 engine with three carburettors produced 152 bhp. Being light, with aluminium panels, the car had a top speed of 210 km/h, making it the fastest Flaminia. It was also the rarest, as just 187 examples of the Super Sport were produced, between 1964 and 1967.

The example on offer was bought in 1982 by the current owner, a Parisian jeweller and aesthete, with a taste for beautiful objects. When he acquired it some 35 years ago, he was told it was a one-owner car, but there is no documentation to prove this. The car was repainted in 1990 and prepared by the well-known workshop in Turin, Bosato. It has an attractive used patina today, without the new, shiny look of a recently restored car. The same goes for the interior, which has been well preserved and retains the original black leather upholstery and lovely wooden dash. The car has rare, original long-distance spotlights, semi-circular in shape and positioned under the bumpers.
Little used these last years, the brakes and front axle were redone in the past. The car has been recently serviced, an engine compression test, in the file, has been done showing a healthy engine. This is a highly attractive example of one of the rarest and most highly sought-after Lancia coupés.




Estimation 160 000 - 240 000 €

Vendu 220 520 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3243
Date : 05 nov. 2017 16:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs 11