Vente Rétromobile 2020 - 07 février 2020 /Lot 74 1965 AC Cobra 289 roadster

  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
  • 1965 AC Cobra 289 roadster
1965 AC Cobra 289 roadster
LA COLLECTION SUEDOISE OUBLIEE

Titre de circulation suédois
Châssis n° COB6027
Moteur n°5475

- État de préservation exceptionnel
- Depuis 50 ans chez le même passionné
- Hors du temps
- Moteur d'origine, accessoires d'origine

Les amateurs de Cobra le savent : le numéro de châssis de ces modèles donne une précieuse indication sur leur origine. Si le numéro est précédé de "CSX", alors il s'agit d'une Shelby Cobra, fabriquée aux États-Unis. Si au contraire il affiche "COB" (CObra Britain) ou "COX" (CObra eXport), alors il concerne une voiture fabriquée en Angleterre par AC Cars, à conduite à droite pour les COB, et à gauche pour les COX. Ces versions, dont les numéros vont de 6001 à 6062, sont identiques aux américaines (avec moteur 289 et boîte Borg-Warner T10 expédiés par Shelby American) mais présentent des badges "AC Cars" sur le coffre arrière et pas de "Cobra" ni "Powered by Ford" : peut-être les Européens ne considéraient-ils pas ce détail comme utile...
Au total, AC a produit 61 exemplaires (dont probablement un peu plus d'une vingtaine en conduite à droite) de 1963 à 1966, soit beaucoup moins que Shelby qui en a fabriqué près de 600 dans son usine de Los Angeles. Pour être complet, il faut ajouter environ 27 exemplaires COB et COX produits par AC Cars de 1966 à 1968 avec une suspension à ressorts hélicoïdaux (celle des versions 427) et moteur 289.

La voiture que nous présentons, COB6027, est donc une authentique version européenne, conduite à droite, à ressorts à lames. De plus, elle présente un historique suivi et elle est entre les mains du propriétaire actuel depuis 1969, soit depuis 50 ans ! Il s'agit probablement d'une des Cobra les mieux préservées des survivantes qui, généralement, ont connu un destin beaucoup plus mouvementé.
Comme nous l'apprend son Log Book anglais d'origine, cette incroyable Cobra a été immatriculée pour la première fois le 21 janvier 1965 en Angleterre, dans le Surrey, au nom de P. A. Sheen et sous le numéro GPF 8C. Le 26 juin 1966, elle a été vendue à Oliver Dering Harris (Surrey), qui l'a fait courir sur une vingtaine d'évènements dont les 6 Heures de Silverstone, une course de relai. Elle a connu ensuite deux autres propriétaires anglais qui l'ont chacun gardé environ un an : D. Brown le 12 mai 1967 et D. E. Pressland le 13 juin 1968. C'est ce dernier qui l'a cédée, le 16 janvier 1969, au propriétaire actuel, un collectionneur suédois aussi discret que passionné. La facture de vente de M. Pressland, manuscrite, précise le prix de 1 150 £ tout en indiquant que le moteur ne fonctionne pas parfaitement. En octobre 1969, après avoir été assurée en Angleterre le temps d'organiser les formalités, la voiture est exportée par le propriétaire actuel en Suède où elle a fait l'objet d'une remise en état : la carrosserie, qui était rouge d'origine, a reçu une peinture cellulosique de teinte jaune claire. Il est encore possible aujourd'hui d'apercevoir par endroits (notamment sur les serrures et le capot) quelques traces de la peinture rouge d'origine. L'intérieur noir d'origine était en très bon état et n'a pas nécessité de travaux.
La mécanique en revanche a été restaurée avec grand soin. D'ailleurs, le dossier qui accompagne la voiture comporte un échange de courriers avec AC Cars, de Thames Ditton, qui fournit diverses recommandations pour améliorer le refroidissement du moteur qui semble alors poser problème... Autre temps, où des collectionneurs passionnés entretenaient leur voiture d'occasion avec l'aide polie et bienveillante des constructeurs grâce à des lettres personnelles, détaillées, typique de cet âge d'or automobile.
Après cette restauration, la voiture n'a parcouru que 5 000 km au cours des étés 1970 et 1971, après quoi elle a été remisée dans un garage chauffé et protégé de l'humidité. Il faut rappeler que nous sommes dans la région de Stockholm et que les voitures doivent être protégées de l'hiver long et rude. Notre collectionneur après l'hiver 1971-1972 ayant d'autres projets, laissera la Cobra au garage et ne l'utilisera plus jamais sur la route. Raison pour laquelle, elle totalise actuellement quelque 73 000 km qui sont très probablement d'origine.
Aujourd'hui, cette AC Cobra 289 se présente dans un état rare, sa restauration partielle ancienne lui donnant une patine unique. L'intérieur est remarquablement préservé, avec ses sièges baquets en cuir et sa planche de bord couverte des instruments Smiths traditionnels. Plusieurs pièces, comme les serrures par exemple, sont frappées du numéro de série 6027. La voiture est équipée de son hard-top d'origine (dont la lunette arrière a été retrouvée dans le grenier du collectionneur, depuis que les photos ont été effectuées), ainsi que de ses panneaux latéraux de protection en Plexiglas et de son couvre tonneau. Un carton de pièces d'époque l'accompagne, de même qu'un dossier historique, avec le log book anglais d'origine, des certificats d'assurance et de dédouanement, des factures, courriers et son "instruction book".
Elle est équipée de son moteur 289 ci (4,7 litres) d'origine, dont les quelque 280 ch permettent des performances fabuleuses pour l'époque, grâce à un poids inférieur à une tonne. De plus, cette version dotée de la suspension AC d'origine, avec ses ressorts à lames transversaux à l'avant et à l'arrière, bénéficie d'une tenue de route plus saine que le châssis à ressorts hélicoïdaux utilisé ensuite sur la Cobra 427.

Avec sa rareté, son histoire incroyable et détaillée, son appartenance depuis 50 ans au même propriétaire, son état de préservation exceptionnel et ses accessoires d'époque, cette AC Cobra 289 fait partie des survivantes les plus précieuses de ce modèle de légende.

La participation aux enchères pour ce lot est soumise à une procédure d'enregistrement particulière. Si vous souhaitez enchérir sur ce lot, merci de vous rapprocher du bureau des enchères ou du département Motorcars minimum 48 heures avant la vente.

Participating in the auction on this lot is subject to a special registration process. If you would like to bid on this lot, please get in touch with the bidding office or the motorcars department at least 48 hours before the sale.



Swedish title
Chassis n° COB6027
Engine n°5475

- The forgotten swedish collection
- Incredibly well-preserved condition
- Owned by the same enthusiast for last 50 years
- Untouched by time
- Original engine, original accessories

Cobra aficionados will know that the chassis numbers for these models provide an indication of their origin. If the number is preceded by " CSX " it is a Shelby Cobra, built in America. If, on the other hand, it starts with " COB " (CObra Britain), or " COX " (Cobra eXport), it is a car built in England by AC Cars, right-hand drive for the COB and left-hand drive for the COX. These versions, numbered from 6001 to 6062, are identical to the American cars, with 289 engines and Borg-Warner T10 gearboxes shipped over by Shelby American, but have an " AC Cars " badge on the boot rather than " Cobra " and " Powered by Ford ", perhaps thought to be an unnecessary detail for the Europeans…
Between 1963 and 1966, AC built a total of just 61 examples, of which probably just over 20 were right-hand drive, a much smaller number than Shelby, who produced nearly 600 in the factory in Los Angeles. For the sake of completeness, we must add 27cars, both COB and COX, built by AC between 1966 and 1968 with coil spring suspension (as used in the 427 versions) and 289 engine.

The car in the sale is chassis COB6027 and a genuine European right-hand
drive version with leaf-spring suspension. Coming with continuous history, it has been in the hands of the same owner since 1969, some 50 years! This must be one of the best-preserved Cobras in existence, as most of these cars have led a more eventful life.
The original English log book tells us this incredible Cobra was first registered on 21 January 1965 in Surrey, England, in the name of P. A. Sheen, with the number GPF 8C. On 26 June 1966, it sold to Oliver Dering Harris (Surrey), who raced the car in some twenty events including a six-hour relay race at Silverstone. There were two subsequent British owners who each kept the Cobra for around a year: D. Brown became the registered owner on 12 May 1967 and D. E. Pressland on 13 June 1968. It was Pressland who sold the car on 16 January 1969 to the current owner, a passionate, but discreet, Swedish collector.

The bill of sale, hand written by Mr Pressland, specifies the price of £1,150 and notes that the engine was not running perfectly. In October 1969, once the necessary paperwork had been sorted out, the car was exported to Sweden by the current owner, and restored. The bodywork, originally red, was repainted in cellulose light yellow. It is possible today to spot a few traces of the original red colour (notably around the locks and the bonnet). The original black interior, being in very good condition was left untouched.
Much attention, on the other hand, was given to refurbishing the engine. The file that comes with the car includes an exchange of letters with AC Cars, of Thames Ditton, providing various recommendations for keeping the engine cool, as this appeared to be a problem…This was a different time, when enthusiastic collectors looked after their old cars with the polite and attentive assistance of manufacturers through personal and detailed correspondence, typical of this golden era of motoring.
Once the restoration was finished, the car was only driven for around 5 000 km during the summers of 1970 and 1971, after which it was stored in a heated garage and protected against humidity. We must remember that this was in the Stockholm area where cars needed to be protected against the long, hard winters. At the end of the 1971-2 winter, our collector, having other projects on the go, left the Cobra in the garage and never took it out on the road again. For this reason, the current mileage, believed to be genuine, is 73 000 km.
Today, this AC Cobra 289 is presented in a rare state, the older partial restoration giving the car a lovely patina. The interior has been remarkably well preserved, with leather bucket seats and dashboard complete with traditional Smiths instruments. Several parts, such as the locks, are stamped with the series number 6027. The car has its original hard-top (including the rear window which was found in the collector's attic after the photos were taken), as well as the plexiglass side panels and tonneau cover. There is also a box of period parts and a history file including the original English log book, insurance and customs certificates, bills, letters and the instruction book.
The car has its original 289 ci 4.7-litre engine, with some 280 bhp providing a fabulous performance for its day in a car that weighed less than a ton. In addition, this version with the original suspension (transverse leaf springs front and rear) handled much better than the coil spring suspension subsequently used on the Cobra 427.

Rarity, extraordinary documented history, one owner for 50 years, exceptionally well preserved and coming with period accessories, this AC Cobra 289 is without doubt one of the most significant survivors of this legendary model.

Photos © Christophe Gasco

Estimation 650 000 - 1 000 000 €

Vendu 750 960 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 74

1965 AC Cobra 289 roadster

Vendu 750 960 € [$]

1965 AC Cobra 289 roadster
LA COLLECTION SUEDOISE OUBLIEE

Titre de circulation suédois
Châssis n° COB6027
Moteur n°5475

- État de préservation exceptionnel
- Depuis 50 ans chez le même passionné
- Hors du temps
- Moteur d'origine, accessoires d'origine

Les amateurs de Cobra le savent : le numéro de châssis de ces modèles donne une précieuse indication sur leur origine. Si le numéro est précédé de "CSX", alors il s'agit d'une Shelby Cobra, fabriquée aux États-Unis. Si au contraire il affiche "COB" (CObra Britain) ou "COX" (CObra eXport), alors il concerne une voiture fabriquée en Angleterre par AC Cars, à conduite à droite pour les COB, et à gauche pour les COX. Ces versions, dont les numéros vont de 6001 à 6062, sont identiques aux américaines (avec moteur 289 et boîte Borg-Warner T10 expédiés par Shelby American) mais présentent des badges "AC Cars" sur le coffre arrière et pas de "Cobra" ni "Powered by Ford" : peut-être les Européens ne considéraient-ils pas ce détail comme utile...
Au total, AC a produit 61 exemplaires (dont probablement un peu plus d'une vingtaine en conduite à droite) de 1963 à 1966, soit beaucoup moins que Shelby qui en a fabriqué près de 600 dans son usine de Los Angeles. Pour être complet, il faut ajouter environ 27 exemplaires COB et COX produits par AC Cars de 1966 à 1968 avec une suspension à ressorts hélicoïdaux (celle des versions 427) et moteur 289.

La voiture que nous présentons, COB6027, est donc une authentique version européenne, conduite à droite, à ressorts à lames. De plus, elle présente un historique suivi et elle est entre les mains du propriétaire actuel depuis 1969, soit depuis 50 ans ! Il s'agit probablement d'une des Cobra les mieux préservées des survivantes qui, généralement, ont connu un destin beaucoup plus mouvementé.
Comme nous l'apprend son Log Book anglais d'origine, cette incroyable Cobra a été immatriculée pour la première fois le 21 janvier 1965 en Angleterre, dans le Surrey, au nom de P. A. Sheen et sous le numéro GPF 8C. Le 26 juin 1966, elle a été vendue à Oliver Dering Harris (Surrey), qui l'a fait courir sur une vingtaine d'évènements dont les 6 Heures de Silverstone, une course de relai. Elle a connu ensuite deux autres propriétaires anglais qui l'ont chacun gardé environ un an : D. Brown le 12 mai 1967 et D. E. Pressland le 13 juin 1968. C'est ce dernier qui l'a cédée, le 16 janvier 1969, au propriétaire actuel, un collectionneur suédois aussi discret que passionné. La facture de vente de M. Pressland, manuscrite, précise le prix de 1 150 £ tout en indiquant que le moteur ne fonctionne pas parfaitement. En octobre 1969, après avoir été assurée en Angleterre le temps d'organiser les formalités, la voiture est exportée par le propriétaire actuel en Suède où elle a fait l'objet d'une remise en état : la carrosserie, qui était rouge d'origine, a reçu une peinture cellulosique de teinte jaune claire. Il est encore possible aujourd'hui d'apercevoir par endroits (notamment sur les serrures et le capot) quelques traces de la peinture rouge d'origine. L'intérieur noir d'origine était en très bon état et n'a pas nécessité de travaux.
La mécanique en revanche a été restaurée avec grand soin. D'ailleurs, le dossier qui accompagne la voiture comporte un échange de courriers avec AC Cars, de Thames Ditton, qui fournit diverses recommandations pour améliorer le refroidissement du moteur qui semble alors poser problème... Autre temps, où des collectionneurs passionnés entretenaient leur voiture d'occasion avec l'aide polie et bienveillante des constructeurs grâce à des lettres personnelles, détaillées, typique de cet âge d'or automobile.
Après cette restauration, la voiture n'a parcouru que 5 000 km au cours des étés 1970 et 1971, après quoi elle a été remisée dans un garage chauffé et protégé de l'humidité. Il faut rappeler que nous sommes dans la région de Stockholm et que les voitures doivent être protégées de l'hiver long et rude. Notre collectionneur après l'hiver 1971-1972 ayant d'autres projets, laissera la Cobra au garage et ne l'utilisera plus jamais sur la route. Raison pour laquelle, elle totalise actuellement quelque 73 000 km qui sont très probablement d'origine.
Aujourd'hui, cette AC Cobra 289 se présente dans un état rare, sa restauration partielle ancienne lui donnant une patine unique. L'intérieur est remarquablement préservé, avec ses sièges baquets en cuir et sa planche de bord couverte des instruments Smiths traditionnels. Plusieurs pièces, comme les serrures par exemple, sont frappées du numéro de série 6027. La voiture est équipée de son hard-top d'origine (dont la lunette arrière a été retrouvée dans le grenier du collectionneur, depuis que les photos ont été effectuées), ainsi que de ses panneaux latéraux de protection en Plexiglas et de son couvre tonneau. Un carton de pièces d'époque l'accompagne, de même qu'un dossier historique, avec le log book anglais d'origine, des certificats d'assurance et de dédouanement, des factures, courriers et son "instruction book".
Elle est équipée de son moteur 289 ci (4,7 litres) d'origine, dont les quelque 280 ch permettent des performances fabuleuses pour l'époque, grâce à un poids inférieur à une tonne. De plus, cette version dotée de la suspension AC d'origine, avec ses ressorts à lames transversaux à l'avant et à l'arrière, bénéficie d'une tenue de route plus saine que le châssis à ressorts hélicoïdaux utilisé ensuite sur la Cobra 427.

Avec sa rareté, son histoire incroyable et détaillée, son appartenance depuis 50 ans au même propriétaire, son état de préservation exceptionnel et ses accessoires d'époque, cette AC Cobra 289 fait partie des survivantes les plus précieuses de ce modèle de légende.

La participation aux enchères pour ce lot est soumise à une procédure d'enregistrement particulière. Si vous souhaitez enchérir sur ce lot, merci de vous rapprocher du bureau des enchères ou du département Motorcars minimum 48 heures avant la vente.

Participating in the auction on this lot is subject to a special registration process. If you would like to bid on this lot, please get in touch with the bidding office or the motorcars department at least 48 hours before the sale.



Swedish title
Chassis n° COB6027
Engine n°5475

- The forgotten swedish collection
- Incredibly well-preserved condition
- Owned by the same enthusiast for last 50 years
- Untouched by time
- Original engine, original accessories

Cobra aficionados will know that the chassis numbers for these models provide an indication of their origin. If the number is preceded by " CSX " it is a Shelby Cobra, built in America. If, on the other hand, it starts with " COB " (CObra Britain), or " COX " (Cobra eXport), it is a car built in England by AC Cars, right-hand drive for the COB and left-hand drive for the COX. These versions, numbered from 6001 to 6062, are identical to the American cars, with 289 engines and Borg-Warner T10 gearboxes shipped over by Shelby American, but have an " AC Cars " badge on the boot rather than " Cobra " and " Powered by Ford ", perhaps thought to be an unnecessary detail for the Europeans…
Between 1963 and 1966, AC built a total of just 61 examples, of which probably just over 20 were right-hand drive, a much smaller number than Shelby, who produced nearly 600 in the factory in Los Angeles. For the sake of completeness, we must add 27cars, both COB and COX, built by AC between 1966 and 1968 with coil spring suspension (as used in the 427 versions) and 289 engine.

The car in the sale is chassis COB6027 and a genuine European right-hand
drive version with leaf-spring suspension. Coming with continuous history, it has been in the hands of the same owner since 1969, some 50 years! This must be one of the best-preserved Cobras in existence, as most of these cars have led a more eventful life.
The original English log book tells us this incredible Cobra was first registered on 21 January 1965 in Surrey, England, in the name of P. A. Sheen, with the number GPF 8C. On 26 June 1966, it sold to Oliver Dering Harris (Surrey), who raced the car in some twenty events including a six-hour relay race at Silverstone. There were two subsequent British owners who each kept the Cobra for around a year: D. Brown became the registered owner on 12 May 1967 and D. E. Pressland on 13 June 1968. It was Pressland who sold the car on 16 January 1969 to the current owner, a passionate, but discreet, Swedish collector.

The bill of sale, hand written by Mr Pressland, specifies the price of £1,150 and notes that the engine was not running perfectly. In October 1969, once the necessary paperwork had been sorted out, the car was exported to Sweden by the current owner, and restored. The bodywork, originally red, was repainted in cellulose light yellow. It is possible today to spot a few traces of the original red colour (notably around the locks and the bonnet). The original black interior, being in very good condition was left untouched.
Much attention, on the other hand, was given to refurbishing the engine. The file that comes with the car includes an exchange of letters with AC Cars, of Thames Ditton, providing various recommendations for keeping the engine cool, as this appeared to be a problem…This was a different time, when enthusiastic collectors looked after their old cars with the polite and attentive assistance of manufacturers through personal and detailed correspondence, typical of this golden era of motoring.
Once the restoration was finished, the car was only driven for around 5 000 km during the summers of 1970 and 1971, after which it was stored in a heated garage and protected against humidity. We must remember that this was in the Stockholm area where cars needed to be protected against the long, hard winters. At the end of the 1971-2 winter, our collector, having other projects on the go, left the Cobra in the garage and never took it out on the road again. For this reason, the current mileage, believed to be genuine, is 73 000 km.
Today, this AC Cobra 289 is presented in a rare state, the older partial restoration giving the car a lovely patina. The interior has been remarkably well preserved, with leather bucket seats and dashboard complete with traditional Smiths instruments. Several parts, such as the locks, are stamped with the series number 6027. The car has its original hard-top (including the rear window which was found in the collector's attic after the photos were taken), as well as the plexiglass side panels and tonneau cover. There is also a box of period parts and a history file including the original English log book, insurance and customs certificates, bills, letters and the instruction book.
The car has its original 289 ci 4.7-litre engine, with some 280 bhp providing a fabulous performance for its day in a car that weighed less than a ton. In addition, this version with the original suspension (transverse leaf springs front and rear) handled much better than the coil spring suspension subsequently used on the Cobra 427.

Rarity, extraordinary documented history, one owner for 50 years, exceptionally well preserved and coming with period accessories, this AC Cobra 289 is without doubt one of the most significant survivors of this legendary model.

Photos © Christophe Gasco

Estimation 650 000 - 1 000 000 €

Vendu 750 960 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3980
Lieu : Salon Rétromobile, Paris
Date : 07 févr. 2020 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2020