Vente Rétromobile 2017 - 10 février 2017 /Lot 17 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS

  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
  • 1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
Carte grise française
Châssis n° 123909
Moteur n° P97089

- État superbe
- Mécanique refaite et soigneusement contrôlée
- Une des 356 les plus rares et les plus recherchées
- Combinaison de couleur d'origine

Selon le "Kardex" Porsche officiel, cette voiture est sortie d'usine le 25 avril 1963, avec le moteur n°97253. Elle était alors de teinte "Schiefergrau 6201A" (gris ardoise), avec sellerie en simili rouge, ce qui correspond à sa combinaison de couleurs actuelles. De plus, cette voiture était équipée d'une protection de phares. Elle était vendue par l'intermédiaire d'Autogerma, à Bologne, à son premier propriétaire, Giovanni Battista Parodi, demeurant Via G. Nazzini 18, à Alessandria.

Selon ce que l'on connaît de l'histoire de la voiture, elle a été achetée en 1979 par M. Marinello, d'Eleven Parts. Elle était alors équipée du moteur n°97089, qui est un vrai moteur de Carrera 2, et affichait 65 000 km. Marinello a commencé par refaire la mécanique et la carrosserie, cette dernière ne présentant ni trace de corrosion, ni signe d'accident. Après avoir parcouru environ 50 000 km, il a procédé à une réfection du moteur et, par ailleurs, la voiture a participé à divers concours qui lui ont permis de recevoir plusieurs prix. En 1990, alors que le compteur affichait 130 000 km, Marco Marinello a cédé la voiture à un M. Abe en Allemagne. Deux ans plus tard, à la suite d'un accrochage, elle a été vendue à l'atelier Kaan, qui l'a entièrement remise en état (un dossier de photos témoigne de ces travaux). L'atelier a ensuite apposé sa plaque sur la contreporte gauche, avant de vendre à son tour cette Carrera 2 à M. Hofbauer, à Vienne. C'est alors que la voiture est arrivée en France, où elle a notamment appartenu à M. C. Picasso, dans la première moitié des années 2000. En 2006, elle était achetée par un autre collectionneur éminent, Michel Seydoux, important producteur de cinéma français, qui la revendait en 2009 à son actuel propriétaire. Celui-ci, ayant constaté un bruit de moteur anormal à chaud, a fait procéder à une réfection partielle. Les travaux ont été effectués à Stuttgart par Karl Hloch, un des spécialistes incontesté du quatre-cylindres quatre arbres, agissant en sous-traitant de Straehle. Plusieurs factures faisant partie du dossier de la voiture permettent de détailler les travaux effectués, et qui ont aussi concerné d'autres éléments comme les freins, le pare-brise, la pompe à essence, le réglage des soupapes, le réglage de l'allumage... L'actuel propriétaire, qui possède trois autres Porsche, ne s'est servi de la voiture que pour effectuer des balades en Provence et dans les Alpes, la faisant méticuleusement entretenir chez Michel Baumet, spécialiste reconnu à Avignon.
Aujourd'hui, dans sa teinte grise conforme à l'origine et avec sa sellerie rouge bien préservée, cette voiture est dans un état rare pour ce modèle. Rappelons que la principale particularité des 356 Carrera réside dans leur moteur qui, issu des versions compétition comme la 550 Spyder, comporte deux ACT par banc ainsi qu'un double allumage, ce qui permet d'en augmenter la puissance de façon significative.
Authentique Carrera 2 à moteur 2000 GS, la voiture que nous présentons correspond donc à l'un des modèles de 356 les plus rares, les plus emblématiques, les plus performants et les plus recherchés puisque qu'il a été produit à moins de 500 exemplaires. Les opportunités d'en acheter sont rares, et plus encore quand la voiture est dans l'état de celle que nous présentons.



French title
Chassis n° 123909
Engine n° P97089

- Superb condition
- Mechanically refurbished and well set up
- One of the rarest and most highly sought-after 356s
- Original colour combination

The official Porsche "Kardex" tells us that this car left the factory on 25 April 1963, with engine n°97253. It was liveried in "Schiefergrau 6201A" (slate gray), with red leatherette interior, the colour scheme it has today. It was also fitted with headlight protectors. The car sold through the intermediary Autogerma, in Bologna, to its first owner, Giovanni Battista Parodi, of Via G. Nazzini 18, in Alessandria.

According to what we know of the car's history, it was bought in 1979 by Mr Marinello, of Eleven Parts. It was already fitted with engine n°97089, a genuine Carrera 2 engine, and had covered 65 000 km. Marinello started by refurbishing both the mechanics and the body which showed no sign of corrosion or accident. Having run the car for approximately 50 000 km, he then rebuilt the engine, and won several prizes in different concours events. In 1990, when the odometer stood at 130 000 km, Marinello sold the car to Mr Abe from Germany. Two years later, following a minor collision, the Kaan workshop bought the Porsche and completely restored it (there is a dossier of photographs documenting this work). They fitted their plaque on the inside left-hand door and sold the Carrera 2 to Mr Hofbauer from Vienna. During this period, the car came to France, and was owned by Mr C. Picasso during the first half of the 2000s. In 2006, it was bought by another eminent collector, Michel Seydoux, the well-known French film producer, who sold it to the current owner in 2009. The latter, noticing an unusual engine noise when the car was warm, decided to have this rectified. The work was carried out by Karl Hloch in Stuttgart, a leading four-cylinder four-cam specialist, a sub-contractor for Straehle. There are invoices in the file detailing this and other work to the brakes, windscreen, fuel pump, adjustment to the valves and the ignition. The current owner, who owns three other Porsches, kept this car for trips around Provence and the Alps, and has had it rigorously maintained by Michel Baumet, the renowned specialist based in Avignon.
Presented today in its original colour scheme, with its well-preserved red leatherette upholstery, the car is in unusually good condition for the model. One of the most distinctive features of 356 Carrera is the engine, which, like the 550 Spyder, was developed from competition versions. It was designed with two overhead cams per bank and twin ignition, which allowed a significant increase in power.
The car on offer is a genuine Carrera 2 with 2000 GS engine. This is one of the rarest, most iconic, powerful and highly sought after models in the 356 family, of which under 500 examples were produced. Few opportunities arise to acquire this model, and even fewer for an example in such good condition.



Estimation 400 000 - 600 000 €

Vendu 548 320 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 17

1963 Porsche 356 Carrera 2 GS

Vendu 548 320 € [$]

1963 Porsche 356 Carrera 2 GS
Carte grise française
Châssis n° 123909
Moteur n° P97089

- État superbe
- Mécanique refaite et soigneusement contrôlée
- Une des 356 les plus rares et les plus recherchées
- Combinaison de couleur d'origine

Selon le "Kardex" Porsche officiel, cette voiture est sortie d'usine le 25 avril 1963, avec le moteur n°97253. Elle était alors de teinte "Schiefergrau 6201A" (gris ardoise), avec sellerie en simili rouge, ce qui correspond à sa combinaison de couleurs actuelles. De plus, cette voiture était équipée d'une protection de phares. Elle était vendue par l'intermédiaire d'Autogerma, à Bologne, à son premier propriétaire, Giovanni Battista Parodi, demeurant Via G. Nazzini 18, à Alessandria.

Selon ce que l'on connaît de l'histoire de la voiture, elle a été achetée en 1979 par M. Marinello, d'Eleven Parts. Elle était alors équipée du moteur n°97089, qui est un vrai moteur de Carrera 2, et affichait 65 000 km. Marinello a commencé par refaire la mécanique et la carrosserie, cette dernière ne présentant ni trace de corrosion, ni signe d'accident. Après avoir parcouru environ 50 000 km, il a procédé à une réfection du moteur et, par ailleurs, la voiture a participé à divers concours qui lui ont permis de recevoir plusieurs prix. En 1990, alors que le compteur affichait 130 000 km, Marco Marinello a cédé la voiture à un M. Abe en Allemagne. Deux ans plus tard, à la suite d'un accrochage, elle a été vendue à l'atelier Kaan, qui l'a entièrement remise en état (un dossier de photos témoigne de ces travaux). L'atelier a ensuite apposé sa plaque sur la contreporte gauche, avant de vendre à son tour cette Carrera 2 à M. Hofbauer, à Vienne. C'est alors que la voiture est arrivée en France, où elle a notamment appartenu à M. C. Picasso, dans la première moitié des années 2000. En 2006, elle était achetée par un autre collectionneur éminent, Michel Seydoux, important producteur de cinéma français, qui la revendait en 2009 à son actuel propriétaire. Celui-ci, ayant constaté un bruit de moteur anormal à chaud, a fait procéder à une réfection partielle. Les travaux ont été effectués à Stuttgart par Karl Hloch, un des spécialistes incontesté du quatre-cylindres quatre arbres, agissant en sous-traitant de Straehle. Plusieurs factures faisant partie du dossier de la voiture permettent de détailler les travaux effectués, et qui ont aussi concerné d'autres éléments comme les freins, le pare-brise, la pompe à essence, le réglage des soupapes, le réglage de l'allumage... L'actuel propriétaire, qui possède trois autres Porsche, ne s'est servi de la voiture que pour effectuer des balades en Provence et dans les Alpes, la faisant méticuleusement entretenir chez Michel Baumet, spécialiste reconnu à Avignon.
Aujourd'hui, dans sa teinte grise conforme à l'origine et avec sa sellerie rouge bien préservée, cette voiture est dans un état rare pour ce modèle. Rappelons que la principale particularité des 356 Carrera réside dans leur moteur qui, issu des versions compétition comme la 550 Spyder, comporte deux ACT par banc ainsi qu'un double allumage, ce qui permet d'en augmenter la puissance de façon significative.
Authentique Carrera 2 à moteur 2000 GS, la voiture que nous présentons correspond donc à l'un des modèles de 356 les plus rares, les plus emblématiques, les plus performants et les plus recherchés puisque qu'il a été produit à moins de 500 exemplaires. Les opportunités d'en acheter sont rares, et plus encore quand la voiture est dans l'état de celle que nous présentons.



French title
Chassis n° 123909
Engine n° P97089

- Superb condition
- Mechanically refurbished and well set up
- One of the rarest and most highly sought-after 356s
- Original colour combination

The official Porsche "Kardex" tells us that this car left the factory on 25 April 1963, with engine n°97253. It was liveried in "Schiefergrau 6201A" (slate gray), with red leatherette interior, the colour scheme it has today. It was also fitted with headlight protectors. The car sold through the intermediary Autogerma, in Bologna, to its first owner, Giovanni Battista Parodi, of Via G. Nazzini 18, in Alessandria.

According to what we know of the car's history, it was bought in 1979 by Mr Marinello, of Eleven Parts. It was already fitted with engine n°97089, a genuine Carrera 2 engine, and had covered 65 000 km. Marinello started by refurbishing both the mechanics and the body which showed no sign of corrosion or accident. Having run the car for approximately 50 000 km, he then rebuilt the engine, and won several prizes in different concours events. In 1990, when the odometer stood at 130 000 km, Marinello sold the car to Mr Abe from Germany. Two years later, following a minor collision, the Kaan workshop bought the Porsche and completely restored it (there is a dossier of photographs documenting this work). They fitted their plaque on the inside left-hand door and sold the Carrera 2 to Mr Hofbauer from Vienna. During this period, the car came to France, and was owned by Mr C. Picasso during the first half of the 2000s. In 2006, it was bought by another eminent collector, Michel Seydoux, the well-known French film producer, who sold it to the current owner in 2009. The latter, noticing an unusual engine noise when the car was warm, decided to have this rectified. The work was carried out by Karl Hloch in Stuttgart, a leading four-cylinder four-cam specialist, a sub-contractor for Straehle. There are invoices in the file detailing this and other work to the brakes, windscreen, fuel pump, adjustment to the valves and the ignition. The current owner, who owns three other Porsches, kept this car for trips around Provence and the Alps, and has had it rigorously maintained by Michel Baumet, the renowned specialist based in Avignon.
Presented today in its original colour scheme, with its well-preserved red leatherette upholstery, the car is in unusually good condition for the model. One of the most distinctive features of 356 Carrera is the engine, which, like the 550 Spyder, was developed from competition versions. It was designed with two overhead cams per bank and twin ignition, which allowed a significant increase in power.
The car on offer is a genuine Carrera 2 with 2000 GS engine. This is one of the rarest, most iconic, powerful and highly sought after models in the 356 family, of which under 500 examples were produced. Few opportunities arise to acquire this model, and even fewer for an example in such good condition.



Estimation 400 000 - 600 000 €

Vendu 548 320 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3118
Date : 10 févr. 2017 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2017 La vente officielle