Vente Collection André Trigano - 13 septembre 2020 /Lot 133 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young

  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
  • 1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young
1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young

Carte grise française
Châssis n° 5LCG67
Moteur n° PV33C

- Modèle rare, surtout en version James Young
- Finition exceptionnellement luxueuse
- État d'origine intouché
- Ayant appartenue à Charles Aznavour de 1964 à 1966
- Vendue neuve à Charles Jourdan

Ce qui frappe sur cette voiture, c'est le luxe extraordinaire de la finition, en particulier dans le compartiment arrière. Les sièges profonds, en cuir beige, sont entourés de toutes sortes d'attentions pour les occupants : rideaux, miroirs, petites lampes, cendriers, allume-cigares et vide-poches bien sûr, mais ils disposent aussi de leurs propres commandes pour la radio, le chauffage, l'air conditionné et les vitres électriques. Des tablettes repliables, avec miroir, sont disposées devant eux, une petite armoire peut recevoir les bouteilles d'apéritif et deux instruments Smiths leur indiquent l'heure et la vitesse de la voiture. Deux petits strapontins complètent l'équipement, le tout étant habillé de cuir et de bois vernis massif, distribué sans compter, les pieds foulant une moquette en laine de vigogne. A l'avant, domaine du chauffeur, la planche de bord en bois porte de nombreux instruments ainsi qu'un autoradio. Pour les années 1960, c'est un niveau de luxe qui n'est égalé par aucune autre automobile du marché.
Il faut dire que la Phantom V est à l'époque, pour Rolls-Royce, le modèle le plus prestigieux et le plus exclusif, celui qui est réservé à sa clientèle de chefs d'État, de têtes couronnées et de stars, à commencer par la reine d'Angleterre qui en a connu deux officielles. Parmi d'autres utilisateurs célèbres se comptent John Lennon (avec le célèbre exemplaire peint dans le style d'une roulotte tzigane), Elton John, Elvis Presley, le Shah d'Iran, le roi de Norvège, le président Tito... Chaque exemplaire était exécuté selon les souhaits des clients, et ils présentent donc tous des différences de présentation ou de finition.

Selon André Trigano, "Cette voiture avait appartenu à la famille Pozzo di Borgo et elle était en exposition chez le concessionnaire Lamborghini parisien où je faisais entretenir ma voiture. Il me l'a proposée pour la somme de 110 000 francs, mais ça ne m'intéressait pas. C'était peu après mai 1968 et ce genre de modèle n'était pas très bien vu, et donc difficile à vendre ! Finalement, au bout de deux ans, il me l'a cédée pour la moitié du prix initial..." La voiture avait été très bien entretenue et présentait un excellent état d'origine qui a été, depuis, préservé. "Elle est dotée d'un toit ouvrant et d'une barre de maintien, à l'arrière, ce qui permet de se tenir debout."
Sur les 832 Phantom V produites de 1959 à 1968, la majorité ont été carrossées par Mulliner Park Ward et 217 exemplaires seulement par James Young, dont cette voiture fait partie. Elle présente une autre particularité, un couvercle de malle très bombé, ce qui permet un volume de chargement considérable. C'est probablement le seul exemplaire de ce style. Elle porte sa plaque d'identification de Franco-Britannic Autos, à Lavallois, prouvant qu'elle était bien destinée à la France. Elle est équipée d'une boîte automatique et du V8 de 6,2 litres propre à cette considérable machine et qui l'emmène à des vitesses plus qu'honorables, dans un silence et un confort sans égal. Nous avons retrouvé dans la boite à gants le notebook, ainsi que le carnet de service.

Cette Phantom V est une voiture rare, de très grand prestige, riche d'une présentation d'un extrême raffinement, préservée dans un magnifique état d'origine et qui n'a sans doute connu que deux propriétaires : des qualités qui en font une véritable pièce d'exception.

MERCI DE NOTER QUE CONTRAIREMENT A CE QUI EST INDIQUE DANS LE CATALOGUE PAPIER, LA VOITURE EST PRESENTEE AVEC UN PRIX DE RESERVE.

Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été peu utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et devront bénéficier d'une révision générale avant de reprendre la route.
Depuis la rédaction du catalogue, la majorité des véhicules est passée au contrôle technique. Nous vous invitons à consulter les dossiers pour en prendre connaissance.



French title
Chassis n° 5LCG67
Engine n° PV33C

- Rare model, especially the James Young version
- Highly luxurious finish
- Untouched original condition
- Belonged to Charles Aznavour from 1964 to 1966
- Sold new to Charles Jourdan

What stands out on this car is the highly luxurious level of finish, particularly in the rear passenger compartment. The sumptuous beige leather seats are surrounded by an array of special features for its passengers including curtains, mirrors, compact lights, ash-trays, cigar lighters and pockets, as well as individual controls for the radio, heating, air-conditioning and electric windows. There are fold-down tables with mirrors on the back of the front seats, a small drinks cabinet and two Smiths instruments displaying the time and the speed of the car. Two small folding seats complete the line-up of equipment, with the whole interior lavishly appointed in leather and solid lacquered wood, complemented by vicuna wool carpets underfoot. In the driver's compartment, the wooden dash features an impressive display of instruments and a radio. For the 1960s, this was a level of luxury not matched by any other car on the market.

At the time, the Phantom V was Rolls-Royce's most prestigious and exclusive model, reserved for a clientele featuring heads of state, celebrities and royalty, beginning with the Queen Elizabeth II who had two official cars. Other famous names associated with this model included John Lennon (with the well-known car painted in the style of a gypsy caravan), Elton John, Elvis Presley, the Shah of Iran, the King of Norway and President Tito. Each example was built to the client's specification and they all differed in details of presentation and finish.

According to André Trigano, "This car used to belong to the Pozzo di Borgo family and was on show at the Lamborghini dealer in Paris where I had my car looked after. He offered it to me for the sum of 110 000 francs, but I wasn't interested in that. It was around May 1968 and this type of model wasn't very popular and was therefore tricky to sell. Finally, some two years later, he let me have it for half the original price… " The car had been very well maintained and was in excellent, original condition, and has been carefully preserved since. " It has a sun-roof and a hand rail at the back so you can stand up. "
Of the 832 Phantom Vs produced between 1959 and 1968, the majority were bodied by Mulliner Park Ward, and just 217 by James Young, of which this is one. Another special feature, the boot lid is highly curved, giving a large boot space. This is probably the only example with this styling. The car has the identification plate for Franco-Britannic Autos, of Lavallois, confirming that it was destined for France. There is an automatic gearbox and the correct 6.2-litre V8 engine capable carrying this imposing machine at very respectable speeds, in silence and unrivalled comfort. We discovered the notebook and service book in the glove box.

This Phantom V is a rare and highly prestigious car, offering the height of sophistication. It has been preserved in magnificent, original condition, having probably only had two owners from new. Qualities making this a truly exceptional piece.

PLEASE NOTE THAT CONTRARY TO WHAT IS STATED IN THE PRINTED CATALOGUE, THE CAR HAS A RESERVE PRICE.

We inform buyers that all the vehicles in the collection have been little used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require recommissioning before being driven on the public roads.
Since the catalog was published, the majority of the vehicles have undergone a technical inspection (French MOT). We invite you to consult the files of the cars.

© Peter Singhof


Estimation 100 000 - 150 000 €

Vendu 180 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 133

1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young

Vendu 180 600 € [$]

1962 Rolls-Royce Phantom V limousine James Young

Carte grise française
Châssis n° 5LCG67
Moteur n° PV33C

- Modèle rare, surtout en version James Young
- Finition exceptionnellement luxueuse
- État d'origine intouché
- Ayant appartenue à Charles Aznavour de 1964 à 1966
- Vendue neuve à Charles Jourdan

Ce qui frappe sur cette voiture, c'est le luxe extraordinaire de la finition, en particulier dans le compartiment arrière. Les sièges profonds, en cuir beige, sont entourés de toutes sortes d'attentions pour les occupants : rideaux, miroirs, petites lampes, cendriers, allume-cigares et vide-poches bien sûr, mais ils disposent aussi de leurs propres commandes pour la radio, le chauffage, l'air conditionné et les vitres électriques. Des tablettes repliables, avec miroir, sont disposées devant eux, une petite armoire peut recevoir les bouteilles d'apéritif et deux instruments Smiths leur indiquent l'heure et la vitesse de la voiture. Deux petits strapontins complètent l'équipement, le tout étant habillé de cuir et de bois vernis massif, distribué sans compter, les pieds foulant une moquette en laine de vigogne. A l'avant, domaine du chauffeur, la planche de bord en bois porte de nombreux instruments ainsi qu'un autoradio. Pour les années 1960, c'est un niveau de luxe qui n'est égalé par aucune autre automobile du marché.
Il faut dire que la Phantom V est à l'époque, pour Rolls-Royce, le modèle le plus prestigieux et le plus exclusif, celui qui est réservé à sa clientèle de chefs d'État, de têtes couronnées et de stars, à commencer par la reine d'Angleterre qui en a connu deux officielles. Parmi d'autres utilisateurs célèbres se comptent John Lennon (avec le célèbre exemplaire peint dans le style d'une roulotte tzigane), Elton John, Elvis Presley, le Shah d'Iran, le roi de Norvège, le président Tito... Chaque exemplaire était exécuté selon les souhaits des clients, et ils présentent donc tous des différences de présentation ou de finition.

Selon André Trigano, "Cette voiture avait appartenu à la famille Pozzo di Borgo et elle était en exposition chez le concessionnaire Lamborghini parisien où je faisais entretenir ma voiture. Il me l'a proposée pour la somme de 110 000 francs, mais ça ne m'intéressait pas. C'était peu après mai 1968 et ce genre de modèle n'était pas très bien vu, et donc difficile à vendre ! Finalement, au bout de deux ans, il me l'a cédée pour la moitié du prix initial..." La voiture avait été très bien entretenue et présentait un excellent état d'origine qui a été, depuis, préservé. "Elle est dotée d'un toit ouvrant et d'une barre de maintien, à l'arrière, ce qui permet de se tenir debout."
Sur les 832 Phantom V produites de 1959 à 1968, la majorité ont été carrossées par Mulliner Park Ward et 217 exemplaires seulement par James Young, dont cette voiture fait partie. Elle présente une autre particularité, un couvercle de malle très bombé, ce qui permet un volume de chargement considérable. C'est probablement le seul exemplaire de ce style. Elle porte sa plaque d'identification de Franco-Britannic Autos, à Lavallois, prouvant qu'elle était bien destinée à la France. Elle est équipée d'une boîte automatique et du V8 de 6,2 litres propre à cette considérable machine et qui l'emmène à des vitesses plus qu'honorables, dans un silence et un confort sans égal. Nous avons retrouvé dans la boite à gants le notebook, ainsi que le carnet de service.

Cette Phantom V est une voiture rare, de très grand prestige, riche d'une présentation d'un extrême raffinement, préservée dans un magnifique état d'origine et qui n'a sans doute connu que deux propriétaires : des qualités qui en font une véritable pièce d'exception.

MERCI DE NOTER QUE CONTRAIREMENT A CE QUI EST INDIQUE DANS LE CATALOGUE PAPIER, LA VOITURE EST PRESENTEE AVEC UN PRIX DE RESERVE.

Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été peu utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et devront bénéficier d'une révision générale avant de reprendre la route.
Depuis la rédaction du catalogue, la majorité des véhicules est passée au contrôle technique. Nous vous invitons à consulter les dossiers pour en prendre connaissance.



French title
Chassis n° 5LCG67
Engine n° PV33C

- Rare model, especially the James Young version
- Highly luxurious finish
- Untouched original condition
- Belonged to Charles Aznavour from 1964 to 1966
- Sold new to Charles Jourdan

What stands out on this car is the highly luxurious level of finish, particularly in the rear passenger compartment. The sumptuous beige leather seats are surrounded by an array of special features for its passengers including curtains, mirrors, compact lights, ash-trays, cigar lighters and pockets, as well as individual controls for the radio, heating, air-conditioning and electric windows. There are fold-down tables with mirrors on the back of the front seats, a small drinks cabinet and two Smiths instruments displaying the time and the speed of the car. Two small folding seats complete the line-up of equipment, with the whole interior lavishly appointed in leather and solid lacquered wood, complemented by vicuna wool carpets underfoot. In the driver's compartment, the wooden dash features an impressive display of instruments and a radio. For the 1960s, this was a level of luxury not matched by any other car on the market.

At the time, the Phantom V was Rolls-Royce's most prestigious and exclusive model, reserved for a clientele featuring heads of state, celebrities and royalty, beginning with the Queen Elizabeth II who had two official cars. Other famous names associated with this model included John Lennon (with the well-known car painted in the style of a gypsy caravan), Elton John, Elvis Presley, the Shah of Iran, the King of Norway and President Tito. Each example was built to the client's specification and they all differed in details of presentation and finish.

According to André Trigano, "This car used to belong to the Pozzo di Borgo family and was on show at the Lamborghini dealer in Paris where I had my car looked after. He offered it to me for the sum of 110 000 francs, but I wasn't interested in that. It was around May 1968 and this type of model wasn't very popular and was therefore tricky to sell. Finally, some two years later, he let me have it for half the original price… " The car had been very well maintained and was in excellent, original condition, and has been carefully preserved since. " It has a sun-roof and a hand rail at the back so you can stand up. "
Of the 832 Phantom Vs produced between 1959 and 1968, the majority were bodied by Mulliner Park Ward, and just 217 by James Young, of which this is one. Another special feature, the boot lid is highly curved, giving a large boot space. This is probably the only example with this styling. The car has the identification plate for Franco-Britannic Autos, of Lavallois, confirming that it was destined for France. There is an automatic gearbox and the correct 6.2-litre V8 engine capable carrying this imposing machine at very respectable speeds, in silence and unrivalled comfort. We discovered the notebook and service book in the glove box.

This Phantom V is a rare and highly prestigious car, offering the height of sophistication. It has been preserved in magnificent, original condition, having probably only had two owners from new. Qualities making this a truly exceptional piece.

PLEASE NOTE THAT CONTRARY TO WHAT IS STATED IN THE PRINTED CATALOGUE, THE CAR HAS A RESERVE PRICE.

We inform buyers that all the vehicles in the collection have been little used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require recommissioning before being driven on the public roads.
Since the catalog was published, the majority of the vehicles have undergone a technical inspection (French MOT). We invite you to consult the files of the cars.

© Peter Singhof


Estimation 100 000 - 150 000 €

Vendu 180 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4014
Lieu : Auriol, Gibel
Date : 13 sept. 2020 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection André Trigano