Vente Rétromobile 2018 - 09 février 2018 /Lot 60 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top

  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
  • 1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
Titre de circulation US
Dédouanée pour l'UE
Châssis n°876479
Moteur n°R3444-9

- Restauration totale, matching numbers
- Planchers plats et rare version avec louvres de capot rapportées
- Combinaison de couleurs très sexy

C'est exactement treize ans après que William Lyons renouvelait son coup médiatique en présentant le 15 mars 1961 au Salon de Genève sa Jaguar type E, et non à Londres pour bien marquer la volonté d'une carrière internationale. Ce fut le départ d'un engouement qui dure encore, cette voiture-symbole fut très vite élue plus belle voiture du monde par les journalistes spécialisés. De mars 1961 à octobre 1964, 7669 exemplaires seront produits. Le moteur XK, hérité de la 150 S, leur permet d'atteindre les 240 km/h. Le dessin de la carrosserie est dû à Malcom Sawyer, auquel on devait également la Jaguar D, couverte de gloire avec ses victoires au Mans.
L'exemplaire proposé est sorti des chaînes de Coventry le 1er janvier 1962 et directement exporté vers New York pour être vendu à son premier propriétaire. Il s'agit d'un des rares modèles avec les planchers plats et les grilles de capot soudées, dont très peu d'exemplaires ont été produits juste après la version avec fermeture extérieure du capot. La voiture a passé sa vie aux Etats-Unis jusqu'à sa restauration il y a cinq ans par un spécialiste du modèle outre-Atlantique. L'ensemble de la carrosserie a été entièrement démonté jusqu'au châssis, les heures de mains d'œuvre n'ont pas été comptées pour arriver à aligner parfaitement tous les ouvrants et en vue de rendre hommage au travail exceptionnel de William Lyons à l'époque. Cette Jaguar type E est certainement une des plus belles que nous ayons vu et véritablement la plus sexy dans cette combinaison de couleurs, comme sortie d'usine, noir et intérieur en cuir rouge. Son hard top d'usine lui offre beaucoup d'élégance. Elle sera livrée à son futur acquéreur avec son certificat Jaguar Heritage Trust, ses livrets originaux et sa trousse à outils. La Type E est certainement une des plus belles voitures de série, celle-ci, matching numbers, est un des premiers exemplaires, époustouflant par son état 'concours' et sa pureté.



US title
EU customs cleared
Chassis # 876479
Engine # R3444-9

- Comprehensive restoration, matching numbers
- Flat floors, rare version with welded louvres
- Very attractive color combination

It was exactly 13 years after when William Lyons repeated history by creating a major media buzz on March 15, 1961 at the Geneva Salon and not the London one, with the launch of the Jaguar E-Type, highlighting the international career of this legendary model. This was the start of a craze for the E-Type that lasted since, and the car was soon acknowledged as the most beautiful car in the world by specialized journalists. From March 1961 to October 1964, 7,669 units were produced. The XK engine, inherited from the 150 S, gave these bolides 240 km/h top speed. The design of the body was due to Malcom Sawyer, who had also designed the D-Type, the marque's glory with several victories at Le Mans.
The car on offer left the Coventry factory on January 1, 1962 and was directly exported to New York to be sold to its first owner. This is one of the few models with flat floors and welded hood grilles, of which very few models were produced. The car spent most of its life in the United States, till it was restored five years ago by a US E-Type specialist. The entire body was stripped to the chassis, countless hours were spent to get the perfect alignment of all the openings that pay an excellent tribute to the exceptional work of William Lyons at the time.
This Jaguar E-Type is certainly one of the most beautiful examples we have seen and truly the sexiest in this original color combination, with black exterior and red leather interior. It features a very elegant factory hardtop and will be delivered with its Jaguar Heritage Trust certificate, its original manuals and its tool kit. The E-Type is certainly one of the most beautiful production cars ever, and this one, with matching numbers, is one of the finest examples, breathtaking by its concours condition and its purity.



Photos © Guy van Grinsven


Estimation 220 000 - 260 000 €

Vendu 238 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 60

1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top

Vendu 238 400 € [$]

1962 Jaguar Type E Série 1 3,8L Roadster avec Hard Top
Titre de circulation US
Dédouanée pour l'UE
Châssis n°876479
Moteur n°R3444-9

- Restauration totale, matching numbers
- Planchers plats et rare version avec louvres de capot rapportées
- Combinaison de couleurs très sexy

C'est exactement treize ans après que William Lyons renouvelait son coup médiatique en présentant le 15 mars 1961 au Salon de Genève sa Jaguar type E, et non à Londres pour bien marquer la volonté d'une carrière internationale. Ce fut le départ d'un engouement qui dure encore, cette voiture-symbole fut très vite élue plus belle voiture du monde par les journalistes spécialisés. De mars 1961 à octobre 1964, 7669 exemplaires seront produits. Le moteur XK, hérité de la 150 S, leur permet d'atteindre les 240 km/h. Le dessin de la carrosserie est dû à Malcom Sawyer, auquel on devait également la Jaguar D, couverte de gloire avec ses victoires au Mans.
L'exemplaire proposé est sorti des chaînes de Coventry le 1er janvier 1962 et directement exporté vers New York pour être vendu à son premier propriétaire. Il s'agit d'un des rares modèles avec les planchers plats et les grilles de capot soudées, dont très peu d'exemplaires ont été produits juste après la version avec fermeture extérieure du capot. La voiture a passé sa vie aux Etats-Unis jusqu'à sa restauration il y a cinq ans par un spécialiste du modèle outre-Atlantique. L'ensemble de la carrosserie a été entièrement démonté jusqu'au châssis, les heures de mains d'œuvre n'ont pas été comptées pour arriver à aligner parfaitement tous les ouvrants et en vue de rendre hommage au travail exceptionnel de William Lyons à l'époque. Cette Jaguar type E est certainement une des plus belles que nous ayons vu et véritablement la plus sexy dans cette combinaison de couleurs, comme sortie d'usine, noir et intérieur en cuir rouge. Son hard top d'usine lui offre beaucoup d'élégance. Elle sera livrée à son futur acquéreur avec son certificat Jaguar Heritage Trust, ses livrets originaux et sa trousse à outils. La Type E est certainement une des plus belles voitures de série, celle-ci, matching numbers, est un des premiers exemplaires, époustouflant par son état 'concours' et sa pureté.



US title
EU customs cleared
Chassis # 876479
Engine # R3444-9

- Comprehensive restoration, matching numbers
- Flat floors, rare version with welded louvres
- Very attractive color combination

It was exactly 13 years after when William Lyons repeated history by creating a major media buzz on March 15, 1961 at the Geneva Salon and not the London one, with the launch of the Jaguar E-Type, highlighting the international career of this legendary model. This was the start of a craze for the E-Type that lasted since, and the car was soon acknowledged as the most beautiful car in the world by specialized journalists. From March 1961 to October 1964, 7,669 units were produced. The XK engine, inherited from the 150 S, gave these bolides 240 km/h top speed. The design of the body was due to Malcom Sawyer, who had also designed the D-Type, the marque's glory with several victories at Le Mans.
The car on offer left the Coventry factory on January 1, 1962 and was directly exported to New York to be sold to its first owner. This is one of the few models with flat floors and welded hood grilles, of which very few models were produced. The car spent most of its life in the United States, till it was restored five years ago by a US E-Type specialist. The entire body was stripped to the chassis, countless hours were spent to get the perfect alignment of all the openings that pay an excellent tribute to the exceptional work of William Lyons at the time.
This Jaguar E-Type is certainly one of the most beautiful examples we have seen and truly the sexiest in this original color combination, with black exterior and red leather interior. It features a very elegant factory hardtop and will be delivered with its Jaguar Heritage Trust certificate, its original manuals and its tool kit. The E-Type is certainly one of the most beautiful production cars ever, and this one, with matching numbers, is one of the finest examples, breathtaking by its concours condition and its purity.



Photos © Guy van Grinsven


Estimation 220 000 - 260 000 €

Vendu 238 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3279
Lieu : Salon Rétromobile - Hall 2.1 Parc des expositions Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 09 févr. 2018 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2018 by Artcurial Motorcars