Vente Artcurial Motorcars à Rétromobile /Lot 298 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON

  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
  • 1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON
1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON Châssis n° 3 260 75

Châssis n° 3 260 75

Seules voitures de fabrication française à moteur V8, les Simca Vedette ex Ford France ont, aux yeux du patron de Poissy, vocation à véhiculer les personnels de la haute administration. Mais leur empattement et leur habitacle courts rendent difficile la réalisation de berlines ou de limousines à séparation et il faut attendre le lancement de la deuxième génération, les Beaulieu et Chambord de 1957, dont le grand avantage se situe dans leur nouvelle coque plus basse et munie de deux longerons de renfort qui en améliorent la rigidité et, partant, leur comportement routier, pour qu'une version de prestige voit le jour en 1958. Il s'agit de la variante Présidence qui vient s'ajouter aux modèles de production du catalogue Simca. Ces modèles identiques en empattement, mais plus longs de 25 cm que les précédentes Versailles et Régence, sont assemblés chez Chausson et finis chez Simca à Poissy. L'habitabilité de la Présidence reste minimale à l'avant, surtout dans la version Classique à séparation. À partir de ce modèle de série, Simca réalise deux cabriolets deux portes destinées à des représentants de la France outre mer. C'est précisément à l'époque de la décolonisation qui va les priver d'un marché escompté.
Mais la présidence de la République (lisez le général de Gaulle) finit par accepter l'idée d'un modèle décapotable quatre portes sur base Simca Vedette, carrosserie non envisageable sur la base de la DS 19 standard. Deux voitures sont étudiées et réalisées par l'atelier des prototypes et celui des commandes spéciales de l'ancienne usine Simca de Nanterre. Il faut d'abord renforcer toute la plate-forme pour compenser d'enlèvement du toit et le rallongement de 18 cm sans perte de rigidité. Cet allongement qui dégageait de la longueur aux jambes est imposé par les cotes personnelles de l'illustre client qui appréciait sur ce point le confort des places arrière de la DS. La capote est bien entendu à commande électrique, ce qui donnera lieu à quelques incidents de fonctionnement du fait de la défaillance de la batterie. (Les voitures présidentielles seront ensuite équipées de deux batteries avec un interrupteur général). La séparation équipée d'une glace à commande électrique est surmontée d'une barre de maintien pour l'utilisateur lors des défilés en ville en station debout. Elle comporte un allume-cigare, une montre, le bouton de commande de la glace et deux poignées de maintien. Deux strapontins repliables s'y logent. Les roues reçoivent des enjoliveurs de Facel Véga.

Par ailleurs, la carrosserie est en partie blindée et la roue de secours de la Présidence de série montée verticalement sur le pare-chocs arrière façon " Continental kit " a été supprimée. La sellerie en cuir beige a été confiée à Henri Chapron dont les selliers sont réputés. (Lui-même qui avait débuté sa carrière professionnelle comme sellier était particulièrement qualifié pour définir et juger la qualité d'un garnissage.) Une cocarde lumineuse orne l'avant du capot. La partie mécanique est celle du modèle Présidence de production : moteur V8 version 84 ch à refroidissement amélioré et boîte manuelle à trois rapports. La souplesse du V8 convient très bien aux défilés officiels pour lesquels il est spécialement réglé.
La première voiture achevée en mars 1960 est immatriculée 4 PR 75, le seconde en mai 5 PR 75. Leur prix est de 5,7 millions d'anciens francs alors qu'une Présidence de série coûte 1 624 000 francs. Ces deux cabriolets quatre portes présidentiels serviront beaucoup aux nombreux voyages en France du Président (qui recherche le contact direct avec la foule) et aux déplacements officiels notamment lors des visites de chefs d'état étrangers. Ainsi " 4 PR 75 " visita, entre autres sorties, la Normandie, le Languedoc et la Bretagne en 1960, tandis que " 5 PR 75 " allait célébrer le débarquement de Provence en août 1964, remontait les Champs-Elysées avec Georges Pompidou en 1965 et parcourait aussi les routes de la Normandie et de la Bretagne. Parmi les personnalités transportées par les deux voitures, citons notamment Nikita Khrouchtchev, J. F. Kennedy, Conrad Adenauer, etc.

La voiture présentée est " 4 PR 75 " reprise par Simca en 1974 et revendue par la suite. Elle fut rachetée par son actuel propriétaire, en 1990, auprès d'un marchand d'Ile de France. Elle a bénéficié d'une restauration totale en 1990, peinture et chromes. La pompe à eau changée en 2004, comme en attestent les factures qui seront jointes au véhicule. Cette voiture a fait l'objet de prêts répétés à l'Elysée, dans le cadre des journées du Patrimoine.
Il s'agit ici d'une automobile historique au plus haut point, d'origine.

La France…

Carte grise française de collection.

Bibliographie : " Simca spéciales : Cabriolets Chambord et Présidence " par Dominique Pagneux, La Vie de l'Auto n°788 du 17 mars 1997.



The only French manufactured cars with a V8 engine, the Simca Vedette ex Ford France, in the eyes the owner of Poissy, were intended to transport top governmental staff. However their wheelbase and their short cab interior make it difficult to create saloons or limousines with a separate cab and only with the launch of the second generation, the Beaulieu and Chambord of 1957, did a prestigious version see the light of day in 1958, the great advantage of which was in their new lower cab, equipped with two reinforcing rails which improved rigidity and, therefore, their road holding. This was the Présidence version which was added to the production models in the Simca catalogue. These models had identical wheelbases, but were 25 cm longer than the preceding Versailles and Régence, and were assembled at Chausson and finished at Simca in Poissy. The spaciousness of the Présidence remains minimal in front, especially in the Classique version with separate cab compartment. After this series model, Simca made two two-door cabriolets intended for overseas representatives of France. This coincided with decolonisation which was to deprive them of the anticipated market.
However the President of the Republic (i.e. General de Gaulle) finally agreed to the idea of a four-door convertible model on the Simca Vedette base, bodywork that was not possible on the DS 19 standard base. Two cars were planned and made by the prototype workshop and the special order workshop of the former Simca factory in Nanterre. First of all the platform had to be reinforced in order to compensate for the removal of the roof and the lengthening by 18 cm without loss of rigidity. This elongation which made more leg room was imposed by the personal dimensions of the illustrious client who appreciated the comfort of the rear seats in the DS. The roof is, of course, electrically operated, which gave rise to a few operational incidents as a result of battery failure. (Presidential cars were subsequently fitted with two batteries with a battery and cab isolation switch). The separate cab is equipped with an electrically operated window, surmounted by a handrail for the user during parades in town when standing. It contains a cigar lighter, a clock, the window control button and two handles. Two fold-away jump seats are housed in it. The wheels are fitted with Facel Véga wheel covers.

Furthermore, the bodywork is partly armoured and the spare wheel in the Présidence series mounted vertically on the rear bumper as in the " Continental kit " has been removed. The beige leather trim was delegated to Henri Chapron whose leather workers are renowned. (He himself started his professional career as a leather worker and was highly qualified to define and judge the quality of upholstery.) A luminous official badge decorates the front of the bonnet. The mechanics are from the Présidence production model : V8 engine 84 hp version with improved cooling and manual gearbox with three ratios. The driveability of the V8 suits official parades for which it is specially designed.
The first car completed in March 1960 had the registration 4 PR 75, the second in May was 5 PR 75. Their price was 5.7 million old francs whereas a Présidence series costs 1,624,000 francs. These two four-door presidential cabriolets were used for several trips by the President in France (who sought direct contact with the crowds) and for official journeys in particular during visits by foreign heads of State. Thus " 4 PR 75 ", among other trips, visited Normandy, Languedoc and Brittany in 1960, whereas " 5 PR 75 " went to celebrate the Provence landing in August 1964, travelled along the Champs-Elysées with Georges Pompidou in 1965 also covered the roads of Normandy and Brittany. Among the personalities transported were Nikita Khrouchtchev, J. F. Kennedy, Conrad Adenauer, etc.

This car on display is " 4 PR 75 ", taken over by Simca in 1974 and subsequently resold. It was purchased by its current owner in 1990 from a dealer in the île de France. It was repainted black in 1990 and the water pump was changed in 2004, as shown by the invoices that will be attached to the vehicle. This car has been borrowed several times by the Elysée Palace, for the Heritage days.
French collector's vehicle registration documents.

Bibliography: "Simca Special: Convertibles Chambord and the Presidency " by Dominique Pagneux, La Vie de l'Auto No. 788 of March 17th, 1997.



Estimation 120 000 - 220 000 €

Vendu 117 940 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 298

1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON

Vendu 117 940 € [$]

1960 SIMCA PRESIDENCE V8 CABRIOLET PAR CHAPRON Châssis n° 3 260 75

Châssis n° 3 260 75

Seules voitures de fabrication française à moteur V8, les Simca Vedette ex Ford France ont, aux yeux du patron de Poissy, vocation à véhiculer les personnels de la haute administration. Mais leur empattement et leur habitacle courts rendent difficile la réalisation de berlines ou de limousines à séparation et il faut attendre le lancement de la deuxième génération, les Beaulieu et Chambord de 1957, dont le grand avantage se situe dans leur nouvelle coque plus basse et munie de deux longerons de renfort qui en améliorent la rigidité et, partant, leur comportement routier, pour qu'une version de prestige voit le jour en 1958. Il s'agit de la variante Présidence qui vient s'ajouter aux modèles de production du catalogue Simca. Ces modèles identiques en empattement, mais plus longs de 25 cm que les précédentes Versailles et Régence, sont assemblés chez Chausson et finis chez Simca à Poissy. L'habitabilité de la Présidence reste minimale à l'avant, surtout dans la version Classique à séparation. À partir de ce modèle de série, Simca réalise deux cabriolets deux portes destinées à des représentants de la France outre mer. C'est précisément à l'époque de la décolonisation qui va les priver d'un marché escompté.
Mais la présidence de la République (lisez le général de Gaulle) finit par accepter l'idée d'un modèle décapotable quatre portes sur base Simca Vedette, carrosserie non envisageable sur la base de la DS 19 standard. Deux voitures sont étudiées et réalisées par l'atelier des prototypes et celui des commandes spéciales de l'ancienne usine Simca de Nanterre. Il faut d'abord renforcer toute la plate-forme pour compenser d'enlèvement du toit et le rallongement de 18 cm sans perte de rigidité. Cet allongement qui dégageait de la longueur aux jambes est imposé par les cotes personnelles de l'illustre client qui appréciait sur ce point le confort des places arrière de la DS. La capote est bien entendu à commande électrique, ce qui donnera lieu à quelques incidents de fonctionnement du fait de la défaillance de la batterie. (Les voitures présidentielles seront ensuite équipées de deux batteries avec un interrupteur général). La séparation équipée d'une glace à commande électrique est surmontée d'une barre de maintien pour l'utilisateur lors des défilés en ville en station debout. Elle comporte un allume-cigare, une montre, le bouton de commande de la glace et deux poignées de maintien. Deux strapontins repliables s'y logent. Les roues reçoivent des enjoliveurs de Facel Véga.

Par ailleurs, la carrosserie est en partie blindée et la roue de secours de la Présidence de série montée verticalement sur le pare-chocs arrière façon " Continental kit " a été supprimée. La sellerie en cuir beige a été confiée à Henri Chapron dont les selliers sont réputés. (Lui-même qui avait débuté sa carrière professionnelle comme sellier était particulièrement qualifié pour définir et juger la qualité d'un garnissage.) Une cocarde lumineuse orne l'avant du capot. La partie mécanique est celle du modèle Présidence de production : moteur V8 version 84 ch à refroidissement amélioré et boîte manuelle à trois rapports. La souplesse du V8 convient très bien aux défilés officiels pour lesquels il est spécialement réglé.
La première voiture achevée en mars 1960 est immatriculée 4 PR 75, le seconde en mai 5 PR 75. Leur prix est de 5,7 millions d'anciens francs alors qu'une Présidence de série coûte 1 624 000 francs. Ces deux cabriolets quatre portes présidentiels serviront beaucoup aux nombreux voyages en France du Président (qui recherche le contact direct avec la foule) et aux déplacements officiels notamment lors des visites de chefs d'état étrangers. Ainsi " 4 PR 75 " visita, entre autres sorties, la Normandie, le Languedoc et la Bretagne en 1960, tandis que " 5 PR 75 " allait célébrer le débarquement de Provence en août 1964, remontait les Champs-Elysées avec Georges Pompidou en 1965 et parcourait aussi les routes de la Normandie et de la Bretagne. Parmi les personnalités transportées par les deux voitures, citons notamment Nikita Khrouchtchev, J. F. Kennedy, Conrad Adenauer, etc.

La voiture présentée est " 4 PR 75 " reprise par Simca en 1974 et revendue par la suite. Elle fut rachetée par son actuel propriétaire, en 1990, auprès d'un marchand d'Ile de France. Elle a bénéficié d'une restauration totale en 1990, peinture et chromes. La pompe à eau changée en 2004, comme en attestent les factures qui seront jointes au véhicule. Cette voiture a fait l'objet de prêts répétés à l'Elysée, dans le cadre des journées du Patrimoine.
Il s'agit ici d'une automobile historique au plus haut point, d'origine.

La France…

Carte grise française de collection.

Bibliographie : " Simca spéciales : Cabriolets Chambord et Présidence " par Dominique Pagneux, La Vie de l'Auto n°788 du 17 mars 1997.



The only French manufactured cars with a V8 engine, the Simca Vedette ex Ford France, in the eyes the owner of Poissy, were intended to transport top governmental staff. However their wheelbase and their short cab interior make it difficult to create saloons or limousines with a separate cab and only with the launch of the second generation, the Beaulieu and Chambord of 1957, did a prestigious version see the light of day in 1958, the great advantage of which was in their new lower cab, equipped with two reinforcing rails which improved rigidity and, therefore, their road holding. This was the Présidence version which was added to the production models in the Simca catalogue. These models had identical wheelbases, but were 25 cm longer than the preceding Versailles and Régence, and were assembled at Chausson and finished at Simca in Poissy. The spaciousness of the Présidence remains minimal in front, especially in the Classique version with separate cab compartment. After this series model, Simca made two two-door cabriolets intended for overseas representatives of France. This coincided with decolonisation which was to deprive them of the anticipated market.
However the President of the Republic (i.e. General de Gaulle) finally agreed to the idea of a four-door convertible model on the Simca Vedette base, bodywork that was not possible on the DS 19 standard base. Two cars were planned and made by the prototype workshop and the special order workshop of the former Simca factory in Nanterre. First of all the platform had to be reinforced in order to compensate for the removal of the roof and the lengthening by 18 cm without loss of rigidity. This elongation which made more leg room was imposed by the personal dimensions of the illustrious client who appreciated the comfort of the rear seats in the DS. The roof is, of course, electrically operated, which gave rise to a few operational incidents as a result of battery failure. (Presidential cars were subsequently fitted with two batteries with a battery and cab isolation switch). The separate cab is equipped with an electrically operated window, surmounted by a handrail for the user during parades in town when standing. It contains a cigar lighter, a clock, the window control button and two handles. Two fold-away jump seats are housed in it. The wheels are fitted with Facel Véga wheel covers.

Furthermore, the bodywork is partly armoured and the spare wheel in the Présidence series mounted vertically on the rear bumper as in the " Continental kit " has been removed. The beige leather trim was delegated to Henri Chapron whose leather workers are renowned. (He himself started his professional career as a leather worker and was highly qualified to define and judge the quality of upholstery.) A luminous official badge decorates the front of the bonnet. The mechanics are from the Présidence production model : V8 engine 84 hp version with improved cooling and manual gearbox with three ratios. The driveability of the V8 suits official parades for which it is specially designed.
The first car completed in March 1960 had the registration 4 PR 75, the second in May was 5 PR 75. Their price was 5.7 million old francs whereas a Présidence series costs 1,624,000 francs. These two four-door presidential cabriolets were used for several trips by the President in France (who sought direct contact with the crowds) and for official journeys in particular during visits by foreign heads of State. Thus " 4 PR 75 ", among other trips, visited Normandy, Languedoc and Brittany in 1960, whereas " 5 PR 75 " went to celebrate the Provence landing in August 1964, travelled along the Champs-Elysées with Georges Pompidou in 1965 also covered the roads of Normandy and Brittany. Among the personalities transported were Nikita Khrouchtchev, J. F. Kennedy, Conrad Adenauer, etc.

This car on display is " 4 PR 75 ", taken over by Simca in 1974 and subsequently resold. It was purchased by its current owner in 1990 from a dealer in the île de France. It was repainted black in 1990 and the water pump was changed in 2004, as shown by the invoices that will be attached to the vehicle. This car has been borrowed several times by the Elysée Palace, for the Heritage days.
French collector's vehicle registration documents.

Bibliography: "Simca Special: Convertibles Chambord and the Presidency " by Dominique Pagneux, La Vie de l'Auto No. 788 of March 17th, 1997.



Estimation 120 000 - 220 000 €

Vendu 117 940 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 1957
Date : 04 févr. 2011 19:00

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Rétromobile