Vente Automobiles sur les Champs - 01 novembre 2020 /Lot 18 1960 AC Bristol ACE Roadster

  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster
  • 1960 AC Bristol ACE Roadster

1960 AC Bristol ACE Roadster
Carte grise française
Châssis n° BEX1064
Moteur Bristol n° 100D2 950

- Vendue neuve par Chardonnet, importateur parisien
- 1er propriétaire de 1960 à 1971, 2e et actuel propriétaire depuis 1971, deux amis
- Histoire exceptionnelle, accompagnée de l'ensemble de ses documents d'origine
- 18 000 km d'origine
- Entièrement d'origine, intouchée
- Véritable " sortie de remise "

La découverte d'une automobile endormie reste un privilège exceptionnel dans notre métier de passion. Et ces découvertes restent gravées à jamais dans notre mémoire.

L'histoire de cette AC Bristol n'en est pas moins étonnante !
Monsieur Guerineau, professeur de sciences physiques et chimie à Rennes, participait régulièrement à un jeu proposé chaque mois par le journal Ouest France. Le but était de deviner l'endroit dans la région ouest où avaient été prises trois photographies. Il était donc très compliqué de gagner et de remporter les 10 Renault Dauphine neuves !
Mais Monsieur Guerineau en avait parlé à son meilleur ami, un certain Marcel Perier, alors représentant de commerce qui passait son temps à voyager dans la région ouest de la France. Un jour de visite d'un de ses clients, à travers une conversation au sujet du jeu, celui-ci lui indique que les trois photos du mois ont été prises en face de son domicile. De retour chez lui, Marcel Perier appelle son ami Guerineau et lui communique les réponses gagnantes ! Guerineau fait jouer ses amis et sa famille et ils remportent tous les gros lots du jeu-concours ! Il récupère la totalité des lots, les revend, redonnant 10% des gains aux différents joueurs victorieux et, avec l'argent, se précipite chez Chardonnet, l'importateur AC de l'époque, pour réaliser son rêve automobile : acquérir une AC Bristol ACE Roadster !
Le bon de commande est signé le 17 juin 1960 et 3000 FF sont donnés par Guerineau à titre provisionnel, représentant un peu moins de 10% du prix total. Le document indique qu'il commande en options des freins à disques à l'avant (1050 FF) et un volant sport (300FF). Les couleurs choisies sont le rouge pour la carrosserie et noir pour la sellerie cuir. La voiture lui est livrée le 28 juin 1960, soit 11 jours après la commande. La facture originale présente dans le dossier fait état d'un prix total de 36.247,57 FF que Monsieur Guerineau règle par chèque. 11 années après, en 1971, désireux de se séparer de son AC, il contacte son ami Marcel Perier et, pour une somme symbolique, lui propose cette voiture pour le remercier de lui avoir donné les réponses au fameux jeu-concours Ouest-France. C'est alors que l'AC Bristol est acquise par Marcel Perier, toujours le propriétaire actuel de ce roadster, presque 50 ans après.
Lors de notre rencontre avec Monsieur Perier, celui-ci nous a précisé qu'il n'avait que très peu roulé avec le bolide car son épouse n'appréciait pas les voyages en cabriolet et qu'il était heureux de simplement la contempler dans sa remise. D'ailleurs, de 1971 à 1999, il s'acquittera de la vignette sans jamais la coller sur le pare-brise. Les vignettes neuves resteront dans le dossier de la voiture. Ce qui prouve que cette AC n'a jamais beaucoup roulé et possède un kilométrage tout à fait incroyable…18 000 km d'origine !
Le temps a savamment patiné la peinture et l'intérieur de cette AC. La peinture rouge s'écaille à plusieurs endroits, laissant apparaître l'aluminium de la carrosserie. Elle n'a jamais été repeinte ! L'intérieur, lui, a bénéficié du passage des années, patinant le cuir noir d'une heureuse caresse du temps. Les moquettes sont évidemment un peu décollées mais cela lui offre un charme exquis et singulier. La baie moteur est totalement d'origine. Le moteur est numéroté 100D2 950, ainsi que sur la culasse, alors que sur le bon de commande et sur la plaque constructeur riveté apparaissent le numéro 100D2 960. Après nous être rapproché du Club AC, il nous a été confirmé qu'aucun autre moteur 100D2 950 n'existait dans le registre AC Bristol, ce qui prouve qu'il s'agit d'une tout à fait possible faute de frappe de l'usine et non d'un échange standard du moteur. A cette époque, tout était fait manuellement et ce type de confusion pouvait exister. La capote, les side-screens et le couvre-tonneau, placé dans le coffre dans son étui, sont noirs et d'origine en excellent état. Et figurez-vous que, en plus d'avoir été conservée au sec, elle a régulièrement reçu un entretien par le garagiste local qui se déplaçait au domicile de Monsieur Perier. Malgré une pompe à eau à changer, une bonne révision générale des freins, de la mécanique, nous avons redémarré cette AC et avons eu le plaisir de l'entendre tourner. Evidemment, son échappement percé par le temps lui offre une sonorité impressionnante. Elle démarre au quart de tour et le moteur tourne sur ses six cylindres avec un ralenti parfaitement stable et une pression d'huile parfaite.
Cette AC Bristol Roadster est unique. Achetée neuve à Paris chez l'importateur Chardonnet par le meilleur ami de celui qui en devient, en 1971, l'actuel propriétaire, elle passera sa vie dans une remise, à côté d'un pigeonnier, derrière un magnifique potager ! Cerise sur le gâteau, cette AC Bristol est vendue avec son dossier complet à faire pâlir tout collectionneur: bon de commande original, facture d'achat originale, bon de contrôle original de sortie d'usine, brochure publicitaire d'époque, manuel original des pièces détachées, le carton de " guarantee application ", les factures d'entretien et différentes notes manuscrites. Dans le coffre, sont rangés la capote et ses arceaux, le couvre-tonneau dans son étui, les side-screens, le maillet et de cric d'origine.

Bref, il s'agit là d'une opportunité qui ne se présente qu'une fois dans une vie. Acquérir un roadster AC dans son état d'origine, intouchée, jamais malmenée, avec le numéro de châssis gravé à tous les endroits d'origine…que dire, c'est un cadeau qui se mérite ! Alors avis à tous les passionnés et collectionneurs, cette AC Bristol ACE Roadster moteur Bristol 100D2 est une œuvre d'art et un hymne à la gloire du temps.



French title
Chassis no. BEX1064
Bristol engine no. 100D2 950

- Sold new by Chardonnet, the importer in Paris
- First owner from 1960-1971; second, current owner since 1971, 2 friends
- Exceptional history, with complete set of original documents
- 18,000 km from new
- Completely original, unspoiled
- "Straight from its shed"

To discover a "sleeping beauty" remains an exceptional privilege in our profession, one driven by passion. And these discoveries live on forever in our memories.

The story of this AC Bristol is nonetheless amazing!
Mr. Guerineau, a science teacher from Rennes, regularly took part in a competition organised each month by the newspaper Ouest-France. The aim was to guess where in western France three photographs had been taken. It was therefore extremely hard to win one of the ten new Renault Dauphines!
But Mr. Guerineau talked about it to his friend, Marcel Perier, a sales rep who spent his time travelling in western France. One day, when he was chatting to him about the competition, one of his customers told him that the three photographs that month had been taken opposite his home. When he got home, Perier called his friend Guerineau and gave him the winning answers! Guerineau got his friends and family to take part and they won all the major prizes in the competition! He claimed all the prizes and resold them, giving 10% of the proceeds to the various winning players. With the money, he then rushed off to Chardonnet, AC's importer at the time, to fulfil his dream and acquire an AC Bristol Ace Roadster!
Guerineau signed the order form on 17 June 1960 and put down a 3000 FF deposit, just under 10% of the total price. The form shows that he ordered the optional front disc brakes (1050 FF) and a sports steering wheel (300 FF). He opted for red paintwork and black leather upholstery. The car was delivered on 28 June 1960, 11 days after he ordered it. The original bill of sale, included in the file, states a total price of 36,247.57 FF, which M. Guerineau settled by cheque. 11 years later, in 1971, wishing to dispose of the AC, he contacted his friend Perier and offered him the car for a nominal price, to thank him for providing the answers to the famous competition run by Ouest-France. The AC Bristol then became the property of Marcel Perier, who remains its owner, nearly 50 years on.
When we met M. Perier, he explained that he had driven the car very little, as his wife didn't like travelling in a convertible and he was content simply to admire it in his shed. Indeed, from 1971-1999, he paid the annual road tax without putting the sticker on the screen. The unused stickers remain in the file. Which all goes to prove that the AC was never driven very much and has an amazing total mileage of just 18,000 km from new!
The AC's paintwork and interior bear the exquisite patina of the passage of time. The red paint is flaking off in several places, exposing the aluminium bodywork. It has never been repainted! Inside, the passing years have treated the car kindly, leaving the black leather delightfully patinated. The carpets have understandably become unstuck in places but give it a unique and exquisite charm. The engine bay is completely original. The engine bears the number 100D2 950, as does the cylinder head, whereas the order form and riveted manufacturer's plate show 100D2 D960. After contacting the AC Club, it has been confirmed that no other engine with the number 100D2 950 is listed in the AC Bristol register, which proves that it is quite possibly a typing mistake made by the factory and not a replacement engine. At the time, everything was done manually and mistakes like this could arise. The hood, side screens and tonneau cover, stowed in its storage bag in the boot, are black and in excellent original condition. And, would you believe it, as well as being kept in the dry, the car was regularly serviced by the local garage, whose mechanic went to M. Perier's home. Despite needing a replacement water pump and a thorough service of the engine and brakes, we were able to start the AC and enjoy hearing its engine run. Naturally, the holes in its exhaust make an impressive noise. It starts on the first turn of the key and the engine runs on all six cylinders, with a completely stable idle and perfect oil pressure.
This AC Bristol Roadster is unique. Bought new in Paris from the importer Chardonnet by the best friend of the man who, in 1971, would become its current owner, it spent its life in a shed, next to a pigeon loft and behind a magnificent vegetable garden! The icing on the cake, this AC Bristol is sold with a comprehensive history file which would make any collector turn pale: the original order form and sales invoice, the original inspection sheet when it left the factory, a period sales brochure, the original spare parts manual, guarantee application card, service bills and various handwritten notes. The hood and its frame, the tonneau cover in its storage bag, the side screens, mallet and original jack are all stowed in the boot.

In short, this is a once-in-a-lifetime opportunity. To acquire an AC roadster in unspoiled, original condition, never mistreated and with its chassis number engraved in all the original places ... What can we say, this is a present which has to be earned! Notice is therefore given to all enthusiasts and collectors: this Bristol 100D2-engined AC Bristol Ace Roadster is a work of art and a hymn to the glory of time gone by.



Photos © Rémi Dargegen

Estimation 300 000 - 500 000 €

Lot 18

1960 AC Bristol ACE Roadster

Estimation 300 000 - 500 000 € [$]

1960 AC Bristol ACE Roadster
Carte grise française
Châssis n° BEX1064
Moteur Bristol n° 100D2 950

- Vendue neuve par Chardonnet, importateur parisien
- 1er propriétaire de 1960 à 1971, 2e et actuel propriétaire depuis 1971, deux amis
- Histoire exceptionnelle, accompagnée de l'ensemble de ses documents d'origine
- 18 000 km d'origine
- Entièrement d'origine, intouchée
- Véritable " sortie de remise "

La découverte d'une automobile endormie reste un privilège exceptionnel dans notre métier de passion. Et ces découvertes restent gravées à jamais dans notre mémoire.

L'histoire de cette AC Bristol n'en est pas moins étonnante !
Monsieur Guerineau, professeur de sciences physiques et chimie à Rennes, participait régulièrement à un jeu proposé chaque mois par le journal Ouest France. Le but était de deviner l'endroit dans la région ouest où avaient été prises trois photographies. Il était donc très compliqué de gagner et de remporter les 10 Renault Dauphine neuves !
Mais Monsieur Guerineau en avait parlé à son meilleur ami, un certain Marcel Perier, alors représentant de commerce qui passait son temps à voyager dans la région ouest de la France. Un jour de visite d'un de ses clients, à travers une conversation au sujet du jeu, celui-ci lui indique que les trois photos du mois ont été prises en face de son domicile. De retour chez lui, Marcel Perier appelle son ami Guerineau et lui communique les réponses gagnantes ! Guerineau fait jouer ses amis et sa famille et ils remportent tous les gros lots du jeu-concours ! Il récupère la totalité des lots, les revend, redonnant 10% des gains aux différents joueurs victorieux et, avec l'argent, se précipite chez Chardonnet, l'importateur AC de l'époque, pour réaliser son rêve automobile : acquérir une AC Bristol ACE Roadster !
Le bon de commande est signé le 17 juin 1960 et 3000 FF sont donnés par Guerineau à titre provisionnel, représentant un peu moins de 10% du prix total. Le document indique qu'il commande en options des freins à disques à l'avant (1050 FF) et un volant sport (300FF). Les couleurs choisies sont le rouge pour la carrosserie et noir pour la sellerie cuir. La voiture lui est livrée le 28 juin 1960, soit 11 jours après la commande. La facture originale présente dans le dossier fait état d'un prix total de 36.247,57 FF que Monsieur Guerineau règle par chèque. 11 années après, en 1971, désireux de se séparer de son AC, il contacte son ami Marcel Perier et, pour une somme symbolique, lui propose cette voiture pour le remercier de lui avoir donné les réponses au fameux jeu-concours Ouest-France. C'est alors que l'AC Bristol est acquise par Marcel Perier, toujours le propriétaire actuel de ce roadster, presque 50 ans après.
Lors de notre rencontre avec Monsieur Perier, celui-ci nous a précisé qu'il n'avait que très peu roulé avec le bolide car son épouse n'appréciait pas les voyages en cabriolet et qu'il était heureux de simplement la contempler dans sa remise. D'ailleurs, de 1971 à 1999, il s'acquittera de la vignette sans jamais la coller sur le pare-brise. Les vignettes neuves resteront dans le dossier de la voiture. Ce qui prouve que cette AC n'a jamais beaucoup roulé et possède un kilométrage tout à fait incroyable…18 000 km d'origine !
Le temps a savamment patiné la peinture et l'intérieur de cette AC. La peinture rouge s'écaille à plusieurs endroits, laissant apparaître l'aluminium de la carrosserie. Elle n'a jamais été repeinte ! L'intérieur, lui, a bénéficié du passage des années, patinant le cuir noir d'une heureuse caresse du temps. Les moquettes sont évidemment un peu décollées mais cela lui offre un charme exquis et singulier. La baie moteur est totalement d'origine. Le moteur est numéroté 100D2 950, ainsi que sur la culasse, alors que sur le bon de commande et sur la plaque constructeur riveté apparaissent le numéro 100D2 960. Après nous être rapproché du Club AC, il nous a été confirmé qu'aucun autre moteur 100D2 950 n'existait dans le registre AC Bristol, ce qui prouve qu'il s'agit d'une tout à fait possible faute de frappe de l'usine et non d'un échange standard du moteur. A cette époque, tout était fait manuellement et ce type de confusion pouvait exister. La capote, les side-screens et le couvre-tonneau, placé dans le coffre dans son étui, sont noirs et d'origine en excellent état. Et figurez-vous que, en plus d'avoir été conservée au sec, elle a régulièrement reçu un entretien par le garagiste local qui se déplaçait au domicile de Monsieur Perier. Malgré une pompe à eau à changer, une bonne révision générale des freins, de la mécanique, nous avons redémarré cette AC et avons eu le plaisir de l'entendre tourner. Evidemment, son échappement percé par le temps lui offre une sonorité impressionnante. Elle démarre au quart de tour et le moteur tourne sur ses six cylindres avec un ralenti parfaitement stable et une pression d'huile parfaite.
Cette AC Bristol Roadster est unique. Achetée neuve à Paris chez l'importateur Chardonnet par le meilleur ami de celui qui en devient, en 1971, l'actuel propriétaire, elle passera sa vie dans une remise, à côté d'un pigeonnier, derrière un magnifique potager ! Cerise sur le gâteau, cette AC Bristol est vendue avec son dossier complet à faire pâlir tout collectionneur: bon de commande original, facture d'achat originale, bon de contrôle original de sortie d'usine, brochure publicitaire d'époque, manuel original des pièces détachées, le carton de " guarantee application ", les factures d'entretien et différentes notes manuscrites. Dans le coffre, sont rangés la capote et ses arceaux, le couvre-tonneau dans son étui, les side-screens, le maillet et de cric d'origine.

Bref, il s'agit là d'une opportunité qui ne se présente qu'une fois dans une vie. Acquérir un roadster AC dans son état d'origine, intouchée, jamais malmenée, avec le numéro de châssis gravé à tous les endroits d'origine…que dire, c'est un cadeau qui se mérite ! Alors avis à tous les passionnés et collectionneurs, cette AC Bristol ACE Roadster moteur Bristol 100D2 est une œuvre d'art et un hymne à la gloire du temps.



French title
Chassis no. BEX1064
Bristol engine no. 100D2 950

- Sold new by Chardonnet, the importer in Paris
- First owner from 1960-1971; second, current owner since 1971, 2 friends
- Exceptional history, with complete set of original documents
- 18,000 km from new
- Completely original, unspoiled
- "Straight from its shed"

To discover a "sleeping beauty" remains an exceptional privilege in our profession, one driven by passion. And these discoveries live on forever in our memories.

The story of this AC Bristol is nonetheless amazing!
Mr. Guerineau, a science teacher from Rennes, regularly took part in a competition organised each month by the newspaper Ouest-France. The aim was to guess where in western France three photographs had been taken. It was therefore extremely hard to win one of the ten new Renault Dauphines!
But Mr. Guerineau talked about it to his friend, Marcel Perier, a sales rep who spent his time travelling in western France. One day, when he was chatting to him about the competition, one of his customers told him that the three photographs that month had been taken opposite his home. When he got home, Perier called his friend Guerineau and gave him the winning answers! Guerineau got his friends and family to take part and they won all the major prizes in the competition! He claimed all the prizes and resold them, giving 10% of the proceeds to the various winning players. With the money, he then rushed off to Chardonnet, AC's importer at the time, to fulfil his dream and acquire an AC Bristol Ace Roadster!
Guerineau signed the order form on 17 June 1960 and put down a 3000 FF deposit, just under 10% of the total price. The form shows that he ordered the optional front disc brakes (1050 FF) and a sports steering wheel (300 FF). He opted for red paintwork and black leather upholstery. The car was delivered on 28 June 1960, 11 days after he ordered it. The original bill of sale, included in the file, states a total price of 36,247.57 FF, which M. Guerineau settled by cheque. 11 years later, in 1971, wishing to dispose of the AC, he contacted his friend Perier and offered him the car for a nominal price, to thank him for providing the answers to the famous competition run by Ouest-France. The AC Bristol then became the property of Marcel Perier, who remains its owner, nearly 50 years on.
When we met M. Perier, he explained that he had driven the car very little, as his wife didn't like travelling in a convertible and he was content simply to admire it in his shed. Indeed, from 1971-1999, he paid the annual road tax without putting the sticker on the screen. The unused stickers remain in the file. Which all goes to prove that the AC was never driven very much and has an amazing total mileage of just 18,000 km from new!
The AC's paintwork and interior bear the exquisite patina of the passage of time. The red paint is flaking off in several places, exposing the aluminium bodywork. It has never been repainted! Inside, the passing years have treated the car kindly, leaving the black leather delightfully patinated. The carpets have understandably become unstuck in places but give it a unique and exquisite charm. The engine bay is completely original. The engine bears the number 100D2 950, as does the cylinder head, whereas the order form and riveted manufacturer's plate show 100D2 D960. After contacting the AC Club, it has been confirmed that no other engine with the number 100D2 950 is listed in the AC Bristol register, which proves that it is quite possibly a typing mistake made by the factory and not a replacement engine. At the time, everything was done manually and mistakes like this could arise. The hood, side screens and tonneau cover, stowed in its storage bag in the boot, are black and in excellent original condition. And, would you believe it, as well as being kept in the dry, the car was regularly serviced by the local garage, whose mechanic went to M. Perier's home. Despite needing a replacement water pump and a thorough service of the engine and brakes, we were able to start the AC and enjoy hearing its engine run. Naturally, the holes in its exhaust make an impressive noise. It starts on the first turn of the key and the engine runs on all six cylinders, with a completely stable idle and perfect oil pressure.
This AC Bristol Roadster is unique. Bought new in Paris from the importer Chardonnet by the best friend of the man who, in 1971, would become its current owner, it spent its life in a shed, next to a pigeon loft and behind a magnificent vegetable garden! The icing on the cake, this AC Bristol is sold with a comprehensive history file which would make any collector turn pale: the original order form and sales invoice, the original inspection sheet when it left the factory, a period sales brochure, the original spare parts manual, guarantee application card, service bills and various handwritten notes. The hood and its frame, the tonneau cover in its storage bag, the side screens, mallet and original jack are all stowed in the boot.

In short, this is a once-in-a-lifetime opportunity. To acquire an AC roadster in unspoiled, original condition, never mistreated and with its chassis number engraved in all the original places ... What can we say, this is a present which has to be earned! Notice is therefore given to all enthusiasts and collectors: this Bristol 100D2-engined AC Bristol Ace Roadster is a work of art and a hymn to the glory of time gone by.



Photos © Rémi Dargegen

Estimation 300 000 - 500 000 €

Détails de la vente

Vente : 4060
Date : 01 nov. 2020 16:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs