Vente Sport & GTs au Mans Classic /Lot 154 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA

  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
  • 1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA
1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA Type 701 en Argentine
Châssis n° 0010
Châssis Fiat 100*852075*

Sur les plates-formes à mécanique Fiat 600 modifiées par Carlo Abarth à partir de 1955, plusieurs carrossiers italiens exercèrent leurs talents parmi lesquels se détachent Zagato pour ses berlinettes et Allemano pour ses coupés et spiders. De 1957 à 1959, Allemano proposa le spider grand sport Riviera en trois variantes, la voiture présentée faisant partie des dernières voitures construites. Parallèlement, Allemano proposait le coupé Scorpione, une berlinette d'un style également élégant et sobre dotée d'un habitacle très lumineux. Ces deux variantes sont extrêmement rares sur le marché : si le coupé fut produit à 30 exemplaires, le spider Riviera fut encore moins diffusé. Selon l'auteur du " Guide de l'acheteur d'Abarth ", Peter Vack, Allemano n'aurait produit que 2 ou 3 spiders. D'autres auteurs n'hésitent à écrire que " le spider Riviera est le cabriolet Abarth à moteur arrière le plus beau jamais produit : si vous avez l'opportunité d'en trouver un, le seul conseil que nous puissions vous donner est de l'acheter à n'importe quel prix ! "

Le spider Riviera et le coupé Scorpione, dévoilés au Salon de Genève 1959 et commercialisés par la firme Abarth et Cie, étaient propulsés par des moteurs Fiat 600 culbutés portés à 833 cm3 par augmentation de la course et de l'alésage. Avec une compression de 9 :1 et un carburateur de 32 mm, le moteur 850 développait 52 ch à 6 000 tr/min pour un poids total du spider de 630 kg en ordre de marche (57 ch sur la version 850/S). S'il n'en fut produit qu'un si petit nombre, la raison ne se situe pas dans la médiocrité du produit, bien au contraire : un spider coûtait le prix de deux Porsche 356 ! Un essayeur contemporain en a mesuré la vitesse de pointe à 153 km/h et le kilomètre départ arrêté en 35 secondes et vanté la vivacité, la légèreté de la direction et les bonnes finitions, notamment l'étanchéité à la pluie.

Les voitures invendues en Europe cédées à ICSA Cisitalia Argentina de Piero Dusio furent commercialisées en Argentine sous l'appellation " Cisitalia Abarth Grand Sport Spyder ". Identiques aux versions Abarth d'origine, elles furent renumérotées en Argentine dans les séries 701xxx pour le spider et 801xxx pour le coupé Scorpione.

La voiture présentée, de couleur rouge avec intérieur noir, qui fait partie de ces rarissimes Cisitalia Abarth expatriées, est en état d'origine. Elle est accompagnée d'un dossier historique bien documenté et de son titre de circulation allemand.


Several Italian coachbuilders deployed their talents on the Fiat 600 chassis modified by Carlo Abarth in 1955. Zagato's berlinettes, and Allemano's coupés and spiders, stand out.

Between 1957-59, Allemano designed three variants of the Riviera Gran Sport Spyder. The car presented here was one of the last to be built. At the same time, Allemano also designed the Scorpione coupé - a berlinette of equally sober, elegant design with a very light interior. Neither model comes on the market often: only 30 coupés were ever made, and even fewer Riviera Spyders - according to Peter Vack's Abarth Buyer's Guide, Allemano produced just 2 or 3! Other authors have no hesitation in calling the Riviera Spyder the 'most handsome rear-engine Abarth cabriolet ever made' - the accepted wisdom being that anyone lucky enough to find one should buy it whatever the price!

The Riviera Spyder and Scorpione coupé were powered by Fiat 600 rocker-arm engines, raised to a capacity of 833cc by increasing the cylinder circumference and clearance. They were first unveiled at the Geneva Motor Show in 1959, and commercialized by Abarth & C°.

With a compression ratio of 9:1, and a 32mm carburettor, the 850 engine yielded 52bhp at 6000rpm (57bhp in the 850/S version); the Spyder's total weight in working order was 630kg. Although only a tiny number of Spyders were ever made, that had nothing to do with the car's quality - quite the contrary: one Spyder cost the price of two Porsche 356s! Contemporary testing measured its top speed at 96mph, with a standing-start kilometre-time of 35 seconds; the test-driver vaunted its agility, light steering and quality finish, noting its rainproof qualities.

The cars not sold in Europe were ceded to Piero Dusio's firm Cisitalia Argentina I.C.S.A., and commercialized in Argentina as Cisitalia Abarth Gran Sport Spyders. They were identical to the original Abarth versions, but renumbered in Argentina as series 701xxx for the Spyder, and 801xxx for the Scorpione coupé.

The car presented here, red with black interior, is one of these rare Abarth Cisitalias shipped to Argentina, and in its original condition. It comes with its German registration document and a bulky dossier charting its history.





Estimation 25 000 - 40 000 €

Vendu 33 023 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 154

1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA

Vendu 33 023 € [$]

1959 ABARTH 850 GRAND SPORT SPIDER RIVIERA Type 701 en Argentine
Châssis n° 0010
Châssis Fiat 100*852075*

Sur les plates-formes à mécanique Fiat 600 modifiées par Carlo Abarth à partir de 1955, plusieurs carrossiers italiens exercèrent leurs talents parmi lesquels se détachent Zagato pour ses berlinettes et Allemano pour ses coupés et spiders. De 1957 à 1959, Allemano proposa le spider grand sport Riviera en trois variantes, la voiture présentée faisant partie des dernières voitures construites. Parallèlement, Allemano proposait le coupé Scorpione, une berlinette d'un style également élégant et sobre dotée d'un habitacle très lumineux. Ces deux variantes sont extrêmement rares sur le marché : si le coupé fut produit à 30 exemplaires, le spider Riviera fut encore moins diffusé. Selon l'auteur du " Guide de l'acheteur d'Abarth ", Peter Vack, Allemano n'aurait produit que 2 ou 3 spiders. D'autres auteurs n'hésitent à écrire que " le spider Riviera est le cabriolet Abarth à moteur arrière le plus beau jamais produit : si vous avez l'opportunité d'en trouver un, le seul conseil que nous puissions vous donner est de l'acheter à n'importe quel prix ! "

Le spider Riviera et le coupé Scorpione, dévoilés au Salon de Genève 1959 et commercialisés par la firme Abarth et Cie, étaient propulsés par des moteurs Fiat 600 culbutés portés à 833 cm3 par augmentation de la course et de l'alésage. Avec une compression de 9 :1 et un carburateur de 32 mm, le moteur 850 développait 52 ch à 6 000 tr/min pour un poids total du spider de 630 kg en ordre de marche (57 ch sur la version 850/S). S'il n'en fut produit qu'un si petit nombre, la raison ne se situe pas dans la médiocrité du produit, bien au contraire : un spider coûtait le prix de deux Porsche 356 ! Un essayeur contemporain en a mesuré la vitesse de pointe à 153 km/h et le kilomètre départ arrêté en 35 secondes et vanté la vivacité, la légèreté de la direction et les bonnes finitions, notamment l'étanchéité à la pluie.

Les voitures invendues en Europe cédées à ICSA Cisitalia Argentina de Piero Dusio furent commercialisées en Argentine sous l'appellation " Cisitalia Abarth Grand Sport Spyder ". Identiques aux versions Abarth d'origine, elles furent renumérotées en Argentine dans les séries 701xxx pour le spider et 801xxx pour le coupé Scorpione.

La voiture présentée, de couleur rouge avec intérieur noir, qui fait partie de ces rarissimes Cisitalia Abarth expatriées, est en état d'origine. Elle est accompagnée d'un dossier historique bien documenté et de son titre de circulation allemand.


Several Italian coachbuilders deployed their talents on the Fiat 600 chassis modified by Carlo Abarth in 1955. Zagato's berlinettes, and Allemano's coupés and spiders, stand out.

Between 1957-59, Allemano designed three variants of the Riviera Gran Sport Spyder. The car presented here was one of the last to be built. At the same time, Allemano also designed the Scorpione coupé - a berlinette of equally sober, elegant design with a very light interior. Neither model comes on the market often: only 30 coupés were ever made, and even fewer Riviera Spyders - according to Peter Vack's Abarth Buyer's Guide, Allemano produced just 2 or 3! Other authors have no hesitation in calling the Riviera Spyder the 'most handsome rear-engine Abarth cabriolet ever made' - the accepted wisdom being that anyone lucky enough to find one should buy it whatever the price!

The Riviera Spyder and Scorpione coupé were powered by Fiat 600 rocker-arm engines, raised to a capacity of 833cc by increasing the cylinder circumference and clearance. They were first unveiled at the Geneva Motor Show in 1959, and commercialized by Abarth & C°.

With a compression ratio of 9:1, and a 32mm carburettor, the 850 engine yielded 52bhp at 6000rpm (57bhp in the 850/S version); the Spyder's total weight in working order was 630kg. Although only a tiny number of Spyders were ever made, that had nothing to do with the car's quality - quite the contrary: one Spyder cost the price of two Porsche 356s! Contemporary testing measured its top speed at 96mph, with a standing-start kilometre-time of 35 seconds; the test-driver vaunted its agility, light steering and quality finish, noting its rainproof qualities.

The cars not sold in Europe were ceded to Piero Dusio's firm Cisitalia Argentina I.C.S.A., and commercialized in Argentina as Cisitalia Abarth Gran Sport Spyders. They were identical to the original Abarth versions, but renumbered in Argentina as series 701xxx for the Spyder, and 801xxx for the Scorpione coupé.

The car presented here, red with black interior, is one of these rare Abarth Cisitalias shipped to Argentina, and in its original condition. It comes with its German registration document and a bulky dossier charting its history.





Estimation 25 000 - 40 000 €

Vendu 33 023 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 1855
Date : 09 juill. 2010 17:00

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Sport & GTs au Mans Classic