Vente Rétromobile 2020 - 07 février 2020 /Lot 79 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter

  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
  • 1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
Titre de circulation espagnol
Châssis n° 84554
Moteur n° 68672

- Moteur d'origine
- Importante restauration en 2013
- Hard-top

Dans l'histoire mouvementée des Porsche 356, le Speedster occupe une place à part. On le doit à Max Hoffman, importateur de voitures de sport européennes aux USA, qui réclame au début des années 1950 à Porsche une 356 décapotable simplifiée, dont le prix n'excèderait pas 3 000$. Sous l'autorité d'Erwin Komenda, patron des études, un cabriolet 356 standard est modifié pour répondre aux exigences de l'importateur américain. L'habitacle est raccourci, les vitres latérales sont remplacées par des panneaux de plexi, le tableau de bord est simplifié et l'on coiffe le tout d'un pare-brise bas et enveloppant. Minimaliste et ramassé, d'allure indéniablement sportive, le Speedster va plaire immédiatement. Plus léger que le cabriolet et équipé du fameux quatre cylindres à plat en versions 1300 à 1600, il offre d'excellentes performances faisant le bonheur d'une génération de gentlemen-drivers qui engageaient leur voiture aux courses du week-end, quand il ne s'agissait pas de grandes épreuves internationales comme les Mille Milles. En 1958, le Speedster D (pour Drauz, le carrossier remplaçant Reutter) fait son apparition, mais il perd un peu son âme avec un pare-brise plus haut et le retour d'un certain confort. Aujourd'hui, la rareté et le charme de la première version du Speedster en font l'un des modèles les plus recherchés de la gamme, particulièrement lorsqu'il est équipé du moteur 1600.
C'est un de ces exemplaires que nous présentons ici, vendu neuf en Allemagne en 1958. Son certificat d'authenticité confirme que le moteur est matching numbers. Entre 2012 et 2013, son actuel propriétaire, qui l'avait acquis en 2009, lui a fait bénéficier d'une restauration extensive par Cochera Clasicos, en Espagne. Un important dossier de photos témoigne de l'étendue des travaux, avec mise à nu et remise en état complète de la carrosserie. Le capot et les portes portent le numéro 554 d'origine. L'ensemble a été peint dans une très seyante livrée noire brillant. La mécanique a été remise en état, tout comme la sellerie de couleur tan, l'électricité, les trains roulants ou encore les chromes. L'ensemble est complété d'un hard-top Glasspar de la teinte de la carrosserie. Depuis cette restauration, la voiture a parcouru à peine plus de 7000 km et demeure en excellent état. Dans une combinaison de couleurs désirable, ce beau speedster est prêt à prendre la route et ne laissera pas indifférent sur son passage.



Spanish title
Chassis no. 84554
Engine no. 68672

- Original engine
- Major restoration in 2013
- Hardtop

The Speedster has a special place in the eventful history of the Porsche 356. We owe its existence to Max Hoffman, an importer of European sportscars into the USA, who asked Porsche at the start of the 1950s for a more basic 356 convertible, to be priced at under 3000 $. Under the direction of Erwin Komenda, the head of R&D, a standard 356 cabriolet was modified to meet Hoffman's demands. The interior was shortened, the side windows replaced by perspex panels, the dashboard simplified and the body topped off with a low, wraparound windscreen. Basic and low-slung, with an undeniably sporty look, the Speedster hit it off at once. Lighter than the cabriolet and fitted with the famous flat-four in 1300 to 1600 versions, it delivered excellent performance, delighting a generation of 'gentlemen drivers' who entered their cars in weekend races and even in major international events such as the Mille Miglia. In 1958, the Speedster D (for Drauz, the coachbuilder who succeeded Reutter) was introduced, but it lost some of its soul with a taller windscreen and the return of some comfort features. Today, the rarity and charm of the first version of the Speedster make it one of the most sought-after models, especially with the 1600 engine.
It is one of these models, sold new in Germany in 1958, which we present here. The certificate of authenticity confirms its matching numbers engine. From 2012-2013, its current owner - who bought the car in 2009 - had a major restoration carried out by Cochera Clasicos in Spain. A large set of photos confirms the extent of the work undertaken: the bodywork was stripped back to bare metal and fully restored. The bonnet and doors still have their original number, 554. The whole car was painted a most attractive glossy black. The engine was refurbished, along with the tan upholstery, electrics, running gear and chromework. In addition, the car has a Glasspar hardtop in the same colour as the body. Since the restoration, the car has covered little more than 7000 km (4350 miles) and remains in excellent condition. Finished in a desirable colour combination, this handsome Speedster is ready to take to the road and will impress onlookers everywhere.


Estimation 250 000 - 350 000 €

Lot 79

1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter

Estimation 250 000 - 350 000 € [$]

1958 Porsche 356A 1600 Speedster Reutter
Titre de circulation espagnol
Châssis n° 84554
Moteur n° 68672

- Moteur d'origine
- Importante restauration en 2013
- Hard-top

Dans l'histoire mouvementée des Porsche 356, le Speedster occupe une place à part. On le doit à Max Hoffman, importateur de voitures de sport européennes aux USA, qui réclame au début des années 1950 à Porsche une 356 décapotable simplifiée, dont le prix n'excèderait pas 3 000$. Sous l'autorité d'Erwin Komenda, patron des études, un cabriolet 356 standard est modifié pour répondre aux exigences de l'importateur américain. L'habitacle est raccourci, les vitres latérales sont remplacées par des panneaux de plexi, le tableau de bord est simplifié et l'on coiffe le tout d'un pare-brise bas et enveloppant. Minimaliste et ramassé, d'allure indéniablement sportive, le Speedster va plaire immédiatement. Plus léger que le cabriolet et équipé du fameux quatre cylindres à plat en versions 1300 à 1600, il offre d'excellentes performances faisant le bonheur d'une génération de gentlemen-drivers qui engageaient leur voiture aux courses du week-end, quand il ne s'agissait pas de grandes épreuves internationales comme les Mille Milles. En 1958, le Speedster D (pour Drauz, le carrossier remplaçant Reutter) fait son apparition, mais il perd un peu son âme avec un pare-brise plus haut et le retour d'un certain confort. Aujourd'hui, la rareté et le charme de la première version du Speedster en font l'un des modèles les plus recherchés de la gamme, particulièrement lorsqu'il est équipé du moteur 1600.
C'est un de ces exemplaires que nous présentons ici, vendu neuf en Allemagne en 1958. Son certificat d'authenticité confirme que le moteur est matching numbers. Entre 2012 et 2013, son actuel propriétaire, qui l'avait acquis en 2009, lui a fait bénéficier d'une restauration extensive par Cochera Clasicos, en Espagne. Un important dossier de photos témoigne de l'étendue des travaux, avec mise à nu et remise en état complète de la carrosserie. Le capot et les portes portent le numéro 554 d'origine. L'ensemble a été peint dans une très seyante livrée noire brillant. La mécanique a été remise en état, tout comme la sellerie de couleur tan, l'électricité, les trains roulants ou encore les chromes. L'ensemble est complété d'un hard-top Glasspar de la teinte de la carrosserie. Depuis cette restauration, la voiture a parcouru à peine plus de 7000 km et demeure en excellent état. Dans une combinaison de couleurs désirable, ce beau speedster est prêt à prendre la route et ne laissera pas indifférent sur son passage.



Spanish title
Chassis no. 84554
Engine no. 68672

- Original engine
- Major restoration in 2013
- Hardtop

The Speedster has a special place in the eventful history of the Porsche 356. We owe its existence to Max Hoffman, an importer of European sportscars into the USA, who asked Porsche at the start of the 1950s for a more basic 356 convertible, to be priced at under 3000 $. Under the direction of Erwin Komenda, the head of R&D, a standard 356 cabriolet was modified to meet Hoffman's demands. The interior was shortened, the side windows replaced by perspex panels, the dashboard simplified and the body topped off with a low, wraparound windscreen. Basic and low-slung, with an undeniably sporty look, the Speedster hit it off at once. Lighter than the cabriolet and fitted with the famous flat-four in 1300 to 1600 versions, it delivered excellent performance, delighting a generation of 'gentlemen drivers' who entered their cars in weekend races and even in major international events such as the Mille Miglia. In 1958, the Speedster D (for Drauz, the coachbuilder who succeeded Reutter) was introduced, but it lost some of its soul with a taller windscreen and the return of some comfort features. Today, the rarity and charm of the first version of the Speedster make it one of the most sought-after models, especially with the 1600 engine.
It is one of these models, sold new in Germany in 1958, which we present here. The certificate of authenticity confirms its matching numbers engine. From 2012-2013, its current owner - who bought the car in 2009 - had a major restoration carried out by Cochera Clasicos in Spain. A large set of photos confirms the extent of the work undertaken: the bodywork was stripped back to bare metal and fully restored. The bonnet and doors still have their original number, 554. The whole car was painted a most attractive glossy black. The engine was refurbished, along with the tan upholstery, electrics, running gear and chromework. In addition, the car has a Glasspar hardtop in the same colour as the body. Since the restoration, the car has covered little more than 7000 km (4350 miles) and remains in excellent condition. Finished in a desirable colour combination, this handsome Speedster is ready to take to the road and will impress onlookers everywhere.


Estimation 250 000 - 350 000 €

Détails de la vente

Vente : 3980
Lieu : Salon Rétromobile, Paris
Date : 07 févr. 2020 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2020