Vente Automobiles sur les Champs 5 - 10 juin 2013 /Lot 251 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA

  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
  • 1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
Titre de circulation anglais
Châssis n° 1023 GT
Moteur n° 3563
Interno n° 906/62E

- Modèle emblématique
- Restauration de très haut niveau
- Moteur fantastique
- Une 250 2 places encore abordable
- Sortant d'une restauration menée par les meilleurs spécialistes anglais

Avec le moteur 250 apparaît une famille de voitures qui vont faire passer Ferrari de marque confidentielle à constructeur reconnu dans le monde entier. Cette gamme s'appuie sur le moteur conçu par Gioacchino Colombo, un V12 3 litres puissant, capable de s'adapter à un usage touristique ou compétition. Après les premières 250 Ellena et 250 GT Europa, le développement de cette famille se confirme avec l'arrivée en 1958 du coupé 250 GT PF, pour Pinin Farina, qui a dessiné la voiture et prend en charge sa fabrication. Ce modèle dépasse tous les chiffres de production habituels de Ferrari, avec plus de 350 exemplaires entre 1958 et 1960. C'est le fer de lance de la marque, qui parallèlement produit des versions compétitions dont les plus emblématiques sont les 250 GTO.

Lorsqu'elle est sortie d'usine, cette Ferrari était de teinte Grigio Scurro, avec un intérieur en cuir rouge. Livrée neuve en Europe, elle a passé une grande partie de sa vie aux États-Unis, avant d'être importée en Hollande il y a une dizaine d'années par un collectionneur de Ferrari. Entretemps, elle avait été repeinte en rouge, mais elle était toujours équipée de sa sellerie d'origine. Le moteur avait été remplacé par un 250 GT doté des culasses améliorées avec bougies extérieures. Les freins avaient eux aussi reçu des améliorations, avec des disques sur les quatre roues. En fait, cette Ferrari avait bénéficié à l'époque d'un ensemble de travaux et d'améliorations pour lesquelles il ne reste pas de factures. Elle est ensuite restée entreposée au sec pendant plusieurs années, jusqu'à ce que son propriétaire actuel en fasse l'acquisition, en Hollande. La carrosserie était très saine, mais tous les joints et les conduites réclamaient une révision complète, à cause de la longue période d'immobilisation sous un climat chaud.
La voiture a alors été restaurée dans sa configuration d'origine, en recherchant sa teinte dans les archives Ferrari. Seuls des ateliers d'excellente réputation ont participé à cette remise en état. Ainsi, la voiture a été repeinte par 355 Auto Restorations, à Dunsfold, en Angleterre. La réfection mécanique a été confiée à l'un des meilleurs spécialistes Ferrari de Grande-Bretagne, SMDG ltd, dans le Surrey. Les importants travaux ont notamment porté sur les freins (conduites, étriers et garnitures neufs, servo neuf, etc), la suspension (refaite avec remplacement de tous les joints, bagues, etc), l'échappement (pose d'un nouveau système en acier inoxydable fabriqué spécialement). Tous les chromes ont été refaits selon un standard élevé et les jantes Borrani à rayons ont été remises en état.
L'intérieur a été confié à l'un des meilleurs ateliers britanniques, Surrey Trimming ltd à Addlestone (Surrey), qui a déjà réalisé plusieurs selleries de haut niveau pour des Ferrari. Les soubassements de la voiture ont été complètement nettoyés et protégés et les joints ont été remplacés. D'autres travaux ont été menés à bien, ce qui permet à la voiture de présenter aujourd'hui un état splendide. Le V12 émet un son sublime lorsqu'il monte en régime et les vitesses passent très bien. Il s'agit d'un exemplaire extrêmement soigné d'un grand classique, modèle qui a contribué à faire passer Ferrari de constructeur de voitures ultra-sportives de toute petite série à celui de marque capable de produire des automobiles de Grand Tourisme 2 places rapides, confortables et sures. La 250 GT reste à tout jamais la base de l'empire que représente aujourd'hui Ferrari. A ce titre, elle incarne une valeur historique forte, en plus de ses qualités automobiles, du plaisir incomparable qu'elle apporte au volant et de la satisfaction esthétique que procure la forme pure de sa carrosserie.

Merci de noter que le véhicule est accompagné d'un titre de circulation US et d'un certificat de dédouannement belge.


UK title
Chassis n° 1023 GT
Engine n° 3563
Interno n° 906/62E

- Iconic model
- High level restoration
- Fantastic engine
- A 2-seater 250 that is still affordable
-Coming from a restoration carried out by the best English specialists

With the 250 engine came a family of cars that turned Ferrari from a small-scale marque to a world-renowned manufacturer. This range was based on a powerful 3-litre V12 engine designed by Gioacchino Colombo, adaptable enough to use on the road or the track. After the first examples of the 250 Ellena and 250 GT Europa, the development of this group of cars took off in 1958 with the arrival of the 250 GT PF coupé, designed by Pinin Farina, who was also in charge of building it. This model was produced in numbers never seen at Ferrari before, with more than 350 examples built between 1958 and 1960. It became the spearhead model for the marque, with competition versions built at the same time, including the legendary 250 GTO.

When it left the factory, this Ferrari was painted Grigio Scurro, with red leather interior. Delivered new in Europe, it spent a large part of its life in the US, before being imported into Holland ten years ago by a Ferrari collector. Before returning to Europe, it was painted red, retaining the original red interior. The engine had been replaced by a correct 250 GT engine with the improved outside spark plug cylinder heads. The brakes had also been sensibly upgraded to discs all round. In fact, this Ferrari benefitted in period from a great deal of mechanical work and improvements, but no invoices remain detailing the work. The car remained in dry storage for several years, before being bought by the current owner in Holland. The bodywork was very sound, but the rubber seals and pipes needed an overhaul as the car had previously been standing for a long time in a hot climate.

While in the current owner's hands, the car has been restored to the original configuration, following research on the original colour scheme in Ferrari archives. Only the very best workshops were enlisted to cooperate with its restoration. The car was repainted by 355 Auto Restorations, in Dunsfold, England. The mechanical overhaul was entrusted to one of the leading UK Ferrari specialists, SMDG Ltd in Surrey. Major work was carried out on the brakes (new brake pipes, callipers, pads and servo etc). The suspension was also overhauled and all bushes replaced. A complete new stainless steel exhaust system was made and fitted to the car. All the chrome work has been restored to the highest standard and the Borrani wire wheels have been refurbished.
The interior was entrusted to one of the leading UK workshops, Surrey Trimming Ltd in Addlestone, Surrey, known for their concours re-trimming work on different Ferrari models. The underside has been completely cleaned and undersealed and all the rubber seals on the car have been replaced. A great deal of work not listed here was also carried out, ensuring that the car is presented in a splendid condition today. The V12 engine sounds sublime and the car changes through the gears beautifully. Here is a stunning example of a great classic and the model that helped Ferrari to grow from being a producer of small numbers of cars to become the marque that manufactured fast, comfortable 2-seater GT automobiles. The 250 GT is at the heart of the empire that Ferrari represents today. As such it carries strong historical value, in addition to being a truly outstanding car, providing a wonderful drive and a thrill to look at.

Please note that the car will be delivered with a US title and is customs cleared in the EU.


Copyright photographiques: Simon Clay

















Estimation 310 000 - 350 000 €

Vendu 327 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 251

1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA

Vendu 327 600 € [$]

1958 FERRARI 250 GT COUPE PININ FARINA
Titre de circulation anglais
Châssis n° 1023 GT
Moteur n° 3563
Interno n° 906/62E

- Modèle emblématique
- Restauration de très haut niveau
- Moteur fantastique
- Une 250 2 places encore abordable
- Sortant d'une restauration menée par les meilleurs spécialistes anglais

Avec le moteur 250 apparaît une famille de voitures qui vont faire passer Ferrari de marque confidentielle à constructeur reconnu dans le monde entier. Cette gamme s'appuie sur le moteur conçu par Gioacchino Colombo, un V12 3 litres puissant, capable de s'adapter à un usage touristique ou compétition. Après les premières 250 Ellena et 250 GT Europa, le développement de cette famille se confirme avec l'arrivée en 1958 du coupé 250 GT PF, pour Pinin Farina, qui a dessiné la voiture et prend en charge sa fabrication. Ce modèle dépasse tous les chiffres de production habituels de Ferrari, avec plus de 350 exemplaires entre 1958 et 1960. C'est le fer de lance de la marque, qui parallèlement produit des versions compétitions dont les plus emblématiques sont les 250 GTO.

Lorsqu'elle est sortie d'usine, cette Ferrari était de teinte Grigio Scurro, avec un intérieur en cuir rouge. Livrée neuve en Europe, elle a passé une grande partie de sa vie aux États-Unis, avant d'être importée en Hollande il y a une dizaine d'années par un collectionneur de Ferrari. Entretemps, elle avait été repeinte en rouge, mais elle était toujours équipée de sa sellerie d'origine. Le moteur avait été remplacé par un 250 GT doté des culasses améliorées avec bougies extérieures. Les freins avaient eux aussi reçu des améliorations, avec des disques sur les quatre roues. En fait, cette Ferrari avait bénéficié à l'époque d'un ensemble de travaux et d'améliorations pour lesquelles il ne reste pas de factures. Elle est ensuite restée entreposée au sec pendant plusieurs années, jusqu'à ce que son propriétaire actuel en fasse l'acquisition, en Hollande. La carrosserie était très saine, mais tous les joints et les conduites réclamaient une révision complète, à cause de la longue période d'immobilisation sous un climat chaud.
La voiture a alors été restaurée dans sa configuration d'origine, en recherchant sa teinte dans les archives Ferrari. Seuls des ateliers d'excellente réputation ont participé à cette remise en état. Ainsi, la voiture a été repeinte par 355 Auto Restorations, à Dunsfold, en Angleterre. La réfection mécanique a été confiée à l'un des meilleurs spécialistes Ferrari de Grande-Bretagne, SMDG ltd, dans le Surrey. Les importants travaux ont notamment porté sur les freins (conduites, étriers et garnitures neufs, servo neuf, etc), la suspension (refaite avec remplacement de tous les joints, bagues, etc), l'échappement (pose d'un nouveau système en acier inoxydable fabriqué spécialement). Tous les chromes ont été refaits selon un standard élevé et les jantes Borrani à rayons ont été remises en état.
L'intérieur a été confié à l'un des meilleurs ateliers britanniques, Surrey Trimming ltd à Addlestone (Surrey), qui a déjà réalisé plusieurs selleries de haut niveau pour des Ferrari. Les soubassements de la voiture ont été complètement nettoyés et protégés et les joints ont été remplacés. D'autres travaux ont été menés à bien, ce qui permet à la voiture de présenter aujourd'hui un état splendide. Le V12 émet un son sublime lorsqu'il monte en régime et les vitesses passent très bien. Il s'agit d'un exemplaire extrêmement soigné d'un grand classique, modèle qui a contribué à faire passer Ferrari de constructeur de voitures ultra-sportives de toute petite série à celui de marque capable de produire des automobiles de Grand Tourisme 2 places rapides, confortables et sures. La 250 GT reste à tout jamais la base de l'empire que représente aujourd'hui Ferrari. A ce titre, elle incarne une valeur historique forte, en plus de ses qualités automobiles, du plaisir incomparable qu'elle apporte au volant et de la satisfaction esthétique que procure la forme pure de sa carrosserie.

Merci de noter que le véhicule est accompagné d'un titre de circulation US et d'un certificat de dédouannement belge.


UK title
Chassis n° 1023 GT
Engine n° 3563
Interno n° 906/62E

- Iconic model
- High level restoration
- Fantastic engine
- A 2-seater 250 that is still affordable
-Coming from a restoration carried out by the best English specialists

With the 250 engine came a family of cars that turned Ferrari from a small-scale marque to a world-renowned manufacturer. This range was based on a powerful 3-litre V12 engine designed by Gioacchino Colombo, adaptable enough to use on the road or the track. After the first examples of the 250 Ellena and 250 GT Europa, the development of this group of cars took off in 1958 with the arrival of the 250 GT PF coupé, designed by Pinin Farina, who was also in charge of building it. This model was produced in numbers never seen at Ferrari before, with more than 350 examples built between 1958 and 1960. It became the spearhead model for the marque, with competition versions built at the same time, including the legendary 250 GTO.

When it left the factory, this Ferrari was painted Grigio Scurro, with red leather interior. Delivered new in Europe, it spent a large part of its life in the US, before being imported into Holland ten years ago by a Ferrari collector. Before returning to Europe, it was painted red, retaining the original red interior. The engine had been replaced by a correct 250 GT engine with the improved outside spark plug cylinder heads. The brakes had also been sensibly upgraded to discs all round. In fact, this Ferrari benefitted in period from a great deal of mechanical work and improvements, but no invoices remain detailing the work. The car remained in dry storage for several years, before being bought by the current owner in Holland. The bodywork was very sound, but the rubber seals and pipes needed an overhaul as the car had previously been standing for a long time in a hot climate.

While in the current owner's hands, the car has been restored to the original configuration, following research on the original colour scheme in Ferrari archives. Only the very best workshops were enlisted to cooperate with its restoration. The car was repainted by 355 Auto Restorations, in Dunsfold, England. The mechanical overhaul was entrusted to one of the leading UK Ferrari specialists, SMDG Ltd in Surrey. Major work was carried out on the brakes (new brake pipes, callipers, pads and servo etc). The suspension was also overhauled and all bushes replaced. A complete new stainless steel exhaust system was made and fitted to the car. All the chrome work has been restored to the highest standard and the Borrani wire wheels have been refurbished.
The interior was entrusted to one of the leading UK workshops, Surrey Trimming Ltd in Addlestone, Surrey, known for their concours re-trimming work on different Ferrari models. The underside has been completely cleaned and undersealed and all the rubber seals on the car have been replaced. A great deal of work not listed here was also carried out, ensuring that the car is presented in a splendid condition today. The V12 engine sounds sublime and the car changes through the gears beautifully. Here is a stunning example of a great classic and the model that helped Ferrari to grow from being a producer of small numbers of cars to become the marque that manufactured fast, comfortable 2-seater GT automobiles. The 250 GT is at the heart of the empire that Ferrari represents today. As such it carries strong historical value, in addition to being a truly outstanding car, providing a wonderful drive and a thrill to look at.

Please note that the car will be delivered with a US title and is customs cleared in the EU.


Copyright photographiques: Simon Clay

















Estimation 310 000 - 350 000 €

Vendu 327 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2366
Date : 10 juin 2013 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

« Automobiles sur les Champs 5 »