Vente Automobiles en Scène - 17 juin 2019 /Lot 48 1958 Edsel Pacer cabriolet

  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
  • 1958 Edsel Pacer cabriolet
1958 Edsel Pacer cabriolet
Carte grise française
Châssis n° W8ER702232

- Modèle rarissime avec nombreuses options
- État exceptionnel, allure magistrale
- Capote électrique et coloris parfaits

Portant le nom du fils défunt de Henry Ford, la marque Edsel avait été lancée pour mettre en avant la modernité du groupe Ford. Malheureusement, cette opération s'est soldée par un échec retentissant, encore étudié dans les écoles de commerce, et dont une des causes a été attribuée au dessin particulier de calandre, dont la grille verticale évoquait selon certains un attribut féminin très intime... L'échec des Edsel en fait aujourd'hui la rareté (la Pacer n'a été produite qu'à 1 876 exemplaires en 1958) et, à cause de leur exotisme, elles sont aujourd'hui très recherchées.
Lorsque vous vous trouvez en face de cette automobile aux dimensions démesurées et aux couleurs pastelles, vous voyagez dans le temps. Vous vous retrouvez dans les années 50 en Amérique où vient alors d'émerger une musique d'un nouveau genre, le rock'n roll. Installez-vous derrière le volant, démarrez le V8 ronronnant, appuyer sur le bouton 'Drive' installé au centre du volant, enclenchez la musique, de préférence un " Rock around the clock " du précurseur Bill Haley et cruisez sur les routes dans un confort exceptionnel, bercé sur les larges banquettes bi-ton blanc et 'sunset corral', reprenant la couleur de sa carrosserie. A chaque balade avec cette Edsel, vous devenez ami du plaisir et acteur du bonheur ! En la voyant, Johnny Hallyday se serait écrié " cette voiture-là mon vieux, ouaw elle est terrible ! ". Il est difficile de trouver un défaut à l'exemplaire que nous présentons ici. L'actuel propriétaire, collectionneur français très sélectif, en a fait l'acquisition auprès d'un important collectionneur américain de Pennsylvanie possédant plusieurs concessions automobiles qui conservaient plus d'une dizaine d'américaines rares. Celle-ci a bénéficié du plus grand soin dans sa restauration, réalisée dans ses ateliers. Le moindre petit détail qui n'allait pas était immédiatement corrigé. Se lancer dans la restauration d'une américaine de cette époque peut devenir pour n'importe quel passionné un parcours du combattant qui coûte très cher. La restauration des chromes seuls représente une fortune. La Edsel est équipée de trouvailles comme les commandes de boîte automatique placées dans le moyeu du volant (système dénommé à l'époque "Teletouch Electric Push Button Transmission Selector"), son compteur de vitesses pivote et tourne, ses phares de poursuite, incluant les rétroviseurs, sont commandés par poignée intérieure, et la puissance de son moteur, l'onctuosité de son V8 de 6 litres et ses 300 ch... Détail très cool, elle est équipée du kit Continental, c'est-à-dire de la roue de secours additionnelle posée sur un pare-choc chromé en option à l'époque. Allez, il est temps de profiter des rayons enivrants du soleil et de décapoter. La manette à gauche du volant actionne la capote électrique et là, l'habitacle se remplit de lumière et la fascination agit. Impossible de rester insensible à cette Edsel si représentative d'une époque où la liberté et le plaisir se conjuguaient au rythme swingué du V8 et du Rock'n Roll. Après la Cadillac DeVille Cabriolet ex-Albert Uderzo, vendue un prix record à Rétromobile il y a 4 ans, cette américaine est la deuxième que nous voyons dans un tel état en France. Elle nous a totalement emballé ! Vous et vos passagers en comprendrez le plaisir dès les premiers tours de roues… A ne râter sous aucun prétexte donc !

MERCI DE NOTER QUE LE DERNIER CONTROLE TECHNIQUE DE LA VOITURE DATE D'OCTOBRE 2018.


French title
Chassis # W8ER702232

- A very rare model with many options
- In exceptional condition, masterful appearance
- Electric hood and perfect colours

The current owner of this car, a very selective French collector, was attracted by the originality of this machine. Indeed, it had been restored with great care by the previous owner, an important collector from Pennsylvania with several car dealerships, and more than a dozen rare American cars. This Edsel is still sumptuous today and displays all the American excess of the period: its electric seats and its electric convertible top, its automatic gearbox controls in the hub of the steering wheel (system called at the time "Teletouch Electric Push Button Transmission Selector"), its swiveling speedometer, its tracking lights, its V8 of 6-litres and 300bhp, not to mention its Sunset Corral colour.
Bearing the name of the late son of Henry Ford, the Edsel brand was launched to highlight the modernity of the group. Unfortunately, this operation ended in a resounding failure, of which one of the causes was attributed to the particular grille design, whose vertical grid evoked according to some, a very intimate feminine attribute... The failure of the Edsel has resulted in a scarcity, with just 1,876 units of the Pacer produced in 1958. Because of their exoticism and rarity, they are now much sought after. It is even rarer to find such a car in France, a perfect reflection of the American dream and an ideal machine to drive around in a relaxed atmosphere, in a spacious cabin, bathed in sunshine.

PLEASE NOTE THAT THE LAST TECHNICAL INSPECTION OF THE CAR WAS DONE IN OCTOBER 2018.



Estimation 70 000 - 110 000 €

Lot 48

1958 Edsel Pacer cabriolet

Estimation 70 000 - 110 000 € [$]

1958 Edsel Pacer cabriolet
Carte grise française
Châssis n° W8ER702232

- Modèle rarissime avec nombreuses options
- État exceptionnel, allure magistrale
- Capote électrique et coloris parfaits

Portant le nom du fils défunt de Henry Ford, la marque Edsel avait été lancée pour mettre en avant la modernité du groupe Ford. Malheureusement, cette opération s'est soldée par un échec retentissant, encore étudié dans les écoles de commerce, et dont une des causes a été attribuée au dessin particulier de calandre, dont la grille verticale évoquait selon certains un attribut féminin très intime... L'échec des Edsel en fait aujourd'hui la rareté (la Pacer n'a été produite qu'à 1 876 exemplaires en 1958) et, à cause de leur exotisme, elles sont aujourd'hui très recherchées.
Lorsque vous vous trouvez en face de cette automobile aux dimensions démesurées et aux couleurs pastelles, vous voyagez dans le temps. Vous vous retrouvez dans les années 50 en Amérique où vient alors d'émerger une musique d'un nouveau genre, le rock'n roll. Installez-vous derrière le volant, démarrez le V8 ronronnant, appuyer sur le bouton 'Drive' installé au centre du volant, enclenchez la musique, de préférence un " Rock around the clock " du précurseur Bill Haley et cruisez sur les routes dans un confort exceptionnel, bercé sur les larges banquettes bi-ton blanc et 'sunset corral', reprenant la couleur de sa carrosserie. A chaque balade avec cette Edsel, vous devenez ami du plaisir et acteur du bonheur ! En la voyant, Johnny Hallyday se serait écrié " cette voiture-là mon vieux, ouaw elle est terrible ! ". Il est difficile de trouver un défaut à l'exemplaire que nous présentons ici. L'actuel propriétaire, collectionneur français très sélectif, en a fait l'acquisition auprès d'un important collectionneur américain de Pennsylvanie possédant plusieurs concessions automobiles qui conservaient plus d'une dizaine d'américaines rares. Celle-ci a bénéficié du plus grand soin dans sa restauration, réalisée dans ses ateliers. Le moindre petit détail qui n'allait pas était immédiatement corrigé. Se lancer dans la restauration d'une américaine de cette époque peut devenir pour n'importe quel passionné un parcours du combattant qui coûte très cher. La restauration des chromes seuls représente une fortune. La Edsel est équipée de trouvailles comme les commandes de boîte automatique placées dans le moyeu du volant (système dénommé à l'époque "Teletouch Electric Push Button Transmission Selector"), son compteur de vitesses pivote et tourne, ses phares de poursuite, incluant les rétroviseurs, sont commandés par poignée intérieure, et la puissance de son moteur, l'onctuosité de son V8 de 6 litres et ses 300 ch... Détail très cool, elle est équipée du kit Continental, c'est-à-dire de la roue de secours additionnelle posée sur un pare-choc chromé en option à l'époque. Allez, il est temps de profiter des rayons enivrants du soleil et de décapoter. La manette à gauche du volant actionne la capote électrique et là, l'habitacle se remplit de lumière et la fascination agit. Impossible de rester insensible à cette Edsel si représentative d'une époque où la liberté et le plaisir se conjuguaient au rythme swingué du V8 et du Rock'n Roll. Après la Cadillac DeVille Cabriolet ex-Albert Uderzo, vendue un prix record à Rétromobile il y a 4 ans, cette américaine est la deuxième que nous voyons dans un tel état en France. Elle nous a totalement emballé ! Vous et vos passagers en comprendrez le plaisir dès les premiers tours de roues… A ne râter sous aucun prétexte donc !

MERCI DE NOTER QUE LE DERNIER CONTROLE TECHNIQUE DE LA VOITURE DATE D'OCTOBRE 2018.


French title
Chassis # W8ER702232

- A very rare model with many options
- In exceptional condition, masterful appearance
- Electric hood and perfect colours

The current owner of this car, a very selective French collector, was attracted by the originality of this machine. Indeed, it had been restored with great care by the previous owner, an important collector from Pennsylvania with several car dealerships, and more than a dozen rare American cars. This Edsel is still sumptuous today and displays all the American excess of the period: its electric seats and its electric convertible top, its automatic gearbox controls in the hub of the steering wheel (system called at the time "Teletouch Electric Push Button Transmission Selector"), its swiveling speedometer, its tracking lights, its V8 of 6-litres and 300bhp, not to mention its Sunset Corral colour.
Bearing the name of the late son of Henry Ford, the Edsel brand was launched to highlight the modernity of the group. Unfortunately, this operation ended in a resounding failure, of which one of the causes was attributed to the particular grille design, whose vertical grid evoked according to some, a very intimate feminine attribute... The failure of the Edsel has resulted in a scarcity, with just 1,876 units of the Pacer produced in 1958. Because of their exoticism and rarity, they are now much sought after. It is even rarer to find such a car in France, a perfect reflection of the American dream and an ideal machine to drive around in a relaxed atmosphere, in a spacious cabin, bathed in sunshine.

PLEASE NOTE THAT THE LAST TECHNICAL INSPECTION OF THE CAR WAS DONE IN OCTOBER 2018.



Estimation 70 000 - 110 000 €

Détails de la vente

Vente : 3946
Lieu : Théâtre du Rond-Point 2 bis, Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris
Date : 17 juin 2019 17:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles en Scène