Vente Automobiles sur les Champs 14 - 04 novembre 2018 /Lot 44 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster

  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
  • ¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster

¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
Titre de circulation extra-communautaire - Véhicule en importation temporaire
Châssis n° 198.042.7500093
Moteur n° 198.980.7500112
Carrosserie n°198.042.7500019

- Provenance royale
- "Matching numbers", moteur d'origine
- État de préservation exceptionnel, même propriétaire depuis 45 ans
- Vendue avec sa documentation d'origine
- Un des 30 premiers roadsters produits

Cette Mercedes 300 SL a connu un destin peu ordinaire, car elle a commencé son existence entre des mains royales... En effet, sortie d'usine en 1957 et livrée le 27 juin 1957 comme l'indique sa "Datenkarte", elle a été soigneusement installée dans une caisse puis, après un voyage en train et en bateau au départ du port d'Anvers, elle est arrivée à Casablanca, au Maroc. Là, elle a été récupérée par Joseph F. Weckerle, agent Mercedes-Benz sur place et pilote renommé, qui l'a préparée pour qu'elle puisse être livrée à son destinataire final, SAR Moulay Hassan, prince héritier qui deviendra en 1961 le roi Hassan II du Maroc et "commandeur des croyants".
Comme nous l'a confirmé le spécialiste des 300 SL Eric Lemoine, elle fait partie des 30 premiers roadsters produits. C'est donc un des exemplaires du début de la production les plus anciens qui soit parvenu jusqu'à nous. Elle avait été commandée de teinte blanche (réf. DB050G), avec une sellerie en cuir crème (réf. 1060), et bénéficiait par ailleurs d'un autoradio Becker Le Mans, de jantes en acier poli avec cerclage chromé et de pneus à flancs blancs. Le rapport de pont était de 1 : 3,89. Elle a ensuite été utilisée pendant deux ans sous plaques officielles, avant d'être normalement immatriculée le 23 juillet 1959.

Presque 15 ans plus tard, en 1973, elle a été achetée par son actuel propriétaire à un M. Ancellin à qui elle appartenait alors, le compteur kilométrique affichant le chiffre raisonnable de 50 000 km. Elle a été ensuite utilisée avec parcimonie et a connu en 1987 un épisode amusant : lors d'un "circuit international de véhicule anciens" organisé à Tanger, plusieurs pilotes de renom ont été invités sur place, dont Juan-Manuel Fangio, cinq fois champion du monde de Formule 1. Lors de son arrivée à l'aéroport, plusieurs voitures lui ont été proposées pour se rendre à Tanger et, parmi le parterre de Bugatti et Alfa Romeo de compétition, se trouvait "notre" Mercedes 300 SL. Se tournant vers les organisateurs, Fangio s'est exclamé : "Étant importateur Mercedes en Argentine, je ne peux que choisir la 300 SL !" C'est ainsi que cette voiture a été utilisée deux jours durant par l'un des pilotes les plus célèbres et les plus titrés du monde.

Depuis 1973, cette belle 300 SL n'a plus changé de mains et se présente dans un état de préservation exceptionnel. Elle n'a connu pour tous travaux cosmétiques qu'une peinture (dans sa couleur d'origine) avant 1973 et une reteinte de sellerie il y a de nombreuses années, mais la carrosserie et les chromes n'ont jamais été refaits ni modifiés et le cuir des sièges est celui de 1957. Le tableau de bord est strictement d'origine, à l'exception d'un manomètre de température d'eau, rajouté par souci de sécurité. L'autoradio est toujours en place et le compteur indiquait 71 286 km lors de notre examen.

Sur le plan mécanique, la voiture est tournante mais devra faire l'objet d'une révision avant que le nouveau propriétaire puisse prendre la route en toute sérénité. Le moteur est celui d'origine, "matching numbers". La voiture sera livrée avec un jeu de verres de phares supplémentaire, et un ensemble de documentations d'époque exceptionnel, incluant la pochette contenant le carnet d'entretien et différentes brochures Mercedes d'époque, ainsi que le manuel d'utilisation de l'autoradio et le feuillet explicatif de l'antenne électrique.

Ainsi, le nouveau propriétaire pourra choisir d'utiliser cette voiture en la préservant dans son état d'origine exceptionnel, ou de lui offrir une restauration complète. Quoi qu'il en soit, il aura entre les mains un exemplaire particulièrement désirable de Mercedes 300 SL roadster : en plus d'être un des tous premiers produits, de présenter un étonnant état d'origine et de n'avoir pas changé de mains depuis 45 ans, il bénéficie d'un prestigieux pedigree princier et a été piloté, même brièvement, par un as du volant.



Non-EU title - vehicle on temporary importation
Chassis n° 198.042.7500093
Engine n° 198.980.7500112
Body n°198.042.7500019

- Royal provenance
- Matching numbers, original engine
- Exceptionally well preserved condition, one owner for last 45 years
- Sold with its original documentation
- One of the first 30 roadsters built

This Mercedes 300 SL has had a very special past, having started its life in royal hands. The car was delivered on 27 June 1957, as recorded in the " Datenkarte ". It was carefully packed in a crate and transported by train to Antwerp from where it travelled by boat to Casablanca in Morocco. Collected by the Mercedes-Benz agent Joseph F. Weckerle, a renowned racing driver, it was then prepared for its final destination. The roadster had been ordered by none other than Crown Prince SAR Moulay Hassan, who became King Hassan II of Morocco in 1961, the " Commander of the Believers ".
The 300SL specialist Eric Lemoine has confirmed that this is one of the first 30 roadsters built and therefore one of the oldest surviving examples of the model. It was ordered in white (ref. DB050G), with cream leather upholstery (ref. 1060). It had a Le Mans Becker radio, polished steel wheels with chrome rings and white wall tyres. The axle ratio was 1 : 3.89. The car was used on official plates for two years before being registered normally on 23 July 1959.

Nearly 15 years later, in 1973, the car was bought by the current owner from a certain Mr Ancellin, the owner at that time. It had a moderate mileage at the time of 50 000 km, and was subsequently used sparingly. An amusing episode occurred in 1987. Several well-known drivers, including five-times F1 World Champion Juan-Manuel Fangio., were invited to an " international parade of old vehicles " organised in Tangiers. When he arrived at the airport, Fangio had the choice of several cars to take him to Tangiers, and amongst the Bugatti and Alfa Romeo, was our Mercedes 300SL. Turning to the organisers, he exclaimed : " I'm a Mercedes importer in Argentina, so it has to be the 300SL ! " And this is how our car came to be used for two days by one of the most famous and titled drivers in the world.

This stunning 300 SL has not changed hands since 1973, and is presented in exceptionally well-preserved condition. The only cosmetic work carried out has been a re-spray (pre-1973) in its original colour, and a re-tint of the upholstery many years ago. The bodywork and the chrome have never been replaced or modified, and the leather on the seats dates from 1957. The dashboard is strictly original, with the exception of a water temperature gauge, added as a safety measure. The radio is still in place and the odometer had reached 71 286 km when we inspected the car.

On the mechanical side, the engine turns but will require re-commissioning before the new owner can take to the road with confidence. It is the original engine with matching numbers. The car will be delivered with a spare set of headlamp lenses, and a fabulous collection of period documentation including the folder containing the logbook and various Mercedes brochures, such as the manual for the radio and a leaflet on the electric aerial.

Thus, the new owner will have the choice of using the car in its stunningly original condition, or undertaking a full restoration. Either way, they will have in their hands a particularly desirable example of the Mercedes 300 SL roadster. This is one of the earliest examples, presented in exceptionally original condition, having not changed hands for 45 years. It also has a highly prestigious pedigree, having been owned by a prince and driven, if briefly, by a racing legend.




Commentaire : Lot en importation temporaire

L'acquéreur devra s'acquitter des frais d'importation, soit 5.5% en sus du prix d'adjudication sauf s'il réexporte immédiatement le lot hos de l'Union Européenne.

Lot on temporary importation

The buyer will be charged with an additionnal import VAT (5.5% of the hammer price). Unless the vehicle is immediatly re-exported outside of the UE by the buyer.

Estimation 900 000 - 1 100 000 €



Vendu 997 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 44

1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster

Vendu 997 600 € [$]

Importation temporaire

¤ 1957 Mercedes-Benz 300 SL roadster
Titre de circulation extra-communautaire - Véhicule en importation temporaire
Châssis n° 198.042.7500093
Moteur n° 198.980.7500112
Carrosserie n°198.042.7500019

- Provenance royale
- "Matching numbers", moteur d'origine
- État de préservation exceptionnel, même propriétaire depuis 45 ans
- Vendue avec sa documentation d'origine
- Un des 30 premiers roadsters produits

Cette Mercedes 300 SL a connu un destin peu ordinaire, car elle a commencé son existence entre des mains royales... En effet, sortie d'usine en 1957 et livrée le 27 juin 1957 comme l'indique sa "Datenkarte", elle a été soigneusement installée dans une caisse puis, après un voyage en train et en bateau au départ du port d'Anvers, elle est arrivée à Casablanca, au Maroc. Là, elle a été récupérée par Joseph F. Weckerle, agent Mercedes-Benz sur place et pilote renommé, qui l'a préparée pour qu'elle puisse être livrée à son destinataire final, SAR Moulay Hassan, prince héritier qui deviendra en 1961 le roi Hassan II du Maroc et "commandeur des croyants".
Comme nous l'a confirmé le spécialiste des 300 SL Eric Lemoine, elle fait partie des 30 premiers roadsters produits. C'est donc un des exemplaires du début de la production les plus anciens qui soit parvenu jusqu'à nous. Elle avait été commandée de teinte blanche (réf. DB050G), avec une sellerie en cuir crème (réf. 1060), et bénéficiait par ailleurs d'un autoradio Becker Le Mans, de jantes en acier poli avec cerclage chromé et de pneus à flancs blancs. Le rapport de pont était de 1 : 3,89. Elle a ensuite été utilisée pendant deux ans sous plaques officielles, avant d'être normalement immatriculée le 23 juillet 1959.

Presque 15 ans plus tard, en 1973, elle a été achetée par son actuel propriétaire à un M. Ancellin à qui elle appartenait alors, le compteur kilométrique affichant le chiffre raisonnable de 50 000 km. Elle a été ensuite utilisée avec parcimonie et a connu en 1987 un épisode amusant : lors d'un "circuit international de véhicule anciens" organisé à Tanger, plusieurs pilotes de renom ont été invités sur place, dont Juan-Manuel Fangio, cinq fois champion du monde de Formule 1. Lors de son arrivée à l'aéroport, plusieurs voitures lui ont été proposées pour se rendre à Tanger et, parmi le parterre de Bugatti et Alfa Romeo de compétition, se trouvait "notre" Mercedes 300 SL. Se tournant vers les organisateurs, Fangio s'est exclamé : "Étant importateur Mercedes en Argentine, je ne peux que choisir la 300 SL !" C'est ainsi que cette voiture a été utilisée deux jours durant par l'un des pilotes les plus célèbres et les plus titrés du monde.

Depuis 1973, cette belle 300 SL n'a plus changé de mains et se présente dans un état de préservation exceptionnel. Elle n'a connu pour tous travaux cosmétiques qu'une peinture (dans sa couleur d'origine) avant 1973 et une reteinte de sellerie il y a de nombreuses années, mais la carrosserie et les chromes n'ont jamais été refaits ni modifiés et le cuir des sièges est celui de 1957. Le tableau de bord est strictement d'origine, à l'exception d'un manomètre de température d'eau, rajouté par souci de sécurité. L'autoradio est toujours en place et le compteur indiquait 71 286 km lors de notre examen.

Sur le plan mécanique, la voiture est tournante mais devra faire l'objet d'une révision avant que le nouveau propriétaire puisse prendre la route en toute sérénité. Le moteur est celui d'origine, "matching numbers". La voiture sera livrée avec un jeu de verres de phares supplémentaire, et un ensemble de documentations d'époque exceptionnel, incluant la pochette contenant le carnet d'entretien et différentes brochures Mercedes d'époque, ainsi que le manuel d'utilisation de l'autoradio et le feuillet explicatif de l'antenne électrique.

Ainsi, le nouveau propriétaire pourra choisir d'utiliser cette voiture en la préservant dans son état d'origine exceptionnel, ou de lui offrir une restauration complète. Quoi qu'il en soit, il aura entre les mains un exemplaire particulièrement désirable de Mercedes 300 SL roadster : en plus d'être un des tous premiers produits, de présenter un étonnant état d'origine et de n'avoir pas changé de mains depuis 45 ans, il bénéficie d'un prestigieux pedigree princier et a été piloté, même brièvement, par un as du volant.



Non-EU title - vehicle on temporary importation
Chassis n° 198.042.7500093
Engine n° 198.980.7500112
Body n°198.042.7500019

- Royal provenance
- Matching numbers, original engine
- Exceptionally well preserved condition, one owner for last 45 years
- Sold with its original documentation
- One of the first 30 roadsters built

This Mercedes 300 SL has had a very special past, having started its life in royal hands. The car was delivered on 27 June 1957, as recorded in the " Datenkarte ". It was carefully packed in a crate and transported by train to Antwerp from where it travelled by boat to Casablanca in Morocco. Collected by the Mercedes-Benz agent Joseph F. Weckerle, a renowned racing driver, it was then prepared for its final destination. The roadster had been ordered by none other than Crown Prince SAR Moulay Hassan, who became King Hassan II of Morocco in 1961, the " Commander of the Believers ".
The 300SL specialist Eric Lemoine has confirmed that this is one of the first 30 roadsters built and therefore one of the oldest surviving examples of the model. It was ordered in white (ref. DB050G), with cream leather upholstery (ref. 1060). It had a Le Mans Becker radio, polished steel wheels with chrome rings and white wall tyres. The axle ratio was 1 : 3.89. The car was used on official plates for two years before being registered normally on 23 July 1959.

Nearly 15 years later, in 1973, the car was bought by the current owner from a certain Mr Ancellin, the owner at that time. It had a moderate mileage at the time of 50 000 km, and was subsequently used sparingly. An amusing episode occurred in 1987. Several well-known drivers, including five-times F1 World Champion Juan-Manuel Fangio., were invited to an " international parade of old vehicles " organised in Tangiers. When he arrived at the airport, Fangio had the choice of several cars to take him to Tangiers, and amongst the Bugatti and Alfa Romeo, was our Mercedes 300SL. Turning to the organisers, he exclaimed : " I'm a Mercedes importer in Argentina, so it has to be the 300SL ! " And this is how our car came to be used for two days by one of the most famous and titled drivers in the world.

This stunning 300 SL has not changed hands since 1973, and is presented in exceptionally well-preserved condition. The only cosmetic work carried out has been a re-spray (pre-1973) in its original colour, and a re-tint of the upholstery many years ago. The bodywork and the chrome have never been replaced or modified, and the leather on the seats dates from 1957. The dashboard is strictly original, with the exception of a water temperature gauge, added as a safety measure. The radio is still in place and the odometer had reached 71 286 km when we inspected the car.

On the mechanical side, the engine turns but will require re-commissioning before the new owner can take to the road with confidence. It is the original engine with matching numbers. The car will be delivered with a spare set of headlamp lenses, and a fabulous collection of period documentation including the folder containing the logbook and various Mercedes brochures, such as the manual for the radio and a leaflet on the electric aerial.

Thus, the new owner will have the choice of using the car in its stunningly original condition, or undertaking a full restoration. Either way, they will have in their hands a particularly desirable example of the Mercedes 300 SL roadster. This is one of the earliest examples, presented in exceptionally original condition, having not changed hands for 45 years. It also has a highly prestigious pedigree, having been owned by a prince and driven, if briefly, by a racing legend.




Commentaire : Lot en importation temporaire

L'acquéreur devra s'acquitter des frais d'importation, soit 5.5% en sus du prix d'adjudication sauf s'il réexporte immédiatement le lot hos de l'Union Européenne.

Lot on temporary importation

The buyer will be charged with an additionnal import VAT (5.5% of the hammer price). Unless the vehicle is immediatly re-exported outside of the UE by the buyer.

Estimation 900 000 - 1 100 000 €



Vendu 997 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3887
Date : 04 nov. 2018 16:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs 14