Vente Automobiles sur les Champs 8 - 22 juin 2015 /Lot 62 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6

  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
  • 1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
Titre de circulation italien
Châssis n° 1726
Moteur n° 5334

- Conduite à gauche, boîte au plancher
- Restaurée en respectant l'origine
- Modèle mythique, superbe combinaison de couleurs

Cette voiture a été restaurée récemment, en s'attachant à conserver le maximum de pièces d'origine. En effet, cette voiture est dotée de sa carrosserie d'origine, en excellent état de préservation, sans réparations, ni accidents, ni corrosion. La peinture a été confiée à l'atelier Bottini, à Legnano, près de Milan. Les chromes ont été restaurés par Galvanica Spino d'Adda, la sellerie a été confiée aux Établissements Cassina Apostory, à Bergame, et la mécanique aux ateliers Galvan, à Milan, qui ont terminé les travaux par un réglage précis de l'embrayage, de la direction et des freins. La voiture a conservé sa teinte d'origine, un rare bleu "La Plata", avec sa sellerie en laine beige. Elle est équipée de cinq jantes Borrani d'origine, chaussées de pneus neufs. La présentation générale est excellente, avec une peinture sans ondulations, et la voiture est équipée de sa trousse à outils. Elle est accompagnée de ses papiers italiens, permettant son immatriculation
La Lancia Aurelia B20 est une véritable légende automobile, grâce à la combinaison d'une mécanique conçue par Vittorio Jano et d'une carrosserie dessinée avec sobriété par Pinin Farina. Son moteur V6 de 2,5 litres, allié à une boîte-pont permettant une excellente répartition des poids, lui apportait performances et agrément, ce qui a permis à l'Aurelia de se distinguer à plusieurs reprises en compétition : elle a terminé deuxième aux Mille Miglia 1951 avec Giovanni Bracco et Umberto Maglioli et a remporté la victoire à la Targa Florio 1952 et au Rallye de Monte Carlo en 1954 entre les mains de Louis Chiron.
L'exemplaire que nous présentons est une B20 S ("sinistra", pour conduite à gauche, ce qui est rare), de la dernière série. De plus, elle bénéficie du changement de vitesses au plancher. Elle bénéficie également de la suspension arrière par essieu De Dion, plus robuste que la suspension indépendante des premières séries, et les caractéristiques du moteur ont été orientées vers une optimisation du couple. Il s'agit de la version la plus désirable, superbe et rarissime dans cette combinaison de couleurs (d'origine), avec son moteur d'origine, le tout dans un état optimal. Conduire une B20 est un vrai régal, sa légèreté, la précision de sa direction, son équilibre en virages, la nervosité de son moteur, le tout dans un confort parfait, font d'elle une véritable GT emblématique de son époque et un modèle mythique de l'Italie des années 50.



Italian title
Chassis # 1726
Engine # 5334

- LHD, gearbox on the floor
- Restored respecting the original specifications
- An iconic model, with a beautiful combination of colors

This car was recently restored, with a special care given to keep the maximum of original parts. Actually, this car has its original body, in an excellent state of preservation, without any repairs or accidents or corrosion. The painting of the car was entrusted to the Bottini workshop in Legnano, near Milan. The chrome was restored by Galvanica Spino d'Adda, and the upholstery was entrusted to Établissements Apostory Cassina, in Bergamo, and the mechanical aspects to the workshops of Galvan, in Milan, who completed the work by making a precise adjustment of the clutch, the steering and the brakes. The car retains its original color, a rare blue "La Plata", with its upholstery in beige wool. It is equipped with five Borrani rims of origin, but shod with a new set of tires. The overall presentation is excellent, with the paint without any undulations, and the car comes with its toolkit. It also has its Italian registration papers, on order to register the car afterward.
The Lancia Aurelia B20 is a true automotive legend, thanks to the combination of excellent mechanicals designed by Vittorio Jano and a classy and elegant body designed by Pinin Farina. Its 2.5-liter V6 engine, mated to a rear transaxle for excellent weight distribution, is reputed for its very fine dynamics, along with impressive performance, allowing the Aurelia to distinguish itself repeatedly in competition: finishing second in the Mille Miglia of 1951 with Giovanni Bracco and Umberto Maglioli and winning the Targa Florio in 1952 and the Monte Carlo Rally in 1954 in the hands of the famous French driver Louis Chiron.
The particular example that we are offering is a B20 S ("sinistra" for left hand drive, which is rare), from the last generation. Additionally, the car has its gearbox on the floor. It also benefits from the De Dion rear axle suspension system, which was more robust than the independent suspension of the first series, and engine characteristics were also better optimized for torque. This is the most desirable version and superb and rare in this color combination (which is original), with its original engine, all in an optimal state. Driving a B20 is a real treat, its lightness, its precise steering, its cornering balance, the responsive engine, all in perfect comfort, making it a truly iconic GT from this era, and a mythical model from the Italy of the 1950s.



Estimation 180 000 - 220 000 €

Vendu 208 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 62

1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6

Vendu 208 600 € [$]

1957 Lancia Aurelia B20 S Série 6
Titre de circulation italien
Châssis n° 1726
Moteur n° 5334

- Conduite à gauche, boîte au plancher
- Restaurée en respectant l'origine
- Modèle mythique, superbe combinaison de couleurs

Cette voiture a été restaurée récemment, en s'attachant à conserver le maximum de pièces d'origine. En effet, cette voiture est dotée de sa carrosserie d'origine, en excellent état de préservation, sans réparations, ni accidents, ni corrosion. La peinture a été confiée à l'atelier Bottini, à Legnano, près de Milan. Les chromes ont été restaurés par Galvanica Spino d'Adda, la sellerie a été confiée aux Établissements Cassina Apostory, à Bergame, et la mécanique aux ateliers Galvan, à Milan, qui ont terminé les travaux par un réglage précis de l'embrayage, de la direction et des freins. La voiture a conservé sa teinte d'origine, un rare bleu "La Plata", avec sa sellerie en laine beige. Elle est équipée de cinq jantes Borrani d'origine, chaussées de pneus neufs. La présentation générale est excellente, avec une peinture sans ondulations, et la voiture est équipée de sa trousse à outils. Elle est accompagnée de ses papiers italiens, permettant son immatriculation
La Lancia Aurelia B20 est une véritable légende automobile, grâce à la combinaison d'une mécanique conçue par Vittorio Jano et d'une carrosserie dessinée avec sobriété par Pinin Farina. Son moteur V6 de 2,5 litres, allié à une boîte-pont permettant une excellente répartition des poids, lui apportait performances et agrément, ce qui a permis à l'Aurelia de se distinguer à plusieurs reprises en compétition : elle a terminé deuxième aux Mille Miglia 1951 avec Giovanni Bracco et Umberto Maglioli et a remporté la victoire à la Targa Florio 1952 et au Rallye de Monte Carlo en 1954 entre les mains de Louis Chiron.
L'exemplaire que nous présentons est une B20 S ("sinistra", pour conduite à gauche, ce qui est rare), de la dernière série. De plus, elle bénéficie du changement de vitesses au plancher. Elle bénéficie également de la suspension arrière par essieu De Dion, plus robuste que la suspension indépendante des premières séries, et les caractéristiques du moteur ont été orientées vers une optimisation du couple. Il s'agit de la version la plus désirable, superbe et rarissime dans cette combinaison de couleurs (d'origine), avec son moteur d'origine, le tout dans un état optimal. Conduire une B20 est un vrai régal, sa légèreté, la précision de sa direction, son équilibre en virages, la nervosité de son moteur, le tout dans un confort parfait, font d'elle une véritable GT emblématique de son époque et un modèle mythique de l'Italie des années 50.



Italian title
Chassis # 1726
Engine # 5334

- LHD, gearbox on the floor
- Restored respecting the original specifications
- An iconic model, with a beautiful combination of colors

This car was recently restored, with a special care given to keep the maximum of original parts. Actually, this car has its original body, in an excellent state of preservation, without any repairs or accidents or corrosion. The painting of the car was entrusted to the Bottini workshop in Legnano, near Milan. The chrome was restored by Galvanica Spino d'Adda, and the upholstery was entrusted to Établissements Apostory Cassina, in Bergamo, and the mechanical aspects to the workshops of Galvan, in Milan, who completed the work by making a precise adjustment of the clutch, the steering and the brakes. The car retains its original color, a rare blue "La Plata", with its upholstery in beige wool. It is equipped with five Borrani rims of origin, but shod with a new set of tires. The overall presentation is excellent, with the paint without any undulations, and the car comes with its toolkit. It also has its Italian registration papers, on order to register the car afterward.
The Lancia Aurelia B20 is a true automotive legend, thanks to the combination of excellent mechanicals designed by Vittorio Jano and a classy and elegant body designed by Pinin Farina. Its 2.5-liter V6 engine, mated to a rear transaxle for excellent weight distribution, is reputed for its very fine dynamics, along with impressive performance, allowing the Aurelia to distinguish itself repeatedly in competition: finishing second in the Mille Miglia of 1951 with Giovanni Bracco and Umberto Maglioli and winning the Targa Florio in 1952 and the Monte Carlo Rally in 1954 in the hands of the famous French driver Louis Chiron.
The particular example that we are offering is a B20 S ("sinistra" for left hand drive, which is rare), from the last generation. Additionally, the car has its gearbox on the floor. It also benefits from the De Dion rear axle suspension system, which was more robust than the independent suspension of the first series, and engine characteristics were also better optimized for torque. This is the most desirable version and superb and rare in this color combination (which is original), with its original engine, all in an optimal state. Driving a B20 is a real treat, its lightness, its precise steering, its cornering balance, the responsive engine, all in perfect comfort, making it a truly iconic GT from this era, and a mythical model from the Italy of the 1950s.



Estimation 180 000 - 220 000 €

Vendu 208 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2769
Date : 22 juin 2015 18:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs 8