• 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
  • 1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
Titre de circulation américain
Dédouanée en UE
Châssis n°188.010.3500280
Moteur n°188.920.3500290

- Modèle rare et exceptionnel
- Base mécanique de la 300SL
- Restauration ancienne de qualité

A l'issue de la Seconde Guerre mondiale, lorsque Mercedes relança sa production d'automobiles, les premiers modèles furent assez modestes. Équipée d'un moteur quatre-cylindres à essence ou diesel, la gamme 170 était simple et fiable. Cependant, avec la sortie de la 300, Mercedes-Benz réaffirme sa place sur la scène internationale pour rivaliser avec la Silver Cloud de Rolls-Royce. Le nouveau moteur 6 cylindres 3L à arbre à cames en tête servira comme base pour celui de la future 300 SL. Il était assez puissant pour offrir à cette voiture une vitesse maximale de 160km/h. Cette majestueuse voiture devint connue sous le nom " Adenauer ", en référence au Chancelier Allemand qui utilisa régulièrement ce modèle. Disponible en différentes carrosseries, la voiture continua à évoluer jusqu'en 1962. La version la plus onéreuse mais également la plus prestigieuse était la 300 S, disponible entre 1952 et 1955, soit en cabriolet, soit en coupé. Elle coutait 34 500 DM (contre 10 000 DM pour une 170 berline), et son moteur de 150 ch la propulsait à 175 km/h. Réservée à une clientèle distinguée, ce modèle ne fut produit qu'à 560 exemplaires, coupés et cabriolets confondus.

Cette rare Mercedes-Benz 300 S Cabriolet A quitta l'usine à Stuttgart le 20 Décembre 1954 et fut livrée à Los Angeles. Les éléments spécifiques pour l'export incluent notamment une instrumentation en anglais, des lampes scellées Bosch, un kilo de peinture laquée noire, des verres de feux stop rouges, un équipement électrique 12 volts. Cette 300S a bénéficié d'une restauration ancienne de qualité, elle est dans sa teinte noire d'origine avec capote beige. La sellerie a été refaite en cuir rouge et présente un très bel aspect. Les boiseries de l'habitacle sont dans un état remarquable, tout comme l'instrumentation. L'autoradio est un Becker 'Nurburg' qui complète à merveille le tableau de bord avec son élégant design rectangulaire. Une moquette rouge complète le sol d'habitacle et de coffre. L'ensemble est complété par des pare-soleil teintés, une paire de feux antibrouillard Bosch installés sur le parechoc, et des jantes chaussées de larges pneus à flancs blanc du plus bel effet. Le compartiment moteur est soigné, dans un état comparable au reste du véhicule. La roue de secours avec pneu à flanc blanc et des outils occupent dans le coffre, laissant suffisamment d'espace pour des bagages. Cette magnifique automobile n'attend plus qu'un nouveau propriétaire pour entreprendre de belles randonnées de grand-tourisme aux beaux jours.



US title
EU customs cleared
Chassis n°3500280

- Rare and exceptional model
- Mechanical base for the 300 SL
- High quality older restoration

When Mercedes started producing cars again after the WWII, the first models were relatively modest. Fitted with four-cylinder petrol or diesel engines, the 170 range was simple and reliable. With the 300 however, Mercedes-Benz stepped back in the spotlight of the international scene, to compete with Rolls-Royce's Silver Cloud. The new 3-litre, six-cylinder, overhead cam engine that would also serve as the base for the future 300 SL, was powerful enough to give this car a top speed of 160 km/h in comfort. A stately car, the 300 became known as the " Adenauer ", after the German Chancellor who regularly used this model. Available in several bodies, the car continued to evolve until 1962. The most expensive and prestigious version was the 300 S, available between 1952 and 1955 in cabriolet or coupé. It cost 34 500 DM (against less than 10 000 DM for a 170 saloon), and its 150 bhp engine powered this highly luxurious automobile to 175 km/h. Reserved for an elite clientele, this model was produced on a small scale with just 560 examples built, coupés and cabriolets together.

This very rare 1954 Mercedes-Benz 300 S Cabriolet A left the factory in Stuttgart on 20 December, 1954 and was delivered new to Los Angeles. (Factory-specified features included instruments with English faces, Bosch sealed-beam headlamps, one kilogram of black lacquer paint, red brake lights, reliable 12-volt electrics, and more). This 300S benefits an older restoration and is still its original black paint and light beige cabriolet top. Inside the upholstery has been changed to dark red leather. The interior woodwork remains impressive, as do the inserts for the instruments. The radio is a Becker 'Nurburg' unit, which complements the instrument panel with its sleek rectangular design. Red carpeting finishes off the interior and trunk floor. Other desirable features include tinted sun visors, twin bumper-mounted Bosch fog lamps, and black wheels shod in period style wide whitewall tires. The engine bay and triple-carburetted 3.0-litre engine are tidy and in keeping with the rest of the vehicle's overall character. A full whitewall spare tire and tools reside inside the trunk, with plenty of space remaining for luggage. This gorgeous car is eagerly waiting for to be enjoyed next summer on the open roads.

Photos © Kevin Bitz

Estimation 380 000 - 430 000 €

Vendu 476 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 66

1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet

Vendu 476 800 € [$]

1954 Mercedes-Benz 300S Cabriolet
Titre de circulation américain
Dédouanée en UE
Châssis n°188.010.3500280
Moteur n°188.920.3500290

- Modèle rare et exceptionnel
- Base mécanique de la 300SL
- Restauration ancienne de qualité

A l'issue de la Seconde Guerre mondiale, lorsque Mercedes relança sa production d'automobiles, les premiers modèles furent assez modestes. Équipée d'un moteur quatre-cylindres à essence ou diesel, la gamme 170 était simple et fiable. Cependant, avec la sortie de la 300, Mercedes-Benz réaffirme sa place sur la scène internationale pour rivaliser avec la Silver Cloud de Rolls-Royce. Le nouveau moteur 6 cylindres 3L à arbre à cames en tête servira comme base pour celui de la future 300 SL. Il était assez puissant pour offrir à cette voiture une vitesse maximale de 160km/h. Cette majestueuse voiture devint connue sous le nom " Adenauer ", en référence au Chancelier Allemand qui utilisa régulièrement ce modèle. Disponible en différentes carrosseries, la voiture continua à évoluer jusqu'en 1962. La version la plus onéreuse mais également la plus prestigieuse était la 300 S, disponible entre 1952 et 1955, soit en cabriolet, soit en coupé. Elle coutait 34 500 DM (contre 10 000 DM pour une 170 berline), et son moteur de 150 ch la propulsait à 175 km/h. Réservée à une clientèle distinguée, ce modèle ne fut produit qu'à 560 exemplaires, coupés et cabriolets confondus.

Cette rare Mercedes-Benz 300 S Cabriolet A quitta l'usine à Stuttgart le 20 Décembre 1954 et fut livrée à Los Angeles. Les éléments spécifiques pour l'export incluent notamment une instrumentation en anglais, des lampes scellées Bosch, un kilo de peinture laquée noire, des verres de feux stop rouges, un équipement électrique 12 volts. Cette 300S a bénéficié d'une restauration ancienne de qualité, elle est dans sa teinte noire d'origine avec capote beige. La sellerie a été refaite en cuir rouge et présente un très bel aspect. Les boiseries de l'habitacle sont dans un état remarquable, tout comme l'instrumentation. L'autoradio est un Becker 'Nurburg' qui complète à merveille le tableau de bord avec son élégant design rectangulaire. Une moquette rouge complète le sol d'habitacle et de coffre. L'ensemble est complété par des pare-soleil teintés, une paire de feux antibrouillard Bosch installés sur le parechoc, et des jantes chaussées de larges pneus à flancs blanc du plus bel effet. Le compartiment moteur est soigné, dans un état comparable au reste du véhicule. La roue de secours avec pneu à flanc blanc et des outils occupent dans le coffre, laissant suffisamment d'espace pour des bagages. Cette magnifique automobile n'attend plus qu'un nouveau propriétaire pour entreprendre de belles randonnées de grand-tourisme aux beaux jours.



US title
EU customs cleared
Chassis n°3500280

- Rare and exceptional model
- Mechanical base for the 300 SL
- High quality older restoration

When Mercedes started producing cars again after the WWII, the first models were relatively modest. Fitted with four-cylinder petrol or diesel engines, the 170 range was simple and reliable. With the 300 however, Mercedes-Benz stepped back in the spotlight of the international scene, to compete with Rolls-Royce's Silver Cloud. The new 3-litre, six-cylinder, overhead cam engine that would also serve as the base for the future 300 SL, was powerful enough to give this car a top speed of 160 km/h in comfort. A stately car, the 300 became known as the " Adenauer ", after the German Chancellor who regularly used this model. Available in several bodies, the car continued to evolve until 1962. The most expensive and prestigious version was the 300 S, available between 1952 and 1955 in cabriolet or coupé. It cost 34 500 DM (against less than 10 000 DM for a 170 saloon), and its 150 bhp engine powered this highly luxurious automobile to 175 km/h. Reserved for an elite clientele, this model was produced on a small scale with just 560 examples built, coupés and cabriolets together.

This very rare 1954 Mercedes-Benz 300 S Cabriolet A left the factory in Stuttgart on 20 December, 1954 and was delivered new to Los Angeles. (Factory-specified features included instruments with English faces, Bosch sealed-beam headlamps, one kilogram of black lacquer paint, red brake lights, reliable 12-volt electrics, and more). This 300S benefits an older restoration and is still its original black paint and light beige cabriolet top. Inside the upholstery has been changed to dark red leather. The interior woodwork remains impressive, as do the inserts for the instruments. The radio is a Becker 'Nurburg' unit, which complements the instrument panel with its sleek rectangular design. Red carpeting finishes off the interior and trunk floor. Other desirable features include tinted sun visors, twin bumper-mounted Bosch fog lamps, and black wheels shod in period style wide whitewall tires. The engine bay and triple-carburetted 3.0-litre engine are tidy and in keeping with the rest of the vehicle's overall character. A full whitewall spare tire and tools reside inside the trunk, with plenty of space remaining for luggage. This gorgeous car is eagerly waiting for to be enjoyed next summer on the open roads.

Photos © Kevin Bitz

Estimation 380 000 - 430 000 €

Vendu 476 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3888
Lieu : Salon Rétromobile Hall 2.1 Paris Expo – Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 08 févr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2019 La Vente Officielle