Vente Parisienne 2021 - 05 février 2021 /Lot 35 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner

  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
Titre de circulation belge
Châssis n° BC56LC
Moteur n° BCC55
Carrosserie n°5671

- Un des 23 exemplaires en conduite à gauche, boîte manuelle au plancher
- Historique limpide, matching numbers, air conditionné
- La plus exclusive des Bentley d'après-guerre

Chez Bentley, le luxe et la performance se conjuguent pour proposer des voitures toujours plus modernes, élégantes et luxueuses. Au début des années 50, la type R fait figure de référence, proposée dans cette carrosserie Mulliner, c'est l'une des plus belles déclinaisons du grand tourisme des années 50. Avec la Continental, Bentley offrait à ses clients une voiture de grande classe capable de rouler à vive allure dans un grand confort et tout en conférant un sentiment de sécurité. L'utilisation de l'aluminium pour certaines parties de la carrosserie permettait de gagner en légèreté. Elle était à l'époque la plus rapide des voitures, capable d'accueillir quatre passagers, atteignant des vitesses bien supérieures à 170 km/h. L'habitacle luxueux et raffiné de la voiture était aussi à la hauteur de la réputation de Bentley, tout comme la qualité de construction. La Continental R était l'une des voitures les plus chères du monde et seulement 209 exemplaires ont été construits, seulement 43 en conduite à gauche, dont 23 équipés du changement central de vitesses au plancher.

Sorti de l'usine de Crewe le 22 février 1954, le châssis BC56LC embarque pour New-York sur le SS American Miller le 4 juin 1954. Elle est donc vendue, en conduite à gauche avec levier central de changement de vitesses et air conditionné, par l'agent J.S. Inskip Inc. le 18 mai de la même année à son premier propriétaire, Raymond F. M. en Pennsylvanie. En janvier 1962, elle passe entre les mains d'un dénommé Jack R. le 1er janvier 1962, toujours aux Etats-Unis. Il la conservera 8 ans jusqu'au 1er juillet 1970 où elle est alors acquise par Karl Hardman-Schon, célèbre producteur de films d'horreur, grâce aux profits engendrés par le succès de son film " The night of the Living Dead ". Celui-ci la conservera quasiment 30 ans. Elle retourne alors en Angleterre pour y être entièrement restaurée par le pape des Continental de l'époque, Peter J. Fisher. Le 1er janvier 1999, elle est acquise par R.J. R., collectionneur hollandais qui la revendra le 15 janvier 2007 à l'actuel propriétaire, un fanatique et grand connaisseur de la marque.
Cela fait donc 13 ans que cet amateur éclairé la possède. Il l'a reçu avec 90 000 miles, son kilométrage d'origine. Il n'aura fait que 600 miles de plus à son volant, la conservant au milieu de sa collection, dans un garage chauffé, en toute sécurité. Cette sublime Continental R se trouve dans un état exceptionnel à tous points de vue et sa combinaison de couleurs, bleu marine, intérieur en cuir rouge met superbement en valeur sa ligne. Elle est équipée de sa trousse à outils, complète, et de son cric.
Cette Continental R est un des 23 exemplaires seulement répétons-le, dans la configuration la plus désirable de l'automobile la plus chère du Monde dans les années 50. Elle fait partie de ces œuvres d'art intemporelle de l'histoire de l'automobile, ces rares modèles les plus exclusifs de la production.



Belgian title
Chassis n° BC56LC
Engine n° BCC55
Body n°5671

- One of 23 examples in left-hand drive, with floor-mounted manual gearbox
- Transparent history, matching numbers, air conditioning
- The most exclusive post-war Bentley model

At Bentley, where luxury and performance went hand in hand, cars rolled off the production line ever more modern, elegant and luxurious. At the start of the 1950s, the Mulliner-bodied Type R was the reference model, and undoubtedly one of the most beautiful grand touring cars to appear that decade. With the Continental, Bentley offered its clients a high-class vehicle capable of driving at high speeds in opulent comfort while conferring a sense of security. The use of aluminium on certain parts of the body helped to reduce the weight. At the time, it was the fastest of cars, with room for four people, and reached speeds of over 170 km/h. The luxurious and sophisticated passenger compartment also lived up to Bentley's reputation, as did the build quality. The Continental R was one of the most expensive cars in the world and just 209 examples were produced, 43 of which were left-hand drive, including 23 with floor-mounted gear lever.


Leaving the Crewe factory on 22 February 1954, chassis BC56LC was shipped to New York on the SS American Miller on 4 June 1954. This left-hand drive example was sold with central gear lever and air conditioning by the agent J.S. Inskip Inc on 18 May 1954 to its first owner, Raymond F. M. in Pennsylvania. On 1 January 1962 it passed into the hands of a certain Jack R. still in the US. He kept the car for eight years until 1 July 1970 when it was acquired by Karl Hardman-Schon, the well-known producer of horror films, with money made from his successful film " The night of the Living Dead ". He kept the car for almost thirty years. It returned to England to be fully restored by the King of Continentals at that time, Peter J. Fisher. On 1 January 1999, the Bentley was bought by the Dutch Collector R.J. R., who sold it on 15 January 2007 to the current owner, a great enthusiast and connoisseur of the marque. The original mileage at that time was 90 000 miles and he has covered just 600 miles during 13 years of ownership, conserving the Continental as part of his collection in a heated, secure garage. This sublime Continental R is in exceptional condition in every respect, presented in dark blue with red leather interior, a colour combination that accentuates its superb styling. The car comes with a complete toolkit and jack.
It is worth repeating that this Continental R is one of just 23 examples, in the most desirable configuration, of what was the most expensive motor car in the world in the 1950s. It belongs to the group of rare and highly exclusive models that have become timeless works of art in automobile history.


Photos © Dirk de Jager

Estimation 1 400 000 - 1 800 000 €

Lot 35

1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner

Estimation 1 400 000 - 1 800 000 € [$]

1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
Titre de circulation belge
Châssis n° BC56LC
Moteur n° BCC55
Carrosserie n°5671

- Un des 23 exemplaires en conduite à gauche, boîte manuelle au plancher
- Historique limpide, matching numbers, air conditionné
- La plus exclusive des Bentley d'après-guerre

Chez Bentley, le luxe et la performance se conjuguent pour proposer des voitures toujours plus modernes, élégantes et luxueuses. Au début des années 50, la type R fait figure de référence, proposée dans cette carrosserie Mulliner, c'est l'une des plus belles déclinaisons du grand tourisme des années 50. Avec la Continental, Bentley offrait à ses clients une voiture de grande classe capable de rouler à vive allure dans un grand confort et tout en conférant un sentiment de sécurité. L'utilisation de l'aluminium pour certaines parties de la carrosserie permettait de gagner en légèreté. Elle était à l'époque la plus rapide des voitures, capable d'accueillir quatre passagers, atteignant des vitesses bien supérieures à 170 km/h. L'habitacle luxueux et raffiné de la voiture était aussi à la hauteur de la réputation de Bentley, tout comme la qualité de construction. La Continental R était l'une des voitures les plus chères du monde et seulement 209 exemplaires ont été construits, seulement 43 en conduite à gauche, dont 23 équipés du changement central de vitesses au plancher.

Sorti de l'usine de Crewe le 22 février 1954, le châssis BC56LC embarque pour New-York sur le SS American Miller le 4 juin 1954. Elle est donc vendue, en conduite à gauche avec levier central de changement de vitesses et air conditionné, par l'agent J.S. Inskip Inc. le 18 mai de la même année à son premier propriétaire, Raymond F. M. en Pennsylvanie. En janvier 1962, elle passe entre les mains d'un dénommé Jack R. le 1er janvier 1962, toujours aux Etats-Unis. Il la conservera 8 ans jusqu'au 1er juillet 1970 où elle est alors acquise par Karl Hardman-Schon, célèbre producteur de films d'horreur, grâce aux profits engendrés par le succès de son film " The night of the Living Dead ". Celui-ci la conservera quasiment 30 ans. Elle retourne alors en Angleterre pour y être entièrement restaurée par le pape des Continental de l'époque, Peter J. Fisher. Le 1er janvier 1999, elle est acquise par R.J. R., collectionneur hollandais qui la revendra le 15 janvier 2007 à l'actuel propriétaire, un fanatique et grand connaisseur de la marque.
Cela fait donc 13 ans que cet amateur éclairé la possède. Il l'a reçu avec 90 000 miles, son kilométrage d'origine. Il n'aura fait que 600 miles de plus à son volant, la conservant au milieu de sa collection, dans un garage chauffé, en toute sécurité. Cette sublime Continental R se trouve dans un état exceptionnel à tous points de vue et sa combinaison de couleurs, bleu marine, intérieur en cuir rouge met superbement en valeur sa ligne. Elle est équipée de sa trousse à outils, complète, et de son cric.
Cette Continental R est un des 23 exemplaires seulement répétons-le, dans la configuration la plus désirable de l'automobile la plus chère du Monde dans les années 50. Elle fait partie de ces œuvres d'art intemporelle de l'histoire de l'automobile, ces rares modèles les plus exclusifs de la production.



Belgian title
Chassis n° BC56LC
Engine n° BCC55
Body n°5671

- One of 23 examples in left-hand drive, with floor-mounted manual gearbox
- Transparent history, matching numbers, air conditioning
- The most exclusive post-war Bentley model

At Bentley, where luxury and performance went hand in hand, cars rolled off the production line ever more modern, elegant and luxurious. At the start of the 1950s, the Mulliner-bodied Type R was the reference model, and undoubtedly one of the most beautiful grand touring cars to appear that decade. With the Continental, Bentley offered its clients a high-class vehicle capable of driving at high speeds in opulent comfort while conferring a sense of security. The use of aluminium on certain parts of the body helped to reduce the weight. At the time, it was the fastest of cars, with room for four people, and reached speeds of over 170 km/h. The luxurious and sophisticated passenger compartment also lived up to Bentley's reputation, as did the build quality. The Continental R was one of the most expensive cars in the world and just 209 examples were produced, 43 of which were left-hand drive, including 23 with floor-mounted gear lever.


Leaving the Crewe factory on 22 February 1954, chassis BC56LC was shipped to New York on the SS American Miller on 4 June 1954. This left-hand drive example was sold with central gear lever and air conditioning by the agent J.S. Inskip Inc on 18 May 1954 to its first owner, Raymond F. M. in Pennsylvania. On 1 January 1962 it passed into the hands of a certain Jack R. still in the US. He kept the car for eight years until 1 July 1970 when it was acquired by Karl Hardman-Schon, the well-known producer of horror films, with money made from his successful film " The night of the Living Dead ". He kept the car for almost thirty years. It returned to England to be fully restored by the King of Continentals at that time, Peter J. Fisher. On 1 January 1999, the Bentley was bought by the Dutch Collector R.J. R., who sold it on 15 January 2007 to the current owner, a great enthusiast and connoisseur of the marque. The original mileage at that time was 90 000 miles and he has covered just 600 miles during 13 years of ownership, conserving the Continental as part of his collection in a heated, secure garage. This sublime Continental R is in exceptional condition in every respect, presented in dark blue with red leather interior, a colour combination that accentuates its superb styling. The car comes with a complete toolkit and jack.
It is worth repeating that this Continental R is one of just 23 examples, in the most desirable configuration, of what was the most expensive motor car in the world in the 1950s. It belongs to the group of rare and highly exclusive models that have become timeless works of art in automobile history.


Photos © Dirk de Jager

Estimation 1 400 000 - 1 800 000 €

Détails de la vente

Vente : 4058
Lieu : Artcurial, Paris
Date : 05 févr. 2021 16:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Parisienne 2021 en partenariat avec Rétromobile