Vente Automobiles sur les Champs 11 - 05 novembre 2017 /Lot 70 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner

  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
  • 1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
Titre de circulation anglais
Châssis n° BC42LC
Moteur n° BCC41

- Un des 43 exemplaires en conduite à gauche
- Historique limpide et documenté
- Une des Bentley les plus emblématiques de l'après-guerre
- Nombreux aménagements spécifiques d'époque

Chez Bentley, le luxe et la performance se conjuguent pour proposer des voitures toujours plus modernes, élégantes et luxueuses. Au début des années 50, la type R fait figure de référence, proposée dans cette carrosserie Mulliner, c'est l'une des plus belles déclinaisons du grand tourisme des années 50. Avec la Continental, Bentley offrait à ses clients une voiture de grande classe capable de rouler à vive allure dans un grand confort et tout en conférant un sentiment de sécurité. L'utilisation de l'aluminium pour certaines parties de la carrosserie permettait de gagner en légèreté. Elle était à l'époque la plus rapide des voitures, capable d'accueillir quatre passagers, atteignant des vitesses bien supérieures à 160 km/h. L'habitacle luxueux et raffiné de la voiture était aussi à la hauteur de la réputation de Bentley, tout comme la qualité de construction. La Continental R était l'une des voitures les plus chères du monde et seulement 209 exemplaires ont été construits.

Sorti de l'usine de Crewe, le châssis BC42LC de notre vente fut ensuite confié au talent de carrossiers de H. J. Mulliner à Chiswick, et il est exceptionnel à plus d'un titre. Il s'agit de l'un des seulement 43 exemplaires, construits en conduite à gauche. La voiture fut achevée en mars 1954 et expédiée à San Francisco sur le SS Dalerdyk pour être livrée neuve à Monsieur A. Shuman par la British Motorcar Distributors. Elle a fait l'objet d'une commande spéciale et bénéficie donc d'une configuration unique. Les fiches de production de l'usine précisent que la voiture devait être équipée d'une direction à gauche, de sièges spéciaux légers et d'une boîte automatique, la première R Type Continental à disposer d'une telle configuration. De couleur crème, la voiture présentait un intérieur absolument incroyable le cuir crème des sièges étant associé à de la peau de crocodile qui recouvrait certains éléments intérieurs ! Le châssis BC42LC a ensuite été conservé par M. Shuman jusqu'en 1960, date à laquelle il l'a vendu à Monsieur Baxter. Le troisième changement de propriétaire a eu lieu en 1976, lorsque la voiture est devenue la propriété de Gary Moore. Le kilométrage à l'époque était alors de 76 000 miles. BC42LC est ainsi restée dans l'état de Californie de 1954 à 2010 sans interruption, bénéficiant du climat doux de cet Etat, expliquant aussi la bonne qualité de conservation de son de châssis et de sa carrosserie. Au début des années 2010, la voiture change de mains et revient en Europe pour la première fois depuis 1954.
Les éléments figurant dans le dossier indiquent que la voiture a été restaurée en 1976, recevant ainsi une nouvelle peinture dans sa couleur actuelle " vert fumé " (smoke green). Les chromes ont eux aussi bénéficié d'une réfection à la même période. Au fil des ans, la voiture a toujours été entretenue, des maintenances courantes ont été régulièrement effectuées. En 1995, c'est la sellerie et les boiseries qui ont été refaites. Il est à noter que la peau de crocodile originale a été remplacée par du cuir gaufré pour créer la même apparence ce qui garde à l'intérieur son côté inimitable. Depuis son retour en Europe, la voiture a été envoyée chez P&A Wood, où la boîte de vitesses automatique a été remplacée par une boîte de vitesses manuelle à commande au plancher, le travail étant exécuté selon les standards les plus rigoureux. Le compteur kilométrique indique aujourd'hui un peu plus de 100 000 milles, ce qui correspondrait au kilométrage d'origine du châssis BC42LC.
La carrosserie de couleur vert fumé arbore aujourd'hui la plus belle des patines, la voiture n'ayant jamais été totalement restaurée mais seulement repeinte. Les chromes de la voiture ont eux aussi un patine homogène en phase avec la présentation de la peinture. Le compartiment moteur est lui aussi sain. L'habitacle est quant à lui remarquable par son originalité et le luxe de ses équipements. Le somptueux intérieur en cuir crème et rehaussé par du cuir gaufré imitant la peau de crocodile. Il s'agit de sièges spéciaux, conforme à la commande d'origine, d'une grande finesse de type bucket seats qui rappelle le côté sportif de l'auto. Raffinement suprême, l'accoudoir de la banquette arrière contient également une planche de cribbage, un jeu de cartes et un miroir de courtoisie. Les boiseries omniprésentes dans un superbe état, ont été restaurées de la plus belle des manières, les moquettes et le ciel de toit sont eux aussi en très bel état. Elle dispose de tous ses équipements d'origine avec son cric, sa trousse à outils ainsi que d'un poste radio de type Becker Europa et un toit ouvrant. Cette voiture a participé deux fois au concours d'élégance de Pebble Beach en 1978 et 1987. Elle a aussi fait l'objet d'un article dans la revue Automobile Quartely. Elle a aussi remporté le prix Brace Award lors de la réunion nationale du Rolls-Royce Owners Club en 1987. La voiture sera livrée avec son manuel d'utilisateur d'origine, non restauré dont la pochette est dans la même peau de crocodile que l'intérieur d'origine. Cet exemplaire est une pièce de collection exceptionnelle, l'opportunité de posséder l'un des 43 exemplaires construit en conduit à gauche. Son histoire limpide et documentée, ses équipements spéciaux et sa magnifique patine en font une Continental au charme fou, une voiture dont l'âme envoutera à n'en pas douter son futur acquéreur. Cette œuvre d'art roulante, unanimement considérée comme l'une des plus belles voitures jamais construite doit être considérée comme l'une Bentley les plus importantes de l'après-guerre.



British title
Chassis n° BC42LC
Engine n° BCC41

- One of 43 left-hand drive examples
- Clear, documented history
- One of the most emblematic post-war Bentleys
- Many special period features

At Bentley, where luxury and performance went hand in hand, cars rolled off the production line ever more modern, elegant and luxurious. At the start of the 1950s, the Mulliner-bodied Type R was the reference model, and undoubtedly one of the most beautiful grand touring cars to appear that decade. With the Continental, Bentley offered its clients a high-class vehicle capable of driving at high speeds in opulent comfort while conferring a sense of security. The use of aluminium on certain parts of the body helped to reduce the weight. At the time, it was the fastest of cars, with room for four people, and reached speeds of over 160 km/h. The luxurious and sophisticated passenger compartment also lived up to Bentley's reputation, as did the build quality. The Continental R was one of the most expensive cars in the world and just 209 examples were produced.

When the chassis in the sale, BC42LC, left the Crewe factory, it was delivered into the hands of talented coachbuilders H.J. Mulliner in Chiswick. It was an exceptional car for many reasons, not least because it was one of only 43 left-hand drive examples. The car was finished in March 1954 and sent out to San Francisco on SS Dalerdyk, to be delivered new to Mr A Shuman by British Motorcar Distributors. It was a special order and therefore a unique car. The factory build sheets record that it had to be fitted with steering on the left, special lightweight seats and automatic gearbox. It was the first Type R Continental to be in this configuration. Painted cream, the car had an absolutely incredible interior, with cream leather seats and other elements covered in crocodile skin ! Chassis BC42LC was kept by Mr Shuman until 1960, when it sold to Mr Baxter. The car changed hands again in 1976, becoming the property of Mr Gary Moore. At that time the mileage was recorded as 76,000 miles. The car remained in the state of California between 1954 and 2010, benefitting from the mild climate, which helps to explain the well-conserved condition of its chassis and coachwork. At the start of the 2010s, the car was sold once more and returned to Europe for the first time since 1954.
Certain elements in the file indicate that the car was restored in 1976, when it was re-sprayed " smoke green ", the colour it remains today. The chrome was also refurbished at the same time. The car has been well cared for over the years, and has been regularly maintained. In 1995 the upholstery and wood trim were re-done. The original crocodile skin was replaced with an embossed leather to give the same appearance and retain the unusual feel of its original interior. After returning to Europe, the car was sent to P&A Wood, where, working to the highest standards, the automatic gearbox was replaced with a manual box and floor-mounted gear lever. The odometer reads a little over 100 000 miles today, which could correspond to BC42LC's original mileage.
The car has never been fully restored, just re-painted and the smoke green coachwork displays a superb patina today. The chrome has a patina in keeping with the paintwork. The engine compartment is also very sound. The passenger compartment remains remarkable for its originality and the array of luxurious equipment with he sumptuous cream leather enhanced by imitation crocodile embossed leather trim. The special seats, conforming to the original order, are the very finest bucket seats that reflect the sporting personality of the car. The ultimate in refinement, the armrest on the back seat contains a cribbage board, a set of cards and a courtesy mirror. The omnipresent wood trim is in superb condition, having been expertly restored, and the mats and roof lining are also in lovely condition. This Bentley, complete with sunroof, comes with all its original equipment such as jack, toolkit and Becker Europa radio. It has participated twice in the Pebble Beach concours d'élégance in 1978 and 1987 and was the subject of a feature in the magazine Automobile Quarterly. It has also won the Brace Award at the Rolls-Royce Owners' Club national meet in 1987. The car will be delivered with the original owner's manual, in its folder still covered in the crocodile skin also used originally in the interior. This example is an outstanding collector's item, offering the opportunity to own one of just 43 left-hand drive examples. With a clear and documented history, special equipment and magnificent patina, here is a wonderfully charming Continental that is destined to bewitch its future owner. A moving masterpiece, unanimously considered to be one of the most beautiful cars ever built, that also deserves to be called one of the most important post-war Bentleys.

photos © Nicolas Zwickel




Estimation 800 000 - 1 000 000 €

Vendu 792 280 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 70

1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner

Vendu 792 280 € [$]

1954 Bentley Continental R par H.J. Mulliner
Titre de circulation anglais
Châssis n° BC42LC
Moteur n° BCC41

- Un des 43 exemplaires en conduite à gauche
- Historique limpide et documenté
- Une des Bentley les plus emblématiques de l'après-guerre
- Nombreux aménagements spécifiques d'époque

Chez Bentley, le luxe et la performance se conjuguent pour proposer des voitures toujours plus modernes, élégantes et luxueuses. Au début des années 50, la type R fait figure de référence, proposée dans cette carrosserie Mulliner, c'est l'une des plus belles déclinaisons du grand tourisme des années 50. Avec la Continental, Bentley offrait à ses clients une voiture de grande classe capable de rouler à vive allure dans un grand confort et tout en conférant un sentiment de sécurité. L'utilisation de l'aluminium pour certaines parties de la carrosserie permettait de gagner en légèreté. Elle était à l'époque la plus rapide des voitures, capable d'accueillir quatre passagers, atteignant des vitesses bien supérieures à 160 km/h. L'habitacle luxueux et raffiné de la voiture était aussi à la hauteur de la réputation de Bentley, tout comme la qualité de construction. La Continental R était l'une des voitures les plus chères du monde et seulement 209 exemplaires ont été construits.

Sorti de l'usine de Crewe, le châssis BC42LC de notre vente fut ensuite confié au talent de carrossiers de H. J. Mulliner à Chiswick, et il est exceptionnel à plus d'un titre. Il s'agit de l'un des seulement 43 exemplaires, construits en conduite à gauche. La voiture fut achevée en mars 1954 et expédiée à San Francisco sur le SS Dalerdyk pour être livrée neuve à Monsieur A. Shuman par la British Motorcar Distributors. Elle a fait l'objet d'une commande spéciale et bénéficie donc d'une configuration unique. Les fiches de production de l'usine précisent que la voiture devait être équipée d'une direction à gauche, de sièges spéciaux légers et d'une boîte automatique, la première R Type Continental à disposer d'une telle configuration. De couleur crème, la voiture présentait un intérieur absolument incroyable le cuir crème des sièges étant associé à de la peau de crocodile qui recouvrait certains éléments intérieurs ! Le châssis BC42LC a ensuite été conservé par M. Shuman jusqu'en 1960, date à laquelle il l'a vendu à Monsieur Baxter. Le troisième changement de propriétaire a eu lieu en 1976, lorsque la voiture est devenue la propriété de Gary Moore. Le kilométrage à l'époque était alors de 76 000 miles. BC42LC est ainsi restée dans l'état de Californie de 1954 à 2010 sans interruption, bénéficiant du climat doux de cet Etat, expliquant aussi la bonne qualité de conservation de son de châssis et de sa carrosserie. Au début des années 2010, la voiture change de mains et revient en Europe pour la première fois depuis 1954.
Les éléments figurant dans le dossier indiquent que la voiture a été restaurée en 1976, recevant ainsi une nouvelle peinture dans sa couleur actuelle " vert fumé " (smoke green). Les chromes ont eux aussi bénéficié d'une réfection à la même période. Au fil des ans, la voiture a toujours été entretenue, des maintenances courantes ont été régulièrement effectuées. En 1995, c'est la sellerie et les boiseries qui ont été refaites. Il est à noter que la peau de crocodile originale a été remplacée par du cuir gaufré pour créer la même apparence ce qui garde à l'intérieur son côté inimitable. Depuis son retour en Europe, la voiture a été envoyée chez P&A Wood, où la boîte de vitesses automatique a été remplacée par une boîte de vitesses manuelle à commande au plancher, le travail étant exécuté selon les standards les plus rigoureux. Le compteur kilométrique indique aujourd'hui un peu plus de 100 000 milles, ce qui correspondrait au kilométrage d'origine du châssis BC42LC.
La carrosserie de couleur vert fumé arbore aujourd'hui la plus belle des patines, la voiture n'ayant jamais été totalement restaurée mais seulement repeinte. Les chromes de la voiture ont eux aussi un patine homogène en phase avec la présentation de la peinture. Le compartiment moteur est lui aussi sain. L'habitacle est quant à lui remarquable par son originalité et le luxe de ses équipements. Le somptueux intérieur en cuir crème et rehaussé par du cuir gaufré imitant la peau de crocodile. Il s'agit de sièges spéciaux, conforme à la commande d'origine, d'une grande finesse de type bucket seats qui rappelle le côté sportif de l'auto. Raffinement suprême, l'accoudoir de la banquette arrière contient également une planche de cribbage, un jeu de cartes et un miroir de courtoisie. Les boiseries omniprésentes dans un superbe état, ont été restaurées de la plus belle des manières, les moquettes et le ciel de toit sont eux aussi en très bel état. Elle dispose de tous ses équipements d'origine avec son cric, sa trousse à outils ainsi que d'un poste radio de type Becker Europa et un toit ouvrant. Cette voiture a participé deux fois au concours d'élégance de Pebble Beach en 1978 et 1987. Elle a aussi fait l'objet d'un article dans la revue Automobile Quartely. Elle a aussi remporté le prix Brace Award lors de la réunion nationale du Rolls-Royce Owners Club en 1987. La voiture sera livrée avec son manuel d'utilisateur d'origine, non restauré dont la pochette est dans la même peau de crocodile que l'intérieur d'origine. Cet exemplaire est une pièce de collection exceptionnelle, l'opportunité de posséder l'un des 43 exemplaires construit en conduit à gauche. Son histoire limpide et documentée, ses équipements spéciaux et sa magnifique patine en font une Continental au charme fou, une voiture dont l'âme envoutera à n'en pas douter son futur acquéreur. Cette œuvre d'art roulante, unanimement considérée comme l'une des plus belles voitures jamais construite doit être considérée comme l'une Bentley les plus importantes de l'après-guerre.



British title
Chassis n° BC42LC
Engine n° BCC41

- One of 43 left-hand drive examples
- Clear, documented history
- One of the most emblematic post-war Bentleys
- Many special period features

At Bentley, where luxury and performance went hand in hand, cars rolled off the production line ever more modern, elegant and luxurious. At the start of the 1950s, the Mulliner-bodied Type R was the reference model, and undoubtedly one of the most beautiful grand touring cars to appear that decade. With the Continental, Bentley offered its clients a high-class vehicle capable of driving at high speeds in opulent comfort while conferring a sense of security. The use of aluminium on certain parts of the body helped to reduce the weight. At the time, it was the fastest of cars, with room for four people, and reached speeds of over 160 km/h. The luxurious and sophisticated passenger compartment also lived up to Bentley's reputation, as did the build quality. The Continental R was one of the most expensive cars in the world and just 209 examples were produced.

When the chassis in the sale, BC42LC, left the Crewe factory, it was delivered into the hands of talented coachbuilders H.J. Mulliner in Chiswick. It was an exceptional car for many reasons, not least because it was one of only 43 left-hand drive examples. The car was finished in March 1954 and sent out to San Francisco on SS Dalerdyk, to be delivered new to Mr A Shuman by British Motorcar Distributors. It was a special order and therefore a unique car. The factory build sheets record that it had to be fitted with steering on the left, special lightweight seats and automatic gearbox. It was the first Type R Continental to be in this configuration. Painted cream, the car had an absolutely incredible interior, with cream leather seats and other elements covered in crocodile skin ! Chassis BC42LC was kept by Mr Shuman until 1960, when it sold to Mr Baxter. The car changed hands again in 1976, becoming the property of Mr Gary Moore. At that time the mileage was recorded as 76,000 miles. The car remained in the state of California between 1954 and 2010, benefitting from the mild climate, which helps to explain the well-conserved condition of its chassis and coachwork. At the start of the 2010s, the car was sold once more and returned to Europe for the first time since 1954.
Certain elements in the file indicate that the car was restored in 1976, when it was re-sprayed " smoke green ", the colour it remains today. The chrome was also refurbished at the same time. The car has been well cared for over the years, and has been regularly maintained. In 1995 the upholstery and wood trim were re-done. The original crocodile skin was replaced with an embossed leather to give the same appearance and retain the unusual feel of its original interior. After returning to Europe, the car was sent to P&A Wood, where, working to the highest standards, the automatic gearbox was replaced with a manual box and floor-mounted gear lever. The odometer reads a little over 100 000 miles today, which could correspond to BC42LC's original mileage.
The car has never been fully restored, just re-painted and the smoke green coachwork displays a superb patina today. The chrome has a patina in keeping with the paintwork. The engine compartment is also very sound. The passenger compartment remains remarkable for its originality and the array of luxurious equipment with he sumptuous cream leather enhanced by imitation crocodile embossed leather trim. The special seats, conforming to the original order, are the very finest bucket seats that reflect the sporting personality of the car. The ultimate in refinement, the armrest on the back seat contains a cribbage board, a set of cards and a courtesy mirror. The omnipresent wood trim is in superb condition, having been expertly restored, and the mats and roof lining are also in lovely condition. This Bentley, complete with sunroof, comes with all its original equipment such as jack, toolkit and Becker Europa radio. It has participated twice in the Pebble Beach concours d'élégance in 1978 and 1987 and was the subject of a feature in the magazine Automobile Quarterly. It has also won the Brace Award at the Rolls-Royce Owners' Club national meet in 1987. The car will be delivered with the original owner's manual, in its folder still covered in the crocodile skin also used originally in the interior. This example is an outstanding collector's item, offering the opportunity to own one of just 43 left-hand drive examples. With a clear and documented history, special equipment and magnificent patina, here is a wonderfully charming Continental that is destined to bewitch its future owner. A moving masterpiece, unanimously considered to be one of the most beautiful cars ever built, that also deserves to be called one of the most important post-war Bentleys.

photos © Nicolas Zwickel




Estimation 800 000 - 1 000 000 €

Vendu 792 280 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3243
Date : 05 nov. 2017 16:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles sur les Champs 11