• 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
  • 1949 Simca 8 berline. Châssis n°856638. Moteur n°858331. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le
1949 Simca 8 berline
Documents de circulation Principauté de Monaco (véhicule de collection)
Châssis n° 856638
Moteur n° 858331

- Sans réserve
- Ouverture de portes originale
- Etat correct
- Moteur vivant

Ce qui frappe sur ce modèle est l'ouverture des portes: comme les deux battants d'une armoire, elles dégagent largement l'accès à l'habitacle, qui n'est gêné par aucun montant. Cette caractéristique est généralement l'apanage des voitures de luxe et il est vrai que la Simca 8, à la fin des années 1930, est vendue plus cher qu'une Citroën Traction 11 CV. A l'origine de cette voiture lancée par Fiat en 1937, on trouve les deux ingénieurs qui ont déjà conçu la Fiat Topolino, Antonio Fessia et Dante Giacosa. Sous une carrosserie agréablement profilée, ils ont soigné la technique de cette nouvelle automobile. Elle est ainsi pourvue d'un moteur culbuté, de freins à commande hydraulique, d'un circuit électrique 12 volts et atteint la vitesse de 110 km/h. En France, la nouvelle Fiat est commercialisée simultanément par HT Pigozzi sous le nom de Simca 8. Pourquoi ce chiffre, alors qu'il s'agit d'une 6 CV ? Probablement pour flatter les acheteurs et souligner qu'elle offre des performances dignes de la catégorie supérieure. La guerre perturbe évidemment la production et, à la Libération, Simca est regroupée au sein de GFA (Générale Française Automobile) avec Delahaye, Bernard, Laffly et Unic, pour produire une voiture unique conçue par JA Grégoire. Pigozzi, qui a repris les rênes de Simca, réussit à éviter cette obligation et relance à partir de 1946 la production des Simca 8. La voiture poursuit sa carrière jusqu'en 1951, gagnant fin 1949 un moteur 1200, avant de laisser la place à la première "vraie" Simca : l'Aronde. Mais c'est une autre histoire...

La Simca 8 que nous proposons a été achetée par le Prince Rainer à Menton. Elle a ensuite bénéficié d'une remise en état dans les ateliers du Palais, et sa teinte gris irisé se marie bien avec sa sellerie en drap gris avec moquettes grises. Elle est équipée du tableau de bord apparu au début de 1949, comportant des compteurs derrière le volant au lieu d'être placés au centre du tableau de bord. Elle est complète, avec son cric logé sous le capot avant, et constitue une belle occasion d'acquérir ce modèle original.



Monegasque title (Collector car)
Chassis # 856638
Engine No. 858331

- No reserve
- Very original door opening
- A modest but nice car
- Lively engine

What is striking about this model is the way the doors open: like the two doors of a cabinet, they doors open to allow for superb access into the car. This feature was normally the preserve of luxury cars and it is true that the Simca 8, in the late 1930s, sold for more than a Citroën Traction 11HP. The Simca 8, build under license from Fiat, was launched by the Italian carmaker in 1937, and the two engineers who designed the Fiat Topolino, Antonio Fessia and Dante Giacosa, were behind the design of the Simca 8 too. Within a pleasant looking body, the Simca 8 features a modest engine, hydraulic brakes, and a 12 volt electrical system, with the car managing a top speed of 110km/h. In France, the new Fiat was simultaneously marketed by H T Pigozzi as the Simca 8. Why this number, as the car had 6hp - perhaps to flatter and emphasize to the buyers the performance worthy of a higher category? War disrupted production and of course, after the Liberation, the Simca is grouped within GFA (Générale Française Automobile) along with Delahaye, Bernard, Laffly and Unic, to produce a unique car designed by J A Gregory. Pigozzi, who took over the reins of Simca, managed to avoid this obligation and from the 1946 recommenced production of the Simca 8. The car continued to be made until 1951, gaining in late 1949 a 1.2-litre engine, before being replaced by the first 'real' Simca, the Aronde. But then that's another story...

The Simca 8 on offer was purchased by Prince Rainer in Menton. The car then received an overhaul in the workshops of Le Palais de Monaco, and its iridescent grey color blends well with its grey cloth upholstery and grey carpeting. The car comes with a dashboard that appeared in early 1949, with the counters behind the wheel, instead of being placed in the centre of the dashboard. It is very complete with its jack located under the bonnet, and provides an excellent opportunity to acquire this very original model.



Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 18 767 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 17

1949 Simca 8 berline

Vendu 18 767 € [$]

1949 Simca 8 berline
Documents de circulation Principauté de Monaco (véhicule de collection)
Châssis n° 856638
Moteur n° 858331

- Sans réserve
- Ouverture de portes originale
- Etat correct
- Moteur vivant

Ce qui frappe sur ce modèle est l'ouverture des portes: comme les deux battants d'une armoire, elles dégagent largement l'accès à l'habitacle, qui n'est gêné par aucun montant. Cette caractéristique est généralement l'apanage des voitures de luxe et il est vrai que la Simca 8, à la fin des années 1930, est vendue plus cher qu'une Citroën Traction 11 CV. A l'origine de cette voiture lancée par Fiat en 1937, on trouve les deux ingénieurs qui ont déjà conçu la Fiat Topolino, Antonio Fessia et Dante Giacosa. Sous une carrosserie agréablement profilée, ils ont soigné la technique de cette nouvelle automobile. Elle est ainsi pourvue d'un moteur culbuté, de freins à commande hydraulique, d'un circuit électrique 12 volts et atteint la vitesse de 110 km/h. En France, la nouvelle Fiat est commercialisée simultanément par HT Pigozzi sous le nom de Simca 8. Pourquoi ce chiffre, alors qu'il s'agit d'une 6 CV ? Probablement pour flatter les acheteurs et souligner qu'elle offre des performances dignes de la catégorie supérieure. La guerre perturbe évidemment la production et, à la Libération, Simca est regroupée au sein de GFA (Générale Française Automobile) avec Delahaye, Bernard, Laffly et Unic, pour produire une voiture unique conçue par JA Grégoire. Pigozzi, qui a repris les rênes de Simca, réussit à éviter cette obligation et relance à partir de 1946 la production des Simca 8. La voiture poursuit sa carrière jusqu'en 1951, gagnant fin 1949 un moteur 1200, avant de laisser la place à la première "vraie" Simca : l'Aronde. Mais c'est une autre histoire...

La Simca 8 que nous proposons a été achetée par le Prince Rainer à Menton. Elle a ensuite bénéficié d'une remise en état dans les ateliers du Palais, et sa teinte gris irisé se marie bien avec sa sellerie en drap gris avec moquettes grises. Elle est équipée du tableau de bord apparu au début de 1949, comportant des compteurs derrière le volant au lieu d'être placés au centre du tableau de bord. Elle est complète, avec son cric logé sous le capot avant, et constitue une belle occasion d'acquérir ce modèle original.



Monegasque title (Collector car)
Chassis # 856638
Engine No. 858331

- No reserve
- Very original door opening
- A modest but nice car
- Lively engine

What is striking about this model is the way the doors open: like the two doors of a cabinet, they doors open to allow for superb access into the car. This feature was normally the preserve of luxury cars and it is true that the Simca 8, in the late 1930s, sold for more than a Citroën Traction 11HP. The Simca 8, build under license from Fiat, was launched by the Italian carmaker in 1937, and the two engineers who designed the Fiat Topolino, Antonio Fessia and Dante Giacosa, were behind the design of the Simca 8 too. Within a pleasant looking body, the Simca 8 features a modest engine, hydraulic brakes, and a 12 volt electrical system, with the car managing a top speed of 110km/h. In France, the new Fiat was simultaneously marketed by H T Pigozzi as the Simca 8. Why this number, as the car had 6hp - perhaps to flatter and emphasize to the buyers the performance worthy of a higher category? War disrupted production and of course, after the Liberation, the Simca is grouped within GFA (Générale Française Automobile) along with Delahaye, Bernard, Laffly and Unic, to produce a unique car designed by J A Gregory. Pigozzi, who took over the reins of Simca, managed to avoid this obligation and from the 1946 recommenced production of the Simca 8. The car continued to be made until 1951, gaining in late 1949 a 1.2-litre engine, before being replaced by the first 'real' Simca, the Aronde. But then that's another story...

The Simca 8 on offer was purchased by Prince Rainer in Menton. The car then received an overhaul in the workshops of Le Palais de Monaco, and its iridescent grey color blends well with its grey cloth upholstery and grey carpeting. The car comes with a dashboard that appeared in early 1949, with the counters behind the wheel, instead of being placed in the centre of the dashboard. It is very complete with its jack located under the bonnet, and provides an excellent opportunity to acquire this very original model.



Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 18 767 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2231
Date : 26 juill. 2012 17:00

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les Réserves de la Collection de Voitures de SAS le Prince de Monaco