Vente Rétromobile 2019 La Vente Officielle - 08 février 2019 /Lot 49 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale

  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
Titre de circulation hollandais
Châssis n° P-002
Moteur n° 700714

- Basée sur une Alfa Romeo 6C 2300
- Création d'époque originale et soignée
- Restauration de grande qualité

Né sur les rives du lac de Côme en 1894, Luigi Platé était un véritable passionné de sport automobile. Il avait commencé par des courses motocyclistes, ce qui lui avait donné l'occasion de rencontrer Tazio Nuvolari, et avait ouvert en 1918 un garage de voitures et motos de sport. En 1922, il avait pris part à sa première compétition automobile, en Sardaigne, à bord d'une Ansaldo 4CS avec victoire de sa catégorie. Par la suite, au volant de voitures très diverses (Ansaldo, Ceirano, Fiat, Chiribiri...), il a continué à participer à de très nombreux évènements : on estime le nombre de ses engagements à environ 400 ! En 1930, il a même constitué avec un de ses cousins plus jeune la "Scuderia Platé", sans cesser de préparer des voitures pour la course.

La voiture que nous présentons est une de ses réalisations. Fabriquée en 1948-1949 et marquée du numéro P-002, cette Platé Special était basée sur une Alfa Romeo 6C 2300 Gran Turismo 1934 dont elle reprenait le moteur. Le châssis tubulaire avait été réalisé par Platé, avec plusieurs particularités : utilisation des tubes de châssis pour amener l'huile au réservoir situé à l'arrière (la lubrification était à carter sec), suspension semi-indépendante à barres de torsion sur la base des composants d'une Alfa Romeo 6C 2300 1934, freins hydrauliques conçus par Platé selon un système dont il avait déposé la licence. Ces innovations sont mentionnées pour la première fois dans un courrier d'octobre 1937 adressé à G. Canestrini, où Platé indique les avoir mises en œuvre sur une voiture dotée d'un moteur Talbot 8C 1500 à compresseur.

La présente Platé Special reçoit un certificat d'origine le 16 septembre 1948 et, le 28 mars 1949, elle est vendue à Luigi Platé. Il faut attendre encore sept mois pour qu'elle soit immatriculée MI 136938.
Une photo la montre pendant la course Susa-Moncenisio du 22 juillet 1951 où elle est pilotée par Paolo Soprani (abandon) et, le 6 juin 1959, elle est vendue à Nicholas Piccione, qui demeure à Brooklyn, aux États-Unis. Il utilise la voiture quelques temps en Italie avant qu'elle soit embarquée pour l'Amérique. Un document de transit du 28 octobre 1959 précise qu'elle va effectuer la traversée à bord du vaisseau Saturnia, et elle est décrite comme "Alfa Romeo Platé 2500, Châssis 002, moteur 700174, poids 1 170 kg, valeur 480 $".

On retrouve la voiture le 7 mai 1984 quand elle est achetée par John Murphy à "Wheels of Time", en Floride, qui en avait fait l'acquisition lors d'une vente de succession, à Atlanta. John Murphy était passionné de la marque, ayant commencé au début des années 1980 une collection qui allait se faire connaître sous le nom "Alfa Legends". Cette collection verra passer plusieurs exemplaires de modèles tels qu'Alfa Romeo GTA, GTAM, Tipo 33, Montreal, 2600 SZ, Sprint Speciale... et même une TZ jaune qui permettra à John et Betty Murphy de remporter en 1994 leur catégorie au concours d'élégance de Pebble Beach.

Après avoir acheté cette Platé Special, Murphy en a fait fouiller le passé, avant de se lancer dans une restauration complète. Le châssis a été confié à Kleeves Co, de Kimball (Michigan) et le moteur à R.A. Engel Co, de Goodells, également dans le Michigan. La carrosserie en aluminium étant trop fragile pour être restaurée, une neuve a été réalisée mais l'ancienne a été conservée. Les travaux se sont poursuivis chez Laidlaw Restorations, d'Angels Camp (Californie), puis Symbolic Motor Cars. La voiture a été prête à temps pour prendre part en 2011 au concours d'élégance de Pebble Beach, où elle a reçu le "green ribbon" après avoir effectué la randonnée du jeudi matin. En 2004, elle avait déjà remporté le premier prix de sa catégorie au Jolla Concours et, en 2015, elle a été présentée au concours d'Amelia Island.

L'origine du châssis garde une once de mystère, et selon certains il pourrait s'agir d'un ancien châssis Alfa "Corse" ou "Ala Spessa" repris par Platé. Une doublure d'aile porte l'inscription "Prova 1", et le numéro "002" est marqué en plusieurs endroits de la structure. Selon Steve Garland, qui a été impliqué dans la restauration, le châssis aurait reçu auparavant une autre carrosserie, et des réminiscences du système de freins à câbles 6C 2300 sont encore visibles.

Cette voiture est accompagnée d'un volumineux dossier historique en quatre volumes comportant notamment des éléments fournis par le spécialiste John de Boer, de nombreuses photos d'époque et des éléments historiques sur Luigi Platé.
Typique des réalisations artisanales italiennes, cette très belle voiture témoigne de la passion d'un amateur de goût qui, au lendemain des hostilités, a souhaité concevoir une voiture de son crû dotée d'innovations qui lui tenaient à cœur. Basée sur un modèle prestigieux, elle constitue une machine d'une grande originalité et historiquement intéressante.



Dutch title
Chassis number P-002
Engine number 700714

- Based on an Alfa Romeo 6C 2300
- Well-executed original period design
- High-quality restoration

Born on the shore of Lake Como in 1894, Luigi Platé was a true motorsport enthusiast. He began in motorcycle racing, which gave him the chance to meet Tazio Nuvolari, and in 1918 he opened a garage for sports cars and motorcycles. In 1922, he took part in his first car race, in Sardinia, driving an Ansaldo 4CS, and won his class. Afterwards, driving a huge variety of cars (Ansaldo, Ceirano, Fiat, Chiribiri …), he continued to compete in a great many races - the number is estimated at about 400! In 1930, he even set up the "Scuderia Platé" with one of his younger cousins, continuing all the while to prepare cars for racing.

The car which we are presenting for sale is one of those he produced. Built in 1948-49 and bearing the number P-002, this Platé Special was based on a 1934 Alfa Romeo 6C 2300 Gran Turismo, whose engine it used. The tubular chassis was produced by Platé and had several distinctive features: the use of the chassis tubes to carry the oil from the reservoir located at the rear (the car had dry-sump lubrication), semi-independent suspension with torsion bars based on components from a 1934 Alfa Romeo 6C 2300 and hydraulic brakes designed by Platé and based on a system for which he had registered the licence. These innovations were first mentioned in a letter which Platé sent to G. Canestrini in October 1937, in which he indicated that he had implemented them on a car fitted with a supercharged Talbot 8C 1500 engine.

This Platé Special was granted its certificate of origin on 16 September 1948 and sold to Luigi Platé on 28 March 1949. It would be another seven months before it was registered MI 136938.
A photograph shows it during the Susa-Moncenisio race on 22 July 1951, driven by Paolo Soprani (who retired), and on 6 June 1959, it was sold to Nicholas Piccione, a resident of Brooklyn in the United States. He used the car for a while in Italy before it was shipped to America. A transit document dated 28 October 1959 specifies that it would make the crossing on board the Saturnia, describing it as: "Alfa Romeo Platé 2500, chassis 002, engine 700174, weight 1170kg (2579lb), value 480 $".

The car showed up again on 7 May 1984, when it was purchased by John Murphy from "Wheels of Time" in Florida, who had acquired it during an estate sale in Atlanta. Murphy was an Alfa Romeo enthusiast, who had begun to build up a collection at the start of the 1980s which would become known as "Alfa Legends". Several examples of models such as the Alfa Romeo GTA, GTAM, Tipo 33, Montreal, 2600 SZ and Sprint Speciale passed through the collection, and even a yellow TZ with which John and Betty Murphy won their class at the Pebble Beach Concours d'Elegance in 1994.

After buying the Platé Special, Murphy delved into its history, before undertaking a complete restoration. The chassis was entrusted to Kleeves Co. in Kimball (Michigan) and the engine to R.A. Engel Co. in Goodells, also in Michigan. The aluminium body was too fragile to be restored and a new body was built, although the old one was kept. The restoration work continued at Laidlaw Restorations at Angels Camp (California) and then at Symbolic Motor Cars. The car was ready to take part in the Pebble Beach Concours d'Elegance in 2011, where it was awarded the "green ribbon" after taking part in the road trip on Thursday morning. In 2004, it had already won first prize in its class at the Jolla Concours and in 2015 it was shown at the Amelia Island Concours.

There is still an element of mystery regarding the origin of the chassis, some believing that it may be a former Alfa "Corse" or "Ala Spessa" chassis which Platé reclaimed. One of the wing liners bears the inscription "Prova 1", while the number 002 is marked on the body in several places. According to Steve Garland, who was involved in the restoration, it is believed that the chassis may previously have been fitted with another body, and traces of the 6C 2300 cable-operated brakes can still be seen.

The car comes with an extensive history in four volumes, including in particular the items provided by the specialist John de Boer, numerous period photos and historical details about Luigi Platé.
Typical of hand-built Italian models, this very attractive car is a testimony to the passion of an enthusiast with good taste, who - immediately after the war - wished to design a car of his own fitted with the innovations he held dear. Based on a prestigious model, it represents a highly original and historically interesting motorcar.

Photos © Jorn Veerbeek of Fotostudio Smit


Estimation 400 000 - 500 000 €

Lot 49

1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale

Estimation 400 000 - 500 000 € [$]

1949 Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale
Titre de circulation hollandais
Châssis n° P-002
Moteur n° 700714

- Basée sur une Alfa Romeo 6C 2300
- Création d'époque originale et soignée
- Restauration de grande qualité

Né sur les rives du lac de Côme en 1894, Luigi Platé était un véritable passionné de sport automobile. Il avait commencé par des courses motocyclistes, ce qui lui avait donné l'occasion de rencontrer Tazio Nuvolari, et avait ouvert en 1918 un garage de voitures et motos de sport. En 1922, il avait pris part à sa première compétition automobile, en Sardaigne, à bord d'une Ansaldo 4CS avec victoire de sa catégorie. Par la suite, au volant de voitures très diverses (Ansaldo, Ceirano, Fiat, Chiribiri...), il a continué à participer à de très nombreux évènements : on estime le nombre de ses engagements à environ 400 ! En 1930, il a même constitué avec un de ses cousins plus jeune la "Scuderia Platé", sans cesser de préparer des voitures pour la course.

La voiture que nous présentons est une de ses réalisations. Fabriquée en 1948-1949 et marquée du numéro P-002, cette Platé Special était basée sur une Alfa Romeo 6C 2300 Gran Turismo 1934 dont elle reprenait le moteur. Le châssis tubulaire avait été réalisé par Platé, avec plusieurs particularités : utilisation des tubes de châssis pour amener l'huile au réservoir situé à l'arrière (la lubrification était à carter sec), suspension semi-indépendante à barres de torsion sur la base des composants d'une Alfa Romeo 6C 2300 1934, freins hydrauliques conçus par Platé selon un système dont il avait déposé la licence. Ces innovations sont mentionnées pour la première fois dans un courrier d'octobre 1937 adressé à G. Canestrini, où Platé indique les avoir mises en œuvre sur une voiture dotée d'un moteur Talbot 8C 1500 à compresseur.

La présente Platé Special reçoit un certificat d'origine le 16 septembre 1948 et, le 28 mars 1949, elle est vendue à Luigi Platé. Il faut attendre encore sept mois pour qu'elle soit immatriculée MI 136938.
Une photo la montre pendant la course Susa-Moncenisio du 22 juillet 1951 où elle est pilotée par Paolo Soprani (abandon) et, le 6 juin 1959, elle est vendue à Nicholas Piccione, qui demeure à Brooklyn, aux États-Unis. Il utilise la voiture quelques temps en Italie avant qu'elle soit embarquée pour l'Amérique. Un document de transit du 28 octobre 1959 précise qu'elle va effectuer la traversée à bord du vaisseau Saturnia, et elle est décrite comme "Alfa Romeo Platé 2500, Châssis 002, moteur 700174, poids 1 170 kg, valeur 480 $".

On retrouve la voiture le 7 mai 1984 quand elle est achetée par John Murphy à "Wheels of Time", en Floride, qui en avait fait l'acquisition lors d'une vente de succession, à Atlanta. John Murphy était passionné de la marque, ayant commencé au début des années 1980 une collection qui allait se faire connaître sous le nom "Alfa Legends". Cette collection verra passer plusieurs exemplaires de modèles tels qu'Alfa Romeo GTA, GTAM, Tipo 33, Montreal, 2600 SZ, Sprint Speciale... et même une TZ jaune qui permettra à John et Betty Murphy de remporter en 1994 leur catégorie au concours d'élégance de Pebble Beach.

Après avoir acheté cette Platé Special, Murphy en a fait fouiller le passé, avant de se lancer dans une restauration complète. Le châssis a été confié à Kleeves Co, de Kimball (Michigan) et le moteur à R.A. Engel Co, de Goodells, également dans le Michigan. La carrosserie en aluminium étant trop fragile pour être restaurée, une neuve a été réalisée mais l'ancienne a été conservée. Les travaux se sont poursuivis chez Laidlaw Restorations, d'Angels Camp (Californie), puis Symbolic Motor Cars. La voiture a été prête à temps pour prendre part en 2011 au concours d'élégance de Pebble Beach, où elle a reçu le "green ribbon" après avoir effectué la randonnée du jeudi matin. En 2004, elle avait déjà remporté le premier prix de sa catégorie au Jolla Concours et, en 2015, elle a été présentée au concours d'Amelia Island.

L'origine du châssis garde une once de mystère, et selon certains il pourrait s'agir d'un ancien châssis Alfa "Corse" ou "Ala Spessa" repris par Platé. Une doublure d'aile porte l'inscription "Prova 1", et le numéro "002" est marqué en plusieurs endroits de la structure. Selon Steve Garland, qui a été impliqué dans la restauration, le châssis aurait reçu auparavant une autre carrosserie, et des réminiscences du système de freins à câbles 6C 2300 sont encore visibles.

Cette voiture est accompagnée d'un volumineux dossier historique en quatre volumes comportant notamment des éléments fournis par le spécialiste John de Boer, de nombreuses photos d'époque et des éléments historiques sur Luigi Platé.
Typique des réalisations artisanales italiennes, cette très belle voiture témoigne de la passion d'un amateur de goût qui, au lendemain des hostilités, a souhaité concevoir une voiture de son crû dotée d'innovations qui lui tenaient à cœur. Basée sur un modèle prestigieux, elle constitue une machine d'une grande originalité et historiquement intéressante.



Dutch title
Chassis number P-002
Engine number 700714

- Based on an Alfa Romeo 6C 2300
- Well-executed original period design
- High-quality restoration

Born on the shore of Lake Como in 1894, Luigi Platé was a true motorsport enthusiast. He began in motorcycle racing, which gave him the chance to meet Tazio Nuvolari, and in 1918 he opened a garage for sports cars and motorcycles. In 1922, he took part in his first car race, in Sardinia, driving an Ansaldo 4CS, and won his class. Afterwards, driving a huge variety of cars (Ansaldo, Ceirano, Fiat, Chiribiri …), he continued to compete in a great many races - the number is estimated at about 400! In 1930, he even set up the "Scuderia Platé" with one of his younger cousins, continuing all the while to prepare cars for racing.

The car which we are presenting for sale is one of those he produced. Built in 1948-49 and bearing the number P-002, this Platé Special was based on a 1934 Alfa Romeo 6C 2300 Gran Turismo, whose engine it used. The tubular chassis was produced by Platé and had several distinctive features: the use of the chassis tubes to carry the oil from the reservoir located at the rear (the car had dry-sump lubrication), semi-independent suspension with torsion bars based on components from a 1934 Alfa Romeo 6C 2300 and hydraulic brakes designed by Platé and based on a system for which he had registered the licence. These innovations were first mentioned in a letter which Platé sent to G. Canestrini in October 1937, in which he indicated that he had implemented them on a car fitted with a supercharged Talbot 8C 1500 engine.

This Platé Special was granted its certificate of origin on 16 September 1948 and sold to Luigi Platé on 28 March 1949. It would be another seven months before it was registered MI 136938.
A photograph shows it during the Susa-Moncenisio race on 22 July 1951, driven by Paolo Soprani (who retired), and on 6 June 1959, it was sold to Nicholas Piccione, a resident of Brooklyn in the United States. He used the car for a while in Italy before it was shipped to America. A transit document dated 28 October 1959 specifies that it would make the crossing on board the Saturnia, describing it as: "Alfa Romeo Platé 2500, chassis 002, engine 700174, weight 1170kg (2579lb), value 480 $".

The car showed up again on 7 May 1984, when it was purchased by John Murphy from "Wheels of Time" in Florida, who had acquired it during an estate sale in Atlanta. Murphy was an Alfa Romeo enthusiast, who had begun to build up a collection at the start of the 1980s which would become known as "Alfa Legends". Several examples of models such as the Alfa Romeo GTA, GTAM, Tipo 33, Montreal, 2600 SZ and Sprint Speciale passed through the collection, and even a yellow TZ with which John and Betty Murphy won their class at the Pebble Beach Concours d'Elegance in 1994.

After buying the Platé Special, Murphy delved into its history, before undertaking a complete restoration. The chassis was entrusted to Kleeves Co. in Kimball (Michigan) and the engine to R.A. Engel Co. in Goodells, also in Michigan. The aluminium body was too fragile to be restored and a new body was built, although the old one was kept. The restoration work continued at Laidlaw Restorations at Angels Camp (California) and then at Symbolic Motor Cars. The car was ready to take part in the Pebble Beach Concours d'Elegance in 2011, where it was awarded the "green ribbon" after taking part in the road trip on Thursday morning. In 2004, it had already won first prize in its class at the Jolla Concours and in 2015 it was shown at the Amelia Island Concours.

There is still an element of mystery regarding the origin of the chassis, some believing that it may be a former Alfa "Corse" or "Ala Spessa" chassis which Platé reclaimed. One of the wing liners bears the inscription "Prova 1", while the number 002 is marked on the body in several places. According to Steve Garland, who was involved in the restoration, it is believed that the chassis may previously have been fitted with another body, and traces of the 6C 2300 cable-operated brakes can still be seen.

The car comes with an extensive history in four volumes, including in particular the items provided by the specialist John de Boer, numerous period photos and historical details about Luigi Platé.
Typical of hand-built Italian models, this very attractive car is a testimony to the passion of an enthusiast with good taste, who - immediately after the war - wished to design a car of his own fitted with the innovations he held dear. Based on a prestigious model, it represents a highly original and historically interesting motorcar.

Photos © Jorn Veerbeek of Fotostudio Smit


Estimation 400 000 - 500 000 €

Détails de la vente

Vente : 3888
Lieu : Salon Rétromobile Hall 2.1 Paris Expo – Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 08 févr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2019 La Vente Officielle