• 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve
  • 1942 M10 Tank Destroyer  No reserve

1942 M10 Tank Destroyer
No reserve

Châssis n°57600 035
Armement tourelle n°20269, calibre 76,2 mm, sans culasse : certificat de neutralisation en catégorie 8 : n°140033, daté 08.03.2007
Armement secondaire factice
Sans réserve

- Tank emblématique rare et très recherché
- Exemplaire assez complet et bien préservé
- Depuis 20 ans dans la collection André Lurton

Le M10, de dénomination Tank Destroyer, a la particularité d'allier la puissance de feux d'un char classique mais avec une technicité simplifiée, moins de poids et plus de puissance, il dispose d'une efficacité accrue au combat ainsi que d'un coup de production réduit. Plus communément appelé " Wolverine ", le M10 présenté à la vente porte le numéro de production #305 frappé sur l'avant de sa coque. Il fut produit en novembre 1942, il s'agit donc de l'un des exemplaires de la première série des 4993 exemplaires produits chez la Fischer Body Company aux USA, d'octobre 1942 à novembre 1943. Un modèle tardif du M10 type A1 sera également mis en production chez Ford, qui en assemblera 1038 unités.

L'exemplaire de la vente a été remis en condition fonctionnelle. La coque en acier soudé comporte l'ensemble des supports soudés de rack à patins de chenille supplémentaires et comme le différentiel avant monobloc, sont conformes au modèle. Les chenilles acier sont d'origine et du modèle US. Les trappes pilote et co-pilotes sont également d'origine avec leur support de vision par épiscope. Les phares avant sont modifiés par des modèle après-guerre, un phare black-out est fixé sur l'emplacement de la sirène, il s'agit d'un montage non d'origine.

Le compartiment de pilotage est en bon état d'origine et de conservation, le système de réglage d'élévation des sièges pilotes et co-pilote est d'origine et semble fonctionnel. Les commandes de directions et de freins sont également conformes, les poignées en caoutchouc sont absentes. La plaque de production d'origine, vissée sur la coque à côté du pilote est encore présente. Les supports de phares de rechange et épiscopes d'origine sont en bon état.

Les commandes de débrayages des moteurs et des accélérateurs à mains sont absentes, le support soudé sur la coque étant resté en place. Le tableau de bord d'origine complexe et typique du M10 est absent, un autre de fabrication artisanale a pris place avec deux comptes tours U.S. et certainement deux manomètres de pression huile permettant un contrôle succinct des deux moteurs. Un ensemble de trois interrupteurs non d'origine vient compléter le tableau.

La motorisation, plus communément appelé " Twin diesel " comprend deux moteurs Général Motors de 6 cylindres en ligne soit un ensemble de 12 cylindres, référence GM-6046. Ils ont la particularité de fonctionner au diesel, avec un cycle de fonctionnement de type " deux temps " avec soufflante à l'admission donnant un bruit de fonctionnement caractéristique assez strident, le régime de fonctionnement étant très haut pour des moteurs diesel.

L'ensemble moteur présent dans le M10 est complet, démarreurs et dynamos sont présents. Le système de filtration de carburant et relais de préchauffage d'origine est absent, il a laissé place à deux filtres à carburant moderne. La tôle de séparation entre les moteurs et l'espace de l'équipage est manquante. La tourelle est d'origine, l'ensemble culasse et canon est un réassemblage non conforme au M10, le tube provenant d'un canon de M4 Sherman.

Les contre masses, typique de la silhouette du tank destroyer sont présentes, elles sont de premier type donc en acier plein. Le mécanisme de culasse ainsi que de nombreuses pièces sont absentes, le bouclier semble être celui d'origine. Les mécanismes et boitiers d'élévations et de rotations sont manquants, le verrouillage également, ainsi que les trois sièges de tourelle pour l'équipage. Les boites de rangements ainsi que le support d'extincteur sont d'origine et encore fixés à l'intérieur de la tourelle. Il est également resté les racks à obus, porte chargeur de mitrailleuse Thompson, le support pour la boite de premier secours type " Us first aid ".
Le plancher en dessous la tourelle est présente mais semble avoir été restauré de manière artisanale.

Acheté en 2000 à Bourges par André Lurton, il sera livré accompagné de son attestation de dématérialisation ainsi que d'une copie du livret d'instruction pour Tank Destroyer en français. Ce M10 est une pièce importante de la collection et l'un des blindés rares sur le marché. Sa production fut en effet restreinte en volume et ne dura qu'une petite année. Sa silhouette atypique rappelant certains chars des productions du IIIème Reich, comme le Panther, et son rapport poids/puissance exceptionnel en font un modèle de char recherché par les collectionneurs dans le monde entier. Cet exemplaire, malgré une remise en état basique possède sa motorisation d'origine General Motors et un grand nombre de pièces et d'accessoires en l'état.

Nous remercions Military Classic Vehicles/ Matthieu Dumias pour son aide.

Notes aux acheteurs :
Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été rarement utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et doivent bénéficier a minima d'une révision générale avant de reprendre la route.

Lieu d'exposition : Targon

Châssis 57600 035
Turret armament n°20269, calibre 76,2 mm, without cylinder head
Category 8 neutralisation certificate: n°140033, dated 08.03.2007
False secondary armament
No reserve

- Rare and sought-after iconic tank
- Reasonably complete and well-preserved example
- In André Lurton's collection for 20 years

The M10, a Tank Destroyer, had the distinctive feature of combining the firepower of a classic tank in a form that was technically more simple, lighter and more powerful. This made it more efficient in combat and simpler to build. More commonly known as the " Wolverine ", the M10 in the sale has the production number #305 stamped on the front of the hull. It was produced in November 1942, making it one of the first series of 4992 examples built by the Fischer Body Company in the US, between October 1942 and November 1943. A later model of the M10 Type A1 was also produced by Ford, who manufactured 1038 units.

The example in the sale has been restored to working condition. The welded steel hull has all the welded support racks for the additional track that, like the monobloc front differential, conform to the model. The steel tracks are original and correct for the US model. The driver and co-driver hatches are also original and are complete with their periscopes. The front lights have been changed for post-war models, a black-out light is attached to the siren mounting with a non-original fitting.

The driver's compartment is in well conserved, original condition, the system of height adjustment for the driver and co-driver's seats is original and appears to be working. The controls for the steering and braking also conform to the original, but the rubber handles are missing. The original production plate, screwed to the hull on the driver's side is still present. The original spare headlight brackets and periscopes are in good condition.

The clutch controls for the engines and the hand throttles are absent, the support welded to the hull remains in place. The original and complex M10-type instrument panel has been replaced with a more basic one and has two US rev counters along with two oil pressure gauges to allow monitoring of the two engines. A total of three non-original switches complete the panel.

The engine, more commonly called a " twin diesel " comprises two inline six-cylinder General Motors engines, and the 12-cylinder unit has reference GM-6046. They have the distinctive feature of running on diesel, with a two-stroke function featuring an intake blower that produces the rather strident and characteristic operating noise, as the operating speed is very high for diesel engines.

The engine assembly in the M10 is complete, and the starters and dynamos are present. The original fuel filter and pre-warming relay system is absent, having been replaced with two filters for modern fuel. The partition plate between the two engines and the space for the crew is missing. The turret is original, the head and barrel assembly doesn't conform to the M10, with the tube coming from the cannon of an M4 Sherman.

The counterweights, typical of the shape of the tank destroyer, are present, and are of the early type, hence in solid steel. The mechanism of the head and various parts are absent, the shield appears to be original. The elevation and rotation mechanisms and cases are missing, the locking mechanism also, as well as the three seats in the turret for the crew. The storage boxes and the extinguisher bracket are original and still fixed to the inside of the turret. The shell racks also remain, along with the magazine holder for the Thompson machine-gun and the support for the " US first aid " box.
The floor below the turret is present but appears to have been restored in a rudimentary fashion.

Acquired in 2000 in Bourges by André Lurton, it will be delivered with its certificate of dematerialisation as well as a copy of the instruction booklet for the Tank Destroyer in French. This M10 is an important piece in the collection and one of very few tanks on the market. A limited number were produced in the space of just a year. Its atypical silhouette is reminiscent of certain tanks produced by the III Reich like the Panther, and the exceptional power-to-weight ratio makes it highly sought after by collectors around the world. This example, despite having been restored in a basic fashion, retains its original General Motors engine and a great number of parts and accessories.

We would like to thank Military Classic Vehicles/ Matthieu Dumias for his help.

Note to the buyers:
We inform buyers that all the vehicles in the collection have been rarely used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require at the minimum recommissioning before being driven on the public roads.

© Peter Singhof


Estimation 220 000 - 250 000 €



Vendu 310 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 53

1942 M10 Tank Destroyer

Vendu 310 000 € [$]

1942 M10 Tank Destroyer
No reserve

Châssis n°57600 035
Armement tourelle n°20269, calibre 76,2 mm, sans culasse : certificat de neutralisation en catégorie 8 : n°140033, daté 08.03.2007
Armement secondaire factice
Sans réserve

- Tank emblématique rare et très recherché
- Exemplaire assez complet et bien préservé
- Depuis 20 ans dans la collection André Lurton

Le M10, de dénomination Tank Destroyer, a la particularité d'allier la puissance de feux d'un char classique mais avec une technicité simplifiée, moins de poids et plus de puissance, il dispose d'une efficacité accrue au combat ainsi que d'un coup de production réduit. Plus communément appelé " Wolverine ", le M10 présenté à la vente porte le numéro de production #305 frappé sur l'avant de sa coque. Il fut produit en novembre 1942, il s'agit donc de l'un des exemplaires de la première série des 4993 exemplaires produits chez la Fischer Body Company aux USA, d'octobre 1942 à novembre 1943. Un modèle tardif du M10 type A1 sera également mis en production chez Ford, qui en assemblera 1038 unités.

L'exemplaire de la vente a été remis en condition fonctionnelle. La coque en acier soudé comporte l'ensemble des supports soudés de rack à patins de chenille supplémentaires et comme le différentiel avant monobloc, sont conformes au modèle. Les chenilles acier sont d'origine et du modèle US. Les trappes pilote et co-pilotes sont également d'origine avec leur support de vision par épiscope. Les phares avant sont modifiés par des modèle après-guerre, un phare black-out est fixé sur l'emplacement de la sirène, il s'agit d'un montage non d'origine.

Le compartiment de pilotage est en bon état d'origine et de conservation, le système de réglage d'élévation des sièges pilotes et co-pilote est d'origine et semble fonctionnel. Les commandes de directions et de freins sont également conformes, les poignées en caoutchouc sont absentes. La plaque de production d'origine, vissée sur la coque à côté du pilote est encore présente. Les supports de phares de rechange et épiscopes d'origine sont en bon état.

Les commandes de débrayages des moteurs et des accélérateurs à mains sont absentes, le support soudé sur la coque étant resté en place. Le tableau de bord d'origine complexe et typique du M10 est absent, un autre de fabrication artisanale a pris place avec deux comptes tours U.S. et certainement deux manomètres de pression huile permettant un contrôle succinct des deux moteurs. Un ensemble de trois interrupteurs non d'origine vient compléter le tableau.

La motorisation, plus communément appelé " Twin diesel " comprend deux moteurs Général Motors de 6 cylindres en ligne soit un ensemble de 12 cylindres, référence GM-6046. Ils ont la particularité de fonctionner au diesel, avec un cycle de fonctionnement de type " deux temps " avec soufflante à l'admission donnant un bruit de fonctionnement caractéristique assez strident, le régime de fonctionnement étant très haut pour des moteurs diesel.

L'ensemble moteur présent dans le M10 est complet, démarreurs et dynamos sont présents. Le système de filtration de carburant et relais de préchauffage d'origine est absent, il a laissé place à deux filtres à carburant moderne. La tôle de séparation entre les moteurs et l'espace de l'équipage est manquante. La tourelle est d'origine, l'ensemble culasse et canon est un réassemblage non conforme au M10, le tube provenant d'un canon de M4 Sherman.

Les contre masses, typique de la silhouette du tank destroyer sont présentes, elles sont de premier type donc en acier plein. Le mécanisme de culasse ainsi que de nombreuses pièces sont absentes, le bouclier semble être celui d'origine. Les mécanismes et boitiers d'élévations et de rotations sont manquants, le verrouillage également, ainsi que les trois sièges de tourelle pour l'équipage. Les boites de rangements ainsi que le support d'extincteur sont d'origine et encore fixés à l'intérieur de la tourelle. Il est également resté les racks à obus, porte chargeur de mitrailleuse Thompson, le support pour la boite de premier secours type " Us first aid ".
Le plancher en dessous la tourelle est présente mais semble avoir été restauré de manière artisanale.

Acheté en 2000 à Bourges par André Lurton, il sera livré accompagné de son attestation de dématérialisation ainsi que d'une copie du livret d'instruction pour Tank Destroyer en français. Ce M10 est une pièce importante de la collection et l'un des blindés rares sur le marché. Sa production fut en effet restreinte en volume et ne dura qu'une petite année. Sa silhouette atypique rappelant certains chars des productions du IIIème Reich, comme le Panther, et son rapport poids/puissance exceptionnel en font un modèle de char recherché par les collectionneurs dans le monde entier. Cet exemplaire, malgré une remise en état basique possède sa motorisation d'origine General Motors et un grand nombre de pièces et d'accessoires en l'état.

Nous remercions Military Classic Vehicles/ Matthieu Dumias pour son aide.

Notes aux acheteurs :
Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été rarement utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et doivent bénéficier a minima d'une révision générale avant de reprendre la route.

Lieu d'exposition : Targon

Châssis 57600 035
Turret armament n°20269, calibre 76,2 mm, without cylinder head
Category 8 neutralisation certificate: n°140033, dated 08.03.2007
False secondary armament
No reserve

- Rare and sought-after iconic tank
- Reasonably complete and well-preserved example
- In André Lurton's collection for 20 years

The M10, a Tank Destroyer, had the distinctive feature of combining the firepower of a classic tank in a form that was technically more simple, lighter and more powerful. This made it more efficient in combat and simpler to build. More commonly known as the " Wolverine ", the M10 in the sale has the production number #305 stamped on the front of the hull. It was produced in November 1942, making it one of the first series of 4992 examples built by the Fischer Body Company in the US, between October 1942 and November 1943. A later model of the M10 Type A1 was also produced by Ford, who manufactured 1038 units.

The example in the sale has been restored to working condition. The welded steel hull has all the welded support racks for the additional track that, like the monobloc front differential, conform to the model. The steel tracks are original and correct for the US model. The driver and co-driver hatches are also original and are complete with their periscopes. The front lights have been changed for post-war models, a black-out light is attached to the siren mounting with a non-original fitting.

The driver's compartment is in well conserved, original condition, the system of height adjustment for the driver and co-driver's seats is original and appears to be working. The controls for the steering and braking also conform to the original, but the rubber handles are missing. The original production plate, screwed to the hull on the driver's side is still present. The original spare headlight brackets and periscopes are in good condition.

The clutch controls for the engines and the hand throttles are absent, the support welded to the hull remains in place. The original and complex M10-type instrument panel has been replaced with a more basic one and has two US rev counters along with two oil pressure gauges to allow monitoring of the two engines. A total of three non-original switches complete the panel.

The engine, more commonly called a " twin diesel " comprises two inline six-cylinder General Motors engines, and the 12-cylinder unit has reference GM-6046. They have the distinctive feature of running on diesel, with a two-stroke function featuring an intake blower that produces the rather strident and characteristic operating noise, as the operating speed is very high for diesel engines.

The engine assembly in the M10 is complete, and the starters and dynamos are present. The original fuel filter and pre-warming relay system is absent, having been replaced with two filters for modern fuel. The partition plate between the two engines and the space for the crew is missing. The turret is original, the head and barrel assembly doesn't conform to the M10, with the tube coming from the cannon of an M4 Sherman.

The counterweights, typical of the shape of the tank destroyer, are present, and are of the early type, hence in solid steel. The mechanism of the head and various parts are absent, the shield appears to be original. The elevation and rotation mechanisms and cases are missing, the locking mechanism also, as well as the three seats in the turret for the crew. The storage boxes and the extinguisher bracket are original and still fixed to the inside of the turret. The shell racks also remain, along with the magazine holder for the Thompson machine-gun and the support for the " US first aid " box.
The floor below the turret is present but appears to have been restored in a rudimentary fashion.

Acquired in 2000 in Bourges by André Lurton, it will be delivered with its certificate of dematerialisation as well as a copy of the instruction booklet for the Tank Destroyer in French. This M10 is an important piece in the collection and one of very few tanks on the market. A limited number were produced in the space of just a year. Its atypical silhouette is reminiscent of certain tanks produced by the III Reich like the Panther, and the exceptional power-to-weight ratio makes it highly sought after by collectors around the world. This example, despite having been restored in a basic fashion, retains its original General Motors engine and a great number of parts and accessories.

We would like to thank Military Classic Vehicles/ Matthieu Dumias for his help.

Note to the buyers:
We inform buyers that all the vehicles in the collection have been rarely used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require at the minimum recommissioning before being driven on the public roads.

© Peter Singhof


Estimation 220 000 - 250 000 €



Vendu 310 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4076
Lieu : Château Bonnet, 33420 Grezillac
Date : 27 sept. 2020 15:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Sophie Peyrache
Tél. +33 1 42 99 20 41
speyrache@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Succession André Lurton