Vente Rétromobile 2014 & Solo Alfa by Artcurial Motorcars /Lot 323 1939 Simca Huit 1100 berline No reserve

  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
  • 1939 Simca Huit 1100 berline  No reserve
1939 Simca Huit 1100 berline
No reserve

Titre de circulation hollandais
Châssis n° 814818

- Belle présentation
- Voiture originale et bien dessinée
- Portes ouvrant en vis-à-vis

Ce qui frappe, sur ce modèle, est l'ouverture des portes : comme les deux battants d'une armoire, elles dégagent largement l'accès à l'habitacle. Cette caractéristique est généralement l'apanage des voitures de luxe et il est vrai que la Simca Huit, à la fin des années 1930, est vendue plus chère qu'une Citroën Traction. A l'origine de cette voiture lancée par Fiat en 1937, on trouve les deux ingénieurs qui ont déjà conçu la Fiat Topolino, Antonio Fessia et Dante Giacosa. Sous une carrosserie agréablement dessinée, ils ont soigné la technique, avec un moteur 1100 culbuté, des freins à commande hydraulique et un circuit électrique 12 volts. En France, la nouvelle Fiat est commercialisée sous le nom de Simca Huit. Pourquoi ce chiffre, alors qu'il s'agit d'une 6 CV ? Probablement pour flatter les acheteurs et souligner qu'elle offre des performances dignes de la catégorie supérieure : elle atteint en effet 110 km/h.

Le numéro de série de cette Simca Huit laisse penser qu'elle a été produite à la fin de l'année 1939. D'après une plaque de tableau de bord, elle aurait appartenu à M. Louis Méon, demeurant à Sandaucourt, dans les Vosges. Plus récemment, elle a fait partie d'une collection basée aux Pays-Bas.
Cette jolie voiture a fait l'objet d'une restauration et se présente en bon état, carrosserie rouge et intérieur en tissus beige avec passepoil rouge. Les joints en caoutchouc ont été remplacés et le circuit électrique refait. Elle dispose d'accessoires très appréciés, comme une queue de carpe d'échappement, une hirondelle de capot ou encore des projecteurs additionnels Marchal. Elle est dotée de pneus à flanc blancs et le compteur kilométrique affiche 91 346 km. Cette séduisante automobile fera le plaisir d'un amateur sensible à l'originalité de ses portes ouvrant en vis-à-vis, et de son allure de petite berline compacte.



Dutch registration
Chassis # 814818

- In beautiful condition
- An original and well designed car
- Doors opening vis-à-vis

What is striking about this model is the way the doors open: like two panels of a cabinet, they provide for excellent access to the cabin. This feature is usually the privilege of luxury cars and it is true that the Simca Eight in the late 1930s sold more than a Citroën Traction. Originally this car was launched by Fiat in 1937, designed by the same two engineers who designed the Fiat Topolino , Antonio Fessia and Dante Giacosa. Under a nicely designed body, they took care of the mechanicals, a 1100cc engine with hydraulic brakes and a 12 volt electric circuit. In France, the new Fiat was marketed under the name Simca Eight. Why this figure, given that the car had a taxable horsepower of 6hp? Probably to flatter buyers and highlight its performance, which was worthy of a higher category: indeed the car can reach a top speed of 110 km/h.
The serial number of this Simca Eight suggests that it was produced at the end of 1939. According to the plate on the dashboard, it would have belonged to Louis Méon, living in Sandaucourt, in the Vosges. Most recently, it has been part of a collection based out of the Netherlands.
This beautiful car has undergone a restoration and looks to be in good condition, with a red body and an interior in beige fabric with red pipings. The rubber seals were replaced and the circuit too. It features popular accessories, such as an exhaust fin, a swallow and a cover for the additional Marchal headlamps. It is equipped with white sidewall tires and the odometer reads 91,346km. This attractive car will delight a sensitive enthusiast who appreciates the originality of its doors opening vis-à-vis, and the look of a small compact saloon.



Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 13 708 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 323

1939 Simca Huit 1100 berline
No reserve

Vendu 13 708 € [$]

1939 Simca Huit 1100 berline
No reserve

Titre de circulation hollandais
Châssis n° 814818

- Belle présentation
- Voiture originale et bien dessinée
- Portes ouvrant en vis-à-vis

Ce qui frappe, sur ce modèle, est l'ouverture des portes : comme les deux battants d'une armoire, elles dégagent largement l'accès à l'habitacle. Cette caractéristique est généralement l'apanage des voitures de luxe et il est vrai que la Simca Huit, à la fin des années 1930, est vendue plus chère qu'une Citroën Traction. A l'origine de cette voiture lancée par Fiat en 1937, on trouve les deux ingénieurs qui ont déjà conçu la Fiat Topolino, Antonio Fessia et Dante Giacosa. Sous une carrosserie agréablement dessinée, ils ont soigné la technique, avec un moteur 1100 culbuté, des freins à commande hydraulique et un circuit électrique 12 volts. En France, la nouvelle Fiat est commercialisée sous le nom de Simca Huit. Pourquoi ce chiffre, alors qu'il s'agit d'une 6 CV ? Probablement pour flatter les acheteurs et souligner qu'elle offre des performances dignes de la catégorie supérieure : elle atteint en effet 110 km/h.

Le numéro de série de cette Simca Huit laisse penser qu'elle a été produite à la fin de l'année 1939. D'après une plaque de tableau de bord, elle aurait appartenu à M. Louis Méon, demeurant à Sandaucourt, dans les Vosges. Plus récemment, elle a fait partie d'une collection basée aux Pays-Bas.
Cette jolie voiture a fait l'objet d'une restauration et se présente en bon état, carrosserie rouge et intérieur en tissus beige avec passepoil rouge. Les joints en caoutchouc ont été remplacés et le circuit électrique refait. Elle dispose d'accessoires très appréciés, comme une queue de carpe d'échappement, une hirondelle de capot ou encore des projecteurs additionnels Marchal. Elle est dotée de pneus à flanc blancs et le compteur kilométrique affiche 91 346 km. Cette séduisante automobile fera le plaisir d'un amateur sensible à l'originalité de ses portes ouvrant en vis-à-vis, et de son allure de petite berline compacte.



Dutch registration
Chassis # 814818

- In beautiful condition
- An original and well designed car
- Doors opening vis-à-vis

What is striking about this model is the way the doors open: like two panels of a cabinet, they provide for excellent access to the cabin. This feature is usually the privilege of luxury cars and it is true that the Simca Eight in the late 1930s sold more than a Citroën Traction. Originally this car was launched by Fiat in 1937, designed by the same two engineers who designed the Fiat Topolino , Antonio Fessia and Dante Giacosa. Under a nicely designed body, they took care of the mechanicals, a 1100cc engine with hydraulic brakes and a 12 volt electric circuit. In France, the new Fiat was marketed under the name Simca Eight. Why this figure, given that the car had a taxable horsepower of 6hp? Probably to flatter buyers and highlight its performance, which was worthy of a higher category: indeed the car can reach a top speed of 110 km/h.
The serial number of this Simca Eight suggests that it was produced at the end of 1939. According to the plate on the dashboard, it would have belonged to Louis Méon, living in Sandaucourt, in the Vosges. Most recently, it has been part of a collection based out of the Netherlands.
This beautiful car has undergone a restoration and looks to be in good condition, with a red body and an interior in beige fabric with red pipings. The rubber seals were replaced and the circuit too. It features popular accessories, such as an exhaust fin, a swallow and a cover for the additional Marchal headlamps. It is equipped with white sidewall tires and the odometer reads 91,346km. This attractive car will delight a sensitive enthusiast who appreciates the originality of its doors opening vis-à-vis, and the look of a small compact saloon.



Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 13 708 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2400
Date : 07 févr. 2014 16:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Rétromobile 2014 & Solo Alfa by Artcurial Motorcars