Vente Automobiles sur les Champs 5 /Lot 216 1939 HORCH 853 A CABRIOLET Collection André Lecoq - no reserve

  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
  • 1939 HORCH 853 A CABRIOLET  Collection André Lecoq - no reserve
1939 HORCH 853 A CABRIOLET
Collection André Lecoq - no reserve

Carte grise française collection
Châssis n° 854320A
Moteur n° 852078

- Sans réserve
- La voiture emblématique d'André Lecoq
- Voiture de grand prestige
- Confort de très grande classe

Horch est le plus prestigieux des quatre anneaux d'Auto Union, groupe formé en 1932 avec Audi, Wanderer et DKW. Mais avant cet épisode, Horch prend naissance en 1899 sous l'impulsion d'August Horch, qui lui donne son nom avant de quitter l'entreprise pour fonder Audi. Au début des années 1920, le constructeur fait venir Paul Daimler, fils de Gottlieb Daimler, qui va procéder au renouvellement des moteurs de la gamme et introduire en 1926 un huit-cylindres à deux arbres à cames en tête. Le constructeur va rester fidèle à cette formule même si, après le départ de Daimler, Fritz Fledler modifie la distribution qui passe à un simple ACT sur un dessin complètement nouveau. Horch produit même une version V12 mais ce sont les modèles huit-cylindres, symboles de puissance et de richesse, qui bâtissent la réputation de la marque : à côté de Mercedes et Maybach, ils constituent de haut du panier de l'automobile allemande des années 1930, ayant pour clientèle les stars, dignitaires et grands industriels.

Pour André Lecoq, ce cabriolet Horch 853 A est un rêve ancien, qu'il parvient à concrétiser en 1972. Dans une petite annonce, un gendarme en retraite vend ce cabriolet acheté aux Domaines juste après la guerre, en état d'origine et à restaurer. Le prix est élevé pour l'époque (85 000 francs soit, compte tenu de l'inflation, l'équivalent de 84 200 € actuels), mais l'entreprise d'André Lecoq est prospère et il peut se permettre cette... folie. Il apprécie la ligne surbaissée exprimant la puissance, ainsi que les caractéristiques techniques hors du commun : moteur huit-cylindres en ligne de 5 litres, arbre à cames en tête, boîte quatre rapports avec démultiplicateur (soit huit rapports au total), circuit de frein séparé et, ce qui est assez original, un cric hydraulique (commandé depuis le compartiment moteur) pour chaque roue.
La restauration est effectuée dans les ateliers d'André Lecoq, qui veille à ce que sa qualité soit sans reproche. Mécanique, carrosserie et habitacle bénéficient des soins les plus attentifs, si bien que cette voiture va devenir pour André la meilleure des cartes de visite : à l'occasion des rallyes touristiques ou concours auxquels il participe, en France, en Allemagne et même en Russie, les autres collectionneurs présents peuvent apprécier la qualité de cette remise en état, et envisager de confier leur propre voiture à l'atelier de Saint-Ouen. C'est à cette époque que se répand l'idée selon laquelle une "restauration Lecoq", c'est l'assurance d'un prix lors d'un concours d'élégance !
André Lecoq avait rapporté à Christian Huet que, selon le gendarme qui lui avait cédé la voiture, elle aurait été utilisée en 1944 par le commandant de Paris, mais aucun document n'a pu appuyer ces dires.
Teinte rouge et noire, épais sièges en cuir rouge, planche de bord et garnitures en bois, finition impeccable, moteur souple et endurant, cette voiture répond au statut haut de gamme qu'elle affichait à l'époque. Sa calandre inclinée en léger coupe-vent lui donne une indiscutable élégance et, offrant quatre places confortables, elle constitue une rare occasion d'acquérir une des voitures allemandes les plus prestigieuses des années 1930, remarquable tant par sa technologie que par sa qualité de fabrication irréprochable. Le moteur a été totalement restauré avec une culasse neuve, en 2008, et depuis n'a fonctionné que 1.000km environ (66.674km au compteur). L'état général est toujours exceptionnel, malgré son importante utilisation avec une patine qui lui donne un charme particulier et inimitable.
Merci de noter que la carte grise fait mention du numéro moteur en lieu et place du numéro de châssis.



French title (collectors)
Chassis n° 854320A
Engine n° 852078

- No reserve
- The car that represented André Lecoq
- Highly prestigious car
- Exceptional standard of comfort

Horch was the most prestigious name of the four rings of the Auto Union, formed in 1932 with Audi, Wanderer and DKW. The Horch marque had been established in 1899 by August Horch, who gave the company his name before leaving to found Audi. At the start of the 1920s, the manufacturer employed Paul Daimler, son of Gottlieb Daimler, to modernise the engines in the range. A straight eight-cylinder double overhead cam engine was introduced in 1926. The manufacturer remained faithful to this type of engine, although after the departure of Paul Daimler, Fritz Fledler changed the valve gear, using a re-designed single overhead camshaft. Horch even produced a V12 version but it was the eight-cylinder models, symbolising power and wealth, that established the marque's reputation. Alongside Mercedes and Maybach, they represented the very best amongst German automobiles of the 1930s, attracting a clientèle made up of stars, VIPs and industrialists.

For André Lecoq, this Horch 853 A cabriolet was a long-held dream which he turned into reality in 1972. The car was advertised in a small ad, being sold by a retired police officer who had bought it just after the war in a government auction. It was in original condition and ready to be restored. The price was high for the time (85,000 francs, which accounting for inflation equates to €84,200 today), but André Lecoq's business was doing well, and he permitted himself this...folly. He loved the low-slung styling that expressed its power, and its unusual mechanical characteristics: 5-litre straight eight overhead cam engine, four-speed reduction gearbox (eight gears in total), separate system of brakes and, somewhat original, hydraulic jacks for each wheel, controlled from the engine compartment.
André Lecoq had the restoration carried out in his workshop, wanting it to be of the highest quality. The mechanical elements, bodywork and interior were subjected to the most diligent attention, so much so that this car became an effective business card for him. While participating in rallies and concours events in France, Germany and even Russia, other collectors would admire the quality of the restoration and consider sending their own cars to the workshop in Saint-Ouen. And the news began to spread that " Lecoq restoration " would guarantee a prize in a concours d'élégance !

André Lecoq told Christian Huet that, according to the police officer who sold him the car, it had been used in 1944 by the governor of Paris, but there is no documentation to verify this claim.
Presented in red and black, with sumptuous red leather seats, wooden dashboard and trim, impeccable finishing and a strong and versatile engine, this car commands the 'top of the range' status it held in period. The inclined and lightly streamlined radiator grille gives it an indisputable elegance. With room to seat four comfortably, here is a rare opportunity to buy one of the most prestigious German cars of the 1930s, outstanding both technically and for its build quality. The engine was completely rebuilt with a new cylinder head in 2008, and the car has covered just 1,000km since (66,674km on the odometer). The overall condition remains exceptional, despite significant use, with a patina that gives it a special, individual charm.
Please note that the title mentions the engine number instead of the chassis number.


Copyright photographiques: Serge Cordey



Estimation 280 000 - 360 000 €

Vendu 685 892 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 216

1939 HORCH 853 A CABRIOLET
Collection André Lecoq - no reserve

Vendu 685 892 € [$]

1939 HORCH 853 A CABRIOLET
Collection André Lecoq - no reserve

Carte grise française collection
Châssis n° 854320A
Moteur n° 852078

- Sans réserve
- La voiture emblématique d'André Lecoq
- Voiture de grand prestige
- Confort de très grande classe

Horch est le plus prestigieux des quatre anneaux d'Auto Union, groupe formé en 1932 avec Audi, Wanderer et DKW. Mais avant cet épisode, Horch prend naissance en 1899 sous l'impulsion d'August Horch, qui lui donne son nom avant de quitter l'entreprise pour fonder Audi. Au début des années 1920, le constructeur fait venir Paul Daimler, fils de Gottlieb Daimler, qui va procéder au renouvellement des moteurs de la gamme et introduire en 1926 un huit-cylindres à deux arbres à cames en tête. Le constructeur va rester fidèle à cette formule même si, après le départ de Daimler, Fritz Fledler modifie la distribution qui passe à un simple ACT sur un dessin complètement nouveau. Horch produit même une version V12 mais ce sont les modèles huit-cylindres, symboles de puissance et de richesse, qui bâtissent la réputation de la marque : à côté de Mercedes et Maybach, ils constituent de haut du panier de l'automobile allemande des années 1930, ayant pour clientèle les stars, dignitaires et grands industriels.

Pour André Lecoq, ce cabriolet Horch 853 A est un rêve ancien, qu'il parvient à concrétiser en 1972. Dans une petite annonce, un gendarme en retraite vend ce cabriolet acheté aux Domaines juste après la guerre, en état d'origine et à restaurer. Le prix est élevé pour l'époque (85 000 francs soit, compte tenu de l'inflation, l'équivalent de 84 200 € actuels), mais l'entreprise d'André Lecoq est prospère et il peut se permettre cette... folie. Il apprécie la ligne surbaissée exprimant la puissance, ainsi que les caractéristiques techniques hors du commun : moteur huit-cylindres en ligne de 5 litres, arbre à cames en tête, boîte quatre rapports avec démultiplicateur (soit huit rapports au total), circuit de frein séparé et, ce qui est assez original, un cric hydraulique (commandé depuis le compartiment moteur) pour chaque roue.
La restauration est effectuée dans les ateliers d'André Lecoq, qui veille à ce que sa qualité soit sans reproche. Mécanique, carrosserie et habitacle bénéficient des soins les plus attentifs, si bien que cette voiture va devenir pour André la meilleure des cartes de visite : à l'occasion des rallyes touristiques ou concours auxquels il participe, en France, en Allemagne et même en Russie, les autres collectionneurs présents peuvent apprécier la qualité de cette remise en état, et envisager de confier leur propre voiture à l'atelier de Saint-Ouen. C'est à cette époque que se répand l'idée selon laquelle une "restauration Lecoq", c'est l'assurance d'un prix lors d'un concours d'élégance !
André Lecoq avait rapporté à Christian Huet que, selon le gendarme qui lui avait cédé la voiture, elle aurait été utilisée en 1944 par le commandant de Paris, mais aucun document n'a pu appuyer ces dires.
Teinte rouge et noire, épais sièges en cuir rouge, planche de bord et garnitures en bois, finition impeccable, moteur souple et endurant, cette voiture répond au statut haut de gamme qu'elle affichait à l'époque. Sa calandre inclinée en léger coupe-vent lui donne une indiscutable élégance et, offrant quatre places confortables, elle constitue une rare occasion d'acquérir une des voitures allemandes les plus prestigieuses des années 1930, remarquable tant par sa technologie que par sa qualité de fabrication irréprochable. Le moteur a été totalement restauré avec une culasse neuve, en 2008, et depuis n'a fonctionné que 1.000km environ (66.674km au compteur). L'état général est toujours exceptionnel, malgré son importante utilisation avec une patine qui lui donne un charme particulier et inimitable.
Merci de noter que la carte grise fait mention du numéro moteur en lieu et place du numéro de châssis.



French title (collectors)
Chassis n° 854320A
Engine n° 852078

- No reserve
- The car that represented André Lecoq
- Highly prestigious car
- Exceptional standard of comfort

Horch was the most prestigious name of the four rings of the Auto Union, formed in 1932 with Audi, Wanderer and DKW. The Horch marque had been established in 1899 by August Horch, who gave the company his name before leaving to found Audi. At the start of the 1920s, the manufacturer employed Paul Daimler, son of Gottlieb Daimler, to modernise the engines in the range. A straight eight-cylinder double overhead cam engine was introduced in 1926. The manufacturer remained faithful to this type of engine, although after the departure of Paul Daimler, Fritz Fledler changed the valve gear, using a re-designed single overhead camshaft. Horch even produced a V12 version but it was the eight-cylinder models, symbolising power and wealth, that established the marque's reputation. Alongside Mercedes and Maybach, they represented the very best amongst German automobiles of the 1930s, attracting a clientèle made up of stars, VIPs and industrialists.

For André Lecoq, this Horch 853 A cabriolet was a long-held dream which he turned into reality in 1972. The car was advertised in a small ad, being sold by a retired police officer who had bought it just after the war in a government auction. It was in original condition and ready to be restored. The price was high for the time (85,000 francs, which accounting for inflation equates to €84,200 today), but André Lecoq's business was doing well, and he permitted himself this...folly. He loved the low-slung styling that expressed its power, and its unusual mechanical characteristics: 5-litre straight eight overhead cam engine, four-speed reduction gearbox (eight gears in total), separate system of brakes and, somewhat original, hydraulic jacks for each wheel, controlled from the engine compartment.
André Lecoq had the restoration carried out in his workshop, wanting it to be of the highest quality. The mechanical elements, bodywork and interior were subjected to the most diligent attention, so much so that this car became an effective business card for him. While participating in rallies and concours events in France, Germany and even Russia, other collectors would admire the quality of the restoration and consider sending their own cars to the workshop in Saint-Ouen. And the news began to spread that " Lecoq restoration " would guarantee a prize in a concours d'élégance !

André Lecoq told Christian Huet that, according to the police officer who sold him the car, it had been used in 1944 by the governor of Paris, but there is no documentation to verify this claim.
Presented in red and black, with sumptuous red leather seats, wooden dashboard and trim, impeccable finishing and a strong and versatile engine, this car commands the 'top of the range' status it held in period. The inclined and lightly streamlined radiator grille gives it an indisputable elegance. With room to seat four comfortably, here is a rare opportunity to buy one of the most prestigious German cars of the 1930s, outstanding both technically and for its build quality. The engine was completely rebuilt with a new cylinder head in 2008, and the car has covered just 1,000km since (66,674km on the odometer). The overall condition remains exceptional, despite significant use, with a patina that gives it a special, individual charm.
Please note that the title mentions the engine number instead of the chassis number.


Copyright photographiques: Serge Cordey



Estimation 280 000 - 360 000 €

Vendu 685 892 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2366
Date : 10 juin 2013 18:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

« Automobiles sur les Champs 5 »